Accueil > Les collections > Bibliographies > Musique, Cinéma, Arts & Loisirs > Arts > Le temps d’une expo > Angkor, naissance d’un mythe : Louis Delaporte et le(...)
Angkor, naissance d’un mythe : Louis Delaporte et le Cambodge
Présentation et sélection bibliographique, novembre 2013

En pratique

Exposition, Musée Guimet, du 16 octobre 2013 au 13 janvier 2014

6 place Iéna - 75016 Paris
Ouvert tous les jours sauf le mardi de 10h00 à 18h00

Consulter le site de la Cité de l’Architecture et du Patrimoine

L’exposition


Le musée Guimet remonte aux origines du mythe d’Angkor, tel que l’Europe, et tout particulièrement la France, l’a construit à la fin du XIXe siècle et au début du XXe. Cette exposition montre comment le patrimoine khmer a été redécouvert et comment les monuments d’Angkor ont été présentés au public à l’époque des spectaculaires expositions universelles et coloniales.

Issues d’un corpus d’une grande richesse, quelque 250 pièces sont présentées au sein de l’exposition : sculptures khmères en pierre des Xe-XIIIe siècles, moulages en plâtre, photographies, peintures et documents graphiques du XIXe et du début du XXe siècle (aquarelles et encre sur papier, imprimés, etc.), rendant compte des premiers contacts de la France avec l’art du Cambodge ancien, autour de la personnalité emblématique de Louis Delaporte (1842-1925), grand explorateur français dont le but était de « faire entrer l’art khmer aux musées ».

Installé dans les salles d’exposition temporaire du musée Guimet ainsi que dans les salles khmères de la collection permanente, ce parcours permet d’admirer, pour la première fois depuis 1927, d’impressionnants moulages réalisés entre les années 1870 et la fin des années 1920. Ces pièces, exposées à l’origine dans les galeries du musée indochinois du Trocadéro de 1878 à 1925, et dont certaines font aujourd’hui figure d’originaux, ont rejoint les collections du musée Guimet et bénéficié d’une restauration complète. Cette exposition permet à ces pièces historiques de retrouver une nouvelle notoriété et révèle un pan important d’un ensemble patrimonial trop longtemps méconnu ou négligé.

Cette exposition sera aussi l’occasion de reconstituer dans la salle khmère d’importantes structures, telle la tour à visages du temple du Bayon. Plusieurs prêts majeurs émanant de musées nationaux et internationaux viennent compléter la présentation des oeuvres du musée. En France il convient de citer le musée Rodin, le Centre Georges Pompidou, le musée des Années Trente de Boulogne-Billancourt. Au Cambodge, des sculptures originales majeures du patrimoine culturel khmer sont généreusement prêtées par les principales institutions du Royaume : le musée national de Phnom Penh et le musée national d’Angkor.


Louis Delaporte (1842-1925)


Très jeune, Louis Delaporte décide d’être marin. Son père, avocat, ne s’oppose pas à cette vocation précoce. Louis quitte donc le collège d’Orléans pour s’inscrire à celui de Lorient qui prépare l’entrée à l’

Version imprimable de cet article Imprimer

Rester connecté

Newsletter :


Votre navigateur n'accepte pas le Javascript ou bien votre Plugin Flash n'est pas à jour (version 7 minimum). C'est dommage, c'est plus joli avec...

Auditorium Médiathèque
L’Ecoute-aux-Portes Médiathèque    Forum Médiathèque    Galerie Médiathèque    Libris Café Médiathèque    Salle de réunion Médiathèque
Bibliothèque Mont-Valérien    Bibliothèque Renoir    Bibliothèque Les Mazurières    Tout public    Professionnel
Jeunes    Adultes    Exposition    Conférence    Rencontre-Débat
Atelier    Projection    Conte    Concert    Visite
Spectacle    Littérature    Art    Cinéma    Patrimoine
Sciences    Société    Histoire    Actualité    Jeunesse
Musique    Poésie    Théâtre    Philosophie    Photographie
Médiathèque    Bibliographie    Coup de coeur    Dossier