Accueil > La saison culturelle > Rendez-vous adultes > Voyages dans l’art italien > Bologne, à la découverte d’une école de peinture
Bologne, à la découverte d’une école de peinture
Cycle 2012-2013
Conférences par Marzia Beluffi

Voyages dans l’art italien

Cycle de conférences présentées par Marzia Beluffi, traductrice, diplômée d’histoire de l’art de l’université de Milan – Présidente de l’Association culturelle Atelier France-Italie.


Bologne abrite depuis le XIe siècle, la plus vieille université de droit d’Europe, fréquentée au Moyen-Age par des personnes illustres comme Dante, Boccace et Pétrarque. Après une période de luttes internes, la ville retrouve un rayonnement sous la protection des papes : carrefour commercial et intellectuel, renouveau architectural et école de peinture indépendante de Florence et Venise.

Le XVIe siècle. Bologne, ville universitaire de la Renaissance

  • samedi 10 novembre 2012, 15h00 - Auditorium de la Médiathèque
Au début du XIVe siècle, après des années prospères, Bologne affaiblie par des luttes internes demande la protection du pape. La ville rejoint les états pontificaux. Au milieu du XVe siècle, la famille Bentivoglio redonne à Bologne une de ses périodes les plus florissantes, avec la présence de célèbres architectes et peintres qui la transforment en un véritable centre de la Renaissance italienne.

Le XVIIe siècle – L’école bolonaise des Incamminati « les progressifs »

  • samedi 23 février 2013, 15h00 - Auditorium de la Médiathèque
En 1585, Ludovico Carrache fonde l’école bolonaise de peinture en réaction stylistique et idéologique au maniérisme. Elle repose sur le retour aux formes antiques en alliant l’observation de la nature et le réalisme à l’imitation des maîtres. L’Ecole formera de brillants peintres qui appelés ensuite à Rome donneront naissance au baroque italien et au classicisme français au XVIIIe siècle.

Le XVIIIe siècle – Bologne, une peinture réaliste originale

  • Samedi 20 avril 2013, 15h00 - Auditorium de la Médiathèque
Au XVIIIe siècle, Venise et ses peintres jouissent de la position la plus brillante en Italie et leur rayonnement s’étend à toute l’Europe. L’école de Bologne développe un courant réaliste et populaire, fondé sur un coloris sombre et de violents coups de lumière inspirés du Caravage qui préfigure le style ténébriste que l’on retrouvera par exemple chez Johann Heinrich Füssli.

Bologne, à la découverte d’une école de peinture, le reportage de Rueil TV

Version imprimable de cet article Imprimer

Rester connecté

Newsletter :


Votre navigateur n'accepte pas le Javascript ou bien votre Plugin Flash n'est pas à jour (version 7 minimum). C'est dommage, c'est plus joli avec...

Auditorium Médiathèque
L’Ecoute-aux-Portes Médiathèque    Forum Médiathèque    Galerie Médiathèque    Libris Café Médiathèque    Salle de réunion Médiathèque
Bibliothèque Mont-Valérien    Bibliothèque Renoir    Bibliothèque Les Mazurières    Tout public    Professionnel
Jeunes    Adultes    Exposition    Conférence    Rencontre-Débat
Atelier    Projection    Conte    Concert    Visite
Spectacle    Littérature    Art    Cinéma    Patrimoine
Sciences    Société    Histoire    Actualité    Jeunesse
Musique    Poésie    Théâtre    Philosophie    Photographie
Médiathèque    Bibliographie    Coup de coeur    Dossier