Accueil > Les collections > Bibliographies > Réseau des bibliothèques > Coups de coeur > Coups de coeur des Bibliothèques de Quartier - Printemps 2015
Coups de coeur des Bibliothèques de Quartier - Printemps 2015

Une sélection de livres, CD et DVD pour les petits comme pour les grands que l’équipe vous suggère de découvrir.

Survolez les couvertures... et cliquez pour en savoir plus...




Même pas peur
Quentin Gréban
Mijade (2014)
A GRE (réserver cet album)

L’histoire d’un cerf-volant qui s’envole et atterrit dans une étrange demeure sinistre. L’album est composé de pages transparentes qui agissent comme un filtre et font apparaître les éléments effrayants cachés dans les pièces de la maison.

Voici un album original pour enfants qui joue avec les codes de la peur. Des pages transparentes de couleur rouge masquent et révèlent des détails des illustrations qui font tout le charme de cette histoire où à la fin, celui qui a le plus peur n’est pas forcément celui qu’on croit...
Alors, oserez-vous entrer dans la maison des mystères ? À ne pas mettre entre toutes les mains, tant certaines illustrations peuvent vraiment effrayer, ou alors, à lire accompagné d’un adulte. Mais à découvrir absolument !

Un album conseillé par Anh-Mai




Comme un feu furieux
Marie Chartres
L’Ecole des loisirs (2014)
J CHA ADO (réserver ce roman)

Galya Bolotine vit avec ses frères Lazar et Gavriil dans le village désert de Tiksi, en Sibérie. Les jeux dans la neige, les aurores boréales et la mer de glace ne la rendent plus heureuse et elle rêve du retour du grand brise-glace qui emportera sa famille loin de cette immensité.

Ce roman nous entraîne au fin fond de la Sibérie, là où la nuit dure six mois de l’année. Galya est une jeune ado qui ne rêve que d’océan, de voyages, mais rien dans sa vie ne se passe comme elle le rêve. Galya ne sait plus ce qu’est de vivre heureuse et ce depuis exactement une année. Elle doit chaque jour emmener son petit frère Lazar à l’école, son frère aîné reste cloîtré dans sa chambre en proie à une dépression, son père est toujours absent, il cumule deux emplois pour pouvoir subvenir aux besoins de sa famille. Mais que s’est-il donc passé ? une majeure partie du roman et construite en non-dits, on ne sait pas exactement ce qu’il s’est passé, on s’en doute, mais l’auteur ne le dit pas clairement. Jusqu’au jour où entre au port le brise-glace tant attendu par Galya, le « Yamal » sera à l’origine d’une libération pour toute la famille.
Un roman sur le travail du deuil écrit avec beaucoup de poésie et de sensibilité. A réserver aux adolescents.

Un roman conseillé par Sabine




La Fois ou j’ai écouté ma mère
Thierry Guilabert
L’Ecole des loisirs (2014)
J GUI ADO (réserver ce roman)

Avec sa mère, Mila fuit la violence de son père dans un refuge de montagne, aux Ouches. Là, de vieilles femmes blessées ont choisi de vivre en communauté, loin des hommes. Commence alors une nouvelle vie où Mila étudie, fait la lecture, décèle en elle des forces insoupçonnées et se prend à aimer la montagne. Mais en ville, aveuglé par la boisson, son père prépare une terrible revanche.

La fois où j’ai écouté ma mère est un beau roman sur la violence conjugale, celle dont les enfants souvent, subissent les conséquences directes ou indirectes. L’auteur est un homme qui a bien su cerner ce que peuvent ressentir les femmes battues, tout y est : la peur, la fuite, l’angoisse d’être à nouveau confrontée à cet homme imbibé d’alcool. Thierry Guilabert nous raconte comme dans un film, l’histoire d’une fuite en avant qui aboutira à la liberté. Mila et sa maman n’ont guère le temps de se perdre en conjectures, il faut qu’elles survivent, pour réapprendre à vivre.

Un roman conseillé par Sabine




J’ai laissé mon cœur dans les brumes d’Edimbourg
Carolina Lozano
Bayard (2015)
J LOZ ADO (réserver ce roman)

Liadan a 17 ans. Lycéenne dans une institution prestigieuse d’Edimbourg, elle rencontre Alastair à la bibliothèque. Ce dernier est attirant, mais c’est un fantôme. D’abord tenté de faire disparaître la jeune fille, qui menace son existence et celle de ses semblables, il est retenu par ses sentiments naissants.

Voilà, un petit roman ado rafraîchissant. C’est l’histoire de Liadan, jeune fille de 17ans, qui croise dans la bibliothèque de son prestigieux lycée, un beau garçon sauf que… Liadan vit au XXIème siècle et Alastair, lui n’est autre qu’un fantôme du plus beau type écossais. Une jolie histoire d’amour va naître au rythme des pages mais cet amour reste interdit aux yeux des autres fantômes que feront tout pour séparer les deux protagonistes. Un roman écrit à plusieurs voix, chaque chapitre restitue les différents ressentis des jeunes héros qu’ils soient vivants ou disparus depuis des siècles.

Un roman conseillé par Sabine




Les Boxtrolls
réalisé par Graham Annable et Anthony Stacchi
Universal pictures (2015)
J ANN (réserver ce film)

Les Boxtrolls est une fable qui se déroule à Cheesebridge, une ville huppée de l’époque victorienne, dont la principale préoccupation est le luxe, la distinction et la crème des fromages les plus puants. Sous le charme de ses rues pavées, se cachent les Boxtrolls, d’horribles monstres qui rampent hors des égouts la nuit pour dérober ce que les habitants ont de plus cher : leurs enfants et leurs fromages. C’est du moins la légende à laquelle les gens de Cheesebridge ont toujours cru. En réalité les Boxtrolls sont une communauté souterraine d’adorables et attachantes créatures excentriques.

Les Boxtrolls (ou « Trolls en boîtes ») sont d’adorables créatures auxquelles on s’attache rapidement. Tourné en stop-motion, ce film qui est adapté d’un roman d’aventures fantastiques pour enfants, Les Chroniques de Pont-aux-Rats (Here Be Monsters), est un véritable petit bijou cinématographique, tant par ses prouesses techniques que par l’intelligence du message qu’il tente de faire passer. L’image soignée regorge de détails et d’idées toutes plus étranges les unes que les autres, mais toutes aussi attirantes. À ne manquer sous aucun prétexte !


Un film conseillé par Anh-Maï




La Famille Middlestein
Jami Attenberg
Les Escales (2014)
R ATT (réserver ce roman)

La famille Middlestein est au bord de la crise de nerfs. Edie, la mère, risque de mourir à cause de son obésité et son mari vient de la quitter en découvrant les affres du speed dating. Pour leur fille, c’est une trahison impardonnable, alors que leur fils souhaite juste fumer son joint tranquillement.

On savoure avec délice cette chronique familiale, ou l’on rencontre des personnages hauts en couleur, avec leurs doutes, leurs questionnements mais surtout leurs faiblesses, qui donnent à la famille toute cette richesse de sentiments. On passe du rire aux larmes, tant la vie de cette famille est chamboulée et déstabilisée.

Un roman conseillé par Pascale




Le Voyage d ’Octavio
Miguel Bonnefoy
Rivages (2015)
R BON (réserver ce roman)

Originaire de Saint-Paul de Limon, un bidonville au cœur du Vénézuela du XXème siècle, Don Octavio a passé sa vie à cacher son illettrisme en utilisant mille stratagèmes. Et lorsque le médecin du village vient le soigner en lui laissant une ordonnance griffonnée au charbon sur une table de bois faute de quoi écrire, c’est la catastrophe pour le paysan. Incapable de pouvoir déchiffrer la prescription, il transporte la table jusque chez le pharmacien. Il y rencontre Venezuela, une comédienne avec qui il vivra une histoire d’amour et apprendra à lire et à écrire. Cependant, le contact avec une bande de cambrioleurs l’oblige à quitter son village. Il se lance alors sur les routes du pays où commence un voyage d’apprentissage.

Miguel Bonnefoy, jeune écrivain de 27 ans , mi-chilien mi-vénézuélien, a choisi d’écrire ici son premier roman en français. « Le voyage d’Octavio » est à la fois un voyage initiatique et un hymne à son pays, le Vénézuela. « Le voyage d’Octavio » est un roman picaresque, drôle et poétique. À découvrir absolument !

Un roman conseillé par Jean-Charles




Louise
Julie Gouazé
Léo Scheer (2014)
R GOU (réserver ce roman)

En juin 1995, à Lyon, Louise s’apprête à passer le bac et bientôt à quitter le foyer familial. Ses parents lui apprennent que sa grande soeur Alice revient vivre chez eux pour soigner son alcoolisme, avec son petit garçon Jean. Partagée entre le désir de vivre sa vie et celui d’aider sa famille, elle choisit finalement de rester, tout en gardant son projet d’émancipation. Premier roman.

On se passionne pour cette Louise qui malgré les difficultés et sa vie de famille très difficile arrive à faire la part des choses et se construit au fur et à mesure. On ressent cette fragilité comme une force qui lui permettra de s’émanciper et qui donnera à la famille un élan pour se relever.

Un roman conseillé par Pascale




L’Homme de la montagne
Joyce Maynard
P. Rey (2014)
R MAY (réserver ce roman)

Juin 1979, Californie du Nord. Rachel, 13 ans, et sa soeur Patty, 11 ans, sont délaissées par leurs parents : une mère souvent absente et un père volage. Leur quotidien ennuyeux est soudain interrompu par une affaire de meurtre en série que leur père, l’inspecteur Torricelli, est chargé de résoudre. Trente ans plus tard, Rachel, devenue romancière, raconte l’été qui a bouleversé leur vie.

On suit avec passion la vie quotidienne de ces deux petites adolescentes laissées seules par leurs parents. Elles s’entraident ; se cajolent et se construisent ensemble peu à peu. On partage avec nostalgie le quotidien banal de ces deux gamines, sous fond d’enquête policière avec un serial killer tuant dans le bois près de leur maison de toutes jolies jeunes filles. En réalité, c’est vraiment les relations humaines qui sont étudiées dans ce récit, l’adolescence et ses turpitudes y sont décrites avec délicatesse.

Un roman conseillé par Pascale




Amours
Léonor de Récondo
Sabine Wespieser éditeur (2015)
R REC (réserver ce roman)

En 1908, après cinq années de mariage, Victoire et Anselme de Boisvaillant n’arrivent pas à avoir d’enfant. Céleste, la petite bonne de 17 ans, tombe enceinte et cet enfant sera celui du couple. Mais Victoire ne sait pas s’y prendre avec le nourrisson.

Une très belle écriture pour ce portrait de deux femmes du début du XXème siècle, totalement opposé dans leurs destinées. On se plonge avec délice dans la vie bourgeoise de Victoire et dans ses inquiétudes de femme. C’est un beau roman féminin, qui nous décrit avec intelligence, et douceur la soif de liberté des femmes de l’époque.

Un roman conseillé par Pascale




Dix-sept ans
Colombe Schneck
R. Laffont (2015)
R SCH (réserver ce roman)

« On m’a élevée ainsi : les garçons et les filles sont à égalité. Je suis aussi libre que mon frère, ma mère est aussi libre que mon père. C’est faux. Je suis une fille, pas un garçon. J’ai 17 ans, mon corps me trahit, je vais avorter.
J’y pense toujours, je n’en parlerai jamais à personne. Parfois, je ne suis pas loin de dire le mot, de le partager avec une amie proche. Et puis non, je renonce. Pourquoi ce silence ? »

Dans ce récit autobiographique, Colombe Schneck nous parle de son avortement subi en 1984 l’année de son bac. Jeune fille des beaux quartiers, elle vit cela sans état-d’âme, destinée dit-elle à de brillantes études, déculpabilisée par ses parents.
Elle évoque dans "L’ événement" d’Annie Ernaux, l’avortement de celle-ci en 1967, lorsqu’on punissait les femmes pour cela. Elle nous parle également du combat mené par Simone Veil jusqu’à la promulgation de la loi de 1975.

Un roman conseillé par Marie




Gisèle & Béatrice
Benoît Feroumont
Dupuis (2013)
BD FER (réserver cette BD)

Béatrice, une jeune femme dont la carrière est étouffée par un patron partisan du harcèlement sexuel, décide d’inverser les rôles en le transformant en objet sexuel. Néanmoins, l’histoire ne se résume pas à une simple vengeance. En effet, de ce huis clos, qui dure des mois, en sort un rapport psychologique assez troublant entre les deux personnages : un rapport à la fois drôle, complexe et touchant. Ce qui au départ était un jeu pour l’une devient... taratata... je n’en dis pas plus.

Tombé par hasard, sur cette BD dite coquine, d’abord charmé par le coffret, qui ne comporte aucun résumé, c’est dans l’inconnu le plus complet que j’ai débuté cette histoire de l’auteur belge francophone Benoît Feroumont. Eh bien ma foi, c’est tout simplement génial, aussi bien le graphisme au dessin épuré que le scénario d’une très grande originalité. Je m’attendais au départ à quelque chose de bien plus basique, et principalement érotique, eh ben non ! Tout faux !
Et puis, derrière cette satyre sociale, bourrée d’humour, « Gisèle et Béatrice » se cachent de belles scènes coquines.

Une BD conseillée par Jean-Charles




Party girl
réal. de Marie Amachoukeli, Samuel Theis, Claire Burger
Pyramide vidéo (2014)
F AMA (réserver ce film)

Angélique a soixante ans. Elle aime encore la fête, elle aime encore les hommes. La nuit, pour gagner sa vie, elle les fait boire dans un cabaret à la frontière allemande. Avec le temps, les clients se font plus rares. Mais Michel, son habitué, est toujours amoureux d’elle. Un jour, il lui propose de l’épouser.

Entre fiction et réalité, flirtant avec le documentaire, ce film regorge de tendresse et d’amour.
Angélique Litzenburger qui joue son propre rôle est extraordinaire de naturel et d’émotions !
On ne peut qu’être touché par ces personnages tous aussi authentiques les uns que les autres. On pourra dire que c’est facile car ces personnages jouent leur propre histoire, mais c’est d’autant plus remarquable vu les différentes prestations délivrées. Pour des acteurs amateurs, c’est impressionnant. Excellents de sincérité !
Caméra d’or au festival de Cannes 2015
Grand prix du festival de Cabourg

Un film conseillé par Marie




Mommy
réalisé par Xavier Dolan
MK2 (2014)
F DOL (réserver ce film)

Une veuve mono-parentale hérite de la garde de son fils, un adolescent TDAH impulsif et violent. Au coeur de leurs emportements et difficultés, ils tentent de joindre les deux bouts, notamment grâce à l’aide inattendue de l’énigmatique voisine d’en face, Kyla. Tous les trois, ils retrouvent une forme d’équilibre et, bientôt, d’espoir.

Dernier film du prodige Xavier Dolan plébiscité lors du dernier festival de Cannes.
Quels acteurs ! Antoine Olivier Pilon, Anne Dorval et Suzanne Clément crèvent l’écran ! Les personnages sont filmés avec tendresse par Xavier Dolan.
Les dialogues sont ciselés et quel charme cet accent québecois ! La mise en scène avec ce format carré 1.1 est très original, symbole de cet enfermement psychologique dont souffrent les personnages, on retrouve un style excessif et d’une grande maîtrise formelle d’un grand cinéaste.
Prix du Jury Festival de Cannes
Cesar du meilleur film étranger

Un film conseillé par Marie




Version imprimable de cet article Imprimer

Rester connecté

Newsletter :


Votre navigateur n'accepte pas le Javascript ou bien votre Plugin Flash n'est pas à jour (version 7 minimum). C'est dommage, c'est plus joli avec...

Auditorium Médiathèque
L’Ecoute-aux-Portes Médiathèque    Forum Médiathèque    Galerie Médiathèque    Libris Café Médiathèque    Salle de réunion Médiathèque
Bibliothèque Mont-Valérien    Bibliothèque Renoir    Bibliothèque Les Mazurières    Tout public    Professionnel
Jeunes    Adultes    Exposition    Conférence    Rencontre-Débat
Atelier    Projection    Conte    Concert    Visite
Spectacle    Littérature    Art    Cinéma    Patrimoine
Sciences    Société    Histoire    Actualité    Jeunesse
Musique    Poésie    Théâtre    Philosophie    Photographie
Médiathèque    Bibliographie    Coup de coeur    Dossier