Accueil > Les collections > Bibliographies > Musique, Cinéma, Arts & Loisirs > Arts > Le temps d’une expo > Delacroix et l’aube de l’orientalisme
Delacroix et l’aube de l’orientalisme
Présentation et sélection bibliographique, octobre 2012

En pratique

Exposition du 29 septembre 2012 au 7 janvier 2013
Domaine de Chantilly
Tous les jours, sauf le mardi de 10h30 à 18h

Consulter le site du Domaine de Chantilly

L’exposition


L’Orientalisme est un des temps forts des collections du musée Condé.

Second musée de France pour la peinture ancienne, il conserve de nombreuses oeuvres
orientalistes : vingt-deux tableaux, plus d’une centaine de dessins, acquis par le duc d’Aumale ; fils du roi Louis-Philippe, il combattit et vécut en Algérie dont il fut le gouverneur général en 1848.

Delacroix est représenté à Chantilly par plusieurs tableaux orientalistes et par son extraordinaire album de voyage au Maroc (1832). De nombreux autres artistes, célèbres à leur époque, côtoieront les oeuvres du grand maître sur les cimaises : Decamps, Marilhat, Dauzats, Vernet, Fromentin, etc.

Le propos de cette exposition est de s’intéresser aux débuts de l’Orientalisme, d’explorer la naissance de ce mouvement et de mieux comprendre ces premiers artistes qui portèrent leur regard au-delà de l’Europe. La période étudiée coïncide ainsi avec la Monarchie de Juillet, régime de Louis-Philippe, père du duc d’Aumale, donateur de Chantilly à l’Institut de France.

Eugène Delacroix - Carnet de voyage au Maroc


La peinture orientaliste : contexte


La thématique orientaliste qui traverse les différents mouvements picturaux du XIXème siècle et du début du XXème siècle s’inscrit dans une perspective historique.

Jusqu’à la fin du XVIIème siècle, seules des relations commerciales liaient Orient et Occident, en particulier par l’intermédiaire des comptoirs de Venise qui détenaient le quasi-monopole du commerce avec l’Empire Ottoman. Les deux espaces géographiques Orient-Occident, qui se désignaient eux-mêmes comme distincts, en terme religieux et culturels, avaient eu plusieurs fois l’occasion de s’affronter au cours de batailles, de croisades, de tentative d’invasions à l’initiative de l’une ou l’autre des parties.
Dès le début du XVIIIème siècle, l’Occident s’intéresse de plus près à l’Orient. En 1704, Antoine Galland publie la première traduction française des "Contes des Mille et Unes Nuits". En 1721, ce sont les "Lettres Persanes" de Montesquieu qui vont attirer l’attention du grand public, avide de nouveautés. Dès lors, commence la mode des Turqueries que l’on trouvera dans l’habillement, la littérature, la musique, l’ameublement.

Eugène Delacroix - Femmes à la fontaineC’est au XIXème siècle qu’apparaît un véritable engouement pour l’Orient. Son luxe, son mystère, le merveilleux qui l’entourent inspirent depuis plusieurs siècles, artistes, écrivains. Ce qui change c’est que désormais on veut se déplacer et visiter ces régions. Le grand voyage en Europe des intellectuels, jusque là cantonné à l’Italie et la Grèce pour les plus aventureux, devient un voyage tout autour de la Méditerranée.
Plusieurs événements historiques attisent cette "mode" : la campagne d’Egypte (1798-1799), la guerre d’indépendance de la Grèce (1821-1829), la prise d’Alger par les français (1830), la guerre de Crimée (1854-1855), l’ouverture du Canal de Suez en 1869, le démembrement progressif de l’Empire Ottoman sur fond de rivalités et d’ambitions coloniales, entre la France et l’Angleterre en particulier.

Le domaine des lettres connaît sa vague orientaliste au XIXème siècle : Victor Hugo écrit dans ses "Orientales" que le monde islamique est "pour les intelligences autant que pour les imaginations, une sorte de préoccupation générale".
Les artistes se transforment en véritables explorateurs, profitent de charges éventuellement consulaires ou commerciales qui leur sont confiées pour se documenter, voyager, étudier les cultures et l’univers familier du Moyen-Orient, suivent les missions scientifiques des orientalistes universitaires. Dans certains cas, l’artiste se fait presque journaliste de guerre ( " Le massacre de Chio " de Delacroix, bien qu’il n’y ait pas assisté). Leurs enquêtes les mènent à Alger, au Caire ou à Constantinople.

Le style s’épanouit au début du XIXème siècle pour atteindre un sommet aux Expositions Universelles de 1855 et 1867. A partir de 1870 en particulier, de nombreux artistes non-français rejoignent le mouvement (italiens, allemands, anglais, autrichiens, américains, etc...).

Les thèmes orientalistes disparaissent peu à peu de la peinture au début du XXème siècle, persiste un temps avec l’ouverture à Alger de la Villa Abd-el-Tif, sorte de Villa Médicis algérienne. L’indépendance de l’Algérie en 1962 et la fermeture de cette villa marquent la fin de cette période orientaliste, héritière de la tradition du siècle précédent. L’Orient a perdu de son mystère depuis longtemps déjà, bien que sa lumière et son atmosphère continuent à fasciner.


Bibliographie sélective


  • L’orientalisme

Dictionnaire culturel de l’orientalisme
Christine Peltre. - Hazan, 2008 (Bibliothèque Hazan)
ART 709.034 PEL

Les orientalistes : peintres voyageurs, 1828-1908
Lynne Thornton. - ACR, 1983 (Les orientalistes)
ART 759.05 THO

L’univers des orientalistes
Gérard-Georges Lemaire. - Place des Victoires, 2000
ART 759.05 LEM

La femme dans la peinture orientaliste
Lynne Thornton. - ACR, 1985 (Les orientalistes)
ART 759.05 THO

Les orientalistes de l’école italienne
Caroline Juler. - ACR, 1994 (PocheCouleur)
ART 759.05 JUL

Les peintres du Bosphore au XVIIIe siècle
Auguste Boppe. - ACR, 1989 (Les orientalistes)
ART 759.047 BOP

Voyage en Orient
Sylvie Aubenas, Jacques Lacarrière. - Hazan : BnF, 1999
ART 770.95 AUB

Eugène Delacroix - La mariée juive-* Eugène Delacroix

L’ABCdaire de Delacroix
Flammarion, 1998 (L’ABCdaire. Art)
ART 759.052 DEL

Delacroix
Peter Rautman. - Citadelles & Mazenod, 1997 (Les Phares)
ART 759.052 DEL

Journal : 1822-1863
Eugène Delacroix. - Plon, 1996
ART 759.054 DEL

Delacroix
Arlette Sérullaz. - Flammarion, 1998 (Le cabinet des dessins)
ART 741.092 DEL

L’ABCdaire de Delacroix et l’Orient
Anne Daguerre de Hureaux et Stéphane Guégan. - Flammarion, 1994 (L’ABCdaire. Art)
ART 759.052 DEL

Le Maroc de Delacroix
Maurice Arama. - Jaguar, 1987
ART 759.052 DEL

Eugène Delacroix, le voyage au Maroc
Philippe Desgeorges. - Arborescence, 1994
ART 759.052 DEL - Cédérom

  • En commande

Delacroix et l’aube de l’orientalisme
Catalogue de l’exposition. - Somogy


Ressources numériques


A lire dans l’Encyclopaedia Universalis
sur place à la médiathèque et dans les bibliothèques du réseau

Version imprimable de cet article Imprimer

Rester connecté

Newsletter :


Votre navigateur n'accepte pas le Javascript ou bien votre Plugin Flash n'est pas à jour (version 7 minimum). C'est dommage, c'est plus joli avec...

Auditorium Médiathèque
L’Ecoute-aux-Portes Médiathèque    Forum Médiathèque    Galerie Médiathèque    Libris Café Médiathèque    Salle de réunion Médiathèque
Bibliothèque Mont-Valérien    Bibliothèque Renoir    Bibliothèque Les Mazurières    Tout public    Professionnel
Jeunes    Adultes    Exposition    Conférence    Rencontre-Débat
Atelier    Projection    Conte    Concert    Visite
Spectacle    Littérature    Art    Cinéma    Patrimoine
Sciences    Société    Histoire    Actualité    Jeunesse
Musique    Poésie    Théâtre    Philosophie    Photographie
Médiathèque    Bibliographie    Coup de coeur    Dossier