Accueil > Les collections > Bibliographies > Musique, Cinéma, Arts & Loisirs > Des machines à l’instrument
Des machines à l’instrument

La musique électronique rassemble une grande diversité de courants historiques et de pratiques esthétiques.
Expérimentée de manière ponctuelle par les avant-gardes musicales occidentales des années 1930 à 1950, elle se développe à partir de la fin des années 1940 et le début des années 1950 au sein de centres de recherche et de studios institutionnels financés par les radios publiques ou les universités.

À partir des années 1960, l’électronique n’est plus l’apanage de ces musiques savantes et expérimentales. Elle pénètre peu à peu l’univers des musiques populaires comme la pop, le rock, le jazz, le reggae, le funk, puis la disco et le hip hop, grâce à l’invention et à la démocratisation d’instruments et d’outils électroniques.

À partir de la fin des années 1980, la musique électronique connaît une nouvelle expansion avec l’apparition de la house et de la techno, dont une grande partie des pionniers sont des musiciens noirs américains.

Le succès de ces deux formes populaires de dance-music (musique de danse) entraîne à partir des années 1990 le développement rapide d’une scène européenne et anglo-saxonne, constituée en une multitude de sous-genres, allant du plus grand public au plus expérimental.

Au cours des années 2000, ces différentes tendances électroniques touchent de nouveaux continents : l’Amérique du Sud, l’Asie et l’Afrique. Grâce à une démocratisation des logiciels de MAO (Musique Assistée par Ordinateur), mais aussi par le biais du téléchargement, les musiques house et techno occidentales se métissent aux rythmes populaires de divers pays.

Cette richesse historique explique la nature complexe et multiple de la musique électronique. C’est à la fois une musique savante, avant-gardiste et expérimentale, mais aussi une musique populaire, dansante et spontanée. Enfin, elle puise son essence aussi bien dans le dynamisme et l’innovation de la musique noire venue des États-Unis, que dans l’esprit de recherche formelle de la musique occidentale et des avant-gardes du 20e siècle.

L’évolution de la musique électro (pdf)


Sélection

Les années 1960


Attilio MINEO
Man in Space With Sounds [Subliminal] Enr. 1959
MUS 450 MIN disponible ?

Attilio Mineo et son incroyable composition d’Elevator Music (à proprement parler) puisque cette bande-son a été conçue pour être diffusée dans le Bubbleator, un ascenseur hydraulique géant, en forme de bulle de plexiglas transparent, capable de transporter 150 personnes. Le Bubbleator fut l’attraction majeure de la Foire Internationale de Seattle en 1962. Les visiteurs "déambulant" grâce à cet engin fabuleux pouvaient admirer les merveilles que leur promettait notamment "La Maison du Futur". Pour accompagner cette exposition à la pointe de la technologie américaine, on commissionne un illustre inconnu, Attilio "Art" (pour Arthur) Mineo, qui livre une composition combinant des thèmes dramaturgiques joués par les instruments d’un orchestre classique à des éléments de musique atonale rappelant la B.O. de Louis & Bebe Barron avec ’’Forbidden Planet’’.

Frank COMSTOCK and HIS ORCHESTRA
Music From Outer Space [Mr.nobody] Enr. 1962
MUS 450 COM disponible ?

"Music from outer space" est un album composé par Frank Comstock en 1962 et faisant la part belle aux sons électroniques. Quelques bruits de moteurs de fusées en bruitages mêlés à d’autres effets sonores sont bienvenus. Les disques datant des années 60 sont plus mélodiques que ceux des années 50 car les effets synthétiques ne créent plus de grandes surprises et servent surtout d’accompagnement. “Out of the world”, Stella by Starlight”, “Galaxy”, “Journey to infinity”, etc, composent le générique de ce disque.

Tom DISSEVELT
Fantasy in orbit [Philips] Enr. 1963
MUS 450 A. POP disponible ?

Dans les années 50, la société Philips a construit un studio de musique électronique à Eindhoven le Philips Research Laboratories. L’idée était de rassembler des musiciens pour imaginer une musique électronique populaire contrairement aux studios "historiques" comme le GRM à Paris ou le studio de Musique Électronique de Cologne qui pratiquaient une musique d’avant-garde. Le jazzman Tom Disselvelt a rejoint le studio d’Eindhoven et composé plusieurs musiques électroniques sous son nom ou sous le pseudo de Kid Baltan. ’’Fantasy in Orbit’’ a été composée en 1963. Retrouvez cet album dans le coffret ’’Popular electronics : Early Dutch Electronic Music from Philips Research Laboratories 1956-1963’’.

Jean-Jacques PERREY & Gershon KINGSLEY
The in sound from way out [Vanguard Records] Enr. 1966
MUS 294 PER disponible ?

Nous sommes en 1966, Jean-Jacques Perrey sort son premier album conséquent en collaboration avec Gershon Kingsley, l’auteur du tube ’’Pop Corn’’. Suivront trois autres albums chez Vanguard qui chacun prolongeront l’univers du compositeur, offrant une musique joyeuse et humoristique en écho au célèbre ’’Psyché Rock’’ de Pierre Henry qui sortit durant la même période. Sur ’’The In Sound From Way Out !’’, Perrey place d’emblée son univers sous le signe d’une imagerie enfantine de la science-fiction. Mélodies sautillantes et sonorités joliment désuètes s’unissent pour de courtes pièces additives.

FIFTY FOOT HOSE
Cauldron [Limelight] Enr. 1967
MUS 2 FIF disponible ?

Fifty Foot Hose est un groupe de San Francisco de la fin des années 60. Il est fondé par le bassiste Louis "Cork" Marcheschi, le guitariste David Blossom, et son épouse, la chanteuse Nancy Blossom, augmentée par la suite de Kim Kimsey (batterie) et de Larry Evans (guitare). Ce fut un des premiers groupes à mélanger le rock psychédélique et la musique électronique, produisant une musique expérimentale d’avant-garde. Ils ont sorti leur album, "cauldron", en 1967.

Début article



Pierre HENRY & Michel COLOMBIER
Messe pour le temps présent [Philips] Enr. 1967
MUS 4 HEN 60 disponible ?

"Messe pour le temps présent" est une commande de Maurice Béjart pour un spectacle qui sera présenté pour la première fois au bouillonnant Festival d’Avignon de 1967, commande faite à Pierre Henry et Michel Colombier (déjà célèbre compositeur de musiques de films et arrangeur pour Gainsbourg), lesquels produisent une oeuvre qui réussit le mariage improbable du rock psychédélique, de la musique concrète et de l’écriture musicale classique, en symbiose parfaite avec l’expression chorégraphique révolutionnaire de Béjart.

Morton SUBOTNICK
Silver apples of the moon [Nonesuch / Wergo] Enr. 1967
MUS 450 SUB disponible ?

Pionnier des musiques électroacoustiques et électroniques aux Etats-Unis Morton Subotnick a participé à l’élaboration du synthétiseur modulaire de Don Buchla et s’est sans cesse adapté aux avancées technologiques. Morton Subotnick doit sa célébrité à ’’Silver Apples of the Moon’’ (1967), une œuvre ayant recours à la Buchla Box. Commandée par Nonesuch "Silver Apples" est l’une des premières pièces spécifiquement conçues pour être publiées sur disque. Par la suite Morton Subotnick a écrit de nombreuses autres pièces pour synthétiseur Buchla, parmi lesquelles ’’The Wild Bull’’ (1968) que l’on retrouve sur ce CD.

SILVER APPLES
Silver apples (1968) / Contact (1969) [Kapp records / Spectrum Music]
MUS 2 SIL disponible ?

Sur ces deux opus originels de la fin des années 60, Dan Taylor le percussionniste et Simeon Coxe, le chanteur et leader du duo, nous distillent une myriade d’oscillations électroniques accompagnées de percussions métronomiques au fort pouvoir hypnotique. C’est ensemble et en duo qu’ils enregistreront ces deux albums de Silver Apples, pour Kapp records. L’osmose entre les deux individualités est indéniable, elle permettra d’organiser savamment la cacophonie de signaux sonores émis par le synthétiseur Simeon et donnera naissance à une transe pop-électro-psychédélique répétive du meilleur effet.en seulement deux ans, Silver Apples a considérablement fait avancer la cause électronique. L’apport du groupe new-yorkais à la musique est autant technologique qu’artistique. Un disque essentiel pour qui veut comprendre les fusions entre rock, pop et musique électronique.

Début article



George RUSSELL
Electronic sonata for souls loved by nature [Soul Note] Enr. 1968
MUS 1 RUS disponible ?

"Electronic sonata for souls loved by nature" est une œuvre de jazz de l’arrangeur George Russell écrit à l’origine en 1968, joué la première fois en concert en Norvège le 28 Avril 1969, et publié sur le label Flying Dutchman. Sur cet enregistrement live Russell est accompagné de Jan Garbarek , Manfred Schoof , Terje Rypdal , Jon Christensen , et Red Mitchell.

Joe BYRD and The FIELD HIPPIES
The American metaphysical circus
[Columbia / Esoteric Recordings / Cherry Red Records] Enr. 1969
MUS 2 BYR disponible ?

Joe Byrd est originaire du Kentucky et a commencé par jouer de la country & western, puis du jazz, avant de s’intéresser à la musique électronique. Une formation au personnel pléthorique et une variété de vocalistes, de styles ou d’instruments (piano, harpe, orgue, synthé, flûte, percussions diverses, saxo, clarinette, trompette, trombone, tuba) n’empêche nullement "The American Metaphysical Circus" d’être un album homogène et parfaitement réussi. Album culte du rock psychédélique américain.

Miles DAVIS
In a silent way [Columbia] Enr. 1969
MUS 1 DAV 70 disponible ?

Cet album a introduit un style musical nouveau, le Jazz fusion ou Jazz-rock fusion, qui sera affiné dans son album suivant "Bitches Brew" (1970). "In a Silent Way" est aussi le premier disque de Miles Davis où le travail en studio du producteur de Teo Macero prend une place importante dans la réalisation de l’album. Ce travail consiste en un collage d’extraits des prises originales pour aboutir au résultat final. Comme d’habitude Miles Davis s’est entouré de jeunes musiciens brillants et qui plus tard feront carrière avec ce style de musique. Par rapport au groupe qui accompagnait Davis pour son album précédent, Dave Holland a remplacé Ron Carter, et surtout John McLaughlin et Joe Zawinul ont rejoint le groupe et ont fortement influencé le son avec leur guitare et piano électriques.

The FREE POP ELECTRONIC CONCEPT
A new exciting experience [Palette / Vampisoul] Enr. 1969
MUS 2 FRE disponible ?

Voici pour la première fois rééditée cette perle de l’underground psychédélique européen des années 60. Produit du cerveau de génie des soul brothers Tony et Waldo Lam (plus connu sous le nom de Jess & James), ce disque est un concentré de riffs détonants, de hurlements et de pépiements électroniques, de rythmiques tribales et d’effets studios délirants. Un must pour les aficionados du krautrock et du psychédélisme lunatique.

Terry RILEY
Rainbow in curved air [CBS] Enr. 1969
MUS 4 RIL disponible ?

Terry Riley est considéré comme le fondateur de la musique minimaliste répétitive. Contemporain de Steve Reich, Riley sera pourtant le premier à mettre d’application de façon si extrême et si convaincante à la fois les bases de cette musique que l’on n’appèle pas encore minimale. Si certains voient en lui, et à juste titre, son prophète, il en a été aussi - et peut-être avant tout - son plus éminent vulgarisateur (son contrat avec Columbia au sortir des années soixante va grandement l’y aider). Terry Riley crée "Rainbow in Curved Air" (1969) pour orgue électronique.

Début article



The UNITED STATES OF AMERICA
The United States Of America [Columbia / Sundazed Music] Enr. 1969
MUS 2 UNI disponible ?

Joseph Byrd est membre à UCLA de la section New Music Workshop, après s’être intéressé à la composition expérimentale, côtoyé Terry Riley ou LaMonte Young, il fait preuve d’une ambition à la hauteur de son bagage technique, puis décide de s’attaquer au rock. Entouré d’amis plutôt doués, il enregistre sous le titre ’’The United States of America’’ un concept album condensant l’époque sur un lit de satires, à base de sonorités jamais entendus à ce moment là, introduisant les synthés et les textures électroniques dans le rock. Premier album magistral, aux mélodies imparables et au son prodigieux.

WHITE NOISE
An electric storm [Island] Enr. 1969
MUS 2 WHI disponible ?

Même si on a souvent tendance à idéaliser la période, la fin des années 60 est vraiment riche en grande bizarrerie musicale, de disques qui semblent sortis de nulle part. White Noise c’est la rencontre inattendue de David Vorhaus, spécialiste américain de l’acoustique avec les britanniques Brian Hodgson et Delia Derbyshire deux DJ bidouilleurs de la BBC. En 1969, White Noise a publié l’album ’’An Electric Storm’’ sur Island Records. L’album a été créé en utilisant diverses techniques de manipulation de bandes, et se caractérise par l’utilisation du premier synthétiseur britannique, le EMS VCS3. Le disque n’a pas eu de succès populaire en Angleterre à l’époque mais a remporté depuis un grand succès d’estime et est devenu depuis un objet culte. On lui reconnait aussi une grande influence sur les productions contemporaine.

Début article



Les années 1970


Bruce HAACK
Electric Lucifer [Columbia / The Omni Recording Corporation] Enr. 1970
MUS 294 HAA disponible ?

Bruce Haack (1931 - 1988), un autre ovni de la musique électronique en provenance du Canada. Comme Raymond Scott avec qui il a un temps travaillé, Bruce Haack, est généralement reconnu pour ses musiques pour enfants, et ses recherches expérimentales sur les instruments électroniques. "The electric Lucifer’ (enregistré en 1968-69 et sorti en 1970) est un album unique en son genre soit un mix de pop psychédélique, de musique concrète et de bricolage électronique à base de Moog. Attiré par les libertés musicales de ces genres, il enregistre alors cet album concept à propos d’une guerre entre l’enfer et le paradis. A part quelques rares accords de guitare, la musique est intégralement électronique.

John CALE & Terry RILEY
Church of anthrax [Columbia] Enr. 1971
MUS 2 CAL disponible ?

John Cale est un auteur-compositeur-interprète, multi-instrumentiste et producteur britannique. Au cours de sa carrière, il a abordé un grand nombre de genres musicaux et multiplié les collaborations, mais c’est le rock et particulièrement son court passage au Velvet Underground qui lui a apporté la notoriété. Terry Riley est un compositeur américain qui est considéré comme un des fondateurs de la musique minimaliste et répétitive. Bien avant que Cale n’intègre la cultissime formation new-yorkaise, ce dernier quitta son Pays de Galles natal pour tenter l’aventure américaine. Il devint très rapidement résident du Théâtre de la Musique Éternelle (ou Dream Syndicate) de LaMonte Young.
C’est là qu’il rencontra Terry Riley pour la première fois. Bien que frères d’armes et en quelque sorte aussi disciples qui partagent le même banc, les deux hommes ont leur personnalité propre, leur propre vision, et la magie de ce disque provient justement du fait qu’il soit parvenu à conserver indemne ces deux esprits, sans que l’un vienne prédominer l’autre. Un disque à part dans la carrière de Riley. Un disque à part dans la carrière de Cale. Un disque à part tout simplement.

TONTO’S EXPANDING HEAD BAND
zero time [embryo records] enr. 1971
MUS 2 TON disponible ?

Tonto’s Expanding Head Band est un duo de musique électronique, auteur de seulement deux véritables disques, "Zero Time" (mars 1971) et "It’s about time" (1974). Il se compose de deux programmeurs / ingénieurs du son : l’anglais Malcom Cecil et l’américain Robert Margouleff. En plus de sa proximité avec la bande d’Andy Warhol dans ’’The Factory’’, Robert Margouleff était un proche de Robert Moog. C’est par ce biais qu’il a eu propriété rapidement de deux gros synthétiseurs Moog modulaires série III qu’utilisait Walter/Wendy Carlos. Sur la base de cet appareil, Cecil développa en un vaste ensemble un synthétiseur polyphonique (avec des modulaires concurrents ARP notamment, et les premières machines japonaises), qui prendra le nom de ’’Tonto Synthesizer’’. En 1971, le groupe Tonto’s expanding band sort Zero Time, un disque de 33 minutes d’un synthétisme total qui explore textures cotonneuses et mélodies versatiles avec un bonheur égal. La polyphonie permet au groupe d’avoir trois ou quatre ans d’avance technologique sur son temps. À partir de 1972, les deux hommes collaborent de manière très rapprochée avec Stevie Wonder, qui vient les solliciter, sur toute sa série d’albums à succès des années 70. Ils l’accompagnent au clavier et assurent la direction artistique de la plupart de ses albums de ses débuts chez Motown.

Haut de pageLes Années 1970
Début article



Walter CARLOS
Orange mécanique (B.O.F.) [Warner] Enr. 1972
MUS 520 ORA disponible ?

Mélange détonnant entre musique classique (principalement Beethoven, mais on y trouve aussi du Elgar et Rossini) et musique synthétique signée Walter (désormais Wendy) Carlos, la musique du film de Stanley Kubrick ’’Orange Mécanique’’ date de 1972 et fait partie des albums de musique de films les plus vendus de l’histoire. Stanley Kubrick à visiblement été séduit par le travail de Carlos sur l’album qui l’avait révélée "Swich on Bach" (1968). A tel point qu’il lui confia le soin d’interpréter la quasi totalité de la bande originale du film.

NEU !
Neu ! [Brain Records] Enr. 1972
MUS 2 NEU disponible ?

Assistée par le producteur Conrad Plank, leur première session d’enregistrement s’effectue en 1972 dans un studio de Hambourg et quatre nuits sont nécessaires au groupe pour accoucher de "Neu !", premier album véritablement remarquable dans une époque où la plupart des courants musicaux privilégient l’emploi des thèmes du rêve et de l’évasion. "Neu !" est angoissant, halluciné par une répétitivité métaphore de la vie moderne, industrielle et urbaine. Cet album, dont le succès et l’aura seront d’abord limités à l’Allemagne, portera ses échos jusqu’aux punks, à la musique industrielle en passant par Bowie et Eno et même certains groupes de post-rock. Culte !

Annette PEACOCK
I’m the one [RCA Victor / Light in the Attic] Enr. 1972
MUS 2 PEA disponible ?

Annette Peacock est une pianiste et chanteuse américaine. Dans les années 1960 et 70, elle se fait connaître dans le jazz et le jazz expérimental en compagnie de Paul Bley. Son chef d’oeuvre s’appelle "I’m The One" (1972). Totalement libérée des éventuels carcans (free) jazz, musique électronique, soul, pop ou funk, Peacock brasse le tout. Sa voix de velours laisse place par moments à des vocalises brutes, ses mélodies sont entrecoupées de sons discordants et saturés joués au synthétiseur. Elle est une des pionnières dans l’utilisation des synthétiseurs Moog. L’ensemble carillonne de schizophrénie et de délire futuriste. Si certains crieront au viol auditif, d’autres, ne se remettront jamais dès la première écoute.

POPOL VUH
Aguirre [SPV Recordings] Enr. 1972
MUS 520 AGU disponible ?

Popol Vuh (nom repris d’un document maya ancestral), c’est un groupe allemand avec pour leader Florian Fricke, qui a composé les bandes originales des films de Werner Herzog, dont "Aguirre". Le thème principal, présent dès les premières images du film, confère une atmosphère particulière à l’oeuvre, étrange, et nous hante encore après coup. En trois accords et deux fioritures, tout l’espace est occupé, c’est magistral.

Haut de pageLes Années 1970
Début article



BETWEEN
And the waters opened [Vertigo] Enr. 1973
MUS 450 BET disponible ?

Formé en 1970 à Munich, Between était un groupe formé par le musicien de formation classique minimaliste Peter Michael Hamel, du hautboïste Robert Eliscu (musicien aussi sur des albums de Popul Voh), du guitariste argentin Roberto C. Detree et du percussionniste Cotch Black. Groupe international qui explore des courants musicaux disparates : de la musique ancienne à l’ avant - garde, de la musique classique aux musiques orientales, du Moyen Âge à la musique pop. ’’And the waters opened’’ est leur deuxième album enregistré en 1973 pour le label Vertigo et qui mérite d’être redécouvert par un plus large public.

CAN
Future days [United Artists Records] Enr. 1973
MUS 2 CAN disponible ?

"Future Days" ne remet aucunement en question les fondements de la musique de Can. Mieux, il l’assoie et la célèbre. On ne prend pas trop de risque à affirmer que c’est ici, sur l’album bleu et or, que le style du groupe, patiemment élaboré depuis cinq ans, trouve son expression ultime : développements grandioses, séquences ascensionnelles, percussions opulentes et plongées électroniques. Basse ondulée, voix à peine esquissée, claviers Farfisa et guitare fuzz déployées en nappes donnent aux « jours futurs » des allures de contes aériens. Pour certains, la musique ’’ ambient’’ prend naissance sur ce disque, mais l’omniprésence du rythme garde indiscutablement le contact avec le rock.

FAUST
Faust IV [Virgin] Enr. 1973
MUS 2 FAU disponible ?

Enregistré en 1973, ce quatrième album de Faust voyait le groupe tenter des formes plus classiques que celles de la plupart de ses précédents disques, dont deux (le premier et The Faust Tapes) étaient des collages psychédéliques expérimentaux. Ici, le groupe enregistre au moins trois morceaux anthologiques : "Krautrock", le bien nommé, qui parodie savamment et brutalement les motifs répétitifs de Can et Neu ; "The Sad Skinhead", sorte de reggae sale qui sonne comme s’il avait été composé l’an dernier ; et "Jennifer", une des plus belles ballades jamais enregistrées, pour laquelle Syd Barrett se serait damné, s’il n’avait pas, à l’époque, déjà perdu sa raison.

Alain GORAGUER
La planète sauvage [EMI] Enr. 1973
MUS 520 PLA disponible ?

La bande originale du film de René Laloux ’’La Planète Sauvage’’, qui est composée par Alain Goraguer ne cesse de fasciner. Jusqu’alors principalement connu comme arrangeur de certains des disques de Gainsbourg, Goraguer réalise son projet le plus ambitieux, sans équivalent dans sa carrière. Illustrant une histoire signée par l’écrivain de S.F. Stefan Wul, et mise en forme et animée par Roland Topor et René Laloux, cette partition futuriste use de colorations instrumentales sophistiquées.

Haut de pageLes Années 1970
Début article



Herbie HANCOCK
Sextant [Columbia] Enr. 1973
MUS 1 HAN disponible ?

Après "Mwandishi" et "Crossings", Herbie Hancock met un terme à sa trilogie expérimentale avec "Sextant" (1973), publié sur Columbia, et ce après avoir été remercié par une Warner trop impatiente. Mais l’ambiance de ce premier disque pour Columbia ne prête pas à rire ; toujours aucun signe de compromission. D’ailleurs, "Rain Dance" s’aventure sur des terrains encore plus glissants avec l’emploi étendu des synthétiseurs et autres bruitages électroniques, par l’entremise de Patrick Gleeson, déjà responsable des audaces de "Crossings", renvoyant dos à dos les travaux de Pierre Henry et ceux de Kraftwerk.

KRAFTWERK
Ralf and Florian [Philips] (disque vinyle) Enr. 1973
MUS 2 KRA disponible ?

Après une première expérience au sein du groupe allemand Organisation jugée insatisfaisante, le duo sort les albums ’’Kraftwerk’’ (1971), ’’Kraftwerk 2’’ (1972) et le plus abouti ’’Ralf und Florian’’ (1973). Ce disque est beaucoup plus abordable musicalement et se rapproche davantage de la production des autres groupes allemands comme Tangerine Dream ou Ash Ra Tempel.

PINK FLOYD
The dark side of the moon [EMI] Enr. 1973
MUS 2 PIN 40 disponible ?

Paru en 1973, mais joué en concert dès 72 comme une longue suite sous le nom d’"Eclipse", c’est l’album définitif du Floyd, le fruit d’un travail d’orfèvre en studio. A tous les niveaux cet album constitue un sommet, un chef-d’oeuvre au sens premier. Que ce soit par le design, le son bien sûr (l’album de référence pour les tests de chaînes hi-fi pendant plus de dix ans), la qualité des chansons et de l’interprétation, le Floyd atteint là une sorte de perfection formelle qu’il aura bien du mal à dépasser. Le succès sera évidemment au rendez-vous et un record de longévité dans les charts américains.

Franco BATTIATO
Clic [Bla Bla Records] Enr. 1974
MUS 2 BAT disponible ?

Franco Battiato est un artiste pluridisciplinaire, auteur-compositeur-interprète et musicien italien originaire de Sicile qui s’est entre autre consacré à la musique électronique et expérimentale. Franco Battiato a commencé dans le monde musical dans les années 1960 mais n’a pas jamais été plus loin qu’un single ou deux, avant sa véritable percée dans le début des années 1970 lorsqu’il a commencé à enregistrer une série d’albums pour le label underground Bla Bla. ’’Clic’’ est son quatrième album enregistré en 1974.

Haut de pageLes Années 1970
Début article



Julian PRIESTER
Love love [ECM] Enr. 1974
MUS 1 PRI disponible ?

Véritable musicien pour musiciens, le tromboniste Julian Priester (alias Pepo Mtoto pour les intimes bouddhistes) a été durant les seventies, outre un virtuose de son instrument, un compositeur négligé par la critique. En revanche, de Max Roach à Sun Ra, ses pairs ne s’y trompèrent pas, en le sollicitant régulièrement, comme Herbie Hancock entre 1970 et 1973. Un an après avoir quitté cette formation légendaire, Julian Priester enregistra "Love, Love", puis "Polarization", deux des rares albums réalisés sous son nom. Entre autres accompagné par d’anciens Weather Report et Return To Forever, mais aussi par Patrick Gleeson qu’il côtoya dans ses projets avec Hancock, le tromboniste échafaudait ici deux longues et denses suites, au groove hypnotique digne de Miles.

Klaus SCHULZE
The Klaus Schulse sessions (disque vinyle) [Cosmic Music] Enr. 1974
MUS 2 SCH disponible ?

Klaus Schulze est un musicien allemand, percussionniste, puis compositeur, producteur et interprète pionnier de musique électronique. Il participe aux débuts de Tangerine Dream, de Sand (album "Golem") et d’Ash Ra Tempel avant de devenir en solo un des plus prolifiques compositeurs de musique électronique. Précurseur et figure de proue du space rock allemand, il fait partie, au début des années 1970, des premiers musiciens à expérimenter ce nouvel instrument qu’est le synthétiseur dont il utilise plusieurs modèles avec brio et une imagination débordante.

Brian ENO
Another green world [EMI] Enr. 1975
MUS 2 ENO disponible ?

Plus de quarante d’age et "Another Green World" de Brian Eno n’a pas pris une ride. Il y a la musique qui vieillit. Mal. Et celle qui se bonifie avec le temps. Moderne et avant-gardiste en son temps, ’’Another green world’’ est la passerelle entre l’ancien Eno glam-rock et le futur producteur de ce que l’on appellera très vite l’ambient. Melting-pot d’instrumentaux, de chansons et d’expérimentation, "Another Green World" est un champ peu avare en émotion.

HARMONIA
Deluxe [Brain / Grönland] Enr. 1975
MUS 2 HAR disponible ?

Harmonia, super groupe éphémère du Krautrock est l’association au début des années 70 de Michael Rother (ex membre de Neu ! et de Kraftwerk ) avec le duo de Cluster : Hans-Joachim Roedelius et Dieter Moebius, ce super groupe n’enregistra que deux albums ’’Musik Von Harmonia’’ en 1973 et ’’Deluxe’’ en 1975. Nous avons là un chef d’œuvre absolu du mouvement Krautrock, un album aux sonorités riches et aux mélodies lumineuses, le groupe a su sur cet album allier l’électro, la pop, l’ambient rock, le psychédélisme tout en gardant une parfaite cohérence. Malheureusement ce coup de maitre fut aussi le chant du cygne de ce groupe fondamental.

Haut de pageLes Années 1970
Début article



TANGERINE DREAM
Rubycon [Virgin] Enr. 1975
MUS 2 TAN disponible ?

En 1975, le groupe Tangerine Dream, alors composé d’Edgar Froese, Christopher Franke et Peter Baumann, investit dans un matériel dernier cri grâce au succès financier de leur précédent album intitulé ’’Phaedra’’. Ils pousseront leurs expérimentations plus loin et accoucheront de ’’Rubycon’’, une odyssée sensorielle d’envergure. Comme ’’Phaedra’’, le disque repose en partie sur l’utilisation du séquenceur (en l’occurrence, le module 960 du Moog modulaire), qui permet de jouer automatiquement une suite de notes en boucle et de la modifier pendant qu’elle est jouée. Il ne comporte qu’un seul titre, découpé en deux pièces instrumentales de 17 minutes chacune. Un morceau d’histoire au sein de la musique électronique !

Jean-Michel JARRE
Oxygene [Disques Dreyfus / Disques Motors] Enr. 1976
MUS 450 JAR disponible ?

Sorti en 1976, Oxygène a véritablement révolutionné la musique électronique en l’imposant au grand public, propulsant du même coup Jean-Michel Jarre au rang de star internationale. Evitant le côté froid de ses prédécesseurs allemands (Tangerine Dream, Klaus Schulze et Kraftwerk), le musicien français est parvenu à rendre accessible et universel un genre musical jusque-là réservé à un auditoire particulier, amateur de musique planante. Composé en partie sur des instruments aux patronymes aussi barbares que l’ARP 2600, l’EMS VCS3 ou le Korg Minipops-7 Rhythm Machine, Oxygene est une succession de variations sur un thème principal dont le plus célèbre est bien entendu celui qui fut choisi pour la sortie single : ’’Oxygene, Part IV’’.

Patrick VIAN
Bruits et temps analogues [Egg / Staubgold] Enr. 1976
MUS 450 VIA disponible ?

Unique album de Patrick Vian (le fils de Boris), ’’Bruits et temps analogues’’ fait l’objet d’un culte fervent depuis sa parution en 1976. Cet album publié sur Egg, le légendaire sous-label de Barclay, et aujourd’hui réédité par Staubgold, garde une logique d’affranchissement total. Jouant du piano et surtout de différents synthétiseurs (Moog 2C et ARP 2600), Patrick Vian louvoie en toute liberté autour de la guitare de Bernard Lavialle (Ame Son), des percussions éparses de Mino Cinelu, et des teintes plus organiques de Fender Rhodes et de marimba de Georges Granier.

Haut de pageLes Années 1970
Début article



David BOWIE
Low [EMI] Enr. 1977
MUS 2 BOW disponible ?

Premier volet de que l’on appelle la trilogie berlinoise, "Low" annonce la new (cold ?) wave de groupes comme Joy Division. Co-réalisé avec Brian Eno, "Low" reprend les choses où l’électronique robotique de Kraftwerk les avait laissées. Sur le vinyle original, une face chantée compilait des morceaux ultra- courts alors que l’autre était presque essentiellement instrumentale. On parle alors de musique environnementale et le morceau "Warszawa" exprime la désolation. De la pop à l’indus via l’ambient, Bowie s’impose comme un révolutionnaire défricheur de contrées encore vierges.

GOBLIN
Suspira (B.O.F.) [Cinevox Records / Bella Casa / Cherry Red] Enr. 1977
MUS 520 A. GOB disponible ?

Suspiria est une œuvre intense à plusieurs titres. Tout d’abord, c’est le film chef-d’œuvre de son réalisateur, Dario Argento, avec son autre long métrage, ’’Profondo Rosso’’. Ensuite, il faut dire qu’il s’agit également de la meilleure B.O. du groupe italien de rock progressif et d’électronique Goblin.
Loin de se contenter d’accompagner le film, la musique contribue très largement à son identité, à sa folie, à la délivrance de ses atmosphères et de son intensité.

HELDON
Interface [Cobra] (vinyle) Enr. 1977
MUS 099.2 HEL disponible ?

Heldon est un groupe français de rock électronique, de musique Zeuhl et industrielle, formé par le guitariste Richard Pinhas en 1974. Richard Pinhas a fait appel à différents collaborateurs au fil du temps, dont des instrumentistes issus d’un autre groupe français à géométrie variable : Magma. La particularité de Pinhas est son fort tropisme pour la philosophie et la littérature de science-fiction. Marquée par les travaux de Robert Fripp et Brian Eno autant que par ceux de King Crimson et Philip Glass, la musique de Heldon n’en reste pas moins profondément originale et novatrice dans sa façon de relier l’électronique et la puissance du son de la guitare électrique.

Haut de pageLes Années 1970
Début article



PIERROT LUNAIRE
Gudrun [RCA] Enr. 1977
MUS 2 PIE disponible ?

Farouchement original et décalé, la deuxième et dernière production du groupe italien Pierrot Lunaire, explore plus avant les recoins lugubres qu’il avait seulement approché sur leur premier album. D’entrée de jeu, une quantité invraissemblable d’éléments perturbateurs ; séquences répétitives au synthétiseur rappelant Terry Riley, superpositions de nappes, texte récité par un enfant, bidouillages électroniques et, surtout, la voix de Jacqueline Darby qui va hanter, et pour longtemps, ceux qui se seront risqués à l’écoute prolongée de ses passages les plus étranges et fascinants.

SPACE ART
Space art (vinyle) [If Records] Enr. 1977
294 SPA

Comptant parmi les pionniers de la musique électronique française, Space Art est un duo français de musique électronique actif dans les années 1977-1981, et composé de Dominique Perrier, aux claviers et synthétiseurs, et Bunny Rizzitelli à la batterie et aux percussions. En 1977, le succès vient avec le 45 tours ’’Onyx’’, issu de l’album ’’Space Art’’, enregistré au Studio Ferber et mixé par René Hameline, sorti chez IF records. C’est ce duo que JM Jarre va contacter pour l’accompagner pour ses Concerts en Chine (oct.1981). Culte !

SUICIDE
Suicide [Blast First] Enr. 1977
MUS 2 SUI disponible ?

Suicide reste l’ovni de l’année 1977. Suicide est le premier à fabriquer un rock décadent exclusivement électronique, faisant l’économie de tout ce qui jusque là en constituait les fondamentaux : une basse, une batterie et une guitare. Ce que les groupes garage surent créer par l’électricité, Vega et Rev le transposent à une autre lutherie ; une boîte à rythmes et un vieux Farfisa, de quoi scandaliser les gardiens du temple.

BLACK DEVIL
Disco Club [Remipa / Alter K / Lo Recordings] Enr. 1978
MUS 294 BLA disponible ?

Bernard Fèvre, n’est pas un des noms les plus connus de l’histoire de la musique française. Et pourtant, sous ce nom ou sous son avatar Black Devil, ce pionnier de la musique électronique a inventé une esthétique disco électronique low-fi à la même époque que Giorgio Moroder ou Kraftwerk. Dans sa chambre de bonne qui avait déjà l’allure d’un home-studio avant-gardiste, le jeune homme bricolait des sons, créait des boucles incongrues sur lesquelles il enregistrait des onomatopées. L’univers de Bernard Fèvre est un voyage sonore entre le krautrock expérimental et le disco hypnotique. "Disco club’’ date de 1978.

Haut de pageLes Années 1970
Début article



Brian ENO
Ambient 1 : music for aiports [Polydor / Eg Records] Enr. 1978
MUS 450 ENO disponible ?

Les quatre morceaux qui constituent ce disque ont été composés par Brian Eno en 1978 en s’inspirant des travaux des compositeurs minimalistes américains. Il s’agit de musique que l’on peut qualifier d’ambient, reposant sur un concept de nappes mélodieuses ou de voix sur un fond sonore très calme. La petite histoire dit que c’est dans l’aéroport de Cologne qu’est venue à Brian Eno, l’dée d’une musique adaptée à son milieu, en même temps qu’un terme qui allait faire recette : ambient. Idée immédiatement mise en pratique avec ce disque, précisément sous-titré ’’ambient #1’’, comme pour marquer le début officiel du genre.

Haruomi HOSONO
Cochin moon [King Records] Enr. 1978
MUS 294 HOS disponible ?

Des années 70 à nos jours, Haruomi Hosono n’a cessé d’ expérimenter hors des sentiers battus ; prenant ses distances avec le format techno-pop du Yellow Magic Orchestra, formé avec Ryuichi Sakamoto et Yukihiro Takahashi, il déploie différentes écritures musicales au confluent de l’ambient, des musiques traditionnelles et des influences exotica/space age pop, qu’il affectionne depuis toujours. Sa discographie éclectique fourmille de trouvailles sonores dont ce ’’Cochin moon’’, excellente entrée en matière. Enregistré en 1978 au retour d’un voyage dans le sud de l’Inde, cet album annonce un virage électronique radical. C’est avec cet opus qu’Hosono allait amorcer, l’air de rien, une petite révolution musicale pour les trente années à venir.

KRAFTWERK
The man machine [Capitol] Enr. 1978
MUS 2 KRA disponible ?

Kraftwerk a su, tout au long de leur carrière, à su doser à la perfection une alliance entre musique électronique la plus avant-gardiste, et pop dans son acceptation la plus populaire. Ce parti pris sera à la source de beaucoup d’incompréhensions et de reproches, certains regrettant justement le côté trop "synthétique" de leur musique, et d’autres leurs mélodies faciles devenues autant de tubes planétaires. Ici encore Kraftwerk ne déroge pas à ses habitudes, ’’The Man-Machine’’ est un savoureux mélange de sons électroniques novateurs pour l’époque, et de ritournelles pop. Ce disque n’est sans doute pas le meilleur album de Kraftwerk, mais c’est sûrement le plus accessible, celui qui inspirera beaucoup de groupe New Wave (Depeche Mode et autres...).

Haut de pageLes Années 1970
Début article



Michel MAGNE
La Terre (vinyle) [Egg Records] Enr. 1978
MUS 450 MAG disponible ?

Michel Magne, dans sa courte vie, a écrit la musique de plus de cent films, dont de grands succès du cinéma des années 60 : la série des ’’Angélique’’, la trilogie ’’Fantomas’’, les ’’OSS 117’’, ’’les Barbouzes’’, ’’Un singe en hiver’’, ’’Mélodie en sous-sol’’… Une œuvre pour l’essentiel créée en moins de dix ans (1962-1969), dans une frénésie qui définit bien le personnage, boulimique et excessif. Artiste d’avant-garde, Michel Magne l’a été dès ses débuts. Dans les années 50, il fait jouer une musique expérimentale. ’’La terre’’ (1978) est le premier opus d’une quadrilogie sur les 4 éléments (comme son nom l’indique) qu’il n’aura pas le temps de terminer.

Jon HASSELL
Earthquake Island [Tomato Records] Enr. 1979
MUS 1 HAS 90 disponible ?

Musique nouvelle, musicien hors norme, Jon Hassell l’est à plus d’un titre : natif de Memphis comme Elvis, il joue en culottes courtes dans un groupe de rockabilly, il devient en Allemagne l’élève du très sérieux et hautement sériel Karlheinz Stockhausen. Après un détour par l’Italie, il revient aux États-Unis et participe aux premières expérimentations minimalistes de LaMonte Young et Terry Riley. Après deux excellents premiers albums, ’’Vernal equinox’’ et ce ’’Earthquake island’’ , à la fois ethnique, exotique, minimaliste, ambiant, jazzy, contemporaine, électronique, la musique de l’américain semble sans frontière. Cela fait son évidente force, d’autant plus que tout est parfaitement intégré et cohérent, dans une merveilleuse unité des atmosphères.

Gary NUMAN
Replicas [Beggars Banquet] Enr. 1979
MUS 2 NUM disponible ?

L’histoire musicale de Gary Numan a débutée en 1978, sous le nom de Tubeway Army. L’année suivante sortait "Replicas", premier album sous son propre nom. Avec ce disque, c’est une nouvelle page de l’histoire du Rock qui s’est tournée. Gary Numan, commençait à inventer une musique nouvelle, faite d’un mélange détonnant de guitares Punk et de synthétiseurs sombres. A cette époque, les groupes étaient, soit guitares, soit synthétiseurs. Beaucoup plus rarement les deux. L’univers de Gary Numan commençait à prendre forme : la musique serait sombre, gothique, les rythmiques sèches et robotiques, la voix angoissée. Comme cela arrive souvent, l’importance de ce disque n’a pas été immédiatement évidente. C’est l’évolution musicale qui a suivi qui a donné raison à Gary Numan.

Bernard SZAJNER
Visions of Dune [Sonopresse / InFiné] Enr. 1979
MUS 294 SZA disponible ?

Basé sur la série de livres culte de Frank Herbert, ’’Dune’’, ce concept album du pionnier français de la musique électronique Bernard Szajner est sorti en 1979. Un classique rare de la musique synthétique superbement réédité aujourd’hui par le label InFiné. Parfois proche de certaines compositions de musique atonale,’’Visions of Dune’’ s’apparente à de la musique industrielle, avec ses crissements, ses stridences électriques, ses ondulations et ses profondes vibrations. Le disque est une méditation électronique et un tremplin pour l’imaginaire.

Haut de pageLes Années 1970
Début article



Les années 1980


Jon HASSELL & Brian ENO
Fourth world, vol. 1 : Possible musics [Eg Records / Glitterbeat] Enr. 1980
MUS 450 HAS disponible ?

C’est en 1980 que le concept de Fourth World Music prend corps : ce sera ’’Possible Musics’’, premier volume de la série en collaboration avec Brian Eno. Si l’histoire de la musique attribue souvent la paternité de ces enregistrements à ce dernier, c’est en réalité Hassell qui en fournit la substance, Eno jouant davantage ici le rôle de producteur et de metteur en son, certes essentiel et fort doué. Il n’en reste pas moins que les compositions inédites et leur interprétation singulière, entre musiques traditionnelles, jazz et sonorités électroniques, sont le fait de Hassell et de ses musiciens.

Joel VANDROOGENBROECK
Biomechanoid [Purple Pyramid] Enr. 1980
MUS 2 BRA 40 disponible ?

Purple Pyramid a édité ce coffret 4CD incluant tous les albums de Brainticket exceptés ceux du milieu des années 80. Le coffret contient donc le triplé gagnant "Cottonwoodhill" (1971), "Psychonaut" (1972) et "Celestial Ocean" (1974), trois indispensables galettes belgo-germano-suisses pour tout amateur de Krautrock qui se respecte. Mais ce n’est pas tout, ce coffret contient également l’album "Biomechanoid", expérimentation en solo au synthétiseur du fondateur du groupe Joel Vandroogenbroeck.

TALKING HEADS
Remain in light [Sire Records] Enr. 1980
MUS 2 TAL disponible ?

Grand disque post-moderne ! C’est ce qu’on dit souvent des albums qui rendent caduque la modernité d’avant. ’’Remain In Light’’ est avant tout le résultat des efforts conjugués du chanteur David Byrne et du producteur anglais Brian Eno. Grand expérimentateur, ce dernier utilise un peu les Talking Heads comme des cobayes. Encouragé par le succès critique du morceau africanisant "I Zimbra" sur l’album précédent, ’’Fear Of Music’’, il pousse le groupe à improviser dans cette direction. L’essentiel du travail de mise en forme se fait au mixage ou avec l’aide de musiciens extérieurs : Adrian Belew en néo-Hendrix punk- funk, Nona Hendryx en choriste de luxe, l’aventureux Jon Hassell aux arrangements de cuivres. Composition, basse, claviers, voix, percussions : les attributions d’Eno dépassent de loin celles d’un producteur. Il entraîne avec lui les Talking Heads dans une nouvelle contrée musicale où se mêlent le funk, la musique modale, des éléments ethniques, la bizarrerie toute new-yorkaise du groupe.

Haut de pageLes Années 1970
Haut de pageLes Années 1980
Début article



TUXEDOMOON
Desire [Crammed Discs] Enr. 1981
MUS 2 TUX 70 disponible ?

Tuxedomoon est réellement un groupe à part et inclassable. A part car ce sont des Californiens exilés (volontairement) en Europe, chose assez rare. Inclassable donc, Tuxedomoon l’est par ses velléités avant-gardistes, expérimentales. ’’Desire’’, sorti en 1981, est leur second album, résultat concret de recherches sonores. Un mélange de cold-wave, de jazz, de musique expérimentale électronique, de folklore tzigane et en même temps rien de tout ça.

VANGELIS
Blade runner (B.O.F.) [EastWest Records] Enr. 1982
MUS 520 BLA disponible ?

Si le polar futuriste ’’Blade runner’’ ne reçoit pas l’acceuil escompté, surtout aux Etats-Unis, le film est une réussite esthétique et sonore. La musique de Vangelis colle parfaitement à l’atmosphère urbaine et oppressante du film et avec le caractère ambivalent et troublé du personnage central, interprété par Harrison Ford.

Véronique VINCENT & AKSAK MABOUL
Ex-futur album [Crammed Discs] Enr. 1983
MUS 099 VIN disponible ?

Un miracle d’électro-pop francophone revient à la vie trente ans après. En effet cet album aurait pu devenir un totem de l’électro-pop francophone des années 80. Un long décalage horaire qui fait que ce disque perdu n’a rien perdu de sa modernité, ni de ses saveurs (fruit exotique, acidulé, effets hallucinogènes). Enregistré avec les Belges Aksak Maboul et The Honeymoon Killers, ce disque sort du laboratoire du label Crammed, où s’inventaient au début des années 80 des hybrides hors-sol et visionnaires entre la pop et les musiques d’ailleurs. Trop avant-gardiste pour son époque, cet "Ex-futur album" est parfait pour aujourd’hui.

Haut de pageLes Années 1970
Haut de pageLes Années 1980
Début article



The ART Of NOISE
(Who’s afraid of) The Art Of Noise [ZZT Records] Enr. 1984
MUS 2 ART disponible ?

Pionnier, révolutionnaire, avant-gardiste les mots ne manquent pas pour décrire l’empreinte laissée par le groupe Art Of Noise sur la musique contemporaine. Formé à Londres en 1983 par le producteur Trevor Horn (ex membre de The Buggles et Yes), le journaliste du NME Paul Morley, l’arrangeur Anne Dudley et les geeks Gary Langan et J.J. Jeczalik, leur nom est emprunté au manifeste futuriste L’’’Arte Dei Rumori’’ écrit en 1913 par l’inventeur de la noise Luigi Russolo. Grands adeptes du collage et de l’utilisation du sampler, ils inventent un style qu’il leur est propre quelque part entre la new-wave, l’ambient, l’électro et qui deviendra d’ailleurs le trip-hop à l’orée des années 90. En 1984 sort leur premier album ’’Who’s Afraid Of Art Of Noise ? ’’ avec les deux tubes "Close (To The Edit)" et "Moments In Love" qui tout en faisant figure d’ovni musicaux vont séduire à la fois la critique et le public.

DEPECHE MODE
Music for the masses (vinyle) [Mute] Enr. 1987
MUS 2 DEP disponible ?

Une année après le quasi gothique ’’Black celebration’’, Depeche Mode choisit ici de renouer avec la dimension pop que leur musique avait jusque-là, sans pour autant mettre de côté leurs thèmes de prédilection (sexe & religion) et délaisser la relative noirceur de leur univers. Le titre de l’album lui-même,’’Musicfor the masse’’n’est pas dénué d’une certaine ironie puisqu’il vise surtout à insister sur le fait que ce n’est pas parce que le groupe commence à jouir d’une popularité extraordinaire qu’ils vont pour autant cesser d’être des têtes chercheuses et servir une musique toute simple prête à être consommée. Enregistré en terre francaise ,’’Music for the masses’’ propulse les anglais de Basildon au firmament de la musique Pop synth.

Haut de pageLes Années 1970
Haut de pageLes Années 1980
Début article



Les années 1990


808 STATE
Ex:el [ZTT Records] Enr. 1991
MUS 294 808 disponible ?

808 State est un groupe de musique électronique britannique créé en 1988 à Manchester. Il était composé à l’origine de Graham Massey, Martin Price et Gerald Simpson. Influencé par le hip-hop et la musique électronique, ce groupe devint en quelques années l’un des groupes phares de la scène underground britannique. Leur plus gros succès sort en 1991, ’’ex:el’’, qui se classe à la troisième place des charts britanniques. Ils ont notamment collaboré pour cet album avec Björk.

MASSIVE ATTACK
Blue line [Wild Bunch] Enr. 1991
MUS 294 MAS disponible ?

’’Blue Lines’’ est le premier album du groupe Massive Attack, sorti en 1991 et comprenant neuf titres. L’album est considéré comme le premier album de trip hop, cependant le terme n’a pas été utilisé avant 1994. Une fusion de la musique électronique, hip hop, dub, ’70s soul et reggae, il a établi Massive Attack comme l’un des groupes britanniques les plus novateurs des années 1990. Avec cet album Massive Attack a proposé et contribué à imposer une nouvelle façon de concevoir la musique (sampling, collision d’influences diverses), plutôt qu’un son.

PORTISHEAD
Dummy [Go Beat !] Enr. 1994
MUS 294 POR disponible ?

’’Dummy’’ , depuis sa sortie en 1994, n’a eu de cesse de se voir attribuer un statut de disque sacré, ou légendaire, pas moins que cela... Avec cet album, aussi important que le ’’Blue Lines’’ de Massive Attack, Portishead établi les bases du mouvement trip hop. Le groupe est basé sur une alchimie qui touche de manière très directe, celle des beats & samples de Geoff Barrow et des talents vocaux de Beth Gibbons. Le chant de celle-ci se place entre mélancolie latente et désespoir sensible, elle semble à la limite de la rupture. Des prouesses que Geoff (qui a déjà servi pour Massive Attack ou encore Primal Scream) habille de mélodies luxueuses d’orgues, d’échos électriques de guitares languissantes, de scratches classieux. Le résultat, hypnotique, donne des chansons transcendantes, intimistes et urbaines.

Haut de pageLes Années 1970
Haut de pageLes Années 1980
Haut de pageLes Années 1990
Début article



TRICKY
Maxinquaye [Island Records] Enr. 1995
MUS 294 TRI disponible ?

C’est peu de temps après avoir quitté Massive Attack que Adam Thaws, alias Tricky, nous a offert ce que ses pairs n’avait pas oser. Un album sans concession, au son rugueux et corrosif.
Révolutionnaire, la musique de Tricky est une des plus audacieuses de la fin du XXe siècle et ’’Maxinquaye’’, un pavé jeté dans la mare du trip hop inventé à Bristol. Carrément. Et bien malin celui qui pourrait prétendre le contraire, échapper au pouvoir hypnotique de ce chef-d’œuvre sombre auquel on revient sans se faire prier, sans arrêt. A l’image de son créateur, ’’Maxinquaye’’ est grinçant, atmosphérique, sexuellement chargé, parano, insaisissable.

Jeff MILLS
Purpose maker compilation [Virgin] Enr. 1996
MUS 294 MIL

D’une maîtrise technique irréelle, alliant vitesse, précission et sensdu rythme, jeff Mills excelle dans l’art du mix, jouant avec les potentiomètres de sa table de mixage, jonglant avec ses disques, caressant ses platines vinyles. Vivre une soirée où il joue, le regarder mixer, goûter l’élégance et la finesse de ses gestes, plonger dans la musique qu’il diffuse (un flux de techno sans rupture, un magma sonore en fusion), danser, est un moment inoubliable pour tout amateur de techno. La compilation Purpose maker est la parfaite introduction à son univers et à une discographie pléthorique.

BJORK
Homogenic [One Little Indian] Enr. 1997
MUS 294 BJO disponible ?

Sur "Homogenic", troisième album de la chanteuse islandaise Björk, des événements personnels qui lui valurent les gros titres se transforment en poussées d’introspection. Sur cet album, elle se perd dans un océan d’instruments à cordes accompagné de techno minimaliste. L’excentricité et la schizophrénie stylistique de "Debut" et de "Post" cèdent ici le pas à une face plus sombre, plus sublimée. Dans "Homogenic", non seulement ses chansons évoquent des thèmes plus adultes, comme la paranoïa, les ruptures et la désillusion, mais ils sont traités dans un registre plus homogène. Mis à part une collaboration ponctuelle avec Mark Bell, de l’obscure formation techno LFO, et avec l’Octet à cordes islandais, cet album est le reflet le plus pur de sa vision personnelle.

PLAID
Not for threes [Warp] Enr. 1997
MUS 294 PLA disponible ?

Un autre chef d’oeuvre du label Warp,’’Not for three’’ qui n’est pourtant pas l’album le plus connu du duo écossais Plaid. Une electronica assez intemporelle, avec des guests de choix (Björk, Leila Arab). Le groupe nous invite à un voyage grandiose et intimiste, terriblement charnel et physique pour des sonorités principalement électroniques.

Haut de pageLes Années 1970
Haut de pageLes Années 1980
Haut de pageLes Années 1990
Début article



Amon TOBIN
Bricolage [Ninja Tunes] Enr. 1997
MUS 294 TOB disponible ?

Producteur inspiré du label anglais Ninja Tune, il repousse les limites du travail de studio, en utilisant avec une pertinence rare la technique du sample. Et, deux ans après ses débuts en 1995 sous le nom de Cujo, il plonge, avec ’’Bricolage’’, dans un déluge de percussions cuivrées et de breakbeats libérateurs. Sur la plupart des titres, la contrebasse joue un rôle majeur, souvent appuyée par une batterie jazz et des samples de cuivres distordus. Savant manipulateur d’ambiances, Amon Tobin circule en marge des secteurs balisés pour mieux produire une musique à images envoûtantes.

AIR
Moon safari [Source] Enr. 1998
MUS 294 AIR disponible ?

Début 1998 sortait l’album ’’Moon Safari’’ de Air. 20 ans plus tard, ce disque est considéré comme un "classique" dans le monde entier et s’est vendu à plus de 2 millions d’exemplaires. Au début c’est le disque d’un duo instrumental métamorphosé en vrai groupe pop, grâce à la voix de Beth Hirsh, plaçant une sensualité soul bienvenue ou par la réhabilitation du vocoder sur la plupart des titres, donnant une tonalité kraftwerkienne. Avec ’’Moon Safari’’, Air construit sa pyramide nostalgique d’un passé appris par coeur dans ces foutus vinyles des 70’s et réussit à en faire quelque chose de nouveau.

Haut de pageLes Années 1970
Haut de pageLes Années 1980
Haut de pageLes Années 1990
Début article



TARWATER
Silur [Kitty-Yo] Enr. 1998
MUS 294 TAR disponible ?

Le duo berlinois Tarwater est né en 1995 de l’association de Ronald Lippok (To disponible ?Rococo Rot) avec Bernd Jestram, rencontré plus tôt au sein d’un groupe punk est-allemand. C’est l’album ’’Silur’’ » en 1998 qui vaut à Tarwater une reconnaissance européenne, notamment en France. ’’Silur’’ est une belle réussite d’électronique froide et mélancolique, synthétisant assez bien l’esprit du jeune label allemand Kitty-Yo.

LEFTFIELD
Rhythm and stealth Enr. 1999
MUS 294 LEF disponible ?

Eric TRUFFAZ
Bending new corners [Parlophone] Enr. 1999
MUS 1 TRU 90 disponible ?

"The Dawn" avait convaincu le public et la critique sur un petit album d’une demi heure. Un an plus tard, en 1999, le même quartet, (sans oublier Nya), ressort un opus du même accabit. Mais "Bending New Corners", avec 10 titres et une demi heure de plus que "The Dawn", c’est la confirmation, ou plutôt la consécration qu’avait besoin Truffaz pour se faire un nom. Il apparaît alors aux yeux de la critique comme celui qui a su adapter le jazz au 21ème siècle. Sans passer par l’éléctro, donc sans froisser les puristes, Truffaz garde les instruments du groupe de jazz conventionnel, mais les utilise différemment. Cette prouesse lui vaut alors d’être décrit comme l’héritier du grand Miles Davis. Flatteur...

Haut de pageLes Années 1970
Haut de pageLes Années 1980
Haut de pageLes Années 1990
Début article



Les années 2000


The AVALANCHES
Since I left you [Modular] Enr. 2000
MUS 294 AVA disponible ?

En 2000, sort de nulle part cet ovni, un album, fruit du travail d’une bande de mélomanes australiens complètement barrés, aussi magique que fou, aussi gargantuesque que beau. Un album-chanson qui s’écoute du début à la fin avec un plaisir inoxydable. Composé d’environs 900 samples de musique, de dialogues de film ou de bande son (bon courage messieurs les avocats de la maison de disque...), ’’Since I Left You’’ est un joyeux fourre-tout où se cotoyent rythmique hip-hop, basse disco, choeurs soul et citations cinématographiques.

RADIOHEAD
Kid A [Parlophone] Enr. 2000
MUS 2 RAD 20 disponible ?

Trois années après le succès planétaire du mythique ’’OK Computer’’, les attentes autour de Radiohead sont énormes. Le combo Anglais a eu du mal à digérer sa réussite, et c’est dans la douleur que le groupe sort son quatrième opus, le bien nommé ’’Kid A’’ (en l’honneur d’une console ainsi nommée et utilisée lors de l’enregistrement…). Thom Yorke et ses amis n’aiment pas la facilité et changent ici de route, sans totalement délaisser le chemin qui les avait amené jusque là. Radiohead prend simplement un virage très serré vers l’électro et des compositions quelque peu plus folles. Rien ne sera plus comme avant pour Radiohead comme pour le rock à partir de là, le rideau est tombé et ’’Kid A’’ devient un album référence.

APHEX TWIN
Drukqs [Warp Records] Enr. 2001
MUS 294 APH disponible ?

Cette nouvelle cargaison d’Aphex Twin est un gargantuesque double album de trente titres. Richard D James propose ici, et encore plus que par le passé, un voyage dans son univers trouble et apparament dérangé. "Drukqs" alterne courts morceaux atmosphériques, assez glauques ou mélancoliques, souvent joués au piano, et titres défiant les lois de la gravité rythmique.

Haut de pageLes Années 1970
Haut de pageLes Années 1980
Haut de pageLes Années 1990
Haut de pageLes Années 2000
Début article



DAFT PUNK
Discovery [Parlophone] Enr. 2001
MUS 294 DAF disponible ?

Après un premier album au succès foudroyant, Daft Punk revient avec "Discovery", un disque aux airs festifs mais remplis d’humanité et de vulnérabilité. Le groupe s’y livre sous son double visgae, disco et punk. Les 14 morceaux de "Discovery" sont autant de tubes, de rouleaux compresseurs qui pourraient transformer n’importe quel parterre morne en dancefloor frénétique et ludique.

FOOD
Veggie [Rune Grammofon] Enr. 2002
MUS 1 FOO 90 disponible ?

Food est à la base un trio contrebasse, trompette et batterie. Rejoint par un célèbre saxophoniste Après un premier album au succès foudroyant, Daft Punk revient avec "Discovery", un disque aux airs festifs mais remplis d’humanité et de vulnérabilité. Le groupe s’y livre sous son double visgae, disco et punk. Les 14 morceaux de "Discovery" sont autant de tubes, de rouleaux compresseurs qui pourraient transformer n’importe quel parterre morne en dancefloor frénétique et ludique.

DJ SPOOKY
Optometry [Thirsty Ear] Enr. 2002
MUS 1 DJS 90 disponible ?

Le projet est simple : mêler l’improvisation free au deejaying. Le disque est donc traversé par une double dynamique : d’un côté la liberté complète de l’improvisation, de l’autre la volonté du DJ de structurer l’informe chaos sonore produit par le groupe. De ces tensions entre des architectures complexes et une énergie musicale qui ne saurait s’accommoder d’aucune structure imposée viennent tout l’intérêt et la beauté d’’’Optometry’’.

Haut de pageLes Années 1970
Haut de pageLes Années 1980
Haut de pageLes Années 1990
Haut de pageLes Années 2000
Début article



The NOTWIST
Neon golden [City Slang] Enr. 2002
MUS 2 NOT disponible ?

Cohabitation idéale de mondes étrange(r)s, ’’Neon Golden’’ vibre de mariages apparemment contre nature, mais quelle nature est celle de la musique ? Il faut bien se rendre à l’évidence de cette idéale combinaison : The Notwist parvient avec son sixième album à une mixture impensable. Tandis que la voix dégagée, un peu distante et pourtant d’une grande proximité de Markus Acher porte ses mots sourds, la machine rythmique cliquette avec rigueur et fantaisie.

YESTERDAYS NEW QUINTET
Angles without edges [Stones Throw] Enr.2002
MUS 294 YES disponible ?

Il faut souligner la performance : tout seul dans son studio, MadLib s’est recréé son quintet de jazz, jonglant entre samples et prises live, jouant de tous les instruments : guitare, vibraphone, ou ces claviers dont on croisa fréquemment le nom sur les pochettes des disques 70s de Miles, Herbie Hancock ou Weather Report, le Fender Rhodes et le piano électrique Wurlitzer.

FLIM
Helio [Tomlab] Enr. 2003
MUS 294 FLI disponible ?

Enrico Wuttke retrouve le piano minimal de son cher Morton Feldman, mais il l’accouple à une pulsation profonde et variante et à quelques bleeps. L’effet est saisissant. A chaque instant on est dans l’expectative, quel sera le mouvement ? De même l’issue de l’album semble incertaine, car chaque titre est tellement différent de celui qui le précède, encore plus de celui qui le suit. C’est ainsi que la musique de Flim, à mi-chemin entre l’expérimental et le populaire, tout en conservant sa naïveté, semble plus spontanée.

Haut de pageLes Années 1970
Haut de pageLes Années 1980
Haut de pageLes Années 1990
Haut de pageLes Années 2000
Début article



FOUR TET
Rounds [Domino] Enr. 2003
MUS 294 FOU disponible ?

"Rounds" est un album incontournable de la scène musique électro. Kieran Hebden, alias Four Tet, est un instrumentiste autodidacte et bidouilleur électronique de talent. Créé en 2003, "Rounds" nous en fournit une des preuves originelles. Cette hybridation plutôt douce de folk, jazz contemporain, bruitisme, musiques répétitive, dubstep, hip hop, trip hop est en fait inclassable, bien qu’associée à la mouvance électronique.

James HARDWAY
Big casino [Hydrogen Dukebox] Enr. 2003
MUS 294 HAR disponible ?

James Hardway est un des fers de lance de l’électro-fusion. Durant sa carrière, il a mélangé ses machines au jazz, à la soul, à la techno, jusqu’au vibes afros. Avec ’’Big Casino’’, il continue son expérimentation, mais cette fois-ci, sur l’excellent label Hydrogen Dukebox. Très Jazz... En superposition de beats techno assez rapides, voilà le nouveau concept de James Hardway.

PLASTIKMAN
Closer [Mute Records] Enr. 2003
MUS 294 PLA disponible ?

Dissimulé derrière le masque du pseudonyme et de la technologie qu’il affectionne, Richie Hawtin, l’homme, l’artiste, a choisi de se livrer plus que dans ses précédentes productions. C’est dans l’isolement de Windsor dans l’Ontario, propice à l’exploration de son intériorité, de ses sentiments personnels que cet Anglais expatrié au Canada a enregistré ce cinquième album de la série Plastikman. Le terme "Intelligent Techno" prend ici tout son sens, ’’Closer’’ faisant fi de toutes tentations commerciales pour repousser à grands coups de machines, les limites étroites de la musique contemporaine.

PSYCHONAUTS
Songs for creatures [Gigolo Records] Enr. 2003
MUS 294 PSY disponible ?

En 2003 sortait "Songs For Creatures", le premier album des Psychonauts, un duo composé des anglais Paul Mogg et Pablo Clements, reconnus notamment pour leur participation à l’aventure Mo’Wax (Dr Octagon, DJ Shadow, Attica Blues ,Blackalicious...) le formidable label et laboratoire experimental hip-hop / trip-hop de James Lavelle du milieu des années 90. L’album est un mélange de rock électro, techno hip-hop hypnotique qui fonctionne toujours aussi bien.

Haut de pageLes Années 1970
Haut de pageLes Années 1980
Haut de pageLes Années 1990
Haut de pageLes Années 2000
Début article



MURCOF
Utopia [Leaf Records] Enr. 2004
MUS 294 MUR disponible ?

Murcof est le nom de scène de l’artiste mexicain d’ électronica Fernando Corona. Ce deuxième long format se situe entre l’album (avec quatre morceaux inédits dont le magnifique "Ulysses") et la compilation de remixes de morceaux issus du premier album "Martes". Cette hétérogénéité ne nuit pas à l’écoute du disque que l’on peut presque considérer comme un véritable album et globalement très réussi avec de nombreux morceaux d’une grande beauté, dans la lignée de "Martes", c’est-à-dire une électro expérimentale et minimale.

DEPARTMENT OF EAGLES
Cold nose [Melodic] Enr. 2005
MUS 2 DEP disponible ?

Department Of Eagles, duo new yorkais signé sur le label anglais Melodic, qui voit ainsi atterrir un des albums les plus éclectiques de son catalogue. Daniel Rossen (voix et guitares) et Fred Nicolaus (beats et samples) ont tous les deux 23 ans, viennent de Brooklyn, se foutent éperdument de se tenir à tel ou tel courant musical, et enrôlent le producteur des Killers et de Morissey pour mettre sur bandes quelques compositions accumulées au fil des années, et donner naissance à ’’Cold Nose ’’, un premier album surprenant, s étonnant donc d’entendre un fond de bossa côtoyer un downtempo qu’aurait pu pondre Fourtet, ou de l’électro pop faire de l’oeil au rock.

Matthew HERBERT
Plat du jour [Accidental] Enr. 2005
MUS 294 HER disponible ?

LOKA
Fire shepherds [Ninja Tunes] Enr. 2005
MUS 294 LOK disponible ?

Dès les premières mesures, on plonge dans un univers très jazzy, où les rythmes sont à eux seuls le cœur des morceaux. Batterie, contrebasse : ça roule, ça groove. Et puis, naturellement, des nappes, souvent samplées de bandes originales de films, viennent se poser sur cette base rythmique. On pense immédiatement à Cinematic Orchestra. Mais aussi parfois dans une certaine mesure à Eric Truffaz, quand la musique s’emballe et les cuivres et les guitares électriques font leur apparition.

Haut de pageLes Années 1970
Haut de pageLes Années 1980
Haut de pageLes Années 1990
Haut de pageLes Années 2000
Début article



SAO PAULO UNDERGROUND
Sauna : Um, Dois, Tres [Aesthetics] Enr. 2006
MUS 450 SAO disponible ?

’’Sauna : Um, Dois, Tres’’ présente une grande diversité musicale et se révèle à peine plus accessible. On y trouve des sédiments de free jazz, un brin de laptop, un soupçon de dub, un zeste de samba. Les procédés électroniques à tendance noise peuvent perturber des morceaux swingants "classique" jusqu’à une défiguration totale, mais peuvent s’associer pour accroître le dynamisme de l’instrumentation. Entre samba jazz brésilienne, avant-garde et jazz énervé, le mélange riche, lourd et toujours en mouvement de ’’Sauna : Um, Dois, Tres’’ propose la définition nouvelle d’une world du nouveau millénaire.

BURIAL
Untrune [Hyperdub] Enr. 2007
MUS 294 BUR disponible ?

Le mystérieux Londonien Burial a réussi un incroyable pari. Celui de composer un album qui part des tréfonds de l’underground pour atteindre une incroyable lumière, qui touche à l’intime de chacun de ses auditeurs. Ce qui en fait un peu le Massive Attack ou le Portishead des années 2000. ’’Untrue’’, son deuxième album, contient ainsi des voix et des rythmes que l’on peut entendre depuis dix ans dans la musique électronique : des voix héritières de la soul et du r’n’b mais désormais métamorphosées par les années et par le filtre de la radio, de l’internet, du mp3, de la musique de jeux vidéo.

Matthew DEAR
Black city [Ghostly International] Enr. 2010
MUS 294 DEA disponible ?

Matthew Dear, producteur multi facette, natif du Texas et très tôt émigré à Detroit. Sous les pseudonymes d’Audion, de False ou de Jabberjaw et sur des labels aussi variés que respectables, l’Américain construit, depuis près de 10 ans, une oeuvre éminemment unique dans le monde de la danse music et de l’électronique contemporaine. Avec "Black City", celui-ci pousse encore un peu plus loin ses fantasme électro-pop, enlevant au genre toute mièvrerie et croisant avec style funk futuriste, new wave grésillante et techno mélodique.

Haut de pageLes Années 1970
Haut de pageLes Années 1980
Haut de pageLes Années 1990
Haut de pageLes Années 2000
Début article



PVT
Church with no magic [Warp] Enr. 2010
MUS 2 PVT disponible ?

PVT ont trouvé la formule magic ! Marque de fabrique du groupe, les claviers sont toujours présents sur cet album. Mais PVT (anciennement Pivot) a pris un tournant résolument pop en donnant une place nouvelle au chant de Richard Pike. "Church With No Magic" est un album de pop expérimentale très profonde et planante à la fois. Addiction totale et complète : le groupe australien signe un 2nd album qui devrait en convertir plus d’un.

James BLAKE
James Blake [A&M Records / Polydor] Enr. 2011
MUS 294 BLA disponible ?

Tranquillement apparu par le biais de confidentiels maxis sur la scène dubstep, James Blake s’offre la grosse cote de 2011 en publiant son premier album éponyme. Ce disque orné d’une photographie bleutée et floutée est à l’image d’"Unluck", le hors-d’œuvre qui l’ouvre : une sensationnelle remise à niveau de la pop moderne par l’entremise d’une voix absolument bouleversante et d’une orchestration minimaliste.

OSUNLADE
Pyrography [Yoruba Records] Enr. 2011
MUS 294 OSU disponible ?

Trésor caché : Osunlade a sorti l’album de House Music le plus sous-estimé. “Pyrography” est sorti en 2011, l’album n’a pas marché, mais son succès d’estime relatif permettait alors de diluer le souvenir de Kraftwerk dans la magie du funk et de la French Touch. Organique et technologique, Osunlade nous propose la référence artistique électronique : un pont suspendu entre la froideur de sons synthétiques et la chaleur de rythmes moins conceptuels.

ROBAG WRUHME
Thora Vukk [Pampa Records] Enr. 2011
MUS 294 ROB disponible ?

Le climat général de "Thora Vukk" fait penser à une rencontre entre la house élégante de labels allemands comme Dial ou Kompakt et la musique classique moderne de Max Richter. La mise en avant des mélodies et de l’émotion s’accompagne de tout un tas de petites intentions rythmiques, de cliquetis bien sentis, de vocaux triturés, de bribes de chant pop, de sons concrets. L’ensemble est admirablement tenu et structuré par des interludes oscillant entre ambient, folk et électronica.

Haut de pageLes Années 1970
Haut de pageLes Années 1980
Haut de pageLes Années 1990
Haut de pageLes Années 2000
Début article



Robert HOOD
Motor : Nighttime world 3 [Music Man Records] Enr. 2012
MUS 294 HOO disponible ?

L’un des pionniers de la Techno minimale poursuit son projet Nighttime World démarré en 1995 sur le label Austria’s Cheap et peaufiné en 2000 sur M-Plant. Ce troisième volume ’’Motor’’ lui fut inspiré par le reportage de Julien Temple pour la BBC en 2010 ’’Requiem For Detroit ?’’ Robert Hood signe avec cet album une musique techno exemplaire de lucidité. Cet hommage à Detroit est d’une sincérité rare. Il faut envisager cet album comme un témoignage poignant d’un de ses plus fidèles habitants.

FOREST SWORDS
Engravings [Triangle Records] Enr. 2013
MUS 294 FOR disponible ?

Matt Barnes est découvert en 2010 avec son premier EP ’’Dagger Paths’’ qui mélange des voix mystiques, des rythmes Dub et des volutes mélodiques magnifiques. Pour l’album ’’Engravings’’, le britannique utilise les mêmes ingrédients qui font son succès, nous rappelant vaguement l’univers mystique d’un Four Tet ou le côté ethnique d’un Shigeto. ’’Engravings’’ se pose donc comme le premier et très attendu album de Forest Swords, sorti chez Tri Angle Records label new yorkais en 2013.

Laurel HALO
Chance of rain [Hyperdub] Enr. 2013
MUS 294 HAL disponible ?

Avec ce deuxième album l’américaine Laurel Halo muscle sa musique à coups de rythmiques puissantes, prenant racine du coté d’une techno poisseuse animée de mélodies venimeuses. "Dr. Echt," le titre qui ouvre "Chance Of Rain" avec son piano jazzy, n’est qu’un leurre, histoire de brouiller le contenu avant de nous entrainer sur un chemin aux fausses pistes permanentes, où la house se fait witch sur "Serendip" avant de virer ambiance cinématographique pour contes d’enfants, étrange et surannée, "Melt". Laurel Halo malaxe les machines, extrait un suc malade et addictif qui vient se coller à nos neurones avec férocité, nous immergeant dans un monde tribal aux soubresauts telluriques puisant ses ressources dans une certaine philosophie free jazz.

Haut de pageLes Années 1970
Haut de pageLes Années 1980
Haut de pageLes Années 1990
Haut de pageLes Années 2000
Début article



Tim HECKER
Virgins [Kranky] Enr. 2013
MUS 294 HEC disponible ?

Pour ceux d’entre vous qui n’auraient jamais entendu parlé de lui, Tim Hecker est un artiste canadien à la notoriété croissante ces dix dernières années. Adulé par un public de fidèles, son ambient tirant volontiers sur le drone, séduit de plus en plus d’adeptes. Digne héritier de grandes figures de la musique contemporaine tel que Steve Reich ou John Cage, il voue également un culte à des groupes de post-rock tel que Godspeed You !, Black Emperor. ’’Virgins’’ est probablement le travail le plus abouti de sa carrière.

LABELLE
Ensemble [Eumolpe] Enr. 2013
MUS 294 LAB disponible ?

Ethno-futuriste. Le terme semble prendre tout son sens à l’écoute du premier album de Labelle. Comme si l’artiste avait trouvé cette fameuse faille spatio-temporelle et nous baladait entre un hier ancestral quasi mystique et un futur positivement rassembleur, entre un ici urbain et un ailleurs tribal (et vice et versa). Sa musique convoque ses racines métissées réunionnaises, le maloya, la musique traditionnelle africaine et indienne et la techno de Détroit qui le fascine depuis l’adolescence, pour accoucher d’une forme culturelle nouvelle flirtant avec l’universalité.

ONEOHTRIX POINT NEVER
R plus seven [Warp] Enr. 2013
MUS 294 ONE disponible ?

Signé chez Warp pour la sortie de son nouvel album, ’’R Plus Seven’’, Daniel Lopatin aka Oneohtrix Point Never fait le grand écart par rapport à ses précédents travaux. Le musicien navigue sur des eaux traversées de douces fluctuations, aux confluents de l’Ambient et de la musique répétitive, proche parfois de Steve Reich. Il joue sur l’idée de disparition et d’apparition, que ce soit sur ses accroches rythmiques ou mélodiques, avec une approche que l’on retrouve dans la Musique Classique, de par l’utilisation de motifs qui apparaissent l’espace de quelques mesures, ne servant que d’accentuation ou de virgule, éveillant la curiosité avant de disparaitre à jamais. Un album riche et complexe, aux tensions retenues.

DOWNLINERS SEKT
Silent ascent [InFiné] Enr. 2014
MUS 294 DOW disponible ?

Calfeutrée entre Burial, Shackleton et Autechre, la dixième parution discographique et premier véritable album du duo barcelonais Downliners Sekt (signé chez InFiné depuis 2012) est une merveille d’électronica alambiquée et hétérogène. Cérébral et minutieux, le vagabondage de ’’Silent Ascent’’ offre ici aux dancefloors les plus ombrageux une ode richissime et aboutie.

Haut de pageLes Années 1970
Haut de pageLes Années 1980
Haut de pageLes Années 1990
Haut de pageLes Années 2000
Début article



Flavien BERGER
Léviathan [Pan European Recording] Enr. 2015
MUS 099 BER disponible ?

Inclassable ? Flavien Berger ferait-il partie de ces illusionnistes sonores qui manient les machines et mélangent les genres ? C’est à en croire ce que réserve son premier album tout droit sorti d’un univers coloré aux mille interprétations, dix titres explosifs qui sonnent comme un tourbillon électronique à l’onirisme imprégné, poétique. Rythmes dancefloors, pop langoureuse, rock incisif, textes en français, les styles se confondent et c’est bien la force de ’’Léviathan’’. Ce disque garni de dix perles électro-pop est un ’’ovni’’ agréablement lancinant et planant qui questionne les codes de la pop française.

Nicolas JAAR
Sirens [Other People] Enr. 2016
MUS 294 JAA disponible ?

Profonde, élégante, fantastique : la musique de Nicolas Jaar cumule les attributs à défaut de pouvoir être étiquetée. Dans le grand bain des productions électroniques, le compositeur américano-chilien détonne, emprunte à mille textures sans en révéler une seule, arpente avec ses différents projets un paysage sonore vierge ou presque. L’activiste électronique offre avec ce second album, un disque étrange et visionnaire.

Kaitlyn Aurelia SMITH
Ears [Western Vinyl] Enr. 2016
MUS 294 SMI disponible ?

Kaitlyn Aurelia Smith est une musicienne de formation classique qui, charmée par la synthèse modulaire, s’est prise aux jeux de l’électronique et propose Ears un album aérien et contemporain. 4ème album en quatre ans et déjà la renommée de la Californienne n’en finit pas de s’étendre, perçue à juste titre comme la papesse actuelle de la musique modulaire, maîtrisant de main de maître des machines pourtant habituellement aléatoires et volatiles.

Haut de pageLes Années 1970
Haut de pageLes Années 1980
Haut de pageLes Années 1990
Haut de pageLes Années 2000
Début article



COMPILATION



Raymond SCOTT
Manhattan research inc [Basta] Enr. de 1953 à 1969
MUS 450 SCO disponible ?

Raymond Scott, génie oublié de la musique électronique, se retrouve enfin dans la lumière du jour avec cette superbe anthologie en 2 CD reprenant une grosse quantité de ces morceaux et jingles publicitaires composés dans les années 50 et 60. Au sein de son propre studio de recherche baptisé Manhattan Research Inc., Scott a mis au point plusieurs instruments électronique (Clavivox, Bass line generator,...) et s’est lancé dans l’expérimentation et la création électronique de façon totalement empirique. Le résultat est génial. On est bluffé par ces instrumentaux électros fascinant tout droit sortis d’un film de science fiction des année 50. Et que dire de ces spots publicitaires vintage qu’il truffe de sons spatiaux et de fréquences électroniques. Un tel travail force le respect et vous plonge dans un monde fantastique où l’on retrouve toutes les utopies américaines des années 50 et 60 vis à vis du progès et de la puissance technologique naissante.

John BAKER
The John Baker tapes vol. 2 [Trunk Records] Enr. de 1954 à 1985
MUS 450 BAK disponible ?

John Baker fut compositeur radiophonique pour la BBC de 1963 à 1974, composa de manière assez classique de par sa formation de pianiste jazz, mais montrait aussi un certain intérêt pour la musique électronique et la musique concrète. Sans doute un génie méconnu.

COMPILATION : Popular electronics
Early Dutch Electronic Music from Philips Research Laboratories 1956-1963 [Basta] Enr. de 1956 à 1963
MUS 450 A. POP disponible ?

Basta Records, déjà réputé pour la qualité de ses coffrets, nous gratifie ici de l’une de ses plus belles réalisations. Quatre CDs réunissant neuf albums vinyl sortis dans les années 50 et 60, chez Philips (’’Kain en Abel’’, ’’Song of the Second Moon’’, ’’Evolutionen’’, ’’Electronic Movements’’, ’’Contrasts’’, ’’Mechanical Motions’’, ’’Pianoforte’’, ’’Intersection’’, ’’Fanatasy in Orbit’’ ) ainsi que des inédits restaurés et remastérises, le tout accompagné de 7 livrets pour un total de 180 pages et près de 4h00 de musique ! Mais que contient donc ce magnifique objet ? Tout bonnement les reliques des pionniers néerlandais de la musique électronique du Philips Research Laboratories, l’une des étapes d’importance dans l’histoire de la musique électronique, un témoignage sonore supplémentaire de ces années 50 et 60 où l’expérimentation était de rigueur !

COMPILATION
BBC Radiophonic Workshop
A retrospective [Mute Records] Enr. de 1969 à 1997
MUS 450 A. BBC disponible ?

Compilation double CD pour le 50e anniversaire du légendaire BBC Radiophonic Workshop. Présenté dans l’ordre chronologique, cette compilation comprend des œuvres des piliers du Radiophonic Workshop comme John Baker, Delia Derbyshire, Daphne Oram, Elizabeth Parker, Desmond Briscoe, Paddy Kingsland, Peter Howell et Malcolm Clarke, entre autres. "A retrospective" comprend plus d’une centaine de plages d’ effets sonores , initialement destinées à colorer différentes émissions radio où télévisé de la BBC.

Haut de pageLes Années 1970
Haut de pageLes Années 1980
Haut de pageLes Années 1990
Haut de pageLes Années 2000
Début article



Ursula BOGNER
Recordings 1969-1988 [Faitiche] Enr. de 1969 à 1988
MUS 450 BOG disponible ?

Pour œuvrer à la réhabilitation d’Ursula Bogner – musicienne allemande ayant, en dilettante, servi son goût pour la musique électronique –, ’’Recordings 1969-1988’’ fait défiler de ces expériences sonores : menées (à la maison) sur orgues d’époque mis au service d’une électronica semi lente ou d’un minimalisme aussi sobre que ludique. Cette compilation impose Bogner en curiosité inattendue autant qu’en petit-maître espiègle.

COMPILATION
Music minus music [Fat City] Enr. 70’s
MUS 2 A. MUS disponible ?

Nouvelle compilation sur Fat City, réunissant des titres de rock cosmique, rock robotique, Space age et de pop pysché incluant des raretés de membres de groupe cultes comme Can, Hawkwind, Niagara, Soft Machine, Gong & Nucleus. Andy Votel est toujours aux manettes ! Inclus un livret de 16 pages.

COMPILATION
Deutsche Elektronische musik Vol. 1 & 2 [Soul Jazz Records] Enr. de 1971 à 1983
MUS 2 A. DEU disponible ?

Soul Jazz vous invite à un voyage expérimental et historique dans la musique rock et électronique allemande des seventies avec Can, Faust, Neu !, Amon Düül II, Tangerine Dream, Popol Vuh, Cluster et bien d’autres ! Dans les années 70, l’objectif de la musique rock et électronique expérimentale allemande était de créer une musique libre de tout passé, c’est à partir de là que le rock allemand a commencé un voyage vers l’expérimentation et que la musique électronique est devenue une voie d’accès aux notions d’espace et de cosmos. Et si certains des groupes présents sur cette compilation ont été perdus en cours de route, d’autres auront à jamais marqué le paysage musical allemand et international !

DEUTSCHE ELEKTRONISCHE MUSIK

COMPILATION
Space oddities Vol. 1 - A compilation of rare european library grooves from 1975 – 1984 [Permanent Vacation] Enr. de 1975 à 1984
MUS 521 A. SPA disponible ?

Le label Permanent Vacation est fier de vous présenter la compilation ’’Space oddities" sélectionné par Alexis Le-Tan & Jess. "Space oddities" est une compilation de sons venus de nulle-part ou presque, qui trente ans après l’extinction du mouvement Cosmic Disco ou le Kosmische rock, déterre les survivants, plus que les morts, qui ne sont jamais partis. Les Phillippe Besbombes, les Roger Roger, les Brian Bennett, les A. Kalma qui avec son "Danse soeur" clôture l’une des plus belles compilations du genre et un travail de passionnés qui presque écoeurerait des sorties modernes, tant il n’y a rien à jeter dans les 19 pistes.

Haut de pageLes Années 1970
Haut de pageLes Années 1980
Haut de pageLes Années 1990
Haut de pageLes Années 2000
Début article



NEW ORDER
Substance (disque vinyle [Factory] Enr. de 1981 à 1987
MUS 2 NEW disponible ?

New Order est un groupe majeur du rock. Né dans la douleur de la pendaison de Ian Curtiss, le leader de Joy Division, ce groupe a réussi morceau après morceau à imposer une esthétique troublante et vivace. ’’Substance’’ regroupe les 12 premiers singles de New Order. C’est aussi une superbe rétrospective de sept ans d’histoire de ce groupe qui a réussi à joindre l’aliénation du post-punk britannique à l’hédonisme des discothèques. Chaque titre est une brillante production aux arrangements et aux rythmes électroniques riches et sophistiqués, le tout soutenu par la voix discrète de Barney Sumner et la basse métallique de Peter Hook. Bien que ces titres soient le reflet d’une époque, ils figureront à jamais parmi les classiques les plus originaux du rock.

COMPILATION
Acid-Can You Jack ? - Chicago Acid and experimental house 1985-1995 [Soul Jazz Records] Enr. de 1985 à 1995
MUS 294 A. ACI disponible ?

Soul Jazz Record présente leur compilation "Acid-Can You Jack ? - Chicago Acid and experimental house 1985-1995". Cette compilation présente l’évolution des mouvements house et acid à Chicago. Tous les grands sont présents, les pionniers comme Marshall Jefferson, DJ Pierre, Jamie Principle, Adonis et la vague suivante avec Cajmere et Roy Davis.

COMPILATION
Acid mysterons invade the jackin’ zone : Chicago acid & experimental house 1986-1993 [Soul Jazz Records] Enr. de 1986 à 1993
MUS 294 A. ACI disponible ?

Tout est dans le titre, ou presque ! Les grands noms de l’Acid House made in Chicago à la jonction des décennies 80 et 90 se sont donné rendez-vous sur cette rétrospective du label Soul Jazz, Larry Heard, DJ Pierre, Spanky, Marshall Jefferson, K-Alexi, Farley ’Jackmaster’ Funk et bien d’autres, dans un coffret 2 CD.

Haut de pageLes Années 1970
Haut de pageLes Années 1980
Haut de pageLes Années 1990
Haut de pageLes Années 2000
Début article



COMPILATION
Real Ibiza [React] Enr. de 1994 à 1998
MUS 294 A. REA disponible ?

Les premiers clubs d’Ibiza – Pacha, Amnesia, KU – ouvrent dans les années soixante-dix, en pleine movida espagnole. Durant la décennie suivante, avec la vague house, plusieurs DJ anglais comme Carl Cox, Danny Rampling ou Paul Oakenfold en font leur spot estival. Ibiza devient une place forte du clubbing mondial, et donc des musiques électroniques. A l’écoute du premier volume de ’’Real Ibiza’’, l’électronique et l’organique dialoguent dans une harmonie subtile, convoquant des sons du monde entier et offre un moment de décontraction et d’évasion au clubber souhaitant échapper, pour un temps, à la frénésie de la nuit.

DVD

ORBITAL
The Altogether 5.1
MUS 294 ORB disponible ?

À partir de la fin des années 1960, les innovations techniques et esthétiques de la musique électronique ne sont plus l’apanage des avant-gardes et des studios de recherche. Grâce au développement des techniques de studio et la démocratisation d’outils comme le magnétophone à bande magnétique et le synthétiseur, elles vont peu à peu pénétrer l’univers de la musique populaire, à travers le cinéma tout d’abord, puis les premiers succès de la pop music, suivis par le mouvement psychédélique, la musique jamaïquaine, le disco, la new wave ou le hip hop.

Haut de pageLes Années 1970
Haut de pageLes Années 1980
Haut de pageLes Années 1990
Haut de pageLes Années 2000
Début article


Version imprimable de cet article Imprimer

Rester connecté

Newsletter :

Articles liés :

Voir aussi ...