Accueil > Les collections > Bibliographies > Musique, Cinéma, Arts & Loisirs > Voyage > Découvertes et tourisme > Douces Frances
Douces Frances
Extrait Chemins de traverses IX

Douce France...

Certains écrivains voyageurs ne partent pas loin, mais éprouvent tout autant le dépaysement, l’émotion de la surprise des rencontres et cela en France.

L’Esprit du chemin
Voyage aux sources du Bonheur
Olivier Lemire
Transboréal
LOI 910.4 LEM

Vous aimez le goût de votre dernière randonnée, la campagne qui fleure bon, les chemins caillouteux, le clapotis des rivières, les cieux changeants, les accents des terroirs, les solides poignées de mains, refaire le monde ou parler du quotidien autour d’une table, les lieux-dits qui en disent tant, ce livre est pour vous ! Livre champêtre, mais aussi quête, celle du bonheur au long du Bonheur.

Olivier Lemire est un marcheur, qui veut vivre et « relater l’imbrication de la géographie et de la métaphysique, imbrication que je trouve à la fois drôle et grave ».

Un style alerte, un auteur enthousiaste, de l’humour, des réflexions l’air de rien, plein de poésie, de paysages, de rencontres « bien de chez nous », des habitants hauts en couleur, de belles histoires de vie, au détour des pages, voilà un livre qui vous donnera la pêche, vous ravissera et vous lancera peut être sur les chemins.

« Celui qui marche. Tel est mon métier ! Je suis un marcheur.
Je m’intéresse à ce que la géographie nous apprend sur notre présence au monde, à sa dimension métaphysique. Mais le cœur de ma démarche s’articule autour de la marche. C’est un travail sur le cheminement : l’avancée sur le chemin et son équivalent métaphorique : l’avancée dans la vie.
En traversant les territoires, je tente de réaliser une correspondance géographique, en cherchant un effet de miroir entre les textes et les photos que je produis, et en illustrant le sentiment mêlé de mystère et d’émerveillement du fait d’être en vie sur terre.
Je raconte des histoires qui se nourrissent de ce que je vois sur mon chemin, et des réponses aux questions posées aux personnes que j’y rencontre. Ces histoires sont nos histoires à tous. »

« le Bonheur est une rivière qui coule dans les Cévennes. Un jour je me suis dit : j’irai nager dans le bonheur... »

« J’aime la poésie des toponymes,
J’aime les ciels de traîne et les cumulonimbus,
J’aime les veilles gens aux mains plissées par le labeur et les ans,
J’aime la campagne, ses lignes de cultures et ses vaches curieuses du passant,
Je suis en route pour le Bonheur. »

« A nouveau, le trouble, le panneau signalétique « MAINTENANT » pointait un hameau situé au sommet d’une colline.
Il fallait marcher encore un peu pour y arriver, et cette distance qui restait à parcourir éloignait d’autant le temps présent. Il fallait pourtant aller voir ce Maintenant que j’avais mis sur mon chemin, et tenter de comprendre comment ses habitants pensaient leur bonheur, eux qui habitaient un endroit engageant si clairement à profiter de l’instant présent. »

« Une source abondante au pied d’un bosquet. Un passage au pied d’une abbaye ruinée. Puis un cours tranquille de 5 kilomètres perché à 1 200 mètres d’altitude dans une haute vallée cévenole, au milieu des genêts et des sapins : c’est le Bonheur. Au quatrième kilomètre de son cours, le torrent s’oublie dans un modeste plan d’eau : c’est le lac du Bonheur. Et au cinquième, il disparaît dans un gouffre : c’est la perte du Bonheur. »

Aventure en Loire
1000 kilomètres à pied, en canoë
Bernard Ollivier
Phébus (Littérature française)
LOI 910.4 OLL

Après avoir arpenté les routes de la soie, puis quatre ans de « non-voyage », affamé de rencontres, Bernard Ollivier décide de se relancer sur les chemins. Cette fois ci, le voyageur choisit d’aller au fil de l’eau, et pas n’importe quelle eau : celle de la Loire, fleuve sauvage, indompté, et romantique à la fois.
Au fil des berges, des sables invisibles, des courants trompeurs, l’auteur découvre les villages, les maisons oubliées, et retrouve la convivialité. Après un « petit canon » pour la soif, les langues se délient. Bernard Ollivier nous raconte ses rencontres avec les piétons des berges, les pêcheurs connaisseurs des états d’âmes du fleuve et surtout les femmes à l’accueil chaleureux « simplement sans chichis, sans détours ». Laissez-vous glisser de pages en pages, et rafraîchir sous les ombrages, à l’écume des tourbillons.

Le Journal d’Hadrien et Camomille

1.300 km à travers la France
Hadrien Rabouin
Rocher
LOI 910.4 RAB

Hadrien rêve depuis qu’il est enfant, de partir sur le chemin de l’école. Il donne corps à son souhait après avoir obtenu son bac et décide de partir avec 20 euros en poche et un sac de riz. Pour se donner le temps de faire son chemin, de permettre à son esprit de vagabonder, Hadrien, fils d’agriculteurs, choisit comme compagne de route "Camomille", une belle vache du troupeau de ses parents. Ainsi commence l’aventure sur les routes de France, aventure qui étonne et suscite l’attention des gens rencontrés.
Le pas lent et sûr de Camomille, mais aussi parfois boudeur, donne à son compagnon le temps de savourer paysages et belles rencontres.

Douces Frances en images

Douces FrancesUne nouvelle collection de DVD (dans le bac DVD récits de voyages)
LOI 910.4 FRA

Les plus belles régions de France, comme vous ne les avez jamais vues ! En dix épisodes de 43 minutes, la série "Douces Frances" vous plonge au cœur de ces terroirs et de ces paysages qui font la richesse du patrimoine français.
Au programme, des images saisissantes et des rencontres attachantes au travers de trois types de portrait :

Les portraits aériens permettront d’observer et d’admirer la diversité paysagère de chacune des régions traversées, d’en saisir l’organisation spatiale et de découvrir de manière privilégiée ses plus grands sites naturels et patrimoniaux.
Les portraits terrestres s’attacheront à fouiller visuellement et esthétiquement les grandes identités territoriales, à documenter « à hauteur d’homme » tout ce qui participe à créer l’enchantement pour chaque région : trésors de nature, d’architecture, de culture(s).
Les portraits d’hommes et de femmes, habitants de ces régions, garants de leurs traditions, de leur spécificité. Rencontrés chez eux, dans leur environnement, ils raconteront leur quotidien, l’exercice de leur profession, de leur passion, qu’ils soient éleveurs, viticulteurs, conteurs, guides, médecins...

Coproduction ARTE et Gédéon Programmes
Réalisateur : Xavier Lefebvre
Auteur : Laurent Martein

Titres en notre possession :

En Alsace, En Aquitaine, En Auvergne, En Bourgogne, En Bretagne,
En Midi-Pyrénées, En Normandie, En Provence,
En Région Centre, En Rhônes-Alpes.

Version imprimable de cet article Imprimer

Rester connecté

Newsletter :


Votre navigateur n'accepte pas le Javascript ou bien votre Plugin Flash n'est pas à jour (version 7 minimum). C'est dommage, c'est plus joli avec...

Auditorium Médiathèque
L’Ecoute-aux-Portes Médiathèque    Forum Médiathèque    Galerie Médiathèque    Libris Café Médiathèque    Salle de réunion Médiathèque
Bibliothèque Mont-Valérien    Bibliothèque Renoir    Bibliothèque Les Mazurières    Tout public    Professionnel
Jeunes    Adultes    Exposition    Conférence    Rencontre-Débat
Atelier    Projection    Conte    Concert    Visite
Spectacle    Littérature    Art    Cinéma    Patrimoine
Sciences    Société    Histoire    Actualité    Jeunesse
Musique    Poésie    Théâtre    Philosophie    Photographie
Médiathèque    Bibliographie    Coup de coeur    Dossier