Accueil > Les collections > Bibliographies > Jeunesse > Bibliographies > Du livre au film : Persepolis
Du livre au film : Persepolis

Téhéran, 1978 : Marjane, huit ans, songe à l’avenir et se rêve en prophète sauvant le monde. elle suit avec exaltation les événements qui vont mener à la révolution et provoquer la chute du régime du Chah.

Auteure et réalisateurs

Marjane Satrapi est née en 1969 en Iran sous le régime du Chah dans une famille de militants communistes. Elle grandit et étudie au lycée français de Téhéran.
Vincent Paronnaud et Marjane Satrapi
En 1984, à l’âge de 14 ans, ses parents l’envoient au lycée français de Vienne. A son retour en Iran, elle s’inscrit aux Beaux-Arts de Téhéran puis poursuit ses études en France, à l’Ecole Supérieure des Arts Décoratifs de Strasbourg pour devenir graphiste.

Après s’être installée à Paris, elle fait la connaissance de David B. Ce dessinateur et scénariste, représentant de la Nouvelle Bande-Dessinée française, est également cofondateur de la maison d’édition l’Association. Cette rencontre va la pousser vers le monde du 9ème art et surtout vers la publication de son autobiographie, Persepolis.

Suite à plusieurs propositions d’adaptations de la part des producteurs, Marjane décide d’adapter elle-même sa BD à l’écran avec l’aide de Vincent Paronnaud, auteur de bande dessinée qui partage son atelier.

"Ce genre de livres est à la fois pédagogique, informatif, tout en restant artistique et ludique, tout en mélangeant l’humour, le sérieux et l’émotion." (V. Paronnaud)


La bande dessinée

BD SAT (réserver ce livre)

Strip de Persepolis
Le genre biographique est de plus en plus présent dans le 9ème art.
En écrivant son autobiographie, Marjane Satrapi souhaitait expliquer certaines particularités de sa culture notamment en ce qui concerne le statut des femmes, le voile, la langue nationale et le régime du Chah.
Elle retransmet l’histoire qu’elle a héritée de sa famille par son éducation moderne et avant-gardiste.

Le premier tome de Persepolis a reçu l’Alph’Art "coup de cœur" au festival de la bande dessinée à Angoulême en 2001.
Le deuxième tome a, quant à lui, été distingué par l’Alph’Art du "meilleur scénario" en 2002.
Les quatre tomes de Persepolis représentent plus d’un million de livres vendus dans le monde, dont 300 000 en France.
Ils ont été traduits dans une vingtaine de langues.


L’adaptation

Marjane et Vincent se sont partagés le travail pour réaliser le film. L’auteure Persepolis, la bande dessinées’est chargée d’écrire le scénario et de dessiner les personnages tandis que son collaborateur s’est occupé du découpage des scènes et de l’illustration des décors (inexistants dans la bande dessinée).

Marjane Satrapi rejette d’emblée l’idée de mettre en scène Persepolis en prises de vue réelles et se tourne vers l’animation 2D, du dessin animé traditionnel.
Le noir et blanc de la bande dessinée est conservé car, pour elle, c’est une façon de mettre en valeur les expressions des personnages et de souligner leur propos.
Cependant, les décors sont dans une nuance de gris, le "tout noir et blanc" étant trop fatigant pour l’œil. Les seules scènes en couleurs sont celles qui n’apparaissent pas dans la BD.

"On m’a proposé d’en faire une série à la Beverly hills ou un film avec Jennifer Lopez dans le rôle de ma mère et Brad Pitt dans celui de mon père, ou quelque chose comme ça !" (M. Satrapi)

Pour le scénario, elle reprend la trame narrative mais se concentre sur sa famille et sur des
moments bouleversants. Persepolis, le film Le quatrième tome est celui le plus rapidement résumé dans le film. Les dialogues bavards et familiers de la BD sont gardés.

Une bande dessinée n’est pas un story-board de cinéma, Marjane a dû penser au mouvement, à la musique, aux bruits et aux voix.
Les voix off ont été enregistrées avant la réalisation du film afin que les animateurs puissent souligner les gestes, les expressions et les intonations.

Trois années de travail et 80 000 dessins ont été nécessaires pour 130 000 images.

"Persepolis est devenu un film, à la fois fidèle aux albums et plus ample, plus tragique."
(Pierre Murat, Télérama)


Le film

F SAT (réserver ce film)

Persepolis face à la censure par Michel Kichka
Lors de sa sortie au cinéma et surtout lors de sa sélection au Festival de Cannes, Persepolis a fait face à de vives polémiques.
Il a été un temps interdit de projection au Liban et sa diffusion en Tunisie a engendré des émeutes. En Iran, une organisation dépendant du ministère de la Culture a jugé ce film "anti-iranien" et a reproché au Festival de Cannes "son acte politique et anti-culturel".

Le film a obtenu le "Prix spécial du jury" en 2007 au Festival de Cannes ainsi que les Césars du "Meilleur premier film" et de la "Meilleure adaptation" en 2008.


A lire

Broderies
Marjane Satrapi
L’association, 2003
- BD SAT (réserver ce livre)

L’art de voler
Antonio Altarriba, gill. de Kim
Denoël Graphic, 2011
- BD ALT (réserver ce livre)
Conseils de lecture

Chroniques de Jérusalem
Guy Delisle
Delcourt, 2011
- BD DEL (réserver ce livre)

Le chant de mon père
Keum Suk Gendry-Kim
Sarbacane, 2012
- BDJ GEN ADO (réserver ce livre)

Les lumières de Tyr
Joseph Safieddine et Xavier Jimenez
Steinkis éditions, 2012
- BDJ SAF ADO (réserver ce livre)

Quand j’étais soldate
Valérie Zenatti
École des loisirs, 2002
- J ZEN ADO (réserver ce livre)

Salam, maman
Hamid Ziarati
Thierry Magnier, 2010
- J ZIA ADO (réserver ce livre)


A voir

Poulet aux prunes
Marjane Satrapi
Wild Side, 2012
- F SAT (réserver ce film)
Conseils cinématographiques

Et maintenant on va où ?
Nadine Labaki
Pathé, 2012
- F LAB (réserver ce film)

Une bouteille à la mer
Thierry Binisti
TF1 vidéo, 2012
- F BIN (réserver ce film)

Valse avec Bachir
Ari Folman
Montparanasse, 2009
- F ARI (réserver ce film)

Les chats persans
Bahman Ghobadi
Pathé, 2010
- F GHO (réserver ce film)

Good Bye Lenin
Wolfgang Becker
TF1 vidéo, 2004
- FJ BEC ADO (réserver ce film)

Version imprimable de cet article Imprimer

Rester connecté

Newsletter :


Votre navigateur n'accepte pas le Javascript ou bien votre Plugin Flash n'est pas à jour (version 7 minimum). C'est dommage, c'est plus joli avec...

Auditorium Médiathèque
L’Ecoute-aux-Portes Médiathèque    Forum Médiathèque    Galerie Médiathèque    Libris Café Médiathèque    Salle de réunion Médiathèque
Bibliothèque Mont-Valérien    Bibliothèque Renoir    Bibliothèque Les Mazurières    Tout public    Professionnel
Jeunes    Adultes    Exposition    Conférence    Rencontre-Débat
Atelier    Projection    Conte    Concert    Visite
Spectacle    Littérature    Art    Cinéma    Patrimoine
Sciences    Société    Histoire    Actualité    Jeunesse
Musique    Poésie    Théâtre    Philosophie    Photographie
Médiathèque    Bibliographie    Coup de coeur    Dossier