Accueil > En pratique > La Médiathèque > Ecrivains Combattants
Ecrivains Combattants

Les Ecrivains Combattants

18 rue Vézelay
75 008 Paris
Site internet : www.lesecrivainscombattants.org

La création de l’Association des Écrivains Combattants


Fondée en juin 1919 par quatre-vingts écrivains de la guerre de 14, l’Association des Ecrivains Combattants (AEC), réunit des gens de lettres ayant porté les armes pour la France. Elle a compté parmi ses présidents : Henry Malherbe, Claude Farrère, Roland Dorgelès, Maurice Genevoix, et comme membres d’honneur Sir Winston Churchill, et aujourd’hui Valéry Giscard d’Estaing, Jacques Chirac.

Après ce que l’on appelle « La Grande Guerre », des intellectuels qui y avaient pris part, veulent maintenir la fraternité qui les avaient unis au front. Ils élaborent alors un manifeste enflammé qui pose les fondements de l’Association.

La première entreprise de l’Association sera de dresser la liste de tous ceux qui ont donné leur vie durant cette guerre. Au terme de ce recensement, 560 noms constituent cette liste qui sera inscrite au Panthéon en octobre 1927. Puis l’Association des Écrivains Combattants entreprend d’éditer une anthologie de leurs œuvres. Prévue en trois volumes, elle en comprendra finalement cinq et sera publiée à partir de 1924.

Après la Seconde Guerre Mondiale, 197 noms rejoignent ceux des anciens sur les murs du Panthéon. Ici encore, comme pour les anciens, une anthologie des œuvres est réalisée par les soins de l’AEC et, comme celle de 1914, elle a acquis un valeur de référence.


Les publications de l’AEC


Dès l’origine, l’AEC a décidé qu’il lui appartenait d’apporter sa contribution à l’illustration et au maintien de la littérature de guerre née avec le premier conflit mondial.

La première démarche a été la réalisation de deux anthologies consacrées aux écrivains morts à la guerre. La seconde fut l’édition de contes, souvent de guerre, écrits par les survivants « Les contes du vieux logis ».

Aujourd’hui, c’est une démarche nouvelle et originale qui est entamée avec la création d’une collection « La guerre par ceux qui l’on faite ». Elle regroupe des anthologies et des témoignages écrits sur le vif par des combattants, membres de l’Association. Un premier volume a été publié portant sur la guerre de 1939-1945 « Nous, les combattants de 39-45 », le second est consacré à l’Algérie « Nous, les combattants d’Algérie ».


L’Après-midi du livre


L’association s’engage totalement dans les manifestations littéraires qui se multiplient après le retour de la paix et décide de créer sa propre manifestation : L’Après-midi du livre de l’AEC est créée le 25 décembre 1925. Les écrivains sont invités à signer leurs ouvrages lors de cette manifestation qui se déroule toujours chaque année, fin novembre à Paris. Elle s’est enrichie de la présence, à côté des membres de l’Association, d’écrivains dont les œuvres du moment évoquent l’épopée des combats menés par les Français au cours des guerres qui ont marqué l’histoire du pays.

le prochain rendez-vous


Encourager la création littéraire


Après 1945, l’œuvre d’édition de l’AEC pour favoriser l’éclosion de nouveaux talents littéraires est abandonnée, hors la démarche récente de la collection « La guerre par ceux qui l’on faite », et il est décidé de substituer à cette démarche un système de remise de prix .

Au fil des ans, l’Association a créé huit prix qui couvrent la totalité du champ littéraire du roman à l’étude historique en passant par l’essai et la biographie.

Quatre d’entre eux récompensent des talents littéraires :

  • 1953 - Prix Henry Malherbe : réservé à un essai
  • 1959 - Prix Claude Farrère : réservé à un roman
  • 1976 - Prix Louis Marin : réservé à une étude sur la connaissance de l’homme
  • 1986 - Prix Pierre Delbes : réservé à un ouvrage sur la nature

Quatre autres ont une vocation historique :

  • 1972 - Prix Marcel Pollitzer : Prix de l’Association des Écrivains Combattants, réservé à un ouvrage historique et, de préférence à une biographie
  • 1984 - Prix Robert Christophe : attribué à un ouvrage historique
  • 1985 - Prix Robert Joseph : attribué à un ouvrage mettant en valeur un héros de nos guerres
  • 2001 - Prix Jacques Chabannes : destiné à récompenser un ouvrage traitant de l’actualité

Un dernier prix a une vocation particulière, mais significative des missions de l’Association. C’est le Prix Roland Dorgelès créé en 1995, qui récompense deux lauréats, l’un professionnel de la radio, l’autre de la télévision, qui se sont particulièrement distingués dans la défense de la langue française.


La forêt des Combattants


A l’initiative d’un de ses membres, l’Association entreprend en 1930 de lier le souvenir de ses morts à la réalité vivante. Elle décide de participer au reboisement du sud du massif central et prend en charge la plantation, à proximité de Lamalou-les-Bains (Hérault), de dix mille cèdres constituant une forêt de 93 hectares. Celle-ci est inaugurée en 1931, et compte aujourd’hui près de 250 000 arbres.

Gérée aujourd’hui par le département de l’Hérault, l’Office National des Anciens Combattants, la Direction Départementale de l’équipement et la commune de Combes-les-Bains, la forêt des Combattants est valorisée comme itinéraire de la littérature de guerre à l’intention des touristes et surtout de la jeunesse.


La gazette de l’Association


Publiée 3 à 4 fois par an, la Gazette de l’Association est sans doute l’initiative la plus ancienne de celle-ci. Son originalité est qu’elle est, sans doute, la seule qui rende compte et commente des ouvrages de toutes sortes, du roman à la thèse scientifique, du souvenir individuel à l’étude stratégique ; elle rend aussi compte de la vie de l’association. En quelques lignes, le lecteur est informé du contenu de l’ouvrage et peut exercer son choix en toute connaissance. La Gazette est ouverte à tous les membres qui peuvent y exprimer leur opinion sur le sujet de leur choix. Maintenant, elle est reprise sur le site Internet de l’Association. Sa critique des ouvrages qu’elle présente éclaire le contenu de la bibliothèque et la diversité des livres qu’elle comprend.


La bibliothèque


L’association des Écrivains Combattants a constitué une importante bibliothèque liée aux conflits contemporains – Première et Deuxième Guerres mondiales, Indochine, Algérie... -, à l’histoire de la colonisation et des décolonisations, et aux relations internationales.

Aujourd’hui cette bibliothèque est transférée à la Médiathèque Jacques-Baumel chargée notamment de sa conservation et de sa mise en valeur, par une convention votée au Conseil Municipal en février 2010.

La collection a fait l’objet d’un traitement bibliographique et est désormais accessible sur le catalogue de recherche de la Médiathèque.

Une partie de cette bibliothèque est à la disposition des lecteurs et chercheurs. Les documents peuvent être empruntés à domicile.

Une autre partie est conservée en magasin. Les documents sont disponibles à la consultation sur place sur simple demande auprès des bibliothécaires.

Conditions d’accès

  • Etre membre de l’Association des Écrivains Combattants
  • Étre adhérent à la Médiathèque

Consultation et prêt

  • Prêt de 2 livres pour 3 semaines, renouvelable 1 fois
  • Consultation sur demande et sur place des livres en magasin
Version imprimable de cet article Imprimer

Rester connecté

Newsletter :


Votre navigateur n'accepte pas le Javascript ou bien votre Plugin Flash n'est pas à jour (version 7 minimum). C'est dommage, c'est plus joli avec...

Auditorium Médiathèque
L’Ecoute-aux-Portes Médiathèque    Forum Médiathèque    Galerie Médiathèque    Libris Café Médiathèque    Salle de réunion Médiathèque
Bibliothèque Mont-Valérien    Bibliothèque Renoir    Bibliothèque Les Mazurières    Tout public    Professionnel
Jeunes    Adultes    Exposition    Conférence    Rencontre-Débat
Atelier    Projection    Conte    Concert    Visite
Spectacle    Littérature    Art    Cinéma    Patrimoine
Sciences    Société    Histoire    Actualité    Jeunesse
Musique    Poésie    Théâtre    Philosophie    Photographie
Médiathèque    Bibliographie    Coup de coeur    Dossier