Accueil > Les collections > Bibliographies > Musique, Cinéma, Arts & Loisirs > Arts > Le temps d’une expo > Edouard Vuillard (1868-1940)
Edouard Vuillard (1868-1940)
Biographie – Bibliographie, octobre 2003

Exposition, Paris, Galeries nationales du grand Palais
25 septembre 2003 – 5 janvier 2004

Issu d’un milieu modeste, Edouard Vuillard se dirige très tôt vers la peinture. Au lycée Condorcet, il rencontre Ker-Xavier Roussel et Aurélien Logné-Poe qui l’introduisent au début de 1889 dans le groupe des nabis aux côtés de Ranson, Sérusier, Denis et Bonnard. La peinture de Vuillard déploie alors une succession stupéfiante d’inventions, de cadrages inédits et de radicalisme chromatique. Il multiplie les compositions audacieuses où quelques lignes enserrent les figures symboliquement exprimées en couleurs violentes. Aucun autre nabi ne pousse aussi loin la tentation de l’indéchiffrable, pratiquant une sorte d’abstraction avant la lettre.

Femme brodant, 1897
Dans les années 1890, Vuillard traite les sujets qui feront sa célébrité : des intérieurs où s’activent à des tâches ménagères sa mère, sa sœur et des ouvrières de l’atelier de corsets, cernées de papiers peints mouchetés. Vuillard peint cet univers comme on tisse une tapisserie, jouant de toute la gamme des effets possibles de matière. Mais Vuillard sait aussi donner à ces représentations quotidiennes une atmosphère lourde et inquiétante qu’il doit à ses goûts littéraires et théâtraux. Véritable metteur en scène de ses proches, Vuillard conçoit ses peintures comme autant de petits drames où biographie et culture symboliste se mêlent.

Biographie


Le théâtre d’avant-garde

L’exposition consacre une section entière au théâtre d’avant-garde que Vuillard connaît par ses amis nabis. Alors que la scène française est en pleine mutation, l’idée d’associer des peintres au travail de mise en scène ouvre une ère nouvelle dans son histoire. Pendant près de cinq ans, Vuillard co-fondateur du Théâtre de l’Œuvre, développe autour du répertoire d’Ibsen, Strinberg et Maeterlink, une activité de scénographe et de décorateur qui influence profondément sa peinture, tant dans la forme que dans le contenu.

Enfants, 1909
Les jardins publics - 1894
Œuvre phare du post-impressionnisme qui projette Vuillard sur le devant de la scène. Huit des neuf panneaux du décor commandé par Alexandre Natanson - frère du directeur de la Revue Blanche - aujourd’hui dispersés à travers le monde, sont réunis exceptionnellement pour l’exposition. Ils constituent un exemple magistral de la maîtrise de Vuillard dans le domaine décoratif.

La fin du groupe Nabi

Entre 1900 et 1910, la Revue Blanche cesse de paraître, le symbolisme s’éloigne. Vuillard fréquente les galeries à la mode, et le monde brillant et insouciant du théâtre boulevardier. Des amis de toujours restent Misia et Thadée Natanson, Bonnard surtout. Il prend pour marchand exclusif Jos Hessel, dont l’épouse Lucy, va être sa muse, sa protectrice et son amante pendant quarante ans. Chaque année, Vuillard accompagne les Hessel en villégiature en Normandie ou en Bretagne, d’où il rapporte paysages et scènes d’intérieur plus sensibles à la lumière et à l’espace que ses œuvres de jeunesse, mais aussi des photographies.

1914-1918, la rupture

Engagé un temps comme peintre aux armées, Vuillard sait faire état d’une réalité devenue tragique. Après le conflit, Vuillard continue à saisir dans ses portraits le « tremblement du temps ».
« Je ne fais pas de portraits, je peins les gens chez eux », la formule laconique de Vuillard dit bien son ambition d’artiste, en grande partie nourrie par son expérience décorative.
Vuillard demeure artiste de son temps, interrogeant la tradition et la vie moderne avec lucidité et ironie.


Bibliographie


Alain JAUBERT
Les allées du souvenir, « Jardins publics » d’Edouard Vuillard
La Sept : Arte : RMN, 1992 (Palettes)
VHS
ART 759. 057 VUI

Jean-Luc CHALUMEAU
Edouard Vuillard
Cercle d’art, 1999 (Découvrons l’art)
ART 759. 057 VUI

Jeanine WARNOD
Vuillard
Flammarion, 1988 (Les maîtres de la peinture)
Rueil-sur-Seine 759. 057 VUI

Guy CORGEVAL
Vuillard : le temps détourné
Gallimard, 1993 (Découvertes. Peinture)
ART 759. 057 VUI

Diane KELDER
L’héritage de l’impressionnisme : les sources du XXe siècle
Bibliothèque des Arts, 1986
Lecture et consultation sur place
ART 759. 05 KEL

Les nabis : Bonnard, Vuillard, Vallotton…
Beaux-Arts magazine, 1993 (Hors série)
ART 759. 057 NAB

Claire FRECHES-THORY, Antoine TERRASSE
Les nabis
Flammarion, 1990
Lecture et consultation sur place
ART 759. 05 FRE

  • En commande
    Catalogue de l’exposition
    Après l’impressionnisme / Alain Jaubert (Palettes) DVD
Version imprimable de cet article Imprimer

Rester connecté

Newsletter :


Votre navigateur n'accepte pas le Javascript ou bien votre Plugin Flash n'est pas à jour (version 7 minimum). C'est dommage, c'est plus joli avec...

Auditorium Médiathèque
L’Ecoute-aux-Portes Médiathèque    Forum Médiathèque    Galerie Médiathèque    Libris Café Médiathèque    Salle de réunion Médiathèque
Bibliothèque Mont-Valérien    Bibliothèque Renoir    Bibliothèque Les Mazurières    Tout public    Professionnel
Jeunes    Adultes    Exposition    Conférence    Rencontre-Débat
Atelier    Projection    Conte    Concert    Visite
Spectacle    Littérature    Art    Cinéma    Patrimoine
Sciences    Société    Histoire    Actualité    Jeunesse
Musique    Poésie    Théâtre    Philosophie    Photographie
Médiathèque    Bibliographie    Coup de coeur    Dossier