Accueil > Les collections > Bibliographies > Musique, Cinéma, Arts & Loisirs > Arts > Le temps d’une expo > Emile Bernard : la peinture en colère
Emile Bernard : la peinture en colère
Présentation et sélection bibliographique, septembre 2014

En pratique

Exposition, Musée de l’Orangerie, du 17 septembre 2014 au 7 janvier 2015.

Jardin des Tuileries - 75001 Paris
Ouvert tous les jours sauf le mardi, de 9h00 à 18h00

Consulter le site du Musée de l’Orangerie

L’exposition


Peintre, graveur, mais aussi critique d’art, écrivain et poète, Emile Bernard est une personnalité majeure dans l’élaboration de l’art moderne. A la fin des années 1880, il inaugure le style cloisonniste, dont on sait l’importance qu’il revêtira chez Gauguin et Van Gogh, dont Bernard fut proche, mais aussi chez les Nabis.

Après la controverse sur l’invention du symbolisme en peinture, qui l’oppose violemment à Gauguin, Emile Bernard s’installe au Caire où il reconsidère la stylisation schématique et la recherche de primitivisme symboliste. La découverte des maîtres anciens l’incitera cependant à renouer avec la tradition.

De retour en France, il publie des témoignages fondamentaux sur Cézanne et des écrits esthétiques remettant en cause les avant-gardes au nom de la tradition picturale. Mais, loin de se définir par un traditionalisme suranné, son art porte toujours la marque d’une personnalité curieuse et tourmentée, à la recherche de l’absolu artistique.

Cette exposition sera la première à présenter la longue carrière de cet artiste protéiforme, dont les mutations successives participent à chaque fois d’une redéfinition de la personnalité et remettent en cause la notion même de style.

Source : http://www.musee-orangerie.fr

Après-midi à Saint-Briac (1887) - Aargauer Kunsthaus, Aarau. Legs Dr. Max Fretz © Jörg Müller, Aarau


Emile Bernard (1868-1941)


Emile Bernard, peintre et écrivain français, est né le 28 avril 1868 à Lille et mort le 16 avril 1941 à Paris.

Son père est un industriel du textile. En 1878, sa famille quitte Lille pour Paris. En 1884, il fréquente l’atelier de Cormon où il se lie d’amitié avec Toulouse-Lautrec. Exclu de l’atelier en 1886, Émile Bernard voyage en Normandie et en Bretagne. Il fait la connaissance d’Emile Schuffenecker à Concarneau qui lui donne une lettre d’introduction à l’attention de Paul Gauguin. Il se rend à Pont-Aven, mais il a peu de contact avec ce dernier.

Pendant l’hiver 1886-87, il rencontre Vincent Van Gogh à Paris. Il traverse alors une période pointilliste. Au printemps 1887, il visite à nouveau la Normandie et la Bretagne, et décore sa chambre à l’auberge de Mme Lemasson à Saint-Briac où il passe deux mois avant de se rendre à Pont-Aven. Emile Bernard abandonne le pointillisme pour le cloisonnisme, élaboré avec Louis Anquetin. Ce nouveau style s’appuie surtout sur l’exemple des primitifs et des artistes japonais : dessin simplifié, surfaces cernées, couleurs pures, recherche de cadrages originaux.

En août 1888 a lieu la véritable rencontre avec Gauguin (de retour de Martinique). C’est la naissance de l’école de Pont-Aven ou école synthétiste, dont Gauguin et Émile Bernard sont les initiateurs, et qui se manifeste l’année suivante à l’Exposition des peintres symbolistes et synthétistes au café Volpini. Le synthétisme se traduit par une suppression de tout ce qui n’est pas mémorisé après la visualisation, les formes sont simples et la gamme de couleur est restreinte. Émile Bernard est ainsi à l’origine d’un mouvement décisif pour les dernières années du siècle. Son œuvre propre a toutefois quelque chose de plus sec et de plus forcé qui la met sensiblement en retrait de celle de Gauguin ("Bretonnes aux ombrelles", musée d’Orsay, Paris ; "Madeleine au bois d’amour", musée d’Orsay, 1888). Le départ de celui-ci pour Tahiti en 1891 mettra d’ailleurs fin à une amitié orageuse - Emile Bernard accuse Gauguin de s’attribuer tous les mérites des inventions du groupe de Pont-Aven.

Madeleine au Bois d'Amour (1888) - Paris, Musée d'Orsay

À partir de là, l’œuvre de Bernard prend une orientation différente, plus idéaliste et mystique (participation à l’Exposition des nabis en 1892 et en 1893 et au premier Salon rose-croix), et moins soucieuse d’une forme moderne : le peintre se réfère de plus en plus à l’art byzantin et médiéval, plus tard à la peinture italienne de la Renaissance, pour condamner l’évolution de l’art contemporain ("Réflexions d’un témoin de la décadence du Beau", 1902). Il faut toutefois souligner l’importance de son prosélytisme en faveur de l’art de ses amis Van Gogh et Cézanne (sur lequel il nous a laissé des "Souvenirs" et dont il a publié des lettres fondamentales en 1907) et signaler, à côté des travaux plus académiques, l’intérêt de ses gravures sur bois, publiées notamment dans L’Ymagier, périodique qui paraît d’octobre 1894 à juillet 1896.


Bibliographie


Emile Bernard, 1868-1941 : fondateur de l’école de Pont-Aven et précurseur de l’art moderne
Jean-Jacques Luthi, Armand Israël. Amateur, 2003 (Regard sur l’art)
ART 759.057 BER bio

Le pardon de Pont-Aven (1888) - Lausanne, Josefowitz collection

Emile Bernard (1868-1941)
Fred Leeman. - Citadelles & Mazenod : Wildenstein insitute, 2013
ART 759.057 BER

Conversations avec Cézanne : Emile Bernard, Jules Borély, Maurice Denis, Joachim Gasquet, Gustave Geffroy, Francis Jourdain, Léo Larguier, Karl Ernst Osthaus, R.P. Rivière et J.F. Schnerb, Ambroise Vollard
éd. critique présentée par P. M. Doran. - Macula, 1991
ART 759.05 CEZ (magasin - disponible sur demande)

Julien Tanguy dit le "père Tanguy"
Emile Bernard. - L’Echoppe, 1990
Texte paru dans le "Mercure de France" en 1908.
ART 706 BER

Version imprimable de cet article Imprimer

Rester connecté

Newsletter :


Votre navigateur n'accepte pas le Javascript ou bien votre Plugin Flash n'est pas à jour (version 7 minimum). C'est dommage, c'est plus joli avec...

Auditorium Médiathèque
L’Ecoute-aux-Portes Médiathèque    Forum Médiathèque    Galerie Médiathèque    Libris Café Médiathèque    Salle de réunion Médiathèque
Bibliothèque Mont-Valérien    Bibliothèque Renoir    Bibliothèque Les Mazurières    Tout public    Professionnel
Jeunes    Adultes    Exposition    Conférence    Rencontre-Débat
Atelier    Projection    Conte    Concert    Visite
Spectacle    Littérature    Art    Cinéma    Patrimoine
Sciences    Société    Histoire    Actualité    Jeunesse
Musique    Poésie    Théâtre    Philosophie    Photographie
Médiathèque    Bibliographie    Coup de coeur    Dossier