Accueil > Les collections > Bibliographies > Musique, Cinéma, Arts & Loisirs > Arts > Le temps d’une expo > Giotto e compagni
Giotto e compagni
Présentation et sélection bibliographique, juin 2013

En pratique

Exposition du 18 avril au 15 juillet 2013

Musée du Louvre
Salle de la Chapelle
Tous les jours de 9h00 à 18h00 (sauf le mardi)
nocturne les mercredi et vendredi jusqu’à 21h45

Consulter le site du Musée du Louvre

L’exposition


Loué par ses contemporains, Dante, Pétrarque et Boccace, admiré par Léonard de Vinci et copié par Michel-Ange, Giotto di Bondone (vers 1267-1337) a été perçu au fil des siècles comme l’auteur d’une révolution picturale sans précédent depuis l’Antiquité.

Cette mutation radicale n’est pas seulement d’ordre stylistique, elle s’explique aussi par une attitude différente vis-à-vis du monde sensible que l’artiste entend restituer dans sa diversité et sa réalité tridimensionnelle. La carrière itinérante du peintre, qui l’a mené de Florence, où se déroulera l’essentiel de sa carrière, jusqu’à Milan, en passant par Assise, Rimini, Padoue, Rome, Naples et peut-être même Avignon, a provoqué une véritable onde de choc dans toute la péninsule italienne et, plus tard, en Europe. La renommée de Giotto fut si grande, les commandes si nombreuses que, dès les années 1290, le peintre fait travailler des compagni – des assistants – dont certains le suivront dans ses diverses pérégrinations, tandis que d’autres, recrutés localement, à Naples par exemple, contribueront, après son départ, à l’éclosion de foyers artistiques autonomes.

 ? travers une trentaine d’oeuvres – peintures, dessins, enluminures et sculpture –, venues majoritairement des collections françaises mais aussi de l’étranger, l’exposition tentera de mettre en évidence les inventions de Giotto tout en abordant des questions comme les réseaux, franciscain notamment, qui ont favorisé leur diffusion ; l’organisation de son atelier – ou de ses ateliers ; la typologie des panneaux peints, questions que des recherches récentes sur divers fronts ont contribué à renouveler.


Repères biographiques


Giotto di Bondone ou Ambrogiotto di Bondone (1267 à Vespignano ou Romignano - 8 janvier 1337 à Florence) est un peintre, un sculpteur et un architecte italien du Trecento, dont les œuvres sont à l’origine du renouveau de la peinture occidentale. C’est l’influence de sa peinture qui va provoquer le vaste mouvement général de la Renaissance à partir du siècle suivant.

Giotto se rattache au courant artistique de la Pré-Renaissance, dont il est l’un des maîtres, qui se manifeste en Italie, au début du XIVe siècle. En cette fin du Moyen  ?ge, Giotto est le premier artiste dont la pensée et la nouvelle vision du monde aidèrent à construire ce mouvement, l’humanisme, qui place l’homme à la place centrale de l’univers et le rend maître de son propre destin.

Les fresques que Giotto a peintes à Florence (Basilique Santa Croce de Florence), à Assise (basilique Saint-François d’Assise) et à Padoue (chapelle des Scrovegni dans l’église de l’Arena de Padoue) figurent parmi les sommets de l’art chrétien. Son influence sur les générations d’artistes qui le suivirent est immense à tel point qu’on a pu parler d’« écoles giottesques » à propos de certaines écoles de peinture regroupant des peintres dont l’œuvre a été marquée par celle du maître toscan. Des peintres comme ceux de l’école de Rimini (Giovanni Baronzio, Neri da Rimini, Pietro da Rimini) figurent parmi ses héritiers à la suite du passage de Giotto, difficile à dater (vraisemblablement entre 1303 et 1309) dans leur ville, où, entre ses séjours à Padoue et Assise, il était venu peindre un cycle de fresques (aujourd’hui perdues) pour l’église San Francesco.

1228 - Le 18 juillet 1228 a lieu la canonisation de Francesco di Bernardone (saint François d’Assise), deux ans après sa mort. La même année va être entreprise la construction d’une basilique sur deux niveaux en bordure de la ville d’Assise, au-dessus du tombeau du saint.

1260-1263 -  ? la demande du chapitre de l’ordre des Franciscains, saint Bonaventure rédige une biographie de saint François basé sur des récits et des biographies antérieurs. Giotto se réfèrera à cet ouvrage pour le cycle de fresques qu’il va consacrer au saint dans l’église supérieure de la basilique Saint-François.

1267-1270 - C’est entre 1267 et 1270 que Giotto di Bondone serait né dans les monts du Mugello, à l’est de Florence. Aucune date, avant 1300, ne peut être avancée avec certitude pour le peintre car les données font défaut.

1277-1280 - L’apprentissage de Giotto aurait commencé vers l’âge de dix ou quatorze ans. La légende veut que ce soit Cimabue qui ait découvert, au hasard d’un chemin, Giotto, alors petit berger, dessinant des moutons sur des pierres. Impressionné par le talent du jeune homme, il aurait alors décidé d’en faire son élève.

1285-1290 - La critique s’accorde à situer l’achèvement de l’apprentissage du jeune peintre entre 1285 et 1290, période durant laquelle Cimabue entreprend la première campagne de fresques réalisée par son atelier dans la basilique supérieure de Saint-François à Assise.  ? cette époque, différents ateliers travaillent sur le site dont celui du Romain Jacopo Torriti, qui réalise plusieurs scènes dans la nef.

1285-1295 - Giotto travaille sur le chantier d’Assise comme assistant de Cimabue et reste sur place avec d’autres compagnons lorsque le maître est appelé vers d’autres chantiers. Giotto participe à la réalisation de plusieurs scènes de l’Ancien Testament dont un ensemble consacré à Isaac. Il aurait ensuite élaboré le décor de la voûte des docteurs de l’ ?glise couvrant la première travée de l’église supérieure de la basilique Saint-François.

1295 - Devenu indépendant, Giotto aurait formé sa propre école. C’est aux alentours de cette date qu’il aurait débuté, avec ses assistants, la réalisation du cycle consacré à saint François dans les parties basses de la nef de l’église supérieure.

1302-1305 - Giotto travaille au décor de la chapelle de l’Arena à Padoue. Le travail, commandé par Enrico Scrovegni, est considéré comme la première œuvre de la maturité du maître florentin.

1316-1319 - De retour à Assise, Giotto et ses assistants entreprennent la décoration des voûtes de la croisée du transept de la basilique inférieure. Trois des voûtains représentent saint François en gloire, accompagné par les allégories des vertus franciscaines : Pauvreté, Obéissance et Chasteté.

Vers 1325 - Giotto réalise les décors de la chapelle Bardi dans l’église florentine de Santa Croce où il élabore, en sept scènes, un cycle de la vie de saint François.

Avril 1334 - La ville de Florence nomme Giotto « Capo Maestro ».

8 janvier 1337 - Giotto meurt à Florence, où il est enseveli dans l’église Santa Reparata.

1490 - Giotto, qui avait connu de son vivant le succès et la renommée, est commémoré plus d’un siècle et demi après sa mort par la ville de Florence, qui fait édifier dans la cathédrale un monument à la gloire du peintre.

Source : Christophe MOREAU, « GIOTTO (1266 env.-1337) repères chronologiques », Encyclopædia Universalis [en ligne]


A lire


Giotto / Francesca Flores d’Arcais
Citadelles & Mazenod, 1995 (Les phares)
ART 759.02 GIO

Giotto : la chapelle Scrovegni, Padoue / Bruce Cole
Hazan, 1994 (Les fresques)
ART 759.02 GIO

Giotto e compagni : catalogue de l’exposition
RMN-Grand Palais, 2013
En commande

Du gothique à la Renaissance, les protagonistes de l’art italien
Hazan, 2004
ART 759.03 DUG

Fresques italiennes du temps de Giotto : 1280-1400 / Joachim Poeschke
Citadelles & Mazenod, 2003
REF ART 759.02 POE (à consulter sur place - 1er étage)

Version imprimable de cet article Imprimer

Rester connecté

Newsletter :


Votre navigateur n'accepte pas le Javascript ou bien votre Plugin Flash n'est pas à jour (version 7 minimum). C'est dommage, c'est plus joli avec...

Auditorium Médiathèque
L’Ecoute-aux-Portes Médiathèque    Forum Médiathèque    Galerie Médiathèque    Libris Café Médiathèque    Salle de réunion Médiathèque
Bibliothèque Mont-Valérien    Bibliothèque Renoir    Bibliothèque Les Mazurières    Tout public    Professionnel
Jeunes    Adultes    Exposition    Conférence    Rencontre-Débat
Atelier    Projection    Conte    Concert    Visite
Spectacle    Littérature    Art    Cinéma    Patrimoine
Sciences    Société    Histoire    Actualité    Jeunesse
Musique    Poésie    Théâtre    Philosophie    Photographie
Médiathèque    Bibliographie    Coup de coeur    Dossier