Accueil > Les collections > Bibliographies > Musique, Cinéma, Arts & Loisirs > Arts > Dossiers de l’art > Hans Holbein (1497-1543)
Hans Holbein (1497-1543)
Chronologie et bibliographie, janvier 2013

Londres, terre d’asile des artistes exilés

L’artiste trouve en certaines villes, en certains endroits, un terreau fertile pour l’épanouissement de ses capacités créatrices.

- Hans Holbein (1497 – 1543)
samedi 26 janvier 2013 - 15h00

D’Ausbourg en Bavière, en passant par Bâle et Lucerne, Hans Holbein, chassé par la Réforme et les iconoclastes, part pour l’Angleterre où il se trouve d’abord sous la protection de Thomas More, devient finalement le peintre officiel du roi Henri VIII Tudor.

- Lucian Freud (1922 – 2011)
samedi 16 février 2013 - 15h00

Le peintre britannique Lucian Freud (actuellement le peintre le plus cher au monde) est le petit-fils du psychanalyste Sigmund Freud. Né à Berlin, il part pour Londres avec sa famille chassée par l’arrivée d’Hitler au pouvoir.

- Francis Bacon ( 1909 – 1992)
samedi 27 avril 2013 - 15h00

Francis Bacon est né à Dublin sans pour autant être irlandais. Son exil vers Londres est dû à des raisons plus personnelles. Son père ne supporte pas son homosexualité et le chasse. Francis part pour Londres où il vivra longtemps d’une pension versée... par son père.


Chronologie


1497 - 1498
Hans Le Jeune, second fils du peintre Hans Holbein L’Ancien naît à Augsbourg.

1509
Henri VIII Tudor devient roi d’Angleterre.

1515
Hans Holbein travaille à Bâle en compagnie de son frère Ambrosius, son aîné de quatre ans. Tous deux illustrent ensemble les marges d’un exemplaire de l’Eloge de la Folie d’Erasme. Le 25 janvier, François Ier est sacré roi de France.

1516
Double portrait de Jacob Meyer zum Hasen et de sa femme Dorothea Kannengiiesser.
Portrait de Bonifacius Amerbach.

1517
Holbein commence à travailler pour de grands patriciens de la ville de Bâle.
Le 10 octobre, Martin Luther affiche ses quatre-vingt-dix thèses sur les portes du château de Wittenberg : la Réforme est en marche. Le 10 décembre Holbein est mêlé à une bagarre pour laquelle il doit s’acquitter d’une amende. Il entreprend probablement un voyage en Italie du Nord.

1519
Le 21 mai la présence d’Holbein est attestée à Lucerne.
Le 28 juin, Charles Quint est élu Empereur du Saint-Empire, après la mort de Maximilien Ier. Le 25 septembre, Holbein est nommé maître peintre par la guilde bâloise « Zum Himmel ».

1520
Le 3 juillet Holbein devient citoyen de Bâle. Il est sans doute déjà marié à Elsbeth Binzenstock.

1521
Le 15 juin, il signe un contrat avec le Conseil de Bâle pour la décoration de la salle du Grand Conseil de l’hôtel de ville. Les paiements s’échelonnent jusqu’en décembre 1522 pour les fresques effectuées sur les murs nord et est.

1523
Portraits d’Erasme de Rotterdam.

1524
Voyage en France. Décès de son père.

1526
Le Conseil de Bâle intervient auprès du supérieur des Antonins d’Issenheim pour qu’Holbein obtienne le matériel de son père.
Fin août, Holbein part à Londres en passant par Anvers, muni d’une lettre d’introduction d’Erasme. Il se trouve dans l’entourage proche de Thomas More.

1526-1528
La Madone du bourgmestre Meyer.

1527
Portraits de Thomas More.

1528
Holbein retourne à Bâle où le 29 août, il achète une maison.
Les volets de l’orgue de la cathédrale de Bâle.
Triple portrait familial : Elsbeth Holbein, avec ses enfants Philipp
et Katherina
.

1529
En février Bâle est le théâtre de violentes manifestations des iconoclastes.

1530
On reproche à Holbein de pas encore communier selon le rite réformé. Réception de paiements concernant la décoration du mur sud de la salle du Grand Conseil De Bâle.

1531
Le 23 mars, Holbein acquiert une seconde maison à Bâle. Quelques modestes commandes de la ville lui parviennent encore.

1532
De nouveau en Angleterre.
Portrait de Georg Gisze.

1533
Le 23 mai Henri VIII épouse Anne Boleyn, après l’invalidation de son mariage avec Catherine d’Aragon. Un cortège triomphal est organisé à Londres en l’honneur de la reine. Décorations probables d’ Holbein le long du parcours.
Nombreux portraits de marchands de la Ligue hanséatique Sthalhof.

1533
Les Ambassadeurs.

1534
Henri VIII édicte l’Acte de suprématie qui consacre le schisme entre l’Eglise anglicane et l’Eglise catholique.
Portrait de Charles de Solier sire de Morette. Ambassadeur de François Ier.

1535
Exécution de Thomas More le 6 juillet.

1536
Holbein est cité comme peintre du roi. C’est au plus tard à cette époque qu’il est engagé comme peintre officiel de la cour de Henri VIII. Le 19 mai Anne Boleyn est exécutée à Londres. Le 11 juillet Erasme de Rotterdam meurt.
Portraits d’Henri VIII, Anne Boleyn, Jane Seymour, Anne de Clèves.

1537
Edouard, fils de Henri VIII et de Jane Seymour, naît le 12 octobre. La reine meurt le 24 octobre.

1538-1539
Holbein se rend plusieurs fois sur le continent pour effectuer les portraits de jeunes femmes qui pourraient convenir au roi, comme épouse. Au cours de l’un de ces voyages, il se rend brièvement à Bâle, où il arrive le 10 septembre 1538. Par un projet de contrat daté du 16 octobre le Conseil de Bâle tente de retenir Holbein.
Portrait d’Edouard prince Galles et de Christine de Danemark.

1543
Le 7 octobre le peintre rédige son testament. Le 29 novembre, probablement victime de l’épidémie de peste qui fait rage à Londres, Holbein meurt dans sa ville d’adoption.
Henri VIII et les chirurgiens-barbiers.


Bibliographie


Hans Holbein 1497-1543
Stephanie Buck. - Könemann, 1999
ART 759.03 HOL

Monographie sur ce peintre allemand qui attiré par l’humanisme finira, à partir de 1532, peintre de la Cour londonienne.

Holbein "les Ambassadeurs" : rendez-vous avec la mort
Canal éducatif, 2011 (L’art en question)
ART 759.03 HOL - DVD

Construit comme une enquête, ce film plonge au coeur des grands enjeux du XVIe siècle et de la modernité : nouvelle géopolitique, invention de la "raison d’Etat" et gestation d’une nouvelle science. Une redéfinition du monde qui revoit les rapports de l’homme à la mort : la religion est-elle la seule manière de la conjurer ?

Hans Holbein : outrages à la représentation
Pierre Sterckx. - Lettre volée, 2007 (Palimpsestes)
ART 759.03 HOL

Une série d’études consacrées aux "Ambassadeurs" de Hans Holbein selon une approche deleuzienne. Tente d’expérimenter une manière d’écrire avec la peinture plutôt que sur ou à propos d’elle. Pour la première fois, un tableau affiche son espace propre face à celui du spectateur et propose activement un vide essentiel désignant le destinataire de la représentation : le spectateur-roi.

Eloge de la folie
Erasme ; dessins de Hans Holbein
Slatkine, 1995 (Fleuron)
PHI 189 ERA

Version imprimable de cet article Imprimer

Rester connecté

Newsletter :


Votre navigateur n'accepte pas le Javascript ou bien votre Plugin Flash n'est pas à jour (version 7 minimum). C'est dommage, c'est plus joli avec...

Auditorium Médiathèque
L’Ecoute-aux-Portes Médiathèque    Forum Médiathèque    Galerie Médiathèque    Libris Café Médiathèque    Salle de réunion Médiathèque
Bibliothèque Mont-Valérien    Bibliothèque Renoir    Bibliothèque Les Mazurières    Tout public    Professionnel
Jeunes    Adultes    Exposition    Conférence    Rencontre-Débat
Atelier    Projection    Conte    Concert    Visite
Spectacle    Littérature    Art    Cinéma    Patrimoine
Sciences    Société    Histoire    Actualité    Jeunesse
Musique    Poésie    Théâtre    Philosophie    Photographie
Médiathèque    Bibliographie    Coup de coeur    Dossier