Accueil > Les collections > Bibliographies > Musique, Cinéma, Arts & Loisirs > Arts > Le temps d’une expo > Images du monde flottant : peintures et estampes japonaise(...)
Images du monde flottant : peintures et estampes japonaises des XVIIe et XVIIIe siècles
Présentation et sélection bibliographique, novembre 2004

Exposition, Paris, Galeries nationales du Grand Palais, 29 septembre 2004 - 3 janvier 2005

Projection des désirs d’une nouvelle classe moyenne, l’univers japonais du « monde flottant » (ukiyo) a fasciné les artistes et les intellectuels français de la fin du XIXe siècle. Héritier d’une partie de leurs collections, le musée Guimet présente ces estampes au Grand Palais, hommage à deux siècles de pure délicatesse picturale.

LES UKIYO-E : « images du Monde flottant »


Kikugara Eizan (1787-1867) « Sakura »A partir de 1603, Edo devient la capitale d’un Japon pacifié. S’ouvre alors une ère de prospérité et d’optimisme qui se traduit bientôt par l’apparition de quartiers de divertissements à la lisière des grandes villes. Deux institutions, nouvellement apparues, les animent : les maisons de thé et le théâtre kabuki, séjours des courtisanes, des danseuses et des acteurs que l’on célèbrent comme de véritables icônes. Ce monde des marges étroitement surveillé par le shogunat se dénomme le « monde flottant ». Les mouvements du corps et de l’âme qui s’y dessinent donnent lieu à un courant pictural inédit qui met en avant la figure féminine : les « images du monde flottant » (ukiyo-e).

Jusqu’à la fin du XVIe siècle, la gravure était exclusivement réservée à un usage religieux. Il faut attendre le début du XVIIe siècle pour que les premiers ouvrages imprimés non religieux soient publiés à Saga (Kyoto). Vers les mêmes dates, on note l’apparition d’éléments contemporains dans les illustrations, caractère qui allait bientôt conduire la gravure vers le style de l’ukiyo-e. Ce courant est surtout connu par une production d’estampes, mais la plupart des artistes qui fournissent leurs dessins aux imprimeurs s’expriment également dans le domaine de la peinture sur soie ou sur papier : paravents, rouleaux enluminés, rouleaux verticaux ou feuilles d’album.

Au début du XVIIe siècle, les paravents sur fonds d’or de l’ ?cole Kanô représentent de vastes peintures de genre. Les scènes décrites sont liées au passage des saisons ou à quelques sites fameux, élus de longue date pour leur beauté comme le mont Fuji. Des saynètes s’y déroulent autour de danses et de jeux traditionnels. Des œuvres plus tardives décrivent les « divertissements », dans des jardins et des pavillons encore imaginaires.

Autour de 1650, des artistes anonymes, s’inspirant des quartiers de plaisirs naissant, inversent les rapports de valeur entre paysage et personnages, projetant la figure humaine au premier plan. Par la suite, les portraits, peints sur rouleaux, de « beautés lisant » ou « se promenant », mettent l’accent sur la sensualité féminine de silhouettes enveloppées de kimonos luxuriants en écho aux modes du Monde flottant, mais aussi à la littérature médiévale, le Dit de Genji ou les Contes d’Ise.

Longtemps considéré comme le père de l’ukiyo-e, Moronobu (1618-1694) est le premier à condenser les recherches graphiques et thématiques de ce courant et à signer ses œuvres. Son travail exerce des influences croisées dans un va-et-vient entre peinture et gravure.

Kaigetsudô Anchi « Portrait de courtisane debout » (1711-1716).- Kakémono, couleurs sur papier, Musée national, TokyoConçue à l’origine en noir et blanc, l’estampe reçoit vite les premiers rehauts colorés au pinceau des artistes dits « primitifs » ( ?cole Torii). Cependant la technique de la xylogravure ne cesse de se perfectionner dans une émulation créatrice intégrant bientôt quelques couleurs au processus d’impression, Harunobu (1724-1770), le premier, crée la polychromie qui donne jour aux « estampes de brocart ».

L’exposition présente les diverses voies stylistiques et thématiques suivies par des artistes comme Kôryusai ( ? -1793) ou Kiyonaga (1752-1815), au cours de ce qui fut l’âge d’or de l’estampe japonaise, dans les 25 dernières années du XVIIIe siècle.
Torii Kiyonaga (1752-1815) « Maison de thé à Shinagawa » (1783)


Bibliographie sélective


Utamaro (1753-1806) « O Kita, servante d'une maison de thé »
Nelly DELLAY
Le Japon éternel
Gallimard, 1998 (Découvertes. Histoire)
ART 709.52 DEL

Christine GUTH
L’art japonais de la période Edo
Flammarion, 1996 (Tout l’art. Contexte)
ART 709.52 GUT

Christine SHIMIZU
L’art japonais
Flammarion, 2001 (Tout l’art)
ART 709.52 SHI

Joan STANLEY-BAKER
L’art japonais
Thames & Hudson, 1990 (L’univers de l’art)
ART 709.52 STA

Peter C. SWANN
Japon de l’époque Jomon à l’époque des Tokugawa
Albin Michel, 1967
ART 709.52 SWA

Maurice COYAUD
L’empire du regard : mille ans de peinture japonaise
Phébus, 1981
ART 759.952 COY

Nigel CAWTHORNE
L’art des estampes japonaises
Solar, 1998
ART 769.952 CAW

Le Tokaïdo : de Tokyo à Kyoto avec Hiroshige
Bibliothèque des arts, 1986
ART 769.952 HIR

Un banc de poissons, d’Hiroshige
Herscher, 1983 (fac-similé)
Lecture et consultation sur place
ART 769.952 HIR

Un concert d’oiseaux, d’Utamaro
Herscher, 1982 (fac-similé)
Lecture et consultation sur place
ART 769.952 UTA

Torii Kiyonaga« Représentations populaires des douze humeurs du temps : La bourrasque d'automne » (1782-1783).- Musée national des Arts asiatiques-Guimet, Paris
En commande

  • Images du monde flottant : peintures et estampes japonaises XVIIe-XVIIIe siècle : catalogue de l’exposition. RMN
  • Le monde des estampes japonaises / Nelly Delay. Gallimard (Découvertes)
Version imprimable de cet article Imprimer

Rester connecté

Newsletter :


Votre navigateur n'accepte pas le Javascript ou bien votre Plugin Flash n'est pas à jour (version 7 minimum). C'est dommage, c'est plus joli avec...

Auditorium Médiathèque
L’Ecoute-aux-Portes Médiathèque    Forum Médiathèque    Galerie Médiathèque    Libris Café Médiathèque    Salle de réunion Médiathèque
Bibliothèque Mont-Valérien    Bibliothèque Renoir    Bibliothèque Les Mazurières    Tout public    Professionnel
Jeunes    Adultes    Exposition    Conférence    Rencontre-Débat
Atelier    Projection    Conte    Concert    Visite
Spectacle    Littérature    Art    Cinéma    Patrimoine
Sciences    Société    Histoire    Actualité    Jeunesse
Musique    Poésie    Théâtre    Philosophie    Photographie
Médiathèque    Bibliographie    Coup de coeur    Dossier