Accueil > La saison culturelle > Rendez-vous adultes > Voyages dans l’art italien > L’art baroque, de l’Italie au continent européen
L’art baroque, de l’Italie au continent européen
Cycle de conférences 2015-2016
Voyages dans l’art italien, conférences par Marzia Beluffi

Voyages dans l’art italien

Cycle de conférences présentées par Marzia Beluffi, traductrice, diplômée d’histoire de l’art de l’université de Milan ; Présidente de l’Association culturelle Atelier France-Italie.







Chronologiquement, le baroque est un style artistique général, postérieur à la Renaissance, dont les manifestations les plus affirmées se sont présentées en Italie au XVIIème siècle, et qui est passé, y recevant un accueil plus ou moins favorable, sur tout le continent européen et au-delà. Art d’imagination, d’invention, de somptuosité, de contrastes, il est différent de la recherche d’équilibre et d’harmonie qui forme l’idéal classique.

Mais jamais les artistes qui ont adopté ce style ne l’ont appelé baroque ; ils ont même ignoré, pour la plupart, le mot et le sens que nous lui prêtons aujourd’hui. Ils ont admis d’eux-mêmes qu’ils étaient modernes.

La naissance du baroque en Italie

  • Samedi 14 novembre à 15h00
De Mantegna au Caravage, la peinture est l’art qui ouvre la voie à l’art baroque. Le baroque est le style de la Contre-Réforme, a-t-on dit. A n’en pas douter, parce que le Concile de Trente avait maintenu la vénération des images. Les églises, avec leurs stucs, leurs plafonds peints et leurs somptueux baldaquins, les grandes places animées de fontaines, ainsi que les façades des palais, qui jouent sur les effets de perspective et de trompe-l’oeil, constituent la scène colorée et festive où se déroulent les rites du pouvoir politique, du sacré et du profane.

Le baroque, de Rome à l’Europe

  • Samedi 6 février à 15h00
La popularité et le succès du baroque sont encouragés par l’Eglise catholique romaine quand elle décide que le côté théâtral du style des artistes du baroque pouvait promouvoir des thèmes religieux avec une implication directe et émotionnelle. Les expériences baroques de l’Europe seront déclinées selon les valeurs propres, l’ histoire et la religion de chaque pays. En France, Versailles symbole de la monarchie absolue, extraordinaire synthèse du classicisme français et du baroque italien, s’impose dans le paysage artistique européen, et la cour du Roi-Soleil prend la place de la cour pontificale comme foyer de rayonnement culturel.

L’empire baroque : l’Angleterre, l’Allemagne, les pays slaves, l’Amérique coloniale

  • Samedi 9 avril à 15h00
A la fin du XVIIème siècle, le baroque apparaît en Allemagne, en Autriche et en Bohême. Le goût de la beauté sensuelle apporte une composition plus libre ; l’ornementation se multiplie, devient riche et fantaisiste. La frénésie décorative atteindra son paroxysme dans l’Amérique coloniale. A Saint Pétersbourg, l’architecte et urbaniste italien Rastrelli édifie la ville à la demande du tsar Pierre le Grand, proposant une architecture unique, mélangeant le baroque et le néoclassique. Giambattista Tiepolo meurt en 1770, et avec lui le baroque s’éteint.
Version imprimable de cet article Imprimer

Rester connecté

Newsletter :

Articles liés :

Voir aussi ...


Votre navigateur n'accepte pas le Javascript ou bien votre Plugin Flash n'est pas à jour (version 7 minimum). C'est dommage, c'est plus joli avec...

Auditorium Médiathèque
L’Ecoute-aux-Portes Médiathèque    Forum Médiathèque    Galerie Médiathèque    Libris Café Médiathèque    Salle de réunion Médiathèque
Bibliothèque Mont-Valérien    Bibliothèque Renoir    Bibliothèque Les Mazurières    Tout public    Professionnel
Jeunes    Adultes    Exposition    Conférence    Rencontre-Débat
Atelier    Projection    Conte    Concert    Visite
Spectacle    Littérature    Art    Cinéma    Patrimoine
Sciences    Société    Histoire    Actualité    Jeunesse
Musique    Poésie    Théâtre    Philosophie    Photographie
Médiathèque    Bibliographie    Coup de coeur    Dossier