Accueil > Les collections > Bibliographies > Sciences & Société > Coups de coeur > Le Jardin des Favoris n°9
Le Jardin des Favoris n°9
Juillet 2014

Après butinage dans les rayons, nous vous proposons un bouquet de documents à découvrir et à partager...




Survolez les couvertures... et cliquez pour les détails.






Les affamés : chroniques d’une jeunesse qui ne lâche rien
Léa FREDEVAL
Bayard, 2014
SOC 305.23 FRE (Réservez ce document)

Léa Frédeval a 23 ans. Elle est diplômée en sciences de l’information. Un stage au magazine Elle lui a donné l’envie de tenir un blog, vite repéré par les éditions Bayard qui lui ont demandé d’écrire un livre sur sa vie et celle de tous ces jeunes qui doivent travailler pour financer leurs années d’études.

Dans un style percutant, Léa Frédeval nous dit tout de son quotidien : les petits boulots qu’elle enchaine à raison de plusieurs dizaines d’heures par semaine pour se loger, se nourrir et s’habiller, les stages obligatoires et sous payés, les fins de mois difficiles qui commencent le plus souvent dès le début du mois, les "béquilles" qui aident à tenir (l’alcool, la drogue et le sexe), le chômage qui attend les jeunes diplomés des universités. Voilà le témoignage essentiel et triste d’une jeune femme qui considère qu’elle et ses congénères ont été abandonnés par les politiques mais ne souhaite quitter son pays sous aucun prétexte, persuadée que sa génération a un rôle à jouer pour faire bouger les choses.

Il est bien dommage que Bayard n’ait pas fait son travail d’éditeur en corrigeant les fautes d’orthographe que contient inévitablement tout manuscrit. C’eut été rendre un hommage mérité à une auteure dont on espère qu’elle n’a pas dit son dernier mot.

Un livre choisi et conseillé par Anne-Valérie


Haut de page




Le Formidable évènement
Maurice LEBLANC
Ed. de l’évolution, 2013
NAT 551.22 LEB (Réservez ce document)

Voilà l’été ! C’est le moment de laisser tomber, pour un temps, les lectures trop sérieuses (!) et vous détendre avec ce « Formidable événement », roman scientifique d’aventure, comme on l’appelait lors de sa première sortie en 1920.

D’un genre littéraire proche de la science-fiction, ce récit hétéroclite (et un peu kitsch) prend comme point de départ les aventures abracadabrantes de Simon Dubosc sauvé in extremis du cataclysme terrestre qui détruit le tunnel sous la Manche.

Les nouveaux territoires émergents sont envahis par des pilleurs d’épaves, des détrousseurs de cadavres et autres gredins. L’auteur présente un portrait plus que réaliste de l’espèce humaine, un hommage au Western, une histoire d’amour touchante qui offre un divertissement que l’on pourrait qualifier de thriller bien avant l’heure…

Malgré tout pour les plus sérieux, l’originalité de l’ouvrage est d’être suivi par un article de Serge Simon, géologue, scientifique spécialiste des fonds et du littoral, qui mène une véritable enquête géologique sur le sujet développé par Maurice Leblanc : "Et si ça arrivait ?"

Un livre choisi et conseillé par Marie-O.


Haut de page




Auguste et son siècle
Xavier DARCOS
Artlys, 2014
HIS 937.06 DAR (Réservez ce document)

Le destin exceptionnel de l’empereur Auguste fils adoptif de Jules César raconté dans cette synthèse claire et précise.

Auguste est le premier empereur de Rome, qui a su s’imposer et triompher de ses rivaux, Brutus et Caius puis Marc-Antoine. Il n’est que le princeps senatus, le premier du Sénat. Mais cette préséance transforma vite le Sénat en une assemblée laudatrice et consentante.
Il crée en quelque sorte l’Empire - un empire romain - qui durera cinq siècles.

Belle iconographie sur les représentations de l’empereur (statues, sculptures), le culte de la personnalité, déjà !

Pour les accros d’histoire romaine et tous les autres !

Un livre choisi et conseillé par Catherine


Haut de page




Paris, Capitale du crime
Frédéric DIEFENTHAL et Paul-Henri MOINET
Lafon, 2013
LOC 914.436 1 DIE (Réservez ce document)

« Les crimes célèbres ne marquent pas seulement la mémoire des hommes : ils reflètent parfois les malaises et les fantasmes d’une époque. Ils donnent aussi à chaque ville, ses rues, ses quartiers, un esprit singulier qui les hante encore longtemps après les faits. Dans Paris, il n’y a pas de quartiers plus criminels que d’autres, il y a simplement des histoires ou des légendes de sang et de violence qui donnent une aura sombre à certains lieux. Et celles-ci finissent par dessiner la carte imaginaire de nos peurs. »

Frédéric Diefenthal et Paul-Henri Moinet se proposent de nous faire revivre 20 crimes, un pour chacun des 20 arrondissements de la Capitale. Du docteur Petiot dans le 16ème à Guy Georges à Bastille, de Luka Rocco Magnotta dans le 17ème à Jacques Mesrine abattu par la police Porte de Clignancourt. Ils se font un plaisir de replacer chaque crime dans son contexte historique et social rendant chaque épisode vivant. Frédéric Diefenthal raconte des anecdotes et fait parfois un parallèle avec sa vie d’acteur.

Un livre agréable à lire, que les passionnés de faits divers et d’histoire auront du mal à lâcher...

Un livre choisi et conseillé par Nathalie


Haut de page




Un Volcan nommé Haroun Tazieff
Frédéric LAVACHERY
L’Archipel, 2014
NAT 551.2 LAV (Réservez ce document)

« Cependant... cette gueule, dont la chaleur me touchait comme un souffle animal, cette gueule me faisait peur. Penché sur l’embrasement, il n’y avait plus de géologue curieux des phénomènes, mais un primitif angoissé. » Cratères en feu, Haroun Tazieff, 1951.

Vous avez probablement déjà entendu parler d’Haroun Tazieff, ce géologue et volcanologue français d’origine russe, qui fut même engagé en politique sous François Mitterrand (au poste de secrétaire d’État chargé de la prévention des risques technologiques et naturels majeurs).

Homme médiatique et vulgarisateur auprès du grand public à qui il ouvre une porte sur la connaissance des volcans, ses travaux ne sont pas toujours reconnus à leur juste valeur, notamment au sein du monde scientifique.

C’est pourquoi, Frédéric Lavachery (le fils de Tazieff), vous propose de (re)découvrir cet homme au tempérament de feu à travers cet ouvrage passionnant, illustré de quelques photos, qui vous fera voyager du cratère de la Soufrière en Guadeloupe jusqu’aux pentes du Krakatoa en Indonésie.

Alors, si la météo de cet été est bien peu prévisible, emportez donc ce livre dans vos bagages, car lui assurément ne manquera pas de chaleur !

Un livre choisi et conseillé par Claire


Haut de page




Chroniques de science improbable
Pierre BARTHELEMY
Dunod, 2013
SCI 502 BAR (Réservez ce document)

L’auteur, journaliste indépendant, est animateur d’un blog scientifique très prisé, « Passeur de sciences ». Il est bien connu et fort apprécié par les lecteurs du quotidien Le Monde dans lequel il écrit de brèves chroniques hebdomadaires.

Cet ouvrage en rassemble quelques-unes. Il y décortique avec légèreté et humour des études très sérieuses, posant des questions pour le moins loufoques.

Ainsi part-il du principe que « toutes les questions scientifiques, même les plus stupides en apparence, sont bonnes à poser et que la science improbable sert précisément à répondre à ces questions-là ». Citons certaines d’entre elles, plutôt étonnantes. « Le bâillement de tortue est-il contagieux ? Lire aux toilettes est-il bon pour la santé ? A quelle vitesse la Mort marche-t-elle ? » Ou bien encore « Dans quel sens valsent les Patagons ? Lequel est le plus chaud, le paradis ou l’enfer ? ».

La science improbable ? Une façon comique d’interroger la méthode scientifique. Un livre surprenant et amusant qui invite néanmoins à la réflexion. Et pourquoi ne pas l’emporter en vacances ?!

Voici une littérature scientifique vraiment divertissante. Plongez-y sans tarder pour votre plus grand plaisir.

Un livre choisi et conseillé par Marie-Christine


Haut de page




Le livre d’Elise, Rwanda (1994-2004)
Elise RIDA MUSOMANDERA
Les belles Lettres, 2014
(Mémoires de guerre)
HIS 967.571 RID BIO (Réservez ce document)

C’est le témoignage d’une enfance fracassée. Elise a perdu 50 membres de sa famille à l’âge de dix ans lors du génocide des Tutsi de 1994.

"Je n’ai pas survécu pour vivre, mais plutôt pour témoigner, pour dire leur vie à eux, vous dire ce qu’ils avaient comme rêves, et pour dire leur mort atroce" nous dit-elle au début de son récit.
C’est aussi un cri de colère quand elle raconte "la trahison de ceux en qui nous avions confiance, je veux parler de la trahison des personnes qu’on aimait", la trahison des amis, des voisins, et aussi des proches.

Un récit poignant, une voix vivante qui multiplie les allers-retours entre le passé et le présent..

Un livre choisi et conseillé par Catherine


Haut de page


Version imprimable de cet article Imprimer

Rester connecté

Newsletter :


Votre navigateur n'accepte pas le Javascript ou bien votre Plugin Flash n'est pas à jour (version 7 minimum). C'est dommage, c'est plus joli avec...

Auditorium Médiathèque
L’Ecoute-aux-Portes Médiathèque    Forum Médiathèque    Galerie Médiathèque    Libris Café Médiathèque    Salle de réunion Médiathèque
Bibliothèque Mont-Valérien    Bibliothèque Renoir    Bibliothèque Les Mazurières    Tout public    Professionnel
Jeunes    Adultes    Exposition    Conférence    Rencontre-Débat
Atelier    Projection    Conte    Concert    Visite
Spectacle    Littérature    Art    Cinéma    Patrimoine
Sciences    Société    Histoire    Actualité    Jeunesse
Musique    Poésie    Théâtre    Philosophie    Photographie
Médiathèque    Bibliographie    Coup de coeur    Dossier