Accueil > Les collections > Bibliographies > Musique, Cinéma, Arts & Loisirs > Arts > Le temps d’une expo > Le douanier Rousseau : jungles à Paris
Le douanier Rousseau : jungles à Paris
Présentation et sélection bibliographique, Avril 2006

« Portrait de l'artiste à la lampe » 1900-1903 - Musée Picasso, ParisMalgré la légende agrémentée par lui-même et Apollinaire, les célèbres grandes jungles du Douanier Rousseau furent toutes composées à Paris. Quintessence de son imagination créatrice, les jungles de Rousseau constituent le cœur de l’exposition du Grand Palais.

Exposition, Galeries nationales du Grand Palais, 15 mars - 19 juin 2006

Henri Rousseau, dit le Douanier


Repères chronologiques

1844 - Naissance de Henri Rousseau à Laval.

1863 - Employé dans une étude d’avoué. A la suite d’une petite fraude, il s’engage dans l’Armée et fera croire plus tard qu’il a participé à la campagne du Mexique.

1871 - Préposé à l’octroi de Paris, et non douanier comme l’indique son surnom.

1884 - Autodidacte, il obtient une carte de copiste au Louvre et étudie Paolo Uccello en particulier.

1886 - Expose pour la première fois au Salon des Indépendants, introduit par Paul Signac.

1889 - Marqué durablement par les paysages exotiques de l’Exposition universelle de Paris.

1895 - Sur les conseils d’Alfred Jarry, Rémy de Gourmont lui commande une lithographie d’après son tableau « Les horreurs de la guerre », qui fut publiée dans la revue L’Ymagier.

1899 - Ecrit un drame, vend des portraits à bas prix et donne des cours de solfège aux enfants de Plaisance, son quartier à Paris.

1906 - Rencontre Guillaume Apollinaire, Pablo Picasso, Robert et Sonia Delaunay, et commence à vendre à des collectionneurs.

1910 - Meurt à Paris.

“Surpris !” - 1891 - The National Gallery (Londres)


L’exposition


Malgré la légende agrémentée par lui-même et Apollinaire, les célèbres grandes jungles du Douanier Rousseau furent toutes composées à Paris. Les mises en scène exotiques que donne à voir la capitale en cette fin de XIXème siècle les ont inspirées. Cependant ce n’est pas la forêt vierge en tant que jardin botanique ou zoologique qu’il peint, mais la forêt avec ses épouvantes et ses beautés, dont nous rêvons enfants [...] C’est la forêt en tant qu’aventure fantastique » a pu dire un critique. Quintessence de son imagination créatrice, les jungles de Rousseau constituent le cœur de l’exposition.
« La promenade dans la forêt » - vers 1886 - Kunsthaus (Zurich)

Afin de mieux cerner le processus de création du peintre, une série exceptionnelle de 12 jungles est confrontée à d’autres œuvres, portraits, paysages urbains et allégories. Dans un jeu de miroir les unes semblent répondre aux autres : là où, dans les jungles, l’étrange prend l’apparence du familier, ailleurs c’est le familier qui devient étrange. Un art du détournement qui fait de Rousseau un immédiat précurseur du surréalisme. De fait, s’enracinant dans la problématique des dernières années du XIXème siècle (académisme, exotisme...), son œuvre reconnu d’abord par les artistes de l’avant-garde demeure inclassable et annonce nombre d’interrogations propres au siècle suivant.

Au total 50 tableaux majeurs sont présentés dans l’exposition suivant un parcours plutôt chronologique jalonné de deux sections documentaires. Celles-ci, riches d’un matériel nouveau sont consacrées l’une à la personne du Douanier Rousseau et au Paris de l’époque, l’autre à ses sources d’inspiration.

« Joyeux farceurs » - 1906 - Philadelphia Museum of Art

Tu te souviens Rousseau, du paysage aztèque,
Des forêts où poussaient la mangue et l’ananas
Des singes répandant tous le sang des pastèques
Et du blond empereur qu’on fusilla là-bas.
Les tableaux que tu peins, tu les vis au Mexique.

Apollinaire - Ode à Rousseau, 1908


Bibliographie sélective


- Espace Arts

Gérard-Georges LEMAIRE
Henri Rousseau, dit le douanier
Cercle d’art, 1997
(Découvrons l’art)
ART 759.05 ROU

- En commande

Le douanier Rousseau : jungles à Paris
Catalogue de l’exposition

Les jungles de Rousseau
Gallimard (Découvertes)

Henri Rousseau, dit le douanier
ACR (Poche Couleur)

- Pôle Jeunesse

Caroline BLANC
Le douanier Rousseau
Gamma, 1995
(Regarde avec... )
JEU 759.05 ROU

Gilles PLAZY
Le douanier Rousseau
Skira, 1992
(Un dimanche avec... )
JEU 759.05 ROU

« La charmeuse de serpents » - 1907 - Musée d'Orsay, Paris

Version imprimable de cet article Imprimer

Rester connecté

Newsletter :


Votre navigateur n'accepte pas le Javascript ou bien votre Plugin Flash n'est pas à jour (version 7 minimum). C'est dommage, c'est plus joli avec...

Auditorium Médiathèque
L’Ecoute-aux-Portes Médiathèque    Forum Médiathèque    Galerie Médiathèque    Libris Café Médiathèque    Salle de réunion Médiathèque
Bibliothèque Mont-Valérien    Bibliothèque Renoir    Bibliothèque Les Mazurières    Tout public    Professionnel
Jeunes    Adultes    Exposition    Conférence    Rencontre-Débat
Atelier    Projection    Conte    Concert    Visite
Spectacle    Littérature    Art    Cinéma    Patrimoine
Sciences    Société    Histoire    Actualité    Jeunesse
Musique    Poésie    Théâtre    Philosophie    Photographie
Médiathèque    Bibliographie    Coup de coeur    Dossier