Accueil > Les collections > Bibliographies > Littératures & Langues > Coups de coeur > Le livre était presque parfait n°18 (Juillet 2017)
Le livre était presque parfait n°18 (Juillet 2017)
Juillet 2017

Des bandes dessinées...

Sc. Giorgio ALBERTINI,
ill. Grégory Panaccione
CHRONOSQUAD
1. Lune de miel à l’âge du bronze
Delcourt (Neopolis), 2016.
BD ALB C1
Ça y est. Enfin presque ! Telonius Bloch va intégrer la prestigieuse Chronosquad et réaliser son rêve d’enfant. Mais pourquoi choisir un spécialiste de la période médiévale pour l’envoyer sous la IVe dynastie égyptienne à la recherche de deux jeunes adolescents disparus ? Certainement un manque de personnel dans ce corps d’élite chargé de surveiller les escapades temporelles de touristes en mal d’exotisme.

Bloch incarne un héros certes ingénu et gaffeur, mais qui a tendance à sous-estimer ses compétences archéologiques et policières, car il s’avère parfaitement efficace dans ses investigations.
Une BD de science-fiction dynamique et drôle sur fond de satire sociale. Le récit s’intensifie et les intrigues se multiplient au fur et à mesure de la lecture et on attend qu’une chose : la suite !
Tamara

Sc. et ill. Pénélope BAGIEU
CULOTTEES
1 et 2
Gallimard, 2016.
BD BAG C1
Margaret, actrice « terrifiante », spécialisée à Hollywood dans les rôles de méchantes ; Agnodice, gynécologue de l’Antiquité grecque qui dut se déguiser en homme pour exercer ; Lozen, femme apache, guerrière et chamane ; Annette, sirène australienne qui inventa le maillot de bain féminin…

Pénélope Bagieu est passionnée par les biographies. Elle brosse ici avec humour et finesse quinze portraits de femmes, combattantes hors normes, qui ont bravé la pression sociale de leur époque pour mener la vie de leur choix. Une lecture passionnante et instructive : à ne pas rater !
Tamara

Sc. ZIDROU, ill. Homs
SHI
1. Au commencement était la colère
Dargaud, 2017.
BD ZID S1
Pour cacher un scandale qui pourrait nuire à la prestigieuse Exposition universelle de Londres, le cadavre d’un nourrisson est enterré dans les jardins du lieu de l’événement. Deux femmes, une noble anglaise et une Japonaise, la mère de l’enfant, partent en croisade contre l’Empire britannique pour élucider ce crime.

Dans cette nouvelle série, le scénariste Zidrou nous fait voyager entre les époques contemporaine et Victorienne de Londres. Des histoires qui a priori n’ont aucun lien mais qui vont finir par se recouper.
Le lecteur est embarqué dans une véritable aventure motivée par la vengeance et l’injustice. Un polar sombre et haletant sublimé par le dessin et les couleurs très travaillés d’Homs.
Tamara

Des romans...

Isabelle AUTISSIER
Soudain seuls
Stock, 2015.
R AUT
GCE R AUT
Louise et Ludovic, un couple de sportifs amoureux de l’aventure, décident de traverser le monde à bord de leur bateau. Ils accostent sur une île au large de la Patagonie, entre cratères glacés et pics enneigés. Subjugués par la beauté des lieux, ils ne s’inquiètent pas des nuages noirs, au loin. Lorsque la tempête arrive, elle dévaste tout et leur bateau disparaît.

Un récit d’aventure bouleversant et souvent dur qui explore le comportement humain dans des situations de crise et de danger. Isabelle Autissier, elle-même navigatrice, nous renvoie toujours à cette même question : qu’aurions-nous fait à leur place ?
Tamara

Didier DECOIN
Le Bureau des jardins et des étangs
Stock (Bleue), 2016.
R DEC
Japon, XIIème siècle, Katsuro le meilleur pêcheur de carpes, fournisseur des étangs sacrés de la cité impériale, se noie. C’est à sa jeune veuve, Miyuki, de le remplacer pour porter jusqu’à la capitale les poissons arrachés à la rivière Kusagawa. Affrontant tous les dangers le long d’un périple de plusieurs centaines de kilomètres, Miyuki est persuadée que l’homme qu’elle a tant aimé chemine à ses côtés. Pourra-t-elle surmonter les situations les plus insolites et rendre son prestige au vieux maître du Bureau des Jardins et des Etangs ?

L’auteur nous invite à un voyage initiatique au cœur des estampes. Un récit érudit porté par une langue riche et sensuelle. L’obstination de Miyuki à poursuivre son chemin est ancrée dans l’amour qu’elle porte à son époux défunt. Les créatures fantastiques s’imposent avec poésie et toute la dimension olfactive du roman nous plonge dans une atmosphère exotique et sauvage. Demeure après la lecture, cette sublime histoire d’amour entre la timide Miyuki et le rugueux Katsuro. Laissez-vous emporter par ce roman envoûtant.
Marie-Line

William FINNEGAN
Jours barbares, une vie de surf
Ed. du Sous-sol (Feuilleton non-fiction), 2017.
R FIN
“C’est un sport si génial qu’il te pourrit. Comme de l’addiction à une drogue. Tu ne veux plus faire que ça.”
William Finnegan découvre le surf enfant à Hawaï. Après l’université, il part aux quatre coins du monde depuis les îles Fidji jusqu’à l’Indonésie, de Los Angeles aux déserts australiens, de l’Afrique du sud aux falaises de l’île de Madère. Il part en quête du spot de surf remarquable sur le bord des océans. Les vagues le portent entre enfer et paradis.

Reporter de guerre, l’auteur nous fait partager, à travers sa quête de la vague idéale, son attachement à l’amitié et à la famille. Il parvient, avec toujours beaucoup de pudeur, à nous faire partager plus qu’une passion, un mode de vie, une éthique de l’existence. Prix Pulitzer de la biographie 2016.
Nathalie

Yaa GYASI
No home
Calmann-Lévy, 2017.
R GYA
XVIIIe siècle au Ghana. Effia et Esi naissent de la même mère, dans deux villages rivaux qui entretiennent des relations spécifiques avec les anglais puisque les uns collaborent en livrant des prisonniers à l’occupant alors que les autres font l’objet de rapt et d’enlèvement puis deviennent esclaves. Effi est mariée de force à un Anglais, le capitaine du Fort de Cape Coast. Esi, quant à elle, est capturée et enfermée dans un cachot du fort avant d’être expédiée en Amérique pour y devenir esclave dans les champs de coton. Effi ignore que sa chambre surplombe le cachot où se trouve sa sœur.

A travers le destin de ces sœurs, l’auteur raconte un pays, une histoire celle de tout un peuple meurtri sur des générations. Navigant entre l’Afrique et l’Amérique, Yaa Gyasi construit un voyage dans le temps où trois siècles dévoilent le destin d’une famille marquée par la cruauté des hommes.
Nathalie

Graham SWIFT
Le Dimanche des mères
Gallimard (Du monde entier), 2017.
R SWI
En 1924, les domestiques disposaient d’un Dimanche par an pour rendre visite à leur mère souvent frappée par la mort de fils partis à la guerre. Jane est orpheline et va goûter cette journée particulière comme un espace de liberté. Elle va retrouver son amant, Paul, fils de bonne famille destiné à épouser une riche héritière. Ils vivront ainsi leurs derniers instants d’intimité.

Ce roman concis et délicat raconte comment une personnalité se forge, une volonté s’affirme, comment en quelques heures le destin d’une jeune fille peut basculer pour se construire.
Nathalie

Des romans policiers…

Violette CABESOS
Portrait de groupe avec parapluie
Albin Michel, 2016.
RP CAB
Marthe Bothorel, ancienne quincaillère, septuagénaire bon pied bon œil, s’est prise de passion sur le tard pour la peinture et l’histoire de l’art. Elle passe son temps entre les musées et les cours de dessin. Alors qu’elle participe à un concours de peinture amateur à Provins, elle découvre le cadavre d’une femme installé dans une grotte dans une mise en scène artistique macabre. C’est à cette occasion qu’elle rencontre le commissaire Cointreau, policier mélomane. Aidée de ses copines Jacote, ancienne bistrotière au langage audiardien, et Nastia, russe blanche élégante et raffinée, elle va se lancer sur les traces d’un tueur qui va poursuivre son œuvre.

Sympathique, à l’intrigue bien menée, voilà un petit policier qui se déguste sans soif. Des personnages aux caractères bien dessinés auxquels on s’attache facilement, une intrigue qui monte en puissance, autant d’éléments qui rendent la lecture agréable. On suit la trace des grands peintres du XXème siècle du Bateau Lavoir de Montmartre à la Ruche de Montparnasse. Une approche artistique du crime…
Pascale

David YOUNG
Stasi child
Fleuve éditions (Fleuve noir), 2016.
RP YOU
Hiver 1975, Berlin Est. Le corps d’une adolescente sans vie est découvert dans le cimetière côté Est du mur. Les journaux affirment que la jeune fille a été fusillée par une patrouille frontalière de l’Ouest, alors qu’elle fuyait vers l’Est. Mais, l’autopsie prouve que la scène de crime a été modifiée... Karin Müller et Wesner Tilsner, officiers de police, sont dépêchés sur les lieux pour mener l’enquête.

Nous sommes en 1975 du côté Est du mur qui sépare Berlin mais aussi tout un pays. On apprend beaucoup à propos de la vie en RDA et des pratiques de l’époque. « Stasi child », un thriller à découvrir pour son enquête très bien menée mais aussi pour le réalisme de l’ambiance sombre et inquiétante. Sur la même période historique, découvrez aussi la série « Deutschland 83 ».
Aurélie

Des documentaires…

Isabelle BRUNO
Enfants zen, parents zen
Hachette (Hachette famille), 2016.
155.423 BRU
Des enfants épanouis et des parents zen, stimuler les capacités des enfants, retrouver le calme et la sérénité à la maison, faire face à l’escalade de la colère... c’est un beau programme, non ?
Ce livre, dans l’esprit de la pédagogie positive et bienveillante, nous livre des outils pour permettre aux enfants d’être acteurs de leur bien-être : des séances de sophrologie, yoga, brain-gym, massages... à essayer avec les petits.

Que vous soyez parents d’enfants de 2 à 6 ans, éducateur ou thérapeute, feuilletez ce livre aux couleurs douces, vous pourrez y trouver de nombreuses pistes intéressantes.
Aurélie

Réal. François LESPES
Valaam, l’archipel des moines
Grand angle production, 2012.
281.9 LES
Un aéroglisseur de l’ère soviétique nous emporte sur un lac gelé, dans la Russie de Saint-Pétersbourg vers l’archipel de Valaam, isolé du monde extérieur six mois de l’année par l’immense lac Ladoga, où le plus ancien monastère de Russie renaît de ses cendres.
Lorsque le régime communiste expulsa les moines de l’île dans les années 1940, les prières se sont interrompues et le monastère fut utilisé comme hospice pour les invalides puis comme base militaire. Le 14 décembre 1989, six moines ayant pour mission de faire renaître le monastère de ses ruines, accostent à Valaam. Aujourd’hui, soit à peine 25 ans plus tard, le monastère de Valaam a été rendu à l’Église orthodoxe russe. Près de deux cents moines habitent le monastère et la plupart des églises ont été rebâties.

Ce documentaire d’une très grande beauté (tant des lieux filmés que des témoignages des moines) vous ravira. Vous serez portés par les paysages majestueux et la dimension spirituelle des témoignages. A ne surtout pas manquer !
Aurélie

Version imprimable de cet article Imprimer

Rester connecté

Newsletter :

Articles liés :