Accueil > Les collections > Bibliographies > Musique, Cinéma, Arts & Loisirs > Arts > Le temps d’une expo > Louise Bourgeois
Louise Bourgeois
Présentation et sélection bibliographique, mars 2008

L’exposition

Paris, Centre Georges Pompidou, 5 mars au 2 juin 2008

Louise Bourgeois en 1990 avec sa sculpture en marbre Eye to Eye (1970) - © ADAGP, Paris, 2008, © Photo : Raimon Ramis, D.R. Organisée par le Centre Pompidou en collaboration avec la Tate Modern de Londres, cette exposition rétrospective de l’oeuvre de Louise Bourgeois présente plus de 200 oeuvres (peintures, sculptures, installations, dessins, gravures, objets) réalisées entre 1940 et 2007. Elle insiste particulièrement sur les dix dernières années de création de cette artiste âgée de 96 ans qui ne cesse de renouveler son langage artistique.

Née en France en 1911 et vivant à New York depuis 1938, Louise Bourgeois est une des artistes majeures de la fin du 20ème et du début du 21ème siècles. Traversant divers mouvements artistiques comme le surréalisme, l’expressionnisme abstrait, le minimalisme, elle développe un langage personnel qui rejoint les pratiques les plus contemporaines et exerce une grande influence sur de nombreux artistes. Son oeuvre, qui oscille entre figuration et abstraction, obéit à une logique subjective, basée sur l’émotion, la mémoire, la réactivation des souvenirs d’enfance.

L’exposition est présentée en deux parties : un parcours chronologique dans la Galerie 2 et une "exposition dans l’exposition" dans la Galerie d’art graphique du Musée, réunissant dessins, gravures et sculptures de petit format pour rendre compte de la permanence de certains thèmes et de la diversité des techniques et matériaux employés.

Louise Bourgeois


Louise Bourgeois dans son atelier new yorkaisLouise Caroline Bourgeois est une artiste plasticienne française née à Paris le 25 décembre 1911.

Louise Bourgeois s’installe en 1938 à New York après avoir épousé l’historien d’art américain Robert Goldwater (1907-1973).

Ses parents étaient restaurateurs de tapisseries anciennes à Choisy-le-Roi, ce qui n’a pas été, selon elle, déterminant dans sa carrière d’artiste. Cependant dès l’âge de dix ans, elle commence à aider ses parents pour les dessins des tapisseries et à faire les pieds manquants ainsi que d’autres motifs. Enfant, elle est turbulente et remarque que sa nounou est l’amante de son père. Après avoir obtenu son baccalauréat en 1932, elle étudie les mathématiques supérieures à la Sorbonne en géométrie, espérant trouver ainsi un ordre et une logique dans sa vie.

Louise Bourgeois s’écarte des mathématiques, trop théoriques à son goût : « Pour exprimer des tensions familiales insupportables, il fallait que mon anxiété s’exerce sur des formes que je pouvais changer, détruire et reconstruire. » Elle commence des études d’art à Paris, d’abord à l’

Version imprimable de cet article Imprimer

Rester connecté

Newsletter :