Accueil > Les collections > Bibliographies > Musique, Cinéma, Arts & Loisirs > Arts > Dossiers de l’art > Lucian Freud (1922-2011)
Lucian Freud (1922-2011)
Chronologie et bibliographie, février 2013

Londres, terre d’asile des artistes exilés

L’artiste trouve en certaines villes, en certains endroits, un terreau fertile pour l’épanouissement de ses capacités créatrices.

- Hans Holbein (1497 – 1543)
samedi 26 janvier 2013 - 15h00

D’Ausbourg en Bavière, en passant par Bâle et Lucerne, Hans Holbein, chassé par la Réforme et les iconoclastes, part pour l’Angleterre où il se trouve d’abord sous la protection de Thomas More, devient finalement le peintre officiel du roi Henri VIII Tudor.

- Lucian Freud (1922 – 2011)
samedi 16 février 2013 - 15h00

Le peintre britannique Lucian Freud (actuellement le peintre le plus cher au monde) est le petit-fils du psychanalyste Sigmund Freud. Né à Berlin, il part pour Londres avec sa famille chassée par l’arrivée d’Hitler au pouvoir.

- Francis Bacon (1909 – 1992)
samedi 27 avril 2013 - 15h00

Francis Bacon est né à Dublin sans pour autant être irlandais. Son exil vers Londres est dû à des raisons plus personnelles. Son père ne supporte pas son homosexualité et le chasse. Francis part pour Londres où il vivra longtemps d’une pension versée... par son père.

Repères biographiques


Reflet autoportrait (2002) - Lucian FreudLucian Michael Freud, est né le 8 décembre 1922 à Berlin et mort le 20 juillet 2011 à Londres.

Son père, l’architecte Ernst Freud (1892-1970) est le plus jeune fils de Sigmund Freud. En 1934, pour échapper à l’antisémitisme nazi, Ernst emmène sa famille à Londres. En 1938, à la suite de l’Anschluss, Sigmund Freud les y rejoint (ses quatres soeurs octogénaires resteront à Vienne et mourront en camp de concentration).

Après ses études secondaires, Lucian Freud entre en 1938-1939 à la Central School of Arts and Crafts de Londres. Puis de 1939 à 1941, il suit les cours de Cedric Morris à l’East Anglian School of Painting and Drawing de Dedham. De 1942 à 1943, il étudie à temps partiel au Goldsmith’s College de Londres.

En 1943, il illustre les poèmes de Nicholas Moore. Il expose, pour la première fois, à la galerie Lefèvre de Londres en 1944. Sa peinture est alors influencée par le surréalisme : en témoigne le tableau énigmatique "The Painter’s Room", déjà, l’univers personnel de Freud y est représenté - la fenêtre, la plante, l’animal.

The painter's room (1944) - Lucian Freud

En 1946, Freud visite Paris et la Grèce. Il reviendra régulièrement à Paris pour rendre visite à Picasso et Giacometti.

A partir des années 1960, son style à la fois brutal et réaliste se forge avec comme thèmes privilégiés les portraits de ses amis, mais aussi des commandes, des grands nus vus comme écrasés par la vision de l’artiste, des portraits de chevaux et de chiens. Il est alors proche de Francis Bacon, Frank Auerbach, Kossov Andrews... amis avec qui il forme ce que l’on appelera l’Ecole de Londres.

Le talent de Lucian Freud est reconnu à partir des années 1970-1980 avec, en 1974, l’exposition rétrospective de ses oeuvres à la Hayward Gallery de Londres, puis en 1982, avec la publication de la première monographie consacrée à son oeuvre par Lawrence Gowing.

Factory in north London (1972) - Lucian Freud


Son oeuvre


Man's head - autoportrait (1963) - Lucian FreudL’oeuvre de Lucian Freud est divisée en plusieurs périodes : une première période aux compositions surréalistes ; puis une période réaliste dite "néo-romantique", où apparaissent les portraits dans une texture légère ; et enfin la période de maturité, qui a fait la réputation de l’artiste. Peints dans une texture épaisse, dans des tons bruns, gris et blancs, les portraits apparaissent souvent comme vus avec une acuité particulière qui ne veut cacher aucun détail, en particulier du visage, du modèle scruté.

Les modèles nus sont vus dans des ateliers désolés - en fait, l’appartement vide où travaille le peintre, sur des lits ou des sofas défoncés, dans des poses inhabituelles et avec des attitudes crues. Aucun détail n’est caché. L’éclairage de la scène est souvent électrique, et on remarque des "coups de blanc" sur les chairs des modèles peints qui renforcent la sensation d’éclairage artificiel.

Peintre, Lucian Freud est également graveur. On lui doit une oeuvre gravée sur cuivre abondante, en noir et blanc, et qui reprend et réinterprète les thèmes de sa peinture.

Queen Elisabeth II (2001) - Lucian Freud


Bibliographie


Lucian Freud, les portraits
Ecrit et filmé par Hector Obalk
Arte éd., 2009 (Grand’art)
ART 759.06 FRE (DVD)

Lucian Freud : l’atelier
catalogue de l’exposition du Centre Georges Pompidou
Centre G. Pompidou, 2010
ART 759.06 FRE

Lucian Freud : le peintre de la nudité
Gallimard (Découvertes. Arts)
ART 759.06 FRE

Lucian Freud : oeuvres sur papier
Sebastian Smee et Richard Calvocoressi
Thames & Husdon, 2008
ART 759.06 FRE

L’homme à l’écharpe bleue : poser pour Lucian Freud
Martin Gayford
Thames & Hudson, 2011
ART 759.06 FRE

Constable : le choix de Lucian Freud
catalogue de l’exposition du Grand Palais 2002
RMN, 2002
ART 759.052 CON

L’école de Londres
Michael Peppiatt
Echoppe, 2006
ART 759.06 PEP

Lucian Freud dans son atelier

Version imprimable de cet article Imprimer

Rester connecté

Newsletter :


Votre navigateur n'accepte pas le Javascript ou bien votre Plugin Flash n'est pas à jour (version 7 minimum). C'est dommage, c'est plus joli avec...

Auditorium Médiathèque
L’Ecoute-aux-Portes Médiathèque    Forum Médiathèque    Galerie Médiathèque    Libris Café Médiathèque    Salle de réunion Médiathèque
Bibliothèque Mont-Valérien    Bibliothèque Renoir    Bibliothèque Les Mazurières    Tout public    Professionnel
Jeunes    Adultes    Exposition    Conférence    Rencontre-Débat
Atelier    Projection    Conte    Concert    Visite
Spectacle    Littérature    Art    Cinéma    Patrimoine
Sciences    Société    Histoire    Actualité    Jeunesse
Musique    Poésie    Théâtre    Philosophie    Photographie
Médiathèque    Bibliographie    Coup de coeur    Dossier