Accueil > Les collections > Bibliographies > Littératures & Langues > Bandes Dessinées > Marcel GOTLIEB (1934-2016)
Marcel GOTLIEB (1934-2016)

Coup de projecteur sur GOTLIB, le "roi de la déconnade"

Marcel Gotlieb, dit Gotlib, fut l’un des rares, sinon le seul auteur de bande dessinée à avoir eu de son vivant une statue à son effigie. Inaugurée à l’occasion du Festival international de la bande dessinée d’Angoulême 1992, faisant suite, un an plus tôt, à son obtention du Grand Prix, cette sculpture monumentale de cinq mètres de haut le représentait en artiste peintre au regard pénétré, une couronne de lauriers sur la tête. Son nom : Deconum rex – le « roi de la déconnade ».

Il s’est éteint le 4 décembre 2016 à l’âge de 82 ans. Il laisse derrière lui une ribambelle de personnages tous aussi drôles les uns que les autres et des lecteurs orphelins.

Marcel Gotlieb (devenu Gotlib) est né en 1934 à Paris dans une famille d’immigrés juifs hongrois. En 1942, il assista à l’arrestation de son père par la police française. Son père sera envoyé à Drancy, interné puis fusillé à Buchenwald. Marcel et sa soeur échapperont à plusieurs rafles avant de se cacher chez des paysans d’Eure-et-Loir pendant une bonne partie de la guerre.

Gotlib entame en 1962 sa carrière de dessinateur chez Vaillant, hebdomadaire pour enfants qui deviendra Pif-Gadget. Il n’a que 18 ans, mais son trait assuré est déjà parfaitement reconnaissable dans Nanar et Jujube, ses deux premiers héros, un jeune garçon et son renard apprivoisé, auxquels il adjoindra bientôt un chien : le fameux Gai-Luron.

Avec ce cabot neurasthénique inspiré de Droopy, Gotlib quitte d’un coup le dessin gentillet pour enfants et passe à une BD à l’humour décapant qui sera la marque de fabrique de toute sa carrière.
« Gai-Luron, le pauvre qui est toujours oublié. Gai-Luron, qui m’a mis le pied à l’étrier. Gai-Luron est le mal aimé de tous mes travaux », râlait Gotlib.

L’hyène et le professeur Burp

En 1965, le jeune dessinateur n’aura qu’à frapper chez Pilote pour que René Goscinny l’embauche sur le champ. Honneur suprême, le créateur d’Astérix partage avec lui une double page de gags sur des sujets a priori sérieux, les Dingodossiers.

Lorsque Goscinny, harassé de travail, lâche entièrement la bride, Gotlib crée la Rubrique-à-brac à partir de 1968. C’est l’œuvre dont Gotlib se disait le plus fier. Quant au gag qui le faisait le plus rire, c’est celui de l’hyène présentée comme il se doit par le professeur Burp, « encore qu’il m’arrive rarement de rire de mes propres travaux », jurait-il.

La souplesse élastique

La bande dessinée est, elle aussi, en pleine mutation. Pilote ne correspondant plus à ses aspirations, Gotlib lance, en 1972, un premier journal, L’Echo des savanes, avec Mandryka et Claire Bretécher. Puis un second, trois ans plus tard, Fluide glacial, dans lequel son trait à la souplesse élastique va explorer des thématiques encore plus adultes, comme la sexualité, avec cette même jubilation renouvelée. Petit à petit, Gotlib va alors prendre ses distances avec sa table à dessin, pour se concentrer sur ses éditoriaux et sur l’animation de Fluide glacial, une revue qui fera date dans le monde de la bande dessinée francophone.

Son influence sur le 9e art reste aujourd’hui considérable, l’égale d’un Hugo Pratt, ou d’un Hergé qu’on célèbre cette année sous les ors du Grand Palais. Lui a eu droit à trois expositions significatives dans sa vie, mais toutes dans des moments ou des lieux spécifiques : le Festival d’Angoulême (1992), le Centre belge de la bande dessinée, à Bruxelles, (2006) et le Musée d’art et d’histoire du judaïsme, à Paris (2014). Trop peu, diront certains aujourd’hui. Le « roi de la déconnade » disait s’en ficher royalement, rappelant à demi-mot que, s’il dessinait, c’était aussi pour oublier une déprime récurrente : « Je suis un grand dépressif, même si cela ne se voit pas. »

GOTLIB à la médiathèque

Gai-Luron : l’intégrale
Fluide Glacial, 2012
BD GOT

voir disponibilité

Hamster Jovial et ses louveteaux
Éditions du fromage, 1974
BD GOT D1 à D3

voir disponibilité

Trucs-en-vrac
Dargaud, 1977-1985
BD GOT T1/T2

voir disponibilité

Rubrique-à-Brac
Dargaud, 1970-1997
BD GOT R1/R2

voir disponibilité

Il était une fois Fluide Glacial : 1975 - 2015... 40 ans d’humour et de bande dessinée
Fluide Glacial, 2015
809.36 FLU

voir disponibilité

Version imprimable de cet article Imprimer

Rester connecté

Newsletter :

Articles liés :

Voir aussi ...


Votre navigateur n'accepte pas le Javascript ou bien votre Plugin Flash n'est pas à jour (version 7 minimum). C'est dommage, c'est plus joli avec...

Auditorium Médiathèque
L’Ecoute-aux-Portes Médiathèque    Forum Médiathèque    Galerie Médiathèque    Libris Café Médiathèque    Salle de réunion Médiathèque
Bibliothèque Mont-Valérien    Bibliothèque Renoir    Bibliothèque Les Mazurières    Tout public    Professionnel
Jeunes    Adultes    Exposition    Conférence    Rencontre-Débat
Atelier    Projection    Conte    Concert    Visite
Spectacle    Littérature    Art    Cinéma    Patrimoine
Sciences    Société    Histoire    Actualité    Jeunesse
Musique    Poésie    Théâtre    Philosophie    Photographie
Médiathèque    Bibliographie    Coup de coeur    Dossier