Accueil > Les collections > Bibliographies > Musique, Cinéma, Arts & Loisirs > Les Dossiers du Pôle > Mexique
Mexique
Dossier thématique - Mars 2009

Découvrez ce pays contrasté, contemporain et enraciné dans ses multiples civilisations, riche d’une longue et profonde tradition culturelle, en constant renouvellement. Art, musique, cinéma, loisirs, laissez-vous guider dans toute cette diversité colorée.

Le Salon du livre


Créé par le syndicat National de l’édition, le Salon du livre de Paris est une manifestation consacrée au livre et à l’écrit. Depuis 1981, elle est organisée chaque année au printemps à Paris, d’abord au Grand Palais, puis, à partir de 1992, au Parc des expositions de la porte de Versailles .

La manifestation accueille à la fois grands et petits éditeurs. Son originalité est d’être ouverte aux professionnels comme au grand public. Sur plusieurs jours, de nombreuses rencontres sont organisées avec des
écrivains, scénaristes, dessinateurs...

La diversité des participants, les séances de dédicaces, les grands débats thématiques et les animations sur les différents pavillons ont contribué à faire de ce rendez-vous un grand moment culturel et festif.

Le salon accueille en moyenne chaque année 1200 éditeurs représentant 25 pays.

Cette année, le MEXIQUE est à l’honneur du 13 au 18 mars 2009.

L’équipe du Pôle Musique, Cinéma, Arts et Loisirs vous propose de découvrir le Mexique à travers une sélection de documents.

Découvrez également Sur le Pôle Littérature, une bibliographie sur la littérature mexicaine contemporaine :

Le Mexique à l’honneur sur le pôle Littératures et sa version espagnole Mexico : la literatura mexicana contemporánea

Bon voyage !


Arts


Les civilisations précolombiennes Quetzalcoatl, le serpent à plume. Il est l'un des principaux Dieux des civilisations précolombiennes.

Le passé amérindien du Mexique témoigne d’une grande diversité de civilisations.  ? l’instar du reste du continent américain, les premiers habitants du pays furent probablement des chasseurs asiatiques qui traversèrent le détroit de Béring à l’époque des grandes glaciations. Le Mexique a été le berceau de civilisations avancées du XIIeme siècle av. J.-C. à la conquête espagnole en 1521.

- Les Olmèques

La culture et l’art olmèques sont encore mal connus aujourd’hui. Bien que leurs vestiges soient peu nombreux, on estime que leur influence sur les autres civilisations du pays est décisive (invention de l’écriture et du calendrier, culte du jaguar et du dieu de la pluie par exemple). Toutes les civilisations de la Mésoamérique vont ainsi se référer aux Olmèques.

- La culture d’El Pantano

Elle a été révélée par un cimetière mis au jour récemment : le cimetière d’El Pantano dans la vallée de Mascota (Le Jalisco est un état du Mexique en bordure de l’océan Pacifique). Outre des ossements humains, ce cimetière contenait des figurines (notamment une statuette féminine), des récipients en céramique, des perles de jade et des bijoux datant d’environ 800 av. J.-C. Tous ces objets ont été vraisemblablement importés d’Amérique centrale tandis que d’autres poteries sont typiques d’Amérique du Sud. La culture révélée par ces tombes porte désormais le nom du site.

- La civilisation de Teotihuacán (100 av. J.-C. - 650)

Teotihuacán est la plus grande cité-état précolombienne qui a dominé la civilisation du même nom. Elle constitue l’un des sites archéologiques les plus visités du Mexique.

- Les Zapotèques (apogée de 200 à 700)  Urne funéraire Zapotèque (site de Monte Alban) Xipe-Totec, dieu de la fertilité. (Mexico)

Ils seraient les inventeurs de la cité-état et des rébus notamment. Aujourd’hui, 400 000 personnes parlent encore le Zapotèque. L’un des principaux sites Zapotèques est Monte Alban, ancienne capitale zapotèque.

- Les Mayas (apogée de 200 à 900)

Les Mayas étaient « un peuple cultivé, brillant et singulier ». Pourtant, ils ne connaissaient pas l’usage de la roue jusqu’à la colonisation espagnole au XVIe siècle.

El Castillo de la cité de Chichén Itzá et les Atlantes (Tula)

La forme emblématique de la culture maya est le temple en forme de pyramide en escalier. Les pyramides étaient conçues de façon à reproduire, à un niveau symbolique, le paysage sacré tel qu’il existait au moment de sa création par les dieux. Les pyramides représentaient ainsi les montagnes. Sa signification est ainsi différente des pyramides d’ ?gypte qui ne servaient que de tombeaux aux rois notamment.

Les Mayas ont fondé Chichén Itzá, l’une des plus importantes cités précolombiennes du Mexique. Les principaux édifices sont dédiés au dieu Quetzalcoatl, « le serpent à plume », l’un des principaux dieux des civilisations de Mésoamérique. Palenque est une autre importante cité maya du Mexique. Aujourd’hui, deux millions de personnes appartiennent au groupe linguistique des Mayas.

- Les Toltèques (apogée du 1000 à 1200)

Les Toltèques inaugurent l’ère des sacrifices humains mettant ainsi un terme définitif aux rites pacifiques. La capitale Toltèque est Tula.

- Les Mexicas appelés par la suite Aztèques (Apogée de 1200 à 1500)

Ce peuple est passé en moins de 200 ans d’une humble tribu nomade à un empire régnant sur un vaste territoire situé dans le centre du Mexique actuel. La capitale de l’empire aztèque, Tenochtitlan, est devenue Mexico après sa destruction en 1521 par les conquistadors espagnols. L’empire s’effondrera peu après, en 1525.


Sélection de livres

L’Art précolombien

José Alcina
Citadelles & Mazenod (L’Art et les grandes civilisations)
REF ART 709 ART 6
(lecture et consultation sur place)

L’Art précolombien : la Mésoamérique
Mary Ellen Miller
Thames and Hudson (L’Univers de l’art)
ART 709.39 MIL

L’Art précolombien en Mésoamérique
Beatriz de la Fuente
Hazan
ART 709.7 FUE

Rejeté ou ignoré des conquérants espagnols incapables de comprendre cet art, le patrimoine précolombien, centré autour de la vie et du cosmos, fut détruit pour une large part. Les pièces reproduites dans cet ouvrage furent créées par des peuples connaissant l’astronomie, les mathématiques ou l’urbanisme, et guidés par un sens religieux profond.

Les Premiers Mexicains :
Olmèques, Toltèques, Aztèques

Michael D. Coe
Armand Colin, (Civilisations)
HIS 972 COE

A la fois chercheur et homme de terrain, l’auteur décrit ces civilisations qui se sont développées au Mexique à travers les différentes périodes précolombiennes.

A la découverte des cités antiques
Les Atlantes, colonnes de guerriers Toltèques (Tula)
Alsyd
HIS 930.1 ALA (cédérom)

Présentation du site archéologique de Teotituacan

Les Olmèques : des origines aux mythes
Caterina Magni
Seuil
HIS 972 MAG

Fait état des dernières recherches sur cette civilisation Mésoaméricaine grâce aux découvertes archéologiques, vestiges artistiques permettant ainsi de reconstituer la symbolique olmèque dans ses relations avec la religion et l’organisation sociale, ses modes de pensée et ses rituels.

Les Civilisations indiennes du Mexique
Miloslav Stingl, Pavel Stepanek
Cercle d’art
HIS 972 STI

La Vie des Aztèques dans l’ancien Mexique
Pierre Soisson, Janine Soisson
Minerva (La Nouvelle Histoire)
HIS 972 SOI

Le Destin brisé de l’empire aztèque
Serge Gruzinski
Gallimard (Découvertes. Histoire)
HIS 972 GRU

Histoire générale des choses de la Nouvelle-Espagne
Fray Bernardino de Sahagœn
La Découverte
HIS 972.08 SAH

Au Mexique depuis 1529, le frère franciscain Bernardino de Sahaguna a passé sa vie au cœur du peuple indien, recueillant, avec passion et méthode, tout ce qui était encore vivant du patrimoine culturel des anciens Mexicains. Nous lui devons la majeure partie des connaissances sur la langue nahuatl et une somme inestimable de témoignages sur la vie, l’art, les sciences et l’histoire des Aztèques.

Mexique-Europe : Allers-retours, 1910-1960 :
Exposition, Lille-Métropole
Musée d’art moderne
Sept. 2004-janv. 2005

Cercle d’art (Art contemporain)
ART 709.8 MEX

Propose de découvrir l’art mexicain dans toute sa diversité (peintures, sculptures, fresques, muralisme...) et à travers ses nombreux échanges d’influence avec les arts européens et nord-américains, par la présence d’œuvres d’artistes tels que Diego Rivera, Modigliani ou encore Pollock. Les contributions des spécialistes sont accompagnées d’une anthologie littéraire et d’une chronologie.

L’Amérique de la conquête peinte par les Indiens du Mexique
Serge Gruzinski
Flammarion
ART 759.972 GRU
LOI 917.2 MEX

Voici présentée, une des expressions les plus poignantes de l’histoire de l’humanité : la rencontre des habitants du "Nouveau Monde" avec les conquistadores. Les codex peints par les indiens du Mexique sous la domination espagnole constituent un exemple unique d’interpénétration des civilisations.

Diego Rivera et Frida Kahlo

Diego Rivera : le rêveur éveillé Diego Rivera et oeuvres de Frida Kahlo
Patrick Marnham
Seuil (Fiction & Cie)
ART 759.06 RIV bio

Diego et Frida
Jean-Marie Gustave Le Clézio
Stock (Echanges)
ART 759.06 RIV bio

Frida : biographie de Frida Kahlo
Hayden Herrera
LGF (Le Livre de poche)
ART 759.06 KAH bio

La vie mouvementée de cette femme née avec le XXe siècle, l’un des peintres les plus cotés d’Amérique du Sud. Ses amours tumultueuses, ses liaisons et ses
amitiés avec des célébrités (André Breton, Nelson Rockefeller, Léon Trotski...), ses engagements politiques au sein du mouvement communiste en font une femme au magnétisme légendaire.

Frida Kahlo
A.K. Vidéo (Portrait d’artiste)
ART 759.06 KAH

Peintre de génie qui sut affirmer son style dans une société déchirée, et ce malgré de lourds problèmes de santé, Frida Kahlo reste une figure de proue de l’art
moderne mexicain. Retrouvez toute son oeuvre sur une présentation originale. (DVD)

Frida Kahlo : (1907-1954) souffrance et passion
Andrea Kettenmann
Taschen
ART 759.06 KAH

"Le surréalisme est la surprise magique consistant à trouver un lion dans l’armoire dont on voulait sortir une chemise" Frida Kahlo.

Artistes mexicains :
Oeuvres de Siquieros, Xanal, Rivera, Costa, Alvarez Bravo
L’art moderne au Mexique 1900-1950

Nicolas Surlapierre
Cercle d’art, 2007 (Découvrons l’art du XXe siècle)
ART 759.97 MEX

Conçu sur le principe des identités artistiques, cet ouvrage sur l’art moderne mexicain analyse ses principaux représentants et ses oeuvres. Il éclaire les mouvements propres au Mexique et qui n’ont pas d’autres équivalents : muralisme, stridentisme, mouvement des contemporaneos. Une grande place est réservée au surréalisme.

L’Art du photographe : hay tiempo
Un film de Eglantine Charbonnier
Hibou prod., 2004
ART 770.92 ALV

Premier portrait sur l’un des grands photographes du XXe siècle, le mexicain Manuel Alvarez Bravo, dont la devise artistique était "Hay tiempo". Tout en se revendiquant un amateur, il a inlassablement dépeint son peuple et sa culture. (DVD)

Autres Amériques
Sebastio Salgado
Contrejour, 1986
ART 779.092 SAL

Voyage photographique au Mexique, Guatemala, Bolivie et en Equateur.


Antonin ARTAUD (1896-1947) et le Mexique

Poète, dramaturge, écrivain, homme de théâtre français, acteur, dessinateur et peintre

Quand Antonin Artaud arrive au Mexique, mandaté par le gouvernement français « pour étudier toutes les manifestations de l’art théâtral mexicain », c’est avec la vision d’un Mexique rêvé, qu’il débarque : un Mexique rejoignant dans son esprit toutes les forces, selon lui étouffées, de la véritable connaissance, celle d’avant la Renaissance occidentale.

Oeuvre du peintre mexicain Maria Izquierdo (1902-1955)
Même s’il se trompe évidemment, on ne peut qu’être frappé par la manière instinctive, toujours juste, avec laquelle il reconnaît le vrai talent. Avant tout le monde il avait porté très haut celui de Balthus (alors tout jeune peintre et qui aujourd’hui atteint des cotes faramineuses), ici au Mexique, il rejette celui de Diego Rivera pour mettre en avant la peinture plus authentique, moins occidentalisée de Maria Izquierdo.

Artaud est déjà au bord de la folie et ses expériences avec la drogue sacrée des Indiens, le peyotl n’arrangeront pas les choses... Laissons la parole au maître :
« Il est sur terre des lieux prédestinés, faits pour préserver la culture du monde. Et, en France, la jeunesse éveillée, mais également inquiète, anxieuse, et dirai-je même désespérée, tourne aujourd’hui de toute son âme son regard vers ces lieux prédestinés. (...). La culture éternelle du Mexique fut toujours faite pour les vivants. Dans les hiéroglyphes mayas, dans les vestiges de la culture Toltèque, on peut encore découvrir les moyens du bien-vivre ; de chasser le sommeil des organes, de maintenir les nerfs dans un état d’exaltation perpétuelle, c’est-à-dire complètement ouverts à la lumière immédiate, à l’eau, à la terre et au vent. (...) »

(...) Indubitablement, Maria Izquierdo est en communication avec les forces vraies de l’âme indienne. Son drame, elle le porte en elle, et ce drame est de méconnaître ses sources (...)Car un cheval de Maria Izquierdo évoque immédiatement tous les chevaux qui, lors de la Conquête, impressionnèrent l’esprit des vieux Mexicains. Il y a du totémisme dans la peinture de Maria Izquierdo.

Version imprimable de cet article Imprimer

Rester connecté

Newsletter :

Articles liés :


Votre navigateur n'accepte pas le Javascript ou bien votre Plugin Flash n'est pas à jour (version 7 minimum). C'est dommage, c'est plus joli avec...

Auditorium Médiathèque
L’Ecoute-aux-Portes Médiathèque    Forum Médiathèque    Galerie Médiathèque    Libris Café Médiathèque    Salle de réunion Médiathèque
Bibliothèque Mont-Valérien    Bibliothèque Renoir    Bibliothèque Les Mazurières    Tout public    Professionnel
Jeunes    Adultes    Exposition    Conférence    Rencontre-Débat
Atelier    Projection    Conte    Concert    Visite
Spectacle    Littérature    Art    Cinéma    Patrimoine
Sciences    Société    Histoire    Actualité    Jeunesse
Musique    Poésie    Théâtre    Philosophie    Photographie
Médiathèque    Bibliographie    Coup de coeur    Dossier