Accueil > Les collections > Bibliographies > Musique, Cinéma, Arts & Loisirs > Arts > Le temps d’une expo > Niki de Saint Phalle
Niki de Saint Phalle
Présentation et sélection bibliographique, septembre 2014

En pratique

Exposition, Galeries nationales du Grand Palais du 17 septembre 2014 au 2 janvier 2015

3 avenue du Général Eisenhower - 75008 Paris
Ouvert tous les jours, sauf le mardi de 10h00 à 22h00
fermeture à 20h le dimanche et le lundi

Consulter le site du Grand Palais

L’exposition


Niki de Saint Phalle (1930-2002) est l’une des artistes les plus populaires du milieu du XXe siècle, à la fois plasticienne, peintre, sculptrice et réalisatrice de films. Si elle est surtout connue du grand public pour ses célèbres « Nanas », son oeuvre s’impose aussi par son engagement politique et féministe et par sa radicalité. Le Grand Palais propose la plus grande exposition consacrée à l’artiste depuis vingt ans et un nouveau regard porté sur son travail.

Source : http://www.grandpalais.fr/fr/evenement/niki-de-saint-phalle


Repères biographiques


Niki de Saint-Phalle, née Catherine Marie-Agnès Fal de Saint Phalle, à Neuilly le 29 octobre 1930 et morte à San Diego le 21 mai 2002, est une plasticienne, peintre, sculptrice et réalisatrice de films française.

Suite à un krach boursier, sa famille quitte la France pour aller vivre aux Etats-Unis où Niki commence à travailler comme mannequin pour les magazines Vogue, Life et Elle. Elle fait sont entrée dans le monde artistique après l’encouragement du peintre Hugh Weiss. A l’âge de 18 ans, elle épouse Harry Matthews. Le couple s’installe dans le Massachusetts et pendant que Harry suit des cours de musique à Harvard, Niki s’aventure dans la peinture. Leur fille Laura naît le 23 avril 1951. L’année suivante la famille s’installe à Paris. Rêvant de devenir chef d’orchestre, Harry continue ses études musicales tandis que Niki apprend l’art dramatique. En 1953, Niki fait une dépression nerveuse et se fait traiter à Nice. La peinture l’aide énormément à s’en sortir, elle décide d’abandonner sa carrière de comédienne pour cette dernière. L’année suivante, naît son 1er fils. Lors d’un voyage en Espagne, elle découvre Gaudi qui influencera profondément son travail.

Entre 1956 et 1958, elle réalise quelques travaux de peinture et expose dans la ville de Saint-Gall. Elle rencontre Jean Tinguely et son épouse Eva. En 1960, Niki de Saint-Phalle quitte son mari qui garde leurs enfants. Plus tard, elle se met en couple avec Jean Tinguely qui la présente à d’autres artistes.

Niki de Saint-Phalle "Dolorès" (1968-1995) - Sprengel Museum, Hanovre © 2014 Niki Charitable Art FoundationEn 1961, elle rencontre la célébrité avec son exposition "Tirs". Il s’agit de peintures réalisées en faisant éclater des tubes remplis de couleurs à l’aide de tirs à la carabine. Cette nouvelle façon de peindre la propulse sur le devant de la scène artistique mondiale. Suivent alors d’autres chefs d’oeuvre tels que la série de sculptures monumentales des "Nanas", "Le jardin des Tarots" à Capalbio en Toscane, "Cercle magique de la Reine Califia", "L’Ange protecteur", "La lune", "Cyclope", "L’arche de Noé", "Grotte", etc. Niki a beaucoup travaillé avec Jean Tinguely, qui, avant sa mort, a réalisé avec Milena Palakarkina une série de peintures dont le célèbre « Saint Sébastian ».

Elle succombe à une maladie respiratoire liée aux vapeurs toxiques inhalées durant la préparation de ses oeuvres à base de résines synthétiques.

Engagée dès les « Tirs », qui faisaient écho aux violences de la guerre d’Algérie et de l’O.A.S, Niki fit beaucoup pour imposer l’image d’une alternative féminine à une société construite sur des valeurs masculines de conquête et de force. Ses luttes pour l’environnement, contre le sida furent menées avec le grand sens de l’avenir dont témoignent ses films et ses lettres. Deux donations, au Sprengel Museum d’Hanovre et au musée de Nice, permettent de comprendre l’évolution de son œuvre.


Bibliographie


Niki de Saint-Phalle "Nana" (1947) - Hanovre, LeibnizuferNiki de Saint-Phalle : la révolte à l’oeuvre
Catherine Francblin. - Hazan, 2013 (Biographie)
ART 735.23 SAI bio

Niki de Saint-Phalle
catalogue de l’exposition du musée d’art moderne de la ville de Paris, 1993
Paris-Musées, 1993
ART 735.23 SAI

Niki de Saint-Phalle
AK vidéo, 2003 (Portrait d’artiste)
ART 735.23 SAI - DVD

Le jardin des Tarots, Niki de Saint-Phalle
Acatos, 1999
ART 735.23 SAI

Niki de Saint-Phalle "Saint Sebastien" (Portrait of my lover) © 2014 Niki Charitable Art FoundationNiki de Saint-Phalle, un rêve d’architecte
Réalisé par Anne Julien et Louise Faure. - France Télévisions, 2014
En commande

Niki de Saint-Phalle
catalogue de l’exposition du Grand Palais, 2014
RMN : Grand-Palais, 2014
En commande

Les nouveaux réalistes
Catherine Francblin. - Ed. du Regard, 1997 (Vivre l’art)
ART 709.040 7 FRA

- Pour les enfants

Niki de Saint-Phalle : la fée des couleurs
Claire Merleau-Ponty, Nestor Salas. - RMN, 2008 (Salut l’artiste !)
JEU 735.23 SAI

Niki de Saint-Phalle et Jean Tinguely : la fontaine Igor-Stravinsky
Elizabeth Amzallag-Augé. - Ed. du centre Pompidou, 2008
JEU 735.23 SAI

Version imprimable de cet article Imprimer

Rester connecté

Newsletter :


Votre navigateur n'accepte pas le Javascript ou bien votre Plugin Flash n'est pas à jour (version 7 minimum). C'est dommage, c'est plus joli avec...

Auditorium Médiathèque
L’Ecoute-aux-Portes Médiathèque    Forum Médiathèque    Galerie Médiathèque    Libris Café Médiathèque    Salle de réunion Médiathèque
Bibliothèque Mont-Valérien    Bibliothèque Renoir    Bibliothèque Les Mazurières    Tout public    Professionnel
Jeunes    Adultes    Exposition    Conférence    Rencontre-Débat
Atelier    Projection    Conte    Concert    Visite
Spectacle    Littérature    Art    Cinéma    Patrimoine
Sciences    Société    Histoire    Actualité    Jeunesse
Musique    Poésie    Théâtre    Philosophie    Photographie
Médiathèque    Bibliographie    Coup de coeur    Dossier