Accueil > Les collections > Bibliographies > Musique, Cinéma, Arts & Loisirs > Cinéma > Pier Paolo Pasolini (1922-1975)
Pier Paolo Pasolini (1922-1975)
Flash back sur... (septembre 2013)

L’exposition


Cinéaste de premier ordre, Pier Paolo Pasolini fut aussi poète, linguiste, romancier, dramaturge, peintre intimiste et homme engagé. Il fut l’un des intellectuels les plus actifs et l’un des personnages les plus controversés de la société italienne d’après-guerre. Approcher Pasolini dans ses rapports avec la ville de Rome, c’est entrer de plain-pied dans tout ce qui le constitue et le définit : la poésie, la politique, le sexe, l’amitié, le cinéma.

Une coproduction du Centre de Cultura Contemporània, Barcelone, de La Cinémathèque française, Paris, du Palazzo delle Esposizioni, Rome, et du Martin-Gropius-Bau, Berlin.

Cinémathèque française
77 rue de Bercy - 75012 Paris
Exposition du 16 octobre 2013 au 26 janvier 2014


Repères biographiques


Diplômé en lettres à l’université de Bologne, Pier Paolo Pasolini se lance dans la poésie, crée plusieurs revues littéraires et exerce le métier d’instituteur dès 1949. Malheureusement, ses moeurs homosexuelles lui valent d’être répudié du corps enseignant et du parti communiste auquel il était adhérent jusque-là. Ses talents d’écriture sont très vite remarqués par l’intelligentsia italienne, et nombre de cinéastes font alors appel à lui comme scénariste, entre autres Mario Soldati pour La Fille du fleuve (1953) ou Fellini pour Les Nuits de Cabiria (1957).

Passé à la réalisation, cet artiste réputé pour ses prises de position anarchistes et son côté contestataire signe au début des années 1960 deux oeuvres majeures : le poignant Accatone (1961) et Mamma Roma, lauréat du Prix de la critique internationale au Festival de Venise en 1962. Le thème de la religion revient souvent dans certains de ses films. Ainsi, La Ricotta (1963) raconte l’histoire d’un tournage mouvementé sur la vie du Christ où les figurants acceptent tous les caprices d’un metteur en scène loufoque (Orson Welles) en échange d’un peu de nourriture. Suivra dans le même registre L’Evangile selon Saint Matthieu, long métrage grâce auquel "Paso" remportera le Prix spécial du jury au Festival de Venise en 1964.

Auteur de sketches pour les projets collectifs Les Sorcières (1966), Caprice à l’Italienne (1968) et Evangile 70 (1969), le cinéaste dramaturge s’essaie également au documentaire avec Enquête sur la sexualité (1964), La Contestation (1969) et Carnet de notes pour une Orestie africaine (1970). En 1967, il met en scène ce qu’il considère être son film le plus autobiographique : Oedipe roi. Ce mythe lui permet en effet d’aborder la relation particulière qu’il entretenait avec sa mère sous l’angle de la fiction. Il ira aussi chercher son inspiration dans la pièce Médée du poète grec Euripide pour en tirer un film qui constituera la seule expérience de la cantatrice grecque Maria Callas sur grand écran. Habitué au scandale et aux attaques en justice (pas moins de 160 !), Pasolini frappera fort en cette fin de décennie avec son sulfureux Théorème (1968) - l’histoire d’une famille bourgeoise ébranlée par l’arrivée d’un beau jeune homme campé par Terence Stamp - qui sera interdit en salles aux moins de 16 ans, notamment en France.

Au début des années 1970, le metteur en scène entreprend une démarche ambitieuse, une "Trilogie de la vie" constituée de trois volets assez grivois : Le Decameron (1971), adapté des contes de Boccace, Les Contes de Canterbury, grâce auquel il remporte l’Ours d’or du Meilleur réalisateur en 1972, et une visionnaire interprétation des contes des Mille et une nuits (1974). L’année suivante, Salo, sa dernière oeuvre inspirée des 120 journées de Sodome du marquis de Sade, ne manquera pas, elle aussi, de déchaîner les foudres de la censure. Alors qu’il travaillait à la préparation d’un projet intitulé "Porno-Teo-Kolossal" avec Eduardo De Filippo, "PPP" décède, sauvagement assassiné par un jeune prostitué de 17 ans. Son corps sera retrouvé poignardé dans un terrain vague d’Ostie, à proximité de Rome, à l’aube du 2 novembre 1975.


Ses écrits


Espace Romans - R PAS

  • Douce et autres textes. - Actes sud, 2000 (Lettres italiennes)
  • La longue route de sable. - Arléa, 1999 (L’étrangère)
  • Les Ragazzi. - 10/18, 1998 (Domaine étranger)

Espace Littératures - LIT 854 PAS

  • Descriptions de descriptions. - Rivages, 1984
  • Lettres luthériennes : petit traité pédagogique. - Seuil, 2000 (Solo)
  • Pier Paolo Pasolini. - Messidor, 2008 (Europe)
  • Poèmes de jeunesse. - Gallimard, 1995 (Poésie)
  • L’odeur de l’Inde : récit. - Denoël, 1995 (Empreinte)
    LIT 858.03 PAS

Filmographie


Films disponible à F PAS

1961 - Accatone
1962 - Mamma Roma
1964 - L’évangile selon Saint Matthieu (en commande)
1967 - Oedipe roi
1968 - Théorème (bibliothèque Renoir)
1969 - La contestation (Courts métrages - F CON)
1969 - Médée (bibliothèque Renoir)
1971 - Le Décaméron
1972 - Les contes de Canterbury
1974 - Les Mille et une nuits

Scénariste

1960 - Le bel Antonio / réalisé par Mauro Bolignini - F BOL
1970 - Ostia / réalisé par Sergio Citti - F CIT

Théâtre

- Deux voix / une pièce de Pier Paolo Pasolini et Cor Herkstroter - T DEU (DVD - 1er étage)

- Vie et mort de Pier Paolo Pasolini / une pièce de Michel Azama - T VIE (DVD - 1er étage)


Documentaires


  • Ecrits sur le cinéma : petits dialogues avec les films, 1954-1974 / Pier Paolo Pasolini
    Cahiers du Cinéma, 2000 (Petite bibliothèque du cinéma)
    CIN ITA 791.430 1 PAS
  • Paolini : portrait du poète cinéaste / Hervé Joubert-Laurencin
    Cahiers du Cinéma, 1995
    CIN ITA 791.430 94 PAS bio
Version imprimable de cet article Imprimer

Rester connecté

Newsletter :


Votre navigateur n'accepte pas le Javascript ou bien votre Plugin Flash n'est pas à jour (version 7 minimum). C'est dommage, c'est plus joli avec...

Auditorium Médiathèque
L’Ecoute-aux-Portes Médiathèque    Forum Médiathèque    Galerie Médiathèque    Libris Café Médiathèque    Salle de réunion Médiathèque
Bibliothèque Mont-Valérien    Bibliothèque Renoir    Bibliothèque Les Mazurières    Tout public    Professionnel
Jeunes    Adultes    Exposition    Conférence    Rencontre-Débat
Atelier    Projection    Conte    Concert    Visite
Spectacle    Littérature    Art    Cinéma    Patrimoine
Sciences    Société    Histoire    Actualité    Jeunesse
Musique    Poésie    Théâtre    Philosophie    Photographie
Médiathèque    Bibliographie    Coup de coeur    Dossier