Accueil > Les collections > Bibliographies > Musique, Cinéma, Arts & Loisirs > Arts > Le temps d’une expo > Pierre Paulin
Pierre Paulin
Présentation et sélection bibliographique, juin 2016

Exposition, Centre Georges Pompidou-Galerie 3, du 11 mai au 22 août 2016

Place Georges Pompidou - 75004 Paris
Ouvert tous les jours sauf le mardi de 11h à 21h

Consulter le site du Centre Georges Pompidou


L’exposition


Designer, architecte d’intérieur, créateur, Pierre Paulin sculpte l’espace, l’aménage, le « paysage ». Ses environnements, ses meubles, ses objets industriels, se mettent au service du corps. Avec plus de soixante-dix pièces de mobilier et une cinquantaine de dessins inédits, l’exposition consacrée par le Centre Pompidou à Pierre Paulin propose une traversée de tout l’oeuvre du designer et de quarante années de création. Elle présente des pièces phares devenues des « icônes » de l’histoire du design - Anneau, Mushroom, Ribbon Chair, Butterfly, Tulip... - et fait la part belle à des projets inédits, auto-édités, comme le Tapis-siège, la déclive, la tente, etc. Des pièces rares des années 1950 et des prototypes sont également dévoilés dans l’exposition.

En 1971, Pierre Paulin est choisi par Claude et Georges Pompidou pour revisiter l’aménagement des appartements privés du Palais de l’Elysée. En 1984, c’est au même designer que fait également appel François Mitterrand pour concevoir l’architecture intérieure et le design de son bureau présidentiel.

L’exposition invite le visiteur à établir un dialogue entre corps et confort. Parce que les recherches de Pierre Paulin ont été sans cesse motivées par les thèmes du confort et d’un nouvel art de vivre -au ras du sol par exemple, le parcours propose au public de s’asseoir dans les sièges les plus emblématiques du créateur, des rééditions mises à la disposition des visiteurs.

L’exposition présente, enfin, une reconstitution inédite du living room de la Calmette, la villa dessinée dans les Cévennes par le designer dans les années 1990 : le public y expérimente un épais diwan (tapis) glissant le long d’un mur, se retournant sur le sol et accueillant quatre fauteuils Tongue.


Le designer


Pierre Paulin est sans doute, avec Philippe Starck, le designer français le plus célèbre et celui qui a eu droit aux plus nombreux ouvrages et rétrospectives. Il est né le 9 juillet 1927 à Paris et mort le 13 juin 2009 à Montpellier. La particularité de son design réside dans un passage de la décoration au design assez caractéristique du design d’après guerre en France et dans les matériaux utilisés pour la fabrication des sièges. Ceux-ci sont rembourrés de mousse et habillés avec un tissu élastique, appelé « jersey ».

Pierre Paulin passe son enfance à Laon. Il acquiert la passion de la création auprès de son grand-oncle Freddy Stoll, sculpteur, et de son oncle Georges Paulin, designer automobile (Bentley, Rolls Royce, etc.) et inventeur du coupé cabriolet décapotable d’après un dépôt de modèle en 1927 fabriqué par Peugeot. Il devient étudiant à l’École Camondo en 1947 et en sort diplômé en 1950.

Après avoir été l’élève de l’ensemblier Maxime Old, il entre au bureau d’études de Marcel Gascoin. En 1953, le succès arrive avec le Salon des Arts Ménagers, il entame alors une collaboration avec Thonet France. En 1953, il expose ses premières créations à la section « Le Foyer d’aujourd’hui » du Salon des Arts Ménagers. Paulin trouve alors ses influences dans le mobilier scandinave et dans les productions américaines de Charles Eames et de Florence Knoll. En 1954, l’entreprise Thonet-France commence à éditer les meubles de Pierre Paulin. En 1958, la maison d’édition de meubles Artifort, basée à Maastricht, décide de s’orienter vers le meuble contemporain et rassemble une équipe de créateurs parmi lesquels Pierre Paulin. Ainsi, de 1960 à 1970, Pierre Paulin développe pour Artifort une gamme de sièges faits de coques en bois moulé garnies de mousse Pirelli et habillées de housses préfabriquées en tissu extensible, aux formes souples et arrondies, aux couleurs vives. Parmi ces sièges iconiques : Mushroom (Champignon) Model No. 560, (1960), Tongue chair (Langue) Model No. 577, (1967), Ribbon chair (Ruban) Model No. 582, (1966).

• 1961 : aménagement du Foyer des Artistes de la Maison de la Radio.
• 1969 : Chicago Design Award pour le Ribbon Chair, siège dont la forme évoque celle d’un ruban plié dont la courbe constituerait le dossier.

Pierre Paulin - Ribbon chair (1966)

• 1970 : Pierre Paulin participe à l’aménagement du pavillon d’honneur de la France à l’Exposition universelle d’Osaka. Il présente le canapé Amphys, dont le prototype est réalisé par le Mobilier national. Constitué d’un socle modulable par mètre, sur lequel des bandes de mousse recouvertes de textile extensible se clipsent selon la longueur désirée (6 mètres maximum).
• 1968-1972 : Pierre Paulin participe à l’aménagement de l’aile Denon du Musée du Louvre.et crée les sièges toujours en usage dans la Grande Galerie du Louvre (siège borne) et les dos à dos, et face à face
• 1970/71 : aménagement des appartements privés du Président Pompidou à l’Élysée : salle à manger, fumoir, salon aux tableaux.
• 1975 : Pierre Paulin fonde l’agence de design ADSA avec Maïa Wodzislawska et Marc Lebailly, qui devient AD SA + Partners lorsque Roger Tallon, et Michel Schreiber les rejoignent en 1984. Il dessine les premiers fauteuils de jardin en résine de synthèse pour Allibert, il participe à la conception d’une nouvelle gamme de produits pour Calor/Tefal. Il participe à l’aménagement du Hall départ TGV de la Gare de Lyon, la réhabilitation de la Gare de Versailles Rive Gauche.
• 1983 : présentation au Musée des Arts Décoratifs d’une collection de pièces d’ébénisterie réalisées dans le cadre du Mobilier National avec l’Atelier de Recherche et de Création
• 1984 : aménagement du bureau du Président de la République François Mitterrand.
• 1986 : aménagement d’avions Airbus pour Air Inter.
• 1987 : création d’un service de table en porcelaine tendre en collaboration avec la Manufacture Nationale de Sèvres. Les formes géométriques des assiettes et des plats ainsi que leur décor en relief relèvent d’une grande complexité de production.
• 1993 mis à la retraite par Havas Euro RSCG (qui avait acquis l’agence ADSA).
• 2002 les contacts sont renoués avec Artifort repris par un nouvel industriel et de nombreux sièges sont réintroduits
• 2005 après un long moment d’interruption, Habitat (et son directeur artistique Tom Dixon) lui ayant demandé de mettre dans ses catalogues deux de ses sièges, dont le siège "Amphys" ou "Osaka", il reprend goût à la conception de produits, et collabore avec Magis, Perimeter et surtout Roset depuis 2006 pour réintroduire plusieurs modèles anciens revisités par de nouvelles techniques et un confort amélioré. De nouveaux modèles, dans des techniques actuelles, sont également proposés à ces éditeurs et sont en attente de production.

Pierre Paulin - Mushroom (1960)


Bibliographie


Pierre Paulin, designer
Archibooks, 2008
ART 745.4 PAU

Paulin, catalogue de l’exposition
Centre G. Pompidou
ART 745.4 PAU

Version imprimable de cet article Imprimer

Rester connecté

Newsletter :


Votre navigateur n'accepte pas le Javascript ou bien votre Plugin Flash n'est pas à jour (version 7 minimum). C'est dommage, c'est plus joli avec...

Auditorium Médiathèque
L’Ecoute-aux-Portes Médiathèque    Forum Médiathèque    Galerie Médiathèque    Libris Café Médiathèque    Salle de réunion Médiathèque
Bibliothèque Mont-Valérien    Bibliothèque Renoir    Bibliothèque Les Mazurières    Tout public    Professionnel
Jeunes    Adultes    Exposition    Conférence    Rencontre-Débat
Atelier    Projection    Conte    Concert    Visite
Spectacle    Littérature    Art    Cinéma    Patrimoine
Sciences    Société    Histoire    Actualité    Jeunesse
Musique    Poésie    Théâtre    Philosophie    Photographie
Médiathèque    Bibliographie    Coup de coeur    Dossier