Accueil > Les collections > Bibliographies > Musique, Cinéma, Arts & Loisirs > Arts > Le temps d’une expo > Praxitèle
Praxitèle
Présentation et sélection bibliographique, mai 2007

Exposition, Musée du Louvre, du 23 mars au 18 juin 2007


L’exposition


Premier sculpteur grec à oser représenter un nu féminin, Praxitèle, dont la carrière se situe au IVe siècle avant J.-C., reste aujourd’hui l’un des plus fameux artistes de l’Antiquité.

On ne connaît cependant de sa vie que quelques anecdotes, rapportées par diverses sources grecques ou latines ; et ce n’est la plupart du temps que par le témoignage indirect des copies faites à l’époque romaine que l’on cherche à identifier ses créations.

Toutefois, il est bien possible que quelques œuvres interprétées comme des originaux portent la marque de son style : c’est le cas de l’ ?phèbe de Marathon.

Cette magnifique exposition s’attache donc à retrouver les traces de ce célèbre « fantôme » en rassemblant pour la première fois le plus grand nombre possible de marbres et de bronzes où l’on s’accorde à reconnaître la manière du maître. L’exposition a pour ambition d’évoquer les diverses images qui ont été données de Praxitèle au long des siècles, depuis l’Antiquité jusqu’à nos jours, mettant ainsi en lumière un Praxitèle loin de la réalité, qu’on a parfois imaginé. On y verra aussi que les problèmes posés par l’identification de ses oeuvres restent d’actualité : plusieurs découvertes récentes seront présentes, qui renouvellent complètement l’état de la question.



Praxitèle


Praxitèle (en grec ancien Πραξιτέλης / Praxitélês) est l’un des plus grands sculpteurs grecs classiques. Sa période d’activité va de 375 à 335 avant J.C.

Il est le fils du sculpteur Céphisodote. Certains pensent qu’il a existé deux sculpteurs sous le nom de Praxitèle. L’un serait le contemporain de Phidias, l’autre, plus célèbre, aurait vécu deux générations plus tard. Il n’y a aucune raison pour que Praxitèle n’ait pas eu un grand-père du même nom mais actuellement il n’y a pas de preuve que ce fut le cas. Il semble cependant que la profession de sculpteur était héréditaire dans la famille.

Bien que Praxitèle puisse être considéré comme assez bien connu de nous, nous n’avons pas de données datées précises. Il semble cependant qu’il ne travaillait plus du temps d’Alexandre le Grand ou que celui-ci ne l’ait pas employé. La date de Pline l’Ancien, -364, est probablement la date de l’une de ses réalisations majeures. Il serait né vers -390, et sa réputation aurait déjà été faite peu après -370.

Notre connaissance de Praxitèle s’est considérablement améliorée avec la découverte en 1877 dans le temple d’Héra à Olympie de sa statue d’Hermès portant Dionysos enfant, une statue devenue célèbre mondialement. Hermès y est représenté en train de porter Dionysos, encore enfant, aux nymphes qui devaient l’élever. En route, il se repose et présente à l’enfant une grappe de raisin pour exciter son appétit. L’enfant est remarquablement bien sculpté bien qu’il n’ait pas vraiment l’apparence d’un enfant. Hermès est lui aussi admirable, il est solide, présent, fort, actif, un chef-d’œuvre. La tête est bien ronde, d’une forme intelligente et son visage exprime la perfection, la santé et la joie.

Cette statue confirme et permet d’interpréter les affirmations faites par Pline et autres critiques de l’Antiquité quant à Praxitèle et son style. Ses statues (ou les copies de celles-ci) sont pleines de grâce et de charme, que ce soit la statue d’Apollon Sauroctone (tueur de lézard) représentant un jeune s’appuyant sur un arbre tuant un lézard d’une flèche, ou celle d’Aphrodite lors de son bain au Vatican (une copie de celle fait par Praxitèle pour les gens de Cnide).

Le Satyre des Musées capitolins, à Rome, est habituellement considéré comme une copie d’un des Satyres de Praxitèle. Il en existe une bien meilleure réplique au Louvre sous la forme d’un torse. Si ce n’est de Praxitèle lui-même, la statue porte en tous cas la marque de son école.

Des fouilles à Mantinée en Arcadie ont mis au jour la base du groupe de Léto avec Apollon et Artémis de Praxitèle. Cette base n’est sans doute pas l’œuvre de Praxitèle mais plutôt de l’un de ses assistants. Selon Pausanias, ces statues étaient soutenues par d’autres représentant les Muses et Marsyas jouant de la flûte. Trois plaques ont été retrouvées, représentant Apollon, Marsyas, un esclave et six des Muses, la plaque portant les trois autres n’existe plus.

Une tête d’Aphrodite à Petworth en Angleterre et une tête d’Hermès au British Museum ont été attribuées à Praxitèle par les autorités. Il se pourrait cependant que ce soit plutôt l’œuvre de ses successeurs.

Si certaines statues peuvent être formellement identifiées comme étant l’œuvre de Praxitèle, il se trouve dans les musées de nombreuses statues d’Hermès, Aphrodite, Apollon, Dionysos, de satyres et de nymphes datant de cette époque qui possèdent des caractéristiques du style praxitélien. Quatre points peuvent être notés :

- 1. les statues suivent une ligne très flexible les partageant de haut en bas, leur donnant une expression de prélassement, c’est ce qu’on appelle la « ligne praxitélienne en S »,

- 2. elles sont réalisées dans la perspective d’être vues de face ou de dos plutôt que sur les côtés

- 3. les arbres, draperies et autres éléments habituellement supports des statues de marbre sont inclus dans la conception à la place d’y être étrangers et extérieurs

- 4. les visages sont représentés de trois-quarts.

Les sujets choisis par Praxitèle étaient soit des êtres humains soit des déités plutôt populaires, n’appartenant pas au sommet du panthéon. Ainsi il préférait Apollon, Hermès et Aphrodite à Zeus, Poséidon et Athéna. Ses statues les représentaient sous un aspect très humain. Pour ses Aphrodites, Praxitèle s’est souvent servi de Phryné (une célèbre courtisane), sa maîtresse, comme modèle. Il faut noter, d’ailleurs, que Praxitèle est le premier à utiliser le nu féminin comme type sculptural. Les représentations précédentes de la femme dans la sculpture grecque étaient figées, masculinisées. Au contraire, Praxitèle offre une image érotique et féminine de la femme, tandis que ses représentations masculines sont alanguies et efféminées.

Praxitèle et son école utilisaient principalement le marbre comme matériau, contrairement à leurs prédécesseurs qui lui préféraient le bronze. Pline écrit ainsi dans son Histoire naturelle : « Praxitèle fut heureux dans le marbre et lui doit surtout sa célébrité. » Le meilleur marbre provenait alors de Paros. Certaines des statues de Praxitèle ont été colorées par le peintre Nicias et étaient alors aux yeux du sculpteur encore plus belles. Praxitèle était très apprécié et de nombreux sculpteurs romains, particulièrement de l’époque impériale, ont copié ses statues. Ce qui nous reste de Praxitèle sont souvent ces copies, symboles de la célébrité de ce sculpteur exceptionnel.

Sources : www.wikipedia.org


Bibliographie


- L’art grec

L’Art grec
K. Papaioannou
Mazenod, 1975 (L’Art et les grandes civilisations ; 2)
REF art 709 ART 2
lecture et consultation sur place

L’univers des formes
3, Grèce classique 480-330 av. J.-C.

Pierre Demargne
4, Le Monde grec, 3000-50 av. J.C. Naissance de l’art grec
Gallimard
REF art 709 UNI
lecture et consultation sur place

Les Mythes dans l’art grec
Thomas H. Carpenter
Thames and Hudson, 1998 (L’Univers de l’art)
ART 704.947 CAR

L’Art grec
John Boardman
Thames & Hudson, 1989 (L’Univers de l’art)
ART 709.38 BOA

La Grèce archaïque
Ernst Homann-Wedeking
Albin Michel, 1983 (L’Art dans le monde)
ART 709.38 HOM

La Grèce classique
Karl Schefold
Albin Michel, 1983 (L’Art dans le monde)
ART 709.38 SCH

- Architecture grecque

Grèce : de Mycènes au Parthénon
Henri Stierlin
Taschen, 1997 (Architecture mondiale. L’antiquité)
ART 722.8 STI

Grecs et romains : l’architecture éternelle
Réal. Pierre Deparnay et Christophe Perez
CDM vidéo, 1995 (Civilisations du monde)
ART 722.7 DEP
VHS

Histoire mondiale de l’architecture
5, Architecture de l’antiquité. Proche et Moyen Orient, Egypte, Crète et Grèce

Berger-Levrault
REF art 720.9 HIS 5
lecture et consultation sur place

- Sculpture grecque

La Sculpture : le prestige de l’antiquité du VIIIe siècle avant J.-C. au Ve siècle après J.-C.
Philippe Bruneau
Skira, 1991 (Histoire d’un art)
REF art 733 BRU
lecture et consultation sur place

La Sculpture grecque archaïque
John Boardman
Thames and Hudson, 1994 (L’Univers de l’art)
ART 733 BOA

La Sculpture grecque classique
John Boardman
Thames and Hudson, 1995 (L’Univers de l’art)
ART 733 BOA

La Sculpture grecque du second classicisme
John Boardman
Thames and Hudson, 1998 (L’Univers de l’art)
ART 733 BOA

La Sculpture hellénistique
R.R.R. Smith
Thames and Hudson, 1996 (L’Univers de l’art)
ART 733 SMI

La Vénus de Milo, un mythe
Dimitri Salmon
Gallimard, 2000 (Découvertes)
ART 733 SAL

Aux origines de la peinture sur vase en Grèce : XIe siècle-VIe siècle av. J.-C.
John Boardman
Thames and Hudson, 1999 (L’Univers de l’art)
ART 738 BOA

Les Vases athéniens à figures noires
John Boardman
Thames and Hudson, 1996 (L’Univers de l’art)
ART 738 BOA

Les Vases athéniens à figures rouges
1, La période archaïque
2. La période classique

John Boardman
Thames and Hudson, 1997 (L’Univers de l’art)
ART 738 BOA

- Peinture grecque

La mythologie gréco-latine : à travers 100 chefs-d’oeuvre de la peinture
Marc Fumaroli, François Lebrette
Presses de la Renaissance, 2004
ART 704.947 FUM

- Nouveautés

Praxitèle
Alain Pasquier et Jean-Luc Martinez
Somogy : Musée du Louvre, 2007


100 chefs d’œuvre de la sculpture grecque au Louvre
Alain Pasquier et Jean-Luc Martinez
Somogy : Musée du Louvre, 2007

Version imprimable de cet article Imprimer

Rester connecté

Newsletter :


Votre navigateur n'accepte pas le Javascript ou bien votre Plugin Flash n'est pas à jour (version 7 minimum). C'est dommage, c'est plus joli avec...

Auditorium Médiathèque
L’Ecoute-aux-Portes Médiathèque    Forum Médiathèque    Galerie Médiathèque    Libris Café Médiathèque    Salle de réunion Médiathèque
Bibliothèque Mont-Valérien    Bibliothèque Renoir    Bibliothèque Les Mazurières    Tout public    Professionnel
Jeunes    Adultes    Exposition    Conférence    Rencontre-Débat
Atelier    Projection    Conte    Concert    Visite
Spectacle    Littérature    Art    Cinéma    Patrimoine
Sciences    Société    Histoire    Actualité    Jeunesse
Musique    Poésie    Théâtre    Philosophie    Photographie
Médiathèque    Bibliographie    Coup de coeur    Dossier