Accueil > Les collections > Bibliographies > Musique, Cinéma, Arts & Loisirs > Arts > Le temps d’une expo > Simon Hantaï (1922-2008)
Simon Hantaï (1922-2008)
Présentation et sélection bibliographique, juin 2013

En pratique

Exposition du 22 mai au 9 septembre 2013

Centre Georges Pompidou
Place Beaubourg - 75004 Paris
Tous les jours de 11h00 à 21h00 (sauf le mardi)

Consulter le site du Centre Georges Pompidou

L’exposition


La rétrospective Simon Hantaï proposée par le Centre Pompidou du 22 Mai au 9 Septembre 2013 nous entraîne dans l’univers particulier crée par le père de l’abstraction, qui a innové par son approche particulière de la peinture.

Ainsi, le Centre Pompidou a souhaité présenter l’œuvre de l’artiste dans un parcours chronologique qui renvoie aux diverses expérimentations de l’artiste : d’abord surréaliste, avec des peintures gestuelles et des peintures de signe dans les années 1950 - à l’instar de Femelle Miroir,1953 - l’artiste affiche une certaine liberté dans les années 1960 lorsqu’il dévoile "le pliage comme méthode".

En effet, Simon Hantaï se met à peindre à l’aveugle, en décidant de "jeter la couleur" sur une surface préalablement pliée, afin d’en extraire diverses formes et contrastes ; cette méthode particulière lui vaut les honneurs de Dominique Fourcade, qui explique que "La lumière a l’air de venir dans la couleur de par derrière, sur le mode d’un vitrail. En vérité, la couleur est la lumière !" Cette méthode lui doit le titre de plus grand coloriste du XXème siècle : à chaque série de peintures correspond un mode de coloration particulier, les plus connues étant Catamurons, 1963,  ?tudes, 1969, Blancs, 1973-1974, Tabulas, 1973-1982.

Enfin, l’artiste se fit connaître par ses performances dans les années 1990, alors qu’il s’était retiré de la scène artistique : en effet, l’artiste présente les Laissées, œuvres à part entière créées à partir de Tabulas, volontairement découpées par Hantaï...


Repères biographiques


1922-1951
Simon Hantaï naît le 7 décembre à Bia, près de Budapest. De 1942 à 1948, études à l’Ecole des beaux-arts de Budapest. Il arrive à Paris en septembre 1948. Dès 1949, il expérimente diverses techniques et réalise, à partir de 1951, ses premières oeuvres surréalistes.

1953-1957
1953 : Première exposition personnelle à la galerie de l’Etoile Scellée, présentée par André Breton. La période surréaliste s’achève en 1955, à la suite de l’exposition "Alice in Wonderland" à la Librairie-Galerie Kleber.
En 1955-1956, il réalise des peintures gestuelles exposées à la Galerie Kléber.
1957 : Manifestation autour de Siger de Brabant, Galerie Kléber, organisée par Georges Matthieu avec Hantaï.

1957-1959
Hantaï réalise des peintures à écritures et à petites touches. Fin 1958, il entreprend parallèlement deux toiles immenses, "Peinture (Ecriture rose)" et "A Galla Placidia" auxquelles il travaille pendant un an.

1960-1965
Premiers pliages. De 1960 à 1962, série des "Mariales" : Hantaï peint, sur la toile froissée de bord en bord les parties accessibles au pinceau. La toile est ensuite dépliée puis tendue. Ces peintures sont exposées à la Galerie Kléber en 1962.
1963 : série des "Catamurons". Le pliage ne concerne que la partie centrale des oeuvres.
1964 : la suite "Maman ! Maman ! dits La Saucisse", constituée à partir de pliages multiples d’une même forme ovoïde, sera plus tard appelée "Panses".

1966-1968
La famille Hantaï s’installe à Meun près de Fontainebleau. Il est maintenant naturalisé français. En 1967, série des "Meuns" : le toile nouée aux quatre angles, et en son centre, est recouverte d’une peinture le plus souvent monochrome.

1969
Série des "Etudes" dédiées à Pierre Reverdy, toiles monochromes et régulièrement pliées.

1972-1973
Série des "Blancs", la surface non peinte prend désormais le pas sur la surface colorée. Hantaï utilise désormais beaucoup les couleurs acryliques.

Manteau de la Vierge (Mariale - 1963)1973-1979
Premières "Tabulas", quadrillées par des noeuds réguliers, produisant des carrés (ou rectangles) peints d’une couleur unique et séparés par des blancs en réserve.
En 1976, exposition rétrospective au Musée National d’Art Moderne. Hantaï cesse de peindre pendant trois ans et demi. Durant l’été, Jean-Michel Meurice réalise, à Meun, le film "Simon Hantaï ou les silences rétiniens".
En 1979, il s’installe de nouveau à Paris.

1980-1985
Deuxième série des "Tabulas". En 1980, Hantaï est Grand Prix national des arts plastiques. En 1981, exposition au Capc de Bordeaux avec des "Tabulas" de très grandes dimensions. En 1982, il représente la France à la 40ème Biennale de Venise avec un ensemble de "Tabulas" ; exposition de "Tabulas lilas" à la Galerie Jean Fournier, à la suite de laquelle il se retire de la vie publique.
Entrée de "Peinture (Ecriture rose)" au Musée national d’art moderne en 1985.

1995
Hantaï découpe et recadre certains éléments des grandes "Tabulas", donnant lieu à une nouvelle série intitulée "Laissées".

1997-1999
Importante donation au Musée d’art moderne de la ville de Paris qui comprend notamment "A Galla Placidia". Hantaï met fin à la réserve qu’il s’imposait depuis 1982. En 1998, exposition "Laissées et autres peintures" à l’espace Renn, Paris, puis en 1999, ensemble des pliages présenté à Münster.

2001-2008
En 2001, à l’occasion de l’exposition "Les fables du lieu" au fresnoy, Simon Hantaï fait réaliser des impressions numériques sur toile dites "Suaires" à partir de "Tabulas Lilas". En 2003, il fait également une donation au Centre Pompidou.
Le 12 septembre 2008, mort de Simon Hantaï à son domicile parisien.

Simon Hantaï et ses "Tabulas"


A lire


Simon Hantaï : catalogue de l’exposition
Centre Georges Pompidou
ART 759.065 HAN

Ressources numériques


Version imprimable de cet article Imprimer

Rester connecté

Newsletter :


Votre navigateur n'accepte pas le Javascript ou bien votre Plugin Flash n'est pas à jour (version 7 minimum). C'est dommage, c'est plus joli avec...

Auditorium Médiathèque
L’Ecoute-aux-Portes Médiathèque    Forum Médiathèque    Galerie Médiathèque    Libris Café Médiathèque    Salle de réunion Médiathèque
Bibliothèque Mont-Valérien    Bibliothèque Renoir    Bibliothèque Les Mazurières    Tout public    Professionnel
Jeunes    Adultes    Exposition    Conférence    Rencontre-Débat
Atelier    Projection    Conte    Concert    Visite
Spectacle    Littérature    Art    Cinéma    Patrimoine
Sciences    Société    Histoire    Actualité    Jeunesse
Musique    Poésie    Théâtre    Philosophie    Photographie
Médiathèque    Bibliographie    Coup de coeur    Dossier