Accueil > Les collections > Bibliographies > Musique, Cinéma, Arts & Loisirs > Cinéma > Stanley Kubrick
Stanley Kubrick
Présentation et filmographie, mai 2011

Repères biographiques


  • Stanley Kubrick est né dans le Bronx, à New York, le 26 juillet 1928. Dès l’âge de 13 ans, il se passionne pour le jazz, les échecs, et la photographie, par l’intermédiaire d’un cadeau de son père physicien : son premier appareil photo. A l’âge de 17 ans, alors lycéen, il vend des photos à des magazines américains, et se fait embaucher comme photographe. Ce travail lui permet de voyager à travers les  ?tats-Unis, et de s’initier aux principes fondamentaux de son nouvel intérêt : la réalisation de films. En 1951, devenu alors photographe le plus célèbre des USA, il tourne son premier court métrage, il est à la fois réalisateur, scénariste, cameraman et éditeur.

    Malheureusement, ces premiers courts et longs métrages connaissent des échecs commerciaux salués toutefois par la critique. Son film suivant, Paths of Glory, avec Kirk Douglas, qui démythifie les héros de la guerre de 14 bénéficie cette fois ci d’un grand succès commercial.

  • En 1962, il part pour l’Angleterre où il achète les droits du roman de Vladimir Nabokov, Lolita, l’Angleterre est alors une terre de prédilection pour le film et évite la censure américaine. C’est d’ailleurs au Royaume-Uni que sera tourné et produit par Kubrick lui-même, pour gagner plus de liberté sur les tournages, Dr Strangelove (1964) ou How I learned to stop worrying and love the Bomb, qui dénonce l’instrument principal de la guerre froide : l’arme nucléaire.
  • En 1968, Il enchaîne avec 2001 : A Space Odyssey, en 1968, qu’il a co-écrit avec l’écrivain Arthur C. Clarke. Ce film épique, véritable monument de la Science-Fiction, retrace la confrontation de l’homme et d’une intelligence supérieure. Il remportera l’Oscar des meilleurs effets spéciaux pour ce film (le seul de sa carrière). Ce film valorise le genre de la Science-Fiction et innove non seulement par la révolution des techniques employées, mais par des musiques immenses et grandioses.
  • En 1971, il tourne l’un des plus grands films de sa carrière :A Clockwork Orange, d’après le roman d’Anthony Burgess. Ce film retrace l’histoire d’Alex, un jeune anglais passionné par l’extrême violence et la musique classique (Beethoven, 9ème Symphonie). Ce film a hautement choqué la société de l’époque, tant il montre à l’écran des scènes impressionnantes, et est considéré comme le plus controversé de Kubrick.
  • En 1975, Création de Barry Lyndon, un drame en costumes qui est aux antipodes d’Orange Mécanique. Œuvre monumentale éclairée à la bougie pour certaines scènes d’intérieur, Barry Lyndon est une référence incontournable du film historique.
  • Fin 1970, Kubrick reprend contact avec Jack Nicholson pour Shining, un film d’horreur basé sur le roman de Stephen King. Puis, il tourne Full Metal Jacket, en 1987, un film de guerre, qui dénonce à la fois l’intervention au Vietnam ainsi que l’entraînement des soldats visant à les transformer en machines à tuer.
  • Stanley Kubrick est mort le 7 mars 1999, deux jours après avoir achevé son dernier film, Eyes Wide Shut, une sorte de thriller psychologique et érotique, à propos de la jalousie et de l’obsession sexuelle, avec en vedette le couple Cruise-Kidman.


Début article



L’exposition


Le fonds d’archives de Kubrick renferme de nombreux et précieux documents de travail : scénarios, correspondances, documents de recherches, photos de tournages, costumes et accessoires. L’exposition, film après film, en incluant les projets non aboutis (le Napoléon, que Kubrick envisageait de réaliser, ou encore son film sur les camps, Aryan Papers), permet d’entrer dans l’envers du décor et de mieux comprendre les intentions narratives et techniques de celui qui fut un véritable démiurge du cinéma mondial, à la fois secret et fascinant.

Cinémathèque Française

Du 23 mars au 31 juillet 2011
51 rue de Bercy
75012 Paris


Lundi, mercredi à vendredi de 12h à 19h
Nocturne le jeudi jusqu’à 22h.




Début article



Filmographie


















  • L’Ultime razzia (1956) avec Sterling Hayden, Coleen Gray, Vince Edwards
  • Les Sentiers de la gloire (1957) avec Kirk Douglas, Ralph Meeker, Adolphe Menjou
  • Spartacus (1960) avec Kirk Douglas, Laurence Olivier, Jean Simmons
  • Dr Folamour (1964) avec Peter Sellers, George C. Scottt, Sterling Hayden
  • 2001 : l’odyssée de l’espace (1968) avec Keir Dullea, Gary Lockwood, William Sylvester
  • Orange mécanique (1971) avec Malcolm McDowell, Patrick Magee, Michael Blates
  • Barry Lyndon (1975) avec Ryan O’Neal, Marisa Berenson, Patrick Magee
  • Shinning (1980) avec Jack Nicholson, Shelley Duval, Scatman Crothers
  • Full metal jacket (1987) avec Matthew Modine, Adam Baldwin, Vincent D’Onofrio
  • Eyes Wide Shut (1999) avec Tom Cruise, Nicole Kidman, Sydney Pollack


Début article



Etudes autour du réalisateur


Le Cinéma de Stanley Kubrick
Norman Kagan
Ramsay 1987
CIN 791.430 97 KUB

Stanley Kubrick, un poète visuel (1928-1999) : filmographie complète
Paul Duncan
Taschen 2003
CIN 791.430 97 KUB


Début article

Version imprimable de cet article Imprimer

Rester connecté

Newsletter :


Votre navigateur n'accepte pas le Javascript ou bien votre Plugin Flash n'est pas à jour (version 7 minimum). C'est dommage, c'est plus joli avec...

Auditorium Médiathèque
L’Ecoute-aux-Portes Médiathèque    Forum Médiathèque    Galerie Médiathèque    Libris Café Médiathèque    Salle de réunion Médiathèque
Bibliothèque Mont-Valérien    Bibliothèque Renoir    Bibliothèque Les Mazurières    Tout public    Professionnel
Jeunes    Adultes    Exposition    Conférence    Rencontre-Débat
Atelier    Projection    Conte    Concert    Visite
Spectacle    Littérature    Art    Cinéma    Patrimoine
Sciences    Société    Histoire    Actualité    Jeunesse
Musique    Poésie    Théâtre    Philosophie    Photographie
Médiathèque    Bibliographie    Coup de coeur    Dossier