Accueil > Les collections > Bibliographies > Musique, Cinéma, Arts & Loisirs > Coups de coeur > Une Affaire de Goût (Février 2011)
Une Affaire de Goût (Février 2011)
Aimerez-vous aussi ?

Retrouvez chaque mois nos coups de cœur Musique, Cinéma, Arts et Loisirs, pour vous guider dans la plénitude des sorties et vous faire découvrir les livres, CD et DVD qui nous ont le plus marqués. Laissez-vous tenter !







Survoler les vignettes... Cliquer pour les détails.

Urban spirit / Diogal Sahko (Musique du monde) Sur les rails / Roxane Krief (chanson française) Haïku / Don Ellis (Jazz) Pacific street / Pale Fontain (Pop Rock) Sappho et son temps / Conrad Steinmann (Musique classique)






Femmes du Caire / Yousry Nasrallah (Cinéma) Les Grands traités de peinture / Karim Ressouni-Demigeux (Arts) 30 super déguisements pour les enfants / Deborah House (Loisirs : travaux d'aiguilles) Montagne / Yves Ballu (Loisirs : sport) Marco, étoile filante / Bertrand Delapierre (Loisirs : sport)












Urban spirit / Diogal Sahko (Musique du monde)
Urban spirit
Diogal SAKHO
Harmonia Mundi, 2010
MUS 017.2 SAK

Diogal Sakho est un jeune lébou (ethnie de pêcheurs du littoral sénégalais) qui s’est passionné pour la musique en suivant un oncle musicien. Disque après disque, il peaufine son univers, une folk apatride. Diogal Sakho possède un timbre des plus pudiques et de sa voix de songwritter il partage avec nous sa vision du monde, souvent à mots doux, parfois en élevant la voix.

Si les précédents albums de Diogal Sakho avaient une saveur iodée, c’est parce qu’ils étaient parcourus de cette brise légère qui frôle le littoral sénégalais : fidèle à sa tradition lébou, Diogal chantait la mer. Urban spirit quitte un peu plus les rivages africains pour célébrer la ville et ses courants d’airs, mais aussi les valeurs simples qui font l’homme : l’eau, la solidarité, l’amour. Doué d’une voix tour à tour caressante et envoûtante, il est aussi un compositeur capable de toucher en plein cœur, comme sur le morceau d’ouverture reer : les cordes graciles d’un violoncelle y accompagnent en toute intimité son chant des plus sensibles, au diapason de ce qui ressemble à une quête d’identité. Naturel et inspiré, ce CD vous émouvra.

Un CD choisi et conseillé par Denise.


Haut de page



Sur les rails / Roxane Krief (chanson française) Sur les rails
Roxane KRIEF
RKJR Productions, 2009
MUS 099 KRI

Une chanteuse originaire de Rueil-Malmaison qui en plus a un jolie brin de voix, on ne pouvait raisonnablement pas passer à coté. Elle chante en français des chansons qu’on aime écouter autant pour les textes que pour les mélodies. Car Roxane Krief n’aime pas chanter pour ne rien dire. Elle s’inspire des nouvelles du matin pour créer des textes mordants et incisifs. Et pour la musique, même traitement de faveur : précision, couleur et simplicité sont les mots clefs de ses compositions.

 ?lue lauréate du Prix Pierre Delanoë en 2008 et du Fair en 2009, parrainée par Francis Cabrel, elle signe ici un très joli premier album intitulé Sur les rails. Prenez le train en marche et profitez bien du voyage !

Un CD choisi et conseillé par Marianne.

Haut de page



Haïku / Don Ellis (Jazz) Haïku
Don ELLIS
MPS, 1973
MUS 1 ELL 90

Ecouter un extrait Ecouter

Produit en 1973 par un Don Ellis alors à son zénith créatif, cet hymne à la nature suspend des passerelles entre jazz, musique classique et poésie. Il témoigne de la fascination du trompettiste new-yorkais pour la culture et les philosophies extrême-orientales très en vogue ces années-là.

Pari audacieux puisque risquant l’écartèlement entre le minimalisme austère de la forme à 17 pieds qu’impose l’écriture du haïku et la luxuriance d’un double orchestre combo jazz de 8 intervenants et d’un ensemble à cordes de 15 musiciens. Mais pari remporté : l’arrangeur prodige, qui signa, entre autres, la musique du film French connection, séquence un voyage rythmé par les saisons, de la fonte des neiges jusqu’à un orage d’été, en passant par la chute des feuilles et une nuit étoilée. Le lyrisme de la partition d’Ellis reste inégalé à ce jour.

Un CD choisi et conseillé par Grégory.


Haut de page



Pacific street / Pale Fontain (Pop Rock) Pacific street
THE PALE FOUNTAINS
Virgin, 1984
MUS 2 PAL 20

Ecouter un extrait >Ecouter

Début des années 1980, le synthétiseur froid et bien souvent tristounet est à son apogée. Les groupes et les critiques en rajoutent une couche à chaque nouvelle année : new wave, cold wave, dark wave... Débarquent à ce moment Michael Head et ses Pale Fountains pour ce qui sera une leçon magistrale de pop music hélas complètement incomprise par le public de l’époque.

Au lieu de s’enfermer dans un petit monde dépressif, la musique des Pale Fountains est exubérante et volontaire et les guitares très présentes. Mais ce qui fait la splendeur des morceaux de Pacific Street, leur premier album, ce sont les mélodies imparables, les orchestrations fignolées, les cuivres invités à juste titre et la voix soul du leader. Après deux albums indispensables mais totalement ignorés et surtout de gros problèmes de drogues dans le groupe, les Pale Foutains se sépareront en laissant un goût légèrement amer à leurs admirateurs.

Un CD choisi et conseillé par Grégory.


Haut de page



Sappho et son temps / Conrad Steinmann (Musique classique) Sappho et son temps (Sappho and her Time)
Conrad STEINMANN
Deutsche Harmonia Mundi, 2010
MUS 300 SAP

Ecouter un extrait Ecouter

Cet enregistrement rassemble des créations musicales de Conrad Steinmann à partir d’œuvres de musique de l’Antiquité grecque du VIe siècle avant J.C., d’après les poèmes de la célèbre poétesse grecque Sappho, sur instruments d’époque. C’est Conrad Steinmann lui-même qui dirige l’Ensemble Melpomen, spécialisé dans l’exploration de la musique de la Grèce antique. Ce sont les grands connaisseurs du genre. L’amour est le thème principal de l’album. Les airs sont interprétés par la soprano Arianna Savall et le ténor Giovanni Cantarini.

Dépaysement garanti mais pas trop brutal. Tantôt bucoliques, tantôt cristallins, les chanteurs réussissent à nous embarquer pour finalement toucher au but : la poésie de Sappho et Anacréon, premiers monuments de la sensibilité individuelle, premières blessures « ineffaçables » de l’amour.

Un CD choisi et conseillé par Cécile.


Haut de page



Femmes du Caire / Yousry Nasrallah (Cinéma) Femmes du Caire
réal. de Yousry NASRALLAH ; avec Mona ZAKI, Mahmoud HEMIDA, Hassan EL RADDAD
Pyramide, 2010
CIN F NAS

Voir la bande annonce Bande annonce

Le Caire, de nos jours. Une jeune journaliste égyptienne, mariée à un chroniqueur en passe d’être promu à un poste important, anime un talk show politique assez controversé. Pour réussir dans son ascension politique et journalistique, son mari lui demande de produire des émissions plus légères pour ne pas attirer les foudres du monde politique ou religieux. Peine perdue, le succès de son émission est tel qu’il fait des vagues, car il parle de la vie des égyptiens.

Sous les traits d’un couple très léger, très beau, très contemporain, le message est clair, c’est l’analyse du monde égyptien qui est faite très finement par le regard d’une femme combative, assoiffée de féminisme. Le pouvoir, la politique, l’argent donnent une image de la société égyptienne sans détour, sans voile mais sans voyeurisme. La manière de filmer donne un film assez populaire dans sa construction, dans sa forme, mais sans oublier la référence au cinéma réaliste.

Un film choisi et conseillé par Pascale.


Haut de page



Les Grands traités de peinture / Karim Ressouni-Demigeux (Arts) Les Grands traités de peinture
Choisis et commentés par Karim RESSOUNI-DEMIGUEUX
Beaux-Arts éditions, 2010
ART 701.1 GRA

Des écrits de Vitruve et Pline l’Ancien aux déclarations de Rothko ou Warhol, en passant par les traités de Léonard de Vinci, Vasari, Dürer, Rubens ou Signac, cette anthologie illustrée rend enfin accessibles les textes essentiels pour comprendre les évolutions théoriques et techniques de la peinture au cours des siècles. Elle révèle notamment les secrets d’atelier de Cennini, explique les théories de la perspective d’Alberti ou les recherches sur la couleur de Goethe, et expose le débat sur le dessin et la couleur auquel participèrent Le Brun et Champaigne au XVIIe siècle, et plus tard Ingres et Delacroix. De nombreuses analyses de tableaux permettent en outre de saisir les magnifiques leçons de Piero della Francesca, Poussin, Kandinsky, Picasso...

Entre chefs-d’oeuvre et grands écrits sur l’art, cet ouvrage, qui constitue une bibliothèque idéale de l’histoire de l’art, lève le voile sur les mystères et les secrets de la peinture. Une mise en page claire et dynamique, richement illustrée ; les textes sont agrémentés de commentaires replaçant l’extrait et l’auteur dans son contexte : une excellente entrée en matière pour découvrir les textes essentiels de la peinture.

Un livre choisi et conseillé par Béatrice.


Haut de page



30 super déguisements pour les enfants / Deborah House (Loisirs : travaux d'aiguilles) 30 super déguisements pour les enfants
Déborah HOUSE
Le courrier du livre, 2007
LOI 746.9 HOU

Mardi gras approchant, vous aurez peut-être envie de confectionner pour vos enfants de drôles de déguisements : épouvantail, abeille butineuse, indien d’Amérique, fée et farfadet... Ils se transformeront sous vos yeux en petits personnages facétieux.

Avant de vous lancer, vous trouverez en introduction les rudiments de la confection de costumes (savoir prendre les mensurations de votre enfant, choisir votre tissu et maîtriser les points de base de la couture). Et pour que ces déguisements soient aussi amusants à fabriquer qu’à porter, des conseils intitulés « Quand les petits s’y mettent » ponctuent le livre, pour que la création se fasse en famille !

Un livre choisi et conseillé par Marianne.


Haut de page



Montagne / Yves Ballu (Loisirs : sport) Montagne
Yves BALLU
Arthaud, 2010
LOI 796.522 BAL

De loin, on admire les montagnes. De près, la montagne est un miroir dans lequel se réfléchit la folie des hommes qui l’ont rêvée. Et ces images d’hommes, braves ou terrorisés, vainqueurs ou victimes, émerveillés, intimidés, subjugués... constituent le témoignage bouleversant d’une double aventure humaine : l’exploration des montagnes et de leurs sommets par l’homme, et la découverte de l’homme et de ses propres limites à travers la montagne.

Au détour de quelque trois cents documents, pour la plupart inédits - photographies, gravures, affiches, cartes postales - ce livre est un voyage à travers deux cents ans d’histoire de la montagne, depuis les premières explorations du mont Blanc au 18e siècle par des ascensionnistes en habits de soie, jusqu’à la conquête des grandes faces nord dans les années 1930 au terme d’une compétition acharnée, en passant par la naissance des sports d’hiver et le développement du tourisme alpin dans les « belles années », celles où les femmes pratiquaient le ski en robe, et où les « voyageurs » endimanchés posaient sur la « Mer de Glace » dans des chaussons de laine pour éviter les glissades. Voici un superbe recueil de photographies, de textes sur la montagne et son histoire avec les hommes. Richement illustré, il plaira aussi bien à l’amateur de photos qu’ à l’amateur de montagne.

Un livre choisi et conseillé par Frédérique.


Haut de page



Marco, étoile filante / Bertrand Delapierre (Loisirs : sport) Marco, étoile filante (DVD)
Réalisé par Bertrand Delapierre
Migoo productions, 2008
LOI 796.522 MAR

Voir la bande annonce Voir l’extrait n°1 ; Voir l’extrait n°2

8 Septembre 2002, altitude 8848 mètres, oxygène rare, la tête frôlant déjà le ciel et le snowboard chaussé, Marco Siffedi 23 ans, s’élance du sommet de l’Everest, dans le couloir du Horbein et ses pentes à 50 degrés. Un an plus tôt, Marco y réalisait déjà la première descente de la montagne en snowboard, mais il restait un autre couloir... plus direct... Pourtant, ce jour-là, au sommet du toit du monde, sa trace se perd...

Dans un pur style mêlant l’extrême et l’ivresse jubilatoire, Marco impose son « ride » entre glisse et alpinisme. Malgré ses cheveux platine et ses pantalons baggy, le jeune homme était atypique dans le milieu de la glisse : il rejetait les sponsors, préférant financer les expéditions grâce à ses économies, et refusait de participer aux compétitions car il voulait la montagne pour seul juge. Il s’était attiré le respect des alpinistes, d’ordinaire méfiants envers les surfeurs. Mais Marco connaissait les risques : la montagne lui avait pris son frère et son meilleur ami ; l’exploit, disait-il, c’est d’arriver vivant en bas.
Bertrand Delapierre, son compagnon de cordée, nous ouvre ses archives et livre ici le portrait d’un jeune homme d’exception, apprécié de tous, loin des clichés des films de glisse. Un superbe hommage et un beau film pour les amateurs de pentes extrêmes.

Un DVD choisi et conseillé par Frédérique.


Haut de page

Version imprimable de cet article Imprimer

Rester connecté

Newsletter :


Votre navigateur n'accepte pas le Javascript ou bien votre Plugin Flash n'est pas à jour (version 7 minimum). C'est dommage, c'est plus joli avec...

Auditorium Médiathèque
L’Ecoute-aux-Portes Médiathèque    Forum Médiathèque    Galerie Médiathèque    Libris Café Médiathèque    Salle de réunion Médiathèque
Bibliothèque Mont-Valérien    Bibliothèque Renoir    Bibliothèque Les Mazurières    Tout public    Professionnel
Jeunes    Adultes    Exposition    Conférence    Rencontre-Débat
Atelier    Projection    Conte    Concert    Visite
Spectacle    Littérature    Art    Cinéma    Patrimoine
Sciences    Société    Histoire    Actualité    Jeunesse
Musique    Poésie    Théâtre    Philosophie    Photographie
Médiathèque    Bibliographie    Coup de coeur    Dossier