Accueil > Les collections > Bibliographies > Musique, Cinéma, Arts & Loisirs > Coups de coeur > Une Affaire de Goût (Mars 2011)
Une Affaire de Goût (Mars 2011)
Aimerez-vous aussi ?

Retrouvez chaque mois nos coups de cœur Musique, Cinéma, Arts et Loisirs, pour vous guider dans la plénitude des sorties et vous faire découvrir les livres, CD et DVD qui nous ont le plus marqués. Laissez-vous tenter !





Survoler les vignettes... Cliquer pour les détails.

Koes bersaudara / Koes bersaudara (Musiques du monde) Free your mind : the 700 west sessions / Amnesty (Soul) Thorn in Mrs Rose's side, Children of light / Biff Rose (Pop Rock) Spanische Liebeslieder op.138 / Robert Schumann (Musique classique) La Musique de Paris dernière : volume 7 (Compilation)





Amorosa Soledad / réal. par Martin Carranza et Victoria Galardi (Cinéma) La Grande mosquée des Omeyyades : Damas / Gérard Degeorge (Arts) Comment dessiner la mode : bases et techniques / Naoki Watanabe (Loisirs : mode) Le Rire de résistance : vol. 1 & 2 / Jean-Michel Ribes (Loisirs : humour) Echanger sa maison : le nouvel esprit du voyage / Pascale Senk & Martin Rubio (Loisirs : tourisme)












Koes bersaudara / Koes bersaudara (Musiques du monde) Koes bersaudara
Koes BERSAUDARA
Sublime Frequencies, 1967
MUS 037.1 BER

Koes bersaudara est un groupe de garage-rock indonésien des années 60, emprisonné pour avoir osé chanter les Beatles. Réunis sur cette compilation attendue, leurs deux disques datés de 1967 The Guilties et Djadikan Aku Domba Mu sont considérés par les amateurs et musicologues indonésiens comme de purs chef-d’oeuvres de rock psyché-garage.
Suite à un emprisonnement et un changement au sein de ses membres en 1968, le groupe se réintitule Koes Plus et devient l’orchestre indonésien le plus populaire des années 70.

Chantés pour la plupart en indonésien, les morceaux sont sous haute influence des groupes pop anglais et américains de l’époque, et sont vraiment de bonne qualité. Exotiques, dansants et particulièrement rythmés. Livret très complet retraçant leur carrière et le contexte politique des années 60.

Un CD choisi et conseillé par Denise.

Haut de page



Free your mind : the 700 west sessions / Amnesty (Soul) Free your mind : the 700 west sessions
AMNESTY
Now Again ; Enr, 1973
MUS 180 AMN

Ecouter un extrait Ecouter

Si vous aimez le funk, le vieux, le vraiment bon, celui des années 70, vous partagez la même vision que Eothen Alapatt ! Qui ? Egon, de son pseudonyme, le manager de Stones Throw a déniché pour vous des enregistrements du groupe Amnesty, qui n’ont malheureusement jamais été publiés. Et qui méritent définitivement d’être entendus par toute personne ayant un intérêt pour ce type de musique.

On parle de 10 chansons, le fruit d’un groupe de huit excellents musiciens (batterie, basse, guitare, saxophone, trompette, percussions, claviers et voix). On cite parmi leurs influences les Earth Wind & Fire et Parliament/Funkadelic. Que dire d’autre qu’il est totalement approprié d’utiliser le terme « vintage », de rajouter ultra devant et d’avancer qu’il s’agit d’un excellent moment de funk underground comme seuls les afro-américains en avaient le secret à l’époque.

Un CD choisi et conseillé par Grégory.

Haut de page



Thorn in Mrs Rose's side, Children of light / Biff Rose (Pop Rock) Thorn in Mrs Rose’s side / Children of light
BIFF ROSE
Water ; Enr, 1968 & 1969
MUS 2 ROS

Biff Rose est un trublion hélas un peu oublié des manuels du rock. The thorn in Mrs Rose’s side et Children of light, ses deux disques sortis à la fin des années 60, sont pourtant deux petits chef d’œuvres obscurs de songwriting et d’humour. Entre influences cabaret et chansons populaires des années 40, le pianiste originaire de la Nouvelle Orléans y développe un style un rien maniéré et y distille un humour satirique (dont certains sujets peuvent certes passer aujourd’hui comme bien anodins, mais tout cela reste à remettre dans le contexte).

Une chose est certaine, ces deux disques auront à l’époque au moins reçu l’attention toute particulière d’un jeune chanteur anglais se cherchant encore un peu, David Bowie. Ce dernier reprendra en effet sur Hunky Dory, le titre Fill Your Heart de manière assez respectueuse et en empruntant les même intonations de voix. Il jouera aussi fréquemment en concert, à la même époque, le titre Buzz The Fuzz aussi issu du premier album de Biff Rose.  ?tonnamment, alors que Bowie n’a jamais hésité à citer ses influences pour les remettre en lumière (Lou Reed, Iggy Pop, etc …), Biff Rose ne semble jamais avoir pu tirer parti de cet hommage pour le moins considérable.

Un CD choisi et conseillé par Grégory.

Haut de page



Spanische Liebeslieder op.138 / Robert Schumann (Musique classique) Spanische Liebeslieder op.138
Robert SCHUMANN
Harmonia Mundi, 2010
MUS 3 SCH 31

Ecouter un extrait Ecouter

Les Lieder de Schumann pour voix seule sont un enchantement. L’imitation pour le moins libre d’une sorte de couleur locale espagnole qui unit les deux cycles des opus 74 et 138 les ensoleille d’autant plus. A côté d’accompagnements qui rappellent la guitare et de rythmes de boléro insérés çà et là, on trouve également d’autres nuances, d’autres teintes, des réminiscences des csardas hongroises, par exemple, ou encore des échos du Volkslied allemand.

Les petits poèmes amoureux qui servent de base à ces magnifiques Lieder se prêtaient à merveilles à la saveur d’une musique "hispanisante", bien que chantée en allemand, et teintée des couleurs d’Europe centrale. Nettement plus intime, le Minnespiel op.101 nous fait basculer du romanesque au grand romantisme. Un disque irrésistible !

Un CD choisi et conseillé par Cécile.

Haut de page



La Musique de Paris dernière : volume 7 (Compilation) La Musique de Paris dernière : volume 7
Choisie par Béatrice ARDISSON
Ardisong, 2009
MUS 565 MUS 7

Ecouter un extrait Ecouter

Monsieur derrière la caméra, Madame derrière le jukebox. C’est ainsi que ça se passe chez les Ardisson. Béatrice Ardisson est en effet une redoutable découvreuse de talents, avec en ligne de mire la bande son de Paris Dernière, l’émission créée par son mari. La musique y est depuis toujours composée de reprises innovantes.

Au fil des ans, la série de compil est devenue culte : déjà six opus, tous plus originaux les uns que les autres. La renommée aidant, certains artistes en sont venus à créer des titres inédits exprès pour la Musique de Paris Dernière. Face à cet engouement, un site Internet a même été créé pour que les musiciens puissent y déposer leur maquette. Béatrice Ardisson y a puisée sa sélection, pour un volume 7 tout aussi réussi que les précédents !

Un CD choisi et conseillé par Marianne.

Haut de page



Amorosa Soledad / réal. par Martin Carranza et Victoria Galardi (Cinéma) Amorosa Soledad
réalisé par Martin CARRANZA et Victoria GALARDI ; avec Ines ELFON, Nicolas PAULS, Fabian VENA
Chrysalis, 2009
CIN F CAR

Voir la bande annonce Bande annonce

Une rupture sentimentale et la vie de Soledad bascule, elle change le tracé de sa vie en se disant qu’elle restera célibataire pendant quelques années pour se connaître et surtout être indépendante des hommes. Mais peine perdue, tout ne tourne pas comme elle l’entend. Hypocondriaque, elle a besoin de se rassurer.

Une jolie histoire mélancolique et douce, sur la vie de la jeunesse argentine assez fortunée, interprétée par une jeune actrice lumineuse. On s’attache à cette jeune femme perdue en entrant directement dans son intimité. Le décor est planté : l’être humain, les regards, les gestes qui nous content sa vie. Une nouvelle facette du cinéma argentin à découvrir, intimiste et attachant.

Un film choisi et conseillé par Pascale.

Haut de page



La Grande mosquée des Omeyyades : Damas / Gérard Degeorge (Arts) La Grande mosquée des Omeyyades : Damas
Gérard DEGEORGE
Imprimerie nationale, 2010
ART 726.2 DEG

Edifiée par le sixième calife omeyyade, le conquérant al-Walid (705-715), pour la plus grande gloire de l’Islam, de la dynastie et de sa personne, sur l’emplacement d’un ancien temple païen, la grande mosquée fut d’emblée considérée comme l’une des merveilles du monde.
Cette universelle admiration tient d’abord à l’ampleur de ses dimensions et à l’audace de sa conception architecturale : l’immense salle de prière, désormais séparée de la cour par une façade monumentale, adopte le plan basilical d’inspiration antique et se développe de part et d’autre d’un « transept » médian, déployant ses colonnes de marbre à chapiteaux corinthiens, reliés par des arts outrepassés, selon la tradition de Byzance. La coupole à tambour octogonal, les trois minarets, la cour pavée de marbre blanc, les portes ouvragées... tout porte la marque d’un grandiose dessein.

Mais la merveille des merveilles ce sont les mosaïques. En grande partie détruites par l’incendie de 1893, elles ornaient originairement les murs de la salle des prières et des vestibules, les murs de fond des portiques ainsi que tous les piliers. La richesse chromatique, incluant une gamme de quarante tons – douze verts, neuf bleus, cinq violets, plusieurs tons d’or et d’argent -, est accentué par les incrustations de nacre illustrant la lumière symbolique des lampes, omniprésentes dans le décor. L’univers entier est représenté en ce lieu qui s’affirme le centre du monde.

Découvrons après cette présentation alléchante, le livre érudit de Gérard Degeorge. Un livre de splendeurs, comme les éditions de l’Imprimerie nationale savent en créer.

Un livre choisi et conseillé par Béatrice.

Haut de page



Comment dessiner la mode : bases et techniques / Naoki Watanabe (Loisirs : mode) Comment dessiner la mode : bases et techniques
Naoki WATANABE
Dessain et Tora, 2009
LOI 746.92 WAT

C’est en dessinant et en testant les modèles sur papier que les stylistes développent leurs idées et leur donnent forme. Une fois les bases acquises et avec de l’entraînement, vous serez vous aussi capable de dessiner en exprimant votre propre style.

Naoki Watanabe, enseignante à la célèbre école de mode Kuwasawa Design de Tokyo, vous livre ici ses secrets pour réaliser des dessins de mode. Elle propose une méthode progressive efficace, accompagnée de très nombreux exercices pour apprendre à concevoir le vêtement et maîtriser les techniques de mise en couleurs (outils et matériel, motifs, rendus de matières, techniques avec ordinateur). N’ayez plus peur de vous lancer, vos propres créations ne demandent qu’à naître sur papier !

Un livre choisi et conseillé par Marianne.

Haut de page



Le Rire de résistance : vol. 1 & 2 / Jean-Michel Ribes (Loisirs : humour) Le Rire de résistance
Volume 1 : de Diogène à Charlie hebdo / Volume 2 :de Plaute à Reiser

Jean-Michel RIBES
TTM, 2007 / Beaux-arts édition, 2010
LOI 847 RIB 1
LOI 847 RIB 2

Deux livres passionnants sur ceux qui font du rire une arme de résistance. Héros ou inconnus, d’hier ou d’aujourd’hui, tous ont en commun cette attitude libertaire et joyeuse qui a su s’opposer aux dictatures de la réalité par un rire éclatant.

Au fil de cet abécédaire se mêlent des articles (sur Woody Allen, les huîtres ou le cheval de Troie…), des citations, des icônes (Ambrose Bierce, Chaval ou Satie…), des dossiers (le rire panique, les fous du rois, Hara Kiri, la mort…) et des « secours », conseils à suivre d’urgence en cas d’overdose du sérieux…Ecrivains, philosophes, politiques, plasticiens, comédiens, cinéastes… Ils sont nombreux à avoir témoigné dans ce livre leur attachement à cet esprit de liberté qui résiste à toute bien-pensance. A découvrir sans modération !

Deux livres choisis et conseillés par Frédérique.

Haut de page



Echanger sa maison : le nouvel esprit du voyage / Pascale Senk & Martin Rubio (Loisirs : tourisme) Echanger sa maison : le nouvel esprit du voyage
Pascale SENK et Martin RUBIO
Equateurs, 2010
LOI 914 HEB

Avez-vous déjà songé à partir en vacances sans qu’il vous en coûte un centime, sauf le prix de votre billet d’avion ? La pratique de l’échange de maisons, démarrée dans les années 50 avec des catalogues papiers, fait aujourd’hui de plus en plus d’adeptes grâce au développement d’Internet, aux répercutions de la crise économique et à l’envie de voyager différemment. Ce mode de vacances économique et convivial permet de se déplacer plus librement, plus authentiquement, mais aussi plus fréquemment à travers le monde entier.

Pascale Senk et Martin Rubio proposent à la fois une analyse de cette nouvelle philosophie du voyage, appuyée sur de nombreux témoignages, et des conseils pratiques pour se préparer à l’aventure en France ou à l’étranger. Villa, maison, appartement : troquez-les et vive les vacances gratuites ! De sages conseils en adresses sérieuses, les auteurs vous guideront dans ce nouveau mode de vacances.
Et pour poursuivre l’aventure, parcourez également Voyager en échangeant sa maison : tout ce que vous devez savoir pour réussir un échange de maisons : à partir de sa propre expérience, Didier Leclerc décrit les possibilités d’échanges et les étapes pour les réaliser sans soucis (avec des conseils pratiques).

Deux livres choisis et conseillés par Frédérique.

Haut de page

Version imprimable de cet article Imprimer

Rester connecté

Newsletter :


Votre navigateur n'accepte pas le Javascript ou bien votre Plugin Flash n'est pas à jour (version 7 minimum). C'est dommage, c'est plus joli avec...

Auditorium Médiathèque
L’Ecoute-aux-Portes Médiathèque    Forum Médiathèque    Galerie Médiathèque    Libris Café Médiathèque    Salle de réunion Médiathèque
Bibliothèque Mont-Valérien    Bibliothèque Renoir    Bibliothèque Les Mazurières    Tout public    Professionnel
Jeunes    Adultes    Exposition    Conférence    Rencontre-Débat
Atelier    Projection    Conte    Concert    Visite
Spectacle    Littérature    Art    Cinéma    Patrimoine
Sciences    Société    Histoire    Actualité    Jeunesse
Musique    Poésie    Théâtre    Philosophie    Photographie
Médiathèque    Bibliographie    Coup de coeur    Dossier