Accueil > Les collections > Bibliographies > Musique, Cinéma, Arts & Loisirs > Coups de coeur > Une Affaire de goût (Septembre 2011)
Une Affaire de goût (Septembre 2011)
Aimerez-vous aussi ?

Retrouvez chaque mois nos coups de cœur Musique, Cinéma, Arts et Loisirs, pour vous guider dans la plénitude des sorties et vous faire découvrir les livres, CD et DVD qui nous ont le plus marqués. Laissez-vous tenter !





Survoler les vignettes... Cliquer pour les détails.

Gagner l'argent français / Mamani Keita (Musique du monde) Pourquoi battait mon coeur / Alex Beaupain (Chanson française) Forever dolphin love & Forever dolphin live / Connan Mockasin (Pop Rock) The Cry ! / Prince Lasha quintet (Jazz) Vespro a San Marco / Antonio Vivaldi (Musique classique)







Mother and child / Rodrigo Garcia (Cinéma) Ecrivains artistes : la tentation plastique : XVIIIe – XXIe siècle / Serge Linares (Art) Le Coach : running, musculation, forme / Renaud Longuevre (Loisirs : sport) Chanel, sa vie / Justine Picardie (Loisirs : mode) Dieux et démons des solitudes tibétaines / Alexandra David Neel (Loisirs : tourisme)












Gagner l'argent français / Mamani Keita (Musique du monde) Gagner l’argent français
MAMANI KEITA
No Format, 2011
MUS 017.2 KEI

Ecouter un extrait Ecouter

Cet album vous séduira par le mariage d’instruments classiques africains : kora, percussions, n’goni et instruments modernes, comme ces guitares électriques qui claquent soudain et rompent la longue mélopée de Mamani Keita.

Tantôt la voix de Mamani vous berce, tantôt elle vous exalte mais jamais ne vous laisse indifférent !

Un CD choisi et conseillé par Denise

Haut de page



Pourquoi battait mon coeur / Alex Beaupain (Chanson française) Pourquoi battait mon cœur
Alex BEAUPAIN
Naïve, 2011
MUS 099 BEA

Ecouter un extrait Ecouter

Alex Beaupain est inéluctablement associé à la magnifique bande originale des Chansons d’Amour de Christophe Honoré sur un thème inspiré de sa propre histoire (le décès soudain de sa petite amie). Elle reprend en partie son premier album, Garçon d’honneur.

Dans ce nouvel album, Pourquoi battait mon cœur, il nous entraîne encore une fois dans les montagnes russes de son intimité, et nous raconte comment, à 36 ans, il aime, souffre, vit et espère. Une vie éclatée, vénéneuse, tortueuse. Une vie habitée par les affres de l’amour, une vie admirablement racontée pour donner naissance à des chansons pop aux textes forts.

Un CD choisi et conseillé par Marianne

Haut de page



Forever dolphin love & Forever dolphin live / Connan Mockasin (Pop Rock) Forever dolphin love & Forever dolphin live
Connan MOCKASIN
Phantasy, 2011
MUS 2 MOC

Ecouter un extrait Ecouter

Ce disque songeur est à écouter avant de sombrer dans les bras de Morphée, ou pendant la sieste sur une plage. Un grand disque aquatique, qui se traverse comme le courant marin se faufile calmement entre les algues molles, un grand disque pop qui va chiper ses rêves ouatés, recoins étranges et psychédélisme tropical dans les rêves d’un garçon tordu à l’imagination apparemment fertile.

On ne pourra en effet pas dire que l’écoute de Forever Dolphin Love, le deuxième album de Connan Mockasin, laisse totalement indifférent. Il faut dire que ce néo-zélandais ne fait pas non plus une musique banale et évidente. Car, si elle renvoie à une forme de folk music, un peu hybride qui tend vers le jazz ou la pop psychédélique, il est toutefois assez difficile de définir une ligne directrice à cet album qui part un peu dans tous les sens et déstabilise autant qu’il enchante. On trouve dans cette édition un cd version live.

Un CD choisi et conseillé par Grégory

Haut de page



The Cry ! / Prince Lasha quintet (Jazz) The Cry !
PRINCE LASHA QUINTET
OJC, 1962
MUS 1 LAS

Toutes les pistes de cet album sont co-écrites par le flûtiste Prince Lasha et le saxophoniste Sonny Simmons en 1962. Lasha, qui a également joué du saxophone, était un ami d’enfance d’Ornette Coleman et fait partie de son cercle à Los Angeles. Simmons, un natif de Louisiane qui a grandi à Oakland, fut sous l’influence de Coleman tout en perfectionnant son propre style lyrique.

Après toutes ces années, la révolution CD n’a pas encore épuisé d’éxumer des raretés. Sur ce disque, Lasha joue de la flûte, Simmons joue du saxophone alto, Gary Peacock et Mark Proctor de la contrebasse et Stone Gene de la batterie.

Version imprimable de cet article Imprimer

Rester connecté

Newsletter :