Accueil > La saison culturelle > Rendez-vous adultes > Mittelleuropa & Russie > Vincent Van Gogh ou la conscience de peindre
Vincent Van Gogh ou la conscience de peindre
Cycle de conférences 2015-2016
Cycle de conférences "D’autres Europes, Mitteleuropa & Russie"

articleIssu d’une famille de pasteurs et de marchands d’art, Vincent van Gogh a longtemps cherché sa voie. Il l’a définitivement trouvée à vingt sept ans en prenant celle de la peinture. En à peine dix années il a produit une somme artistique prodigieuse : plus de deux mille toiles et dessins. Van Gogh, l’abondante correspondance qu’il a laissée le prouve, a peint en toute conscience. Dès l’instant où la décision de peindre fut prise, il mit en chantier le développement d’un art qu’il portait déjà en lui. Sa peinture, aujourd’hui plus que jamais, ne cesse de fasciner le grand public et les initiés.

Né à Zundert aux Pays-Bas, le 30 mars 1853, Vincent Van Gogh est mort en France, à Auvers-sur-Oise, le 29 juillet 1890. Pour marquer le 125e anniversaire de la mort de ce peintre qui influence encore bien des artistes contemporains, un ambitieux programme intitulé « 125 ans d’inspiration » a été élaboré par des musées et des lieux historiques, aussi bien aux Pays-Bas qu’en France et en Belgique.


Van Gogh : la persistance du dessin

  • Samedi 10 octobre - 15h00
Depuis son enfance van Gogh avait pour habitude de s’exprimer par le dessin. C’est sans doute le fil conducteur qui l’a mené jusqu’à la peinture. Le travail de van Gogh étalé sur une dizaine d’années peut-être divisé en plusieurs périodes stylistiques. La première qu’on pourrait qualifiée de" manière noire" où l’on devine l’influence qu’exercent sur lui principalement Rembrandt et Frans Hals.
Ensuite cette sombre palette s’éclaircit, quand arrivé à Paris, il découvre le travail effectué par les impressionnistes et les symbolistes. Vincent est confronté à une révolution picturale et il entend y participer. Les estampes japonaises qui font alors fureur en Europe modifieront aussi durablement sa façon de voir et de peindre.

Van Gogh en Arles : la lumière et ses vibrations

  • Samedi 12 décembre - 15h00
Van Gogh part en Arles. Sa peinture subit un processus d’accélération. Un style novateur voit le jour. Van Gogh et Gauguin travaillent de concert, mais très vite de graves divergences mettent fin à leur courte collaboration…

Van Gogh : l’affirmation de peindre

  • Samedi 12 mars - 15h00
Suite à un effondrement psychologique du au départ de Gauguin, le peintre se retrouve à l’hôpital psychiatrique de Saint-Rémy. Son style s’affirme plus encore. Rétabli mais fatigué, il part pour Auvers-sur-Oise, où un médecin amateur d’art et grand ami des peintres doit veiller sur lui. Il n’y demeurera que 71 jours ; ensuite van Gogh se suicide. En 71 journées, il aura peint 70 tableaux ! L’œuvre qui n’était déjà plus confidentielle va connaître la célébrité et la reconnaissance mondiale grâce au travail de promotion acharné de sa belle-sœur.
Version imprimable de cet article Imprimer

Rester connecté

Newsletter :

Articles liés :

Voir aussi ...