Accueil > Les collections > Bibliographies > Musique, Cinéma, Arts & Loisirs > Arts > Le temps d’une expo > Yves Klein : corps, couleur, immatériel
Yves Klein : corps, couleur, immatériel
Présentation et sélection bibliographique, octobre 2006

Exposition, Centre Georges Pompidou - Galerie 1
du 5 octobre 2006 au 5 février 2007

Consulter la présentation

PDF - 168.5 ko









L’exposition


Globe terrestre bleu - 1962 (Collection particulière) © Collection particulière, © Adagp, Paris 2006Cet artiste à la carrière fulgurante évoque encore invariablement le célèbre bleu IKB (International Klein Blue) et ses monochromes, alors que son œuvre reste à découvrir. Performances préfigurant l’art conceptuel, projets architecturaux, œuvres sonores, chorégraphies de ballets, décors de cinéma, importants écrits… Yves Klein réfléchit et opère tous azimuts, exprimant ainsi sa bouillonnante réflexion sur le rôle de l’artiste, dont l’existence ne se réduit pas à l’acte de "produire" mais investit tous les champs d’expression.

L’exposition est conçue comme un parcours initiatique au sein d’une œuvre protéiforme, guidé par la parole d’Yves Klein et organisé en trois chapitres : imprégnation, illumination de la matière et incarnation, trois versants de son travail associés à trois tons, le bleu, l’or et le rose.

A noter : un parcours sonore pour enfants est intégré à l’espace de l’exposition. Pour la première fois au Centre Pompidou, de petits bancs sonores adaptés aux enfants de moins de 6 ans seront intégrés dans plusieurs salles pour faciliter la découverte de l’exposition par les plus petits.


Yves Klein et le nouveau réalisme


La Déclaration constitutive du Nouveau Réalisme, qui proclamera "Nouveau Réalisme nouvelles approches perceptives du réel", sera signée par Arman, François Dufrêne, Raymond Hains, Martial Raysse, Daniel Spoerri, Jean Tinguely, Jacques de la Villéglé et Yves Klein dans l’atelier de ce dernier le 27 octobre 1960, sous les auspices du critique d’art Pierre Restany.

Portrait-relief « Arman »- 1960 (Centre G. Pompidou) © ADAGPCésar, Mimmo Rotella, Niki de Saint-Phalle et Gérard Deschamps rejoindront le mouvement en 1961, Christo en 1963. Les rotagonistes prendront position pour un art en prise directe avec le réel, opposé au lyrisme de la peinture abstraite de cette époque. Ils préconiseront l’utilisation d’objets existants pour rendre la réalité de notre époque, suivant en cela l’exemple de Duchamp et de ses ready-made. Le mouvement, qui s’exprimera notamment par un art de l’assemblage et de l’accumulation, sera dissous en 1970. Contemporain du Pop art américain, le Nouveau réalisme incarnera avec Fluxus une des multiples tendances avant-gardistes des années 60.

Bien qu’ayant connu une carrière artistique de seulement huit ans (de 1954 à 1962), Yves Klein est reconnu comme l’un des plus importants protagonistes de l’après-guerre avant-gardiste. Issu d’une famille de peintres, il s’orientera dans un premier temps vers la discipline du judo, qu’il pratiquera à partir de 1947 à Nice avec Arman.

L’enseignement de l’ordre ésotérique de la Rose-Croix, dont il deviendra membre, ainsi que la lecture de Bachelard forgeront les bases de la pensée qui nourrira son oeuvre. Auteur de premiers monochromes sur cartons en 1948, Yves Klein signera le ciel de son nom l’année suivante. Il peindra au rouleau des monochromes de couleurs différentes entre 1951 et 1954.

Klein organisera sa première exposition en 1956 et rencontrera le critique d’art Pierre Restany. Ce dernier l’invitera à participer à la fondation du Nouveau réalisme. Yves Klein, qui inaugura sa "Période Bleue" lors d’une exposition spectaculaire à Milan en 1957, n’utilisera plus que cette couleur. "Le bleu n’a pas de dimension, il est hors dimension, tandis que les autres couleurs elles en ont ... Toutes les couleurs amènent des associations d’idées concrètes ... tandis que le bleu rappelle tout au plus la mer et le ciel, ce qu’il y a de plus abstrait dans la nature tangible et visible." Klein déposera le brevet d’une formule de bleu ultramarin, l’International Klein Blue (IKB), en 1960.

L’artiste, qui travaillera pour la première fois en 1957/58 avec des éponges teintes d’un bleu profond dans le cadre d’un contrat avec le théâtre de Gelsenkirchen pour ses peintures murales, créera ensuite des reliefs spongieux et des sculptures d’éponges.

Klein prendra possession de galerie parisienne Iris Clert en 1958, repeindra ses murs en blanc et l’éclairera d’une lumière bleutée dans le cadre de "L’exposition du vide". Les "Anthropométries", empreintes de corps de femmes nus et enduits de couleur bleue sur toiles blanches apparaîtront en 1960.

La dématérialisation de l’oeuvre d’art, pour mieux s’approprier l’espace, atteint un sommet avec le fameux Saut dans le vide de 1960. Le peintre de l’espace, en osmose avec l’Univers, se précipitera du deuxième étage d’un immeuble.


Bibliographie


Yves Klein : le maître du bleu
Annette Kahn.- Stock, 2000
ART 759.065 KLE bio

Yves Klein 1928-1962 : International Klein Blue
Hannah Weitemeier.- Taschen, 1995
ART 709.040 7 KLE

L'arbre, grande éponge bleue - 1962 (Centre G. Pompidou) © ADAGPTraces de l’époque bleue : « Anthropométrie de l’époque bleue », 1960, Yves Klein
in De Duchamp au pop art
Réal. Alain Jaubert. - RMN, 1997 (Palettes)
ART 759.06 DED (DVD)

La peinture monochrome : histoire et archéologie d’un genre / Denys Riout
Chambon, 1996 (Rayon art)
ART 759.06 RIO

Les nouveaux réalistes
Claude Mollard. - Cercle d’art, 2003 (Découvrons l’art)
ART 709.040 7 MOL

Les nouveaux réalistes
Catherine Francblin. - Ed. du Regard, 1997 (Vivre l’art)
ART 709.040 7 FRA

Yves Klein : l’arbre, grande éponge bleue
Catherine Prats-Okuyama. - Centre G. Pompidou, 1994 (L’art en jeu)
JEU 759.06 KLE

  • En commande

Yves Klein : corps, couleur, immatériel
Catalogue de l’exposition

Yves Klein : l’aventure monochrome
Denys Riout. - Gallimard (Découvertes)

Version imprimable de cet article Imprimer

Rester connecté

Newsletter :


Votre navigateur n'accepte pas le Javascript ou bien votre Plugin Flash n'est pas à jour (version 7 minimum). C'est dommage, c'est plus joli avec...

Auditorium Médiathèque
L’Ecoute-aux-Portes Médiathèque    Forum Médiathèque    Galerie Médiathèque    Libris Café Médiathèque    Salle de réunion Médiathèque
Bibliothèque Mont-Valérien    Bibliothèque Renoir    Bibliothèque Les Mazurières    Tout public    Professionnel
Jeunes    Adultes    Exposition    Conférence    Rencontre-Débat
Atelier    Projection    Conte    Concert    Visite
Spectacle    Littérature    Art    Cinéma    Patrimoine
Sciences    Société    Histoire    Actualité    Jeunesse
Musique    Poésie    Théâtre    Philosophie    Photographie
Médiathèque    Bibliographie    Coup de coeur    Dossier