Accueil > Les collections > Bibliographies > Littératures & Langues > Littératures > Antoine de Saint-Exupéry
Antoine de Saint-Exupéry

Antoine de Saint-Exupery disparaissait dans une mission aérienne le 31 juillet 1944. Son principal message reste celui-ci : "C’est par le dépassement de soi que l’on devient un Homme."


L’homme des citations, des phrases immenses et simples, l’homme d’œuvres littéraires et poétiques immortelles, ce grand prince à la fois écrivain, poète, aviateur et reporter français nous a quittés il y a maintenant 75 ans.

« Fais de ta vie un rêve et d’un rêve une réalité. »

« On ne voit bien qu’avec le cœur,
L’essentiel est invisible pour les yeux. »

« Aimer, ce n’est pas se regarder l’un l’autre, c’est regarder ensemble dans la même direction. » 

« C’est une folie de haïr toutes les roses parce qu’une épine vous a piqué. »

« On ne peut montrer le chemin à celui qui ne sait où aller. »

« Faites que le rêve dévore votre vie afin que la vie ne dévore pas votre rêve. »

« On ne peut montrer le chemin à celui qui ne sait où aller. »

« Nous n’héritons pas la terre de nos ancêtres, nous l’empruntons à nos enfants.  »

Son héroïsme reste vibrant d’actualité et son œuvre retourne aux sources de questions profondément humaines.

Sa vie, engagée et dévouée à de puissants idéaux, a nourri son œuvre.

Une vie et une œuvre imbriquées

Antoine de Saint-Exupéry est né à Lyon le 29 juin 1900.
Dès son plus jeune âge il est fasciné par les avions ; il fait son baptême de l’air à 12 ans à l’aérodrome d’Ambérieu-en-Bugey. Si ses résultats scolaires son médiocres, le jeune Antoine se consacre à l’écriture et remporte le prix de narration de son lycée.
Après son baccalauréat en 1917 suivi d’un échec au concours de l’Ecole navale, il fait son service militaire dans un régiment d’aviation à Strasbourg puis à Casablanca. Suite à un accident d’avion en 1923, il est démobilisé et ne se remet à voler qu’en 1926 pour effectuer le transport du courrier entre Toulouse et Dakar ; c’est à ce moment qu’il publie son premier livre, L’Aviateur.

Suivent Courrier sud, Vol de nuit et surtout Terre des hommes (récompensé par le prix de l’Académie Française en 1939), ouvrages qui relatent la vie de Saint-Exupéry, ses vols et ses rencontres avec les hommes. Jusqu’en 1939 Antoine De Saint-Exupéry effectue de très nombreuses liaisons pour l’Aéropostale où il a rencontré Jean Mermoz et Henri Guillaumet.
Pendant la seconde Guerre Mondiale il cherche à s’engager pour piloter un avion de combat moderne aux côtés des Alliés. De nombreux accidents et sa mauvaise santé le font mettre "en réserve de commandement".
On lui confie des missions mineures d’inspection aérienne et de cartographie en vue du débarquement en Provence. C’est au cours d’une de ces missions, le 31 juillet 1944, que son avion disparaît au-dessus de la Méditerranée.
Antoine de Saint-Exupéry est reconnu "Mort pour la France".
Un an plus tôt est paru Le Petit Prince, son œuvre la plus connue, un conte poétique et philosophique. Le narrateur est un aviateur en panne dans le Sahara : il va rencontrer un petit prince qui s’interroge sur l’absurdité du monde des adultes.

Antoine de Saint-Exupery à la Médiathèque

Courrier sud
Gallimard, 1929

Jacques Bernis doit acheminer le courrier pour l’Amérique du Sud de Toulouse à Dakar. Il décolle. La TSF annonce son départ aux prochaines étapes. Au-dessus de l’Espagne, Bernis se remémore, ému, son enfance.

Vol de nuit
Gallimard, 1930

L’Aéropostale, pour écourter le délai de livraison du courrier, inaugure les vols de nuit. Toute erreur devient mortelle, toute faiblesse catastrophique. Il ne s’agit pas uniquement d’améliorer les appareils et les instruments de bord mais d’aguerrir les hommes. Le courage est une façon de se dépasser. Prix Femina

Terre des hommes
Gallimard, 1938

Sa vie de pilote et les reportages qu’il fait pour différents journaux fournissent à Saint-Exupéry la matière de son troisième livre .
« L’homme se découvre quand il se mesure avec l’obstacle ». Autour d’événements quotidiens ou héroïques, il fait émerger une conception globale sur la vocation de l’homme dans le monde.
Grand Prix du roman de l’Académie française.

Pilote de guerre
Gallimard, 1941

À travers le récit des missions qu’il a accompli au sein du groupe de reconnaissance 2/33, Saint-Exupéry raconte la guerre et l’humiliation de la défaite de la France suite à l’armistice du 22 juin 1940.

Lettre à un otage
Gallimard, 1943

Dans cette lettre, l’auteur écrit à un ami, Léon Werth, et à travers lui, il s’adresse à toute la France occupée. Persécuté dans son pays qu’il ne peut quitter, son ami anonyme dans le texte, symbolise le Français otage de l’occupant.

Le Petit prince
Gallimard, 1943

Conte philosophique qui raconte les aventures du petit prince. À la suite d’une panne de moteur, un aviateur se retrouve dans le désert du Sahara. Il rencontre le petit prince qui lui demande de lui dessiner un mouton.

ŒUVRES POSTHUMES

Citadelle
Gallimard, 1948

Inachevée, cette œuvre rassemble ses pensées sur des thèmes essentiels à l’élévation de l’Homme et de l’Esprit : la condition humaine, le sens à la vie et aux choses, le lien entre les hommes et le lien à Dieu.

Carnets
Gallimard, 1953

Antoine de Saint-Exupéry note dans ses carnets, de façon partielle et transitoire, des idées sur des thèmes variés du domaine intellectuel.

« ... si je renonce au silence, c’est qu’on a souvent donné de lui des portraits monolithiques, où l’on ne distingue point de ressemblance. Et certes, il fut le compagnon de Mermoz et de Guillaumet. Et certes, il fit de l’aviation une sorte de poésie. Il fut l’archange entre ciel et terre, parmi les étoiles dans cette nuit, où, perdu dans l’espace, ne sachant plus quelles lumières étaient celles de la terre, il eut à choisir entre les planètes, ayant égaré la sienne. Et certes sa légende historique est intacte. Il fut égal à sa légende. »

Léon WERTH

Version imprimable de cet article Imprimer

Rester connecté

Newsletter :

Articles liés :

Voir aussi ...