Accueil > Les collections > Bibliographies > Musique, Cinéma, Arts & Loisirs > Musique > Animations musicales (siestes musicales, concerts...), les (...) > Born Bad Rec(...)
Born Bad Records

Le LABEL


Créé en septembre 2006 mais réellement activé en 2007, Born Bad Records défend le rock made in France en cultivant une farouche indépendance. Créé par Jean-Baptiste Guillot, alias JB Wizzz, parisien gouailleur qui célèbre les groupes de rock foutraques, les exhumations yé-yé et une vision radicale de l’indépendance. En effet, le label plébiscite des groupes (pour l’essentiel français) qui essayent de proposer un son différent et nouveau dans un genre musical sclérosé et propose aussi de nombreuses rééditions thématiques qui exhument les œuvres d’artistes français passés inaperçus en leur temps. Ces rééditions explorent aussi bien les années 50, 60,70 ou 80 et ont pour but de faire valoir la créativité d’artistes français trop en avance sur leur époque.

Elzo Durt & Jean-Baptiste Guillot alias JB Wizzz

D’un côté, JB Wizz, le charismatique boss du label Born Bad Records. De l’autre, Elzo Durt, virtuose de l’illustration rock et l’une des chevilles ouvrières de l’esthétique du label. Entre les deux, un profond respect et l’illustration d’une des plus belles pages de l’indépendance actuelle.


LA PLAYLIST


1 Bernard EstardyCha tatch ka
Enr. 1971 (2mn20s)

2 Charlotte LeslieLes filles s’est fait pour faire l’amour
Enr. 1967 (2mn57s)

3 Christie LaumeRouge rouge
Enr. 1967 (2mn45s)

4 Richard De BordeauxJe m’ennuie
Enr. 1970 (4mn)

5 IsabelleAmstragram
Enr. 1968 (2mn05s)

6 Stéphane VarèguesLe pape du Pop
Enr. 1967 (3mn05s)

7 BernadetteL’oeil
Enr. 1970 (4mn)

8 MoniqueThubertAvec les oreilles
Enr. 1968 (2mn10s)

9 Guy SkornikDes arbres de fer
Enr. 1970 (2mn20s)

10 Nelly PerrierUn soir d’été
Enr. 1968 (2mn50s)

11 Spartaco AndreoliEins zwei drei
Enr. (2m40s)

12 Dany Play Mais tu sais
Enr. 1972 (2mn44s)

13 David MartialJerk vidé
Enr. 196 ? (2mn37s)

14 DolorA dardonnel
Enr. 1967 (2mn25s)

15 MazouniEcoute-moi camarade
Enr. 1974 (6mn12s)

16 Francis BebeyAgatha
Enr. 1976 (6mn22s)

17 Roger Roger - Sound Industrial No. 15
Enr. 1977 (2mn)

18 La FemmeSphynx
Enr. 2016 (5mn45s)

19 Pierre VassiliuFilm
Enr. 1974 (5mn28s)

20 Raphaël Lecomte et Frédéric Rufin Les éléphants
Enr. 197 ? (1mn30s)

21 Alfred Panou & Art Ensemble Of ChicagoJe suis un sauvage
Enr. 1969 (4mn22s)

22 Chêne NoirHey
Enr. 1976 (11mn32s)


ÉCOUTER LA PLAYLIST



DISCOGRAPHIE SÉLECTIVE


COMPILATION
Antilles méchant bateau : Deep biguines & gwo ka from 60’s french west indies
Enr. 60’s
051.2 A. ANT

Loin des clichés, cette superbe compilation invite à découvrir une face méconnue de la musique antillaise, entre mélancolie et révolte.Explorant avec passion le champ de la musique française, avec une prédilection affirmée pour les marges, Born Bad ne limite pas ses investigations au territoire métropolitain. Ainsi lui doit-on diverses rééditions du grand Francis Bebey et, plus récemment, la compilation ’’Disque La Rayé’’ dédiée au boogaloo, style de musique (et de danse) très populaire aux Antilles françaises dans les années 1960.



COMPILATION
Disque la rayé : 60’s french west-indies boo-boo-galoo
Enr. 60’s
051.2 A. ANT

L’excellent label français Born Bad édite une compilation réunissant 13 morceaux de boogaloo des Antilles françaises. Mêlant latin jazz, tropicalisme afro-cubain et énergie soul, ce courant musical séduit les Caraïbes dans les années 1960. Les musiciens guadeloupéens, guyanais et martiniquais y ont apporté leurs caractéristiques locales afin de se réapproprier pleinement ce genre musical.



COMPILATION
Chevance : outremusique pour enfants 1974-1985
Enr. de 1974 à 1985
099 A. CHE

Au mitan des années 70 naît Chevance, un label de musique pour enfants progressistes qui va remettre en cause les habitudes d’écoute des tout petits. Populaires dans les milieux de gauche, musicalement pointues, ces productions apparaissent aujourd’hui aussi anachroniques que les sous pulls et les papiers peints d’époque. Chevance est un genre de Saravah pour les petits avec un ton jazz folk expérimental exigeant qui va viser avant tout à faire découvrir de nouveaux mondes à l’auditeur, vierge de références musicales. La compilation que sort Born Bad offre un condensé de l’univers de Chevance et dresse un portrait de l’esprit qui animait le label. Tout est là : oublier les leçons d’adulte, jongler avec les sons, les visuels et les textes pour que l’auditeur soit propulsé dans un univers pas forcement défini qui va l’inciter à la rêverie ou à la cocasserie.



COMPILATION
Voulez-vous cha-cha ? : French Cha-Cha 1960-1964
Enr. de 1960 à 1964
099 A. VOU

Nouvelle étape, nouvel exploit du label Born Bad de nous faire voyager dans le patrimoine musical ’’made in France’’. Voici une heureuse compilation festive, fantaisiste et humoristique consacrée à la musique Chachacha et ses amis proches tels que le twist, le Mambo et les danses de salon. ’’Voulez-Vous Cha Cha’’ nous transporte dans une France gaullienne et gauloise qui devait s’amuser sous ses airs de ne pas y toucher. Il y a en effet beaucoup de fantaisie dans ces chansons plus farfelues et originales qu’il n’y paraît. Un grand merci à Jean Baptiste Guillot (patron du label) d’avoir mis en lumière ce petit bout d’histoire aussi attachant que pittoresque.



COMPILATION
Bingo ! : French punk exploitation 1978-1981
Enr. de 1978 à 1981
099.2 A. BIN

Born Bad réédite, dans une chouette compilation, une poignée de 45 tours sortis fin 70 début 80, quand le punk et la gaudriole faisaient bon ménage. A la fin des années 70, suite au succès du titre ’’Ca plane pour moi’’ de Plastic Bertrand dans les Hit-Parade, les grosses maisons de disques tentent de surfer sur la vague du succès obtenu par le duo belge Lou Deprijck et Yvan Lacomblez avec ce single improbable en produisant des groupes plus farfelus les uns que les autres, avec pour seul objectif : rafler la mise ! 40 ans plus tard, Bord Bad, label défricheur du passé par excellence, revient sur cette période charnière entre les décennies 70 et 80, en faisant un focus sur 14 titres taillés, à l’époque, pour être des succès mais qui ont rejoint depuis longtemps les pages du site Bide et musique… en gros, l’équivalent des nanars de Max Pacas au cinéma.



COMPILATION
Des Jeunes gens modernes : post punk, cold wave et culture novö en France
Enr. de 1978 à 1983
099.2 A. JEU

Cette compilation "Des jeunes gens mödernes", dont le titre trouve son origine dans un article de Patrick Zerbid du magazine Actuel en 1980, est sortie à l’occasion de l’exposition éponyme en 2008. Le livret inclus replace ce mouvement dans le contexte de l’époque et en définit les contours. En résumé, cette période de transition entre les années 70 et 80 a vu la naissance en France d’artistes confrontés à un mélange de désillusion et de fascination méfiante pour le moderniste et les nouvelles technologies. Descendants du mouvement punk et associant énergie rock, nihilisme punk et expérimentations électroniques, ils faisaient un usage nouveau dans la musique pop d’instruments tels synthétiseurs, boîtes à rythmes et premiers modèles de séquenceurs. La majorité des morceaux peut être considérée comme de la synth-pop, mais certains sont clairement rock, et on note une nette influence cold wave/new wave/post-punk. Donc, globalement une musique synthétique froide accompagnée de textes sombres, et l’attitude désinvolte de la scène növo.



COMPILATION
Wizzz French psychorama Vol.1, 2 et 3
Enr. de 1966 à 1970
099.2 A. WIZ

Les compils ’’WIZZZ !’’ se sont imposées comme les compilations de référence du genre. La plupart des morceaux font désormais figures de classiques de la Pop française. Des jerks endiablés, des ’’trucs chelou’’ sortis de nulle part, des paroles insensées, et toujours ce goût prononcé pour la dérision et ce soucis de faire valoir la créativité d’artistes français qui ont cherché à rompre avec le diktat yéyé de l’époque. Culte !







COMPILATION
Mobilisation générale : Protest and Spirit Jazz from France 1970-1976
Enr. de 1970 à 1976
1 A. MOB

"Mobilisation Générale : Protest & Spirit Jazz de France 1970-1976" est une nouvelle compilation de jazz constestataire en collaboration avec le brillant label Born Bad Records. Ce CD au graphisme fantastique est un recueil de protest songs puissantes et de jazz ésotérique a la fois spatiaux, pastoraux et tribaux. Les morceaux réunis ici font la jonction parfaite entre un certain héritage psychédélique, le space jazz de Sun Ra et l’Afro Beat qui se met alors en place à Lagos avec Fela, ils sont autant des incantations (l’usage du spoken word est récurrent), des cris de guerre, des poèmes que des tracts. On retrouve quelques grands noms de la scène française et également quelques airs que vous n’avez probablement jamais entendu parler. Inclus : Le Collectif du Temps des Cerises, Baroque Jazz Trio, Alfred Panou, Mahjun, François Tusques, Full Moon Ensemble, Chêne Noir, Areski Belkacem.



COMPILATION
Space oddities : Studio Ganaro (1972-1982)
Enr. de 1972 à 1982
521 A. SPA

Deuxième volet de la série ’’Space Oddities’’ du label Born Bad, consacré à trois pionniers de la Library music que sont Eddie Warner, Roger Roger et Nino Nardini. Chercheurs autant que compositeurs, Roger Roger, Eddie Warner et Nino Nardini jouissaient d’une totale liberté et d’une absence de pression dans leur travail, et pouvaient alors s’essayer à toutes les excentricités à toutes les bizarreries musicales pourvu que ça sonne ! Comme on peut s’en rendre compte à l’écoute de cette nouvelle sélection signé Alex Le-Tan et Jean-Sebastien Bernard. Ces deux spécialistes de la library music se sont intéressés à la décennie 1972-1982, remontant le temps pour nous faire découvrir jerks électroniques et autres bizarreries électro jazz rock sorties tout droit de l’imagination de ces géniaux compositeurs dont certains titres composés pour de célèbres génériques d’émissions de télé resteront gravés dans la mémoire de plusieurs générations de téléspectateurs.



Francis BEBEY
African electronic music 1975-1982
Enr. de 1975 à 1982
015.2 BEB

Le mélange unique et insolite de la musique traditionnelle et des machines. Dès le milieu des années 70, il s’intéresse au mariage de la musique et de l’électronique. A travers plusieurs albums, où ont été soigneusement sélectionnés ces 14 morceaux, il expérimente la matière sonore propre aux boites à rythmes, séquenceurs et autres synthétiseurs, en la confrontant à son propre univers. Un dépaysement musical inédit aux relents d’avant-garde !



MAZOUNI
Un Dandy en exil : Algérie-France, 1969-1983
Enr. de 1969 à 1983
021.2 MAZ

Redécouverte de Mazouni, un chanteur oublié des livres d’histoire, mais dont l’œuvre compilée dans "Le Dandy en exil (Algérie-France, 1969-1983)" n’a rien perdu de sa modernité ni de sa douce nonchalance.On a l’habitude de dire qu’une compilation est forcément inégale, mais l’on aurait bien du mal à le dire de celle-ci, même si chacun aura probablement son titre préféré : en seize morceaux, ’’Un dandy en exil’’ resitue à merveille le travail injustement méconnu de Mohamed Mazouni, grande figure de la chanson algérienne et icône régulièrement revisitée au gré des décennies.



CLOTHILDE
French swinging mademoiselle 1967
Enr. 1967
099 CLO

Née Élisabeth Beauvais le 22 février 1948, Clothilde eu une carrière courte mais notoire couvrant à peine l’année 1967, avec seulement deux Eps classiques du genre et un simple sorti uniquement en Italie. Néanmoins, elle fut la quintessence du Swingin’ Mademoiselle. Toutes ses chansons, co-écrites surtout avec Jean-Marie Di Maria et Germinal Tenas, sont autant de petits chef-d’œuvres d’humour noir avec des mots à double-sens, ce qui la rend effectivement unique, la plaçant haut dans le panthéon de la chanson Pop féminine à la Française.



Pierre VASSILIU
Face B : 1965-1981
Enr. de 1965 à 1981
099 VAS

Ecrasé par le poids d’un vieux succès sans intérêt, et par une nonchalance qu’il aura lui-même cultivée, Vassiliu n’aura su se défaire des clichés. Trois ans et demi après sa disparition, ce disque promet d’y remédier. Qui c’était, celui-là ? Un homme plus complexe qu’on ne l’a longtemps cru, aujourd’hui salué avec cette compilation publiée par Born Bad Records. Le signe d’une reconnaissance nouvelle ?



La FEMME
Psycho tropical berlin / Mystère
Enr. 2013 & 2016
099.2 FEM

La Femme est un groupe de rock français dont les membres sont originaires de Biarritz, de Bretagne, de Marseille et de Paris. Les compositeurs du groupe, Sacha Got (guitare, thérémine) et Marlon Magnée (clavier), se sont rencontrés au lycée à Biarritz. Marlon ayant rencontré Sam Lefevre (basse) et Noé Delmas (batterie) à Paris, le groupe prend le nom de La Femme en 2010. Le groupe a connu la chanteuse principale, Clémence Quélennec, sur Internet. La musique synthétique et hypnotique de La Femme vient des influences de groupes comme Taxi Girl, Young Marble Giants, X Ray Pop, le Velvet Underground, Kraftwerk ou la surf music. Mais le groupe cite Jacno et Marie et les Garçons comme ses deux principales influences.



FOREVER PAVOT
Rhapsode / La pantoufle
Enr. 2014 & 2017
099.2 FOR

Entrez dans l’univers fantasmagorique plein d’humour et d’autodérision de Forever Pavot, qui ne laisse pas de côté une belle maîtrise musicale. On retrouve bien sûr le clavecin cher au leader et toute une tripotée de vielles machines analogiques, façonnant une pop-baroque et lunatique qui poursuit une trajectoire déjà bien lancée en orbite sur les bandes-originales des musiques de film français des années 60 et 70. Sans surprise et assumée, l’influence de Francis Lai, François de Roubaix et Philippe Sarde se fait nettement sentir, dans des compositions très cinématographiques.





Jean-Pierre DECERF
Space oddities - 1975-1979
Enr. de 1975 à 1979
521 A. DEC

Du début des années 70 jusqu’au milieu des années 80, cet autodidacte a composé une vingtaine d’albums d’illustrations sonores aux pochettes génériques dont les titres (’’Out of the way’’, ’’Magical Ring’’, ’’Keys of the Future’’, ’’Pulsations’’, ’’More and More’’…) sont autant d’appels à des voyages interstellaires. Ces disques expérimentaux, composés avec amour, humilité et des moyens rudimentaires, n’avaient alors d’autres fonctions que de servir les images des autres. En exhumant ces obscurités des oubliettes de l’histoire, Alexis Le Tan et Jess, en ont décidé autrement. En diggers éclairés, ils ont voulu rendre à Jean Pierre Decerf la place qu’il mérite : celle d’un innovateur dont les compositions rythmiques et synthétiques ont autant inspiré les hérauts de la French Touch (Air en tête) que certains rappers de la côte Est.



Bernard ESTARDY
Space oddities : 1970-1982
Enr. de 1970 à 1982
521 A. DEC

Maitre des consoles, Bernard Estardy fut de la fin des sixties jusqu’aux années 90, le grand artificier de la musique enregistré hexagonale, façonnant à la tête des studios CBE aussi bien les concepts albums de Gérard Manset que les tubes de Claude François, les délicates mélancolies de Françoise Hardy que les charges héroïques de Michel Sardou. Si toute la variété française est passée entre ses pattes c’est que « le géant » avait fait du studio un véritable terrain de jeux et d’expérimentations. Son mythique album ’’La formule du Baron’’ publié en 1969 et ses huit disques d’illustration sonores réalisés entre 74 et 78 pour Tele Music en sont des preuves éclatantes. La sortie de ’’Space Oddities 1970-1982’’, anthologie de raretés compilée par Alexis Le-Tan et Jess et publiée par Born Bad, permet de revenir sur le cas de ce musicien de l’ombre de la musique populaire française, au parcours intense et étonnant.

Version imprimable de cet article Imprimer

Rester connecté

Newsletter :

Articles liés :

Voir aussi ...