Accueil > Les collections > Bibliographies > Musique, Cinéma, Arts & Loisirs > Voyage, carte interactive des récits de voyages > Récits de voyages > Chemins de traverses I(...)
Chemins de traverses IV

Partir, laisser le quotidien pour se retrouver sur les chemins, les mers et les continents... Coups de folie diront certains, coups de cœur diront d’autres. Passion des hommes ? Méditer, se rencontrer, ralentir le temps qui passe.Vivre son destin ailleurs, provoquer l’aventure, la rencontre, braver l’inconnu. Etre libre ! Simplement se faire plaisir. Découvrons quelques écrivains voyageurs d’hier et d’aujourd’hui qui ont franchi le pas, ces explorateurs du monde et de l’humain. Partez avec eux pour ailleurs...

- Chine d’aujourd’hui


Voyage au centre de la Chine
Frédéric Bobin
Picquier (Reportages)
LOI 910.4 BOB

Dans ce carnet de route au cœur de la Chine réelle, Frédéric Bobin, journaliste au Monde, fait le portrait de Chinois ordinaires, leur donne la parole, ausculte les classes moyennes des villes et s’attache à humer les nouvelles cultures urbaines. Loin de la Chine paillette, des métropoles scintillantes, les Chinois racontent la vie dans les campagnes, les friches industrielles de Mandchourie, les bourgades fantômes du barrage des Trois Gorges, les révoltes des minorités montrées du doigt aux confins de l’empire. Des témoignages émouvants, sans détour, pour vivre de l’intérieur l’envers du décor de la réussite économique. De l’enthousiasme d’un temps nouveau à l’amertume d’une époque regrettée.

Avec l’auteur, vous partagerez le désarroi d’une population qui n’a pas accès au développement de la capitale mais que l’on met à la rue ou sur les chemins, la réelle mésentente entre chinois. La menace de disparition des minorités, de ceux et celles qui vivent différemment : les Moso ou femme du Na insultées pour leur mode de vie. Les minorités deviendront des légendes, c’est leur sentiment. Les larmes du Tibet, le mépris des chinois (Hans) pour les Tibétains, l’exploitation du pays et de ses ressources
Une image émouvante de la Chine réelle.



Paris-Saigon :
16.000 km en 2CV dans l’esprit de Larigaudie

Edouard Cortès, Jean-Baptiste Flichy
Presses de la Renaissance
LOI 910.4 COR

Edouard Cortès et Jean-Baptiste Flichy sont partis en 2 CV, en août 2003, de Paris pour atteindre Saïgon en janvier 2004, et retracer, ainsi, l’itinéraire de Guy de Larigaudie et Roger Drapier qui, en 1938, réalisaient en Ford T la première liaison automobile entre l’Europe et l’Asie du Sud-Est. Par leur récit, les auteurs témoignent de cette expérience authentique, menée pour le plaisir de l’exploration : 16000 kilomètres, six mois d’aventure humaine et culturelle ponctuée d’anecdotes burlesques, de rencontres émouvantes et diverses.


Au cœur de la Chine :
Une Française en pays Miao

Françoise Grenot-Wang
Albin Michel (Latitudes)
LOI 910.4 GRE

Les Miao composent l’une des plus importantes minorités de Chine : 9 millions de personnes se répartissent dans le pays et dans tout le Sud-Est asiatique, où les Miao se sont réfugiés au XIXe siècle. Cette dispersion résulte de l’oppression chinoise. Comme les Tibétains, ils luttent pour la reconnaissance de leur culture. L’auteur vit avec eux et les défend par son travail humanitaire. Ce livre retrace cette expérience unique et nous invite à la découverte d’un monde méconnu, celui des Miao. Françoise Grenot-Wang n’est ni ethnologue ni historienne. Grâce à ses relations privilégiées et ses contacts prolongés avec cette ethnie, l’auteur nous présente les Miao, leur culture, leur courage, leurs qualités humaines. Un témoignage essentiel, sensible, riche.

« Qu’adviendra-t-il des habitants de cette région dans les dix prochaines années ? Vais-je assister à l’extinction d’un peuple et d’une culture ? Ceux-là mêmes qui ont résisté aux massacres, à l’esclavage et aux destructions de leurs villages depuis de nombreux siècles, seront-ils finalement anéantis par la télévision, la musique techno et les blue-jeans ? N’en restera-t-il qu’un folklore de pacotille donné en pâture aux touristes chinois en quête du spectacle de leurs traditions « primitives » ? C’est déjà le cas dans certains villages comme Biasha, au Guizhou, où les Miao conservent leurs costumes et coiffures traditionnels pour amuser les touristes chinois qui s’y rendent en groupes compacts.

Mon plus grand espoir, c’est que les Miao, éduqués et conscients, prennent eux-mêmes en charge la défense de leur propre culture. »



Traverser l’Anatolie vol.1
Vers Samarcande vol.2
Le Vent des Steppes vol.3

Bernard Ollivier
Phébus (D’ailleurs)
LOI 910.4 OLL

Bernard Ollivier s’était donné quatre ans pour effectuer la plus longue marche, celle de la légendaire route de la soie : de la Méditerranée à Xian, en Chine. Il a ainsi parcouru à pied ces douze mille kilomètres aux multiples rencontres émouvantes, chaleureuses, mais parfois aussi difficiles. L’auteur ne met pas l’accent sur l’exploit sportif mais sur l’accueil, la rencontre, les surprises de son voyage. Un récit vivant et plein d’humanité.

Version imprimable de cet article Imprimer

Rester connecté

Newsletter :