Accueil > Les collections > Bibliographies > Musique, Cinéma, Arts & Loisirs > Musique > Musique Classique, Variations musicales > Héros imaginaires : Don Juan
Héros imaginaires : Don Juan
Pôle Musique, Cinéma, Arts et Loisirs, Dossiers Musicaux

José Martinez Ruiz, dit Azorin (1874-1967)

CONTRE-VARIATION : à la vie

Le Don Juan du couple Mozart-Da Ponte, considéré par nombre de commentateurs comme étant l’expression ultime du personnage, trompe, séduit, détruit et provoque la mort. A l’inverse, Azorin propose de casser le cercle vicieux et fait de son propre Don Juan (1922) non pas un coureur, mais quelqu’un qui se pose et regarde le monde ; non pas un libertin, mais quelqu’un qui résiste au plaisir de la chair pour l’intérêt d’autrui ; non pas un abuseur, mais quelqu’un qui panse les plaies des victimes qu’il croise ; non pas un exubérant, mais quelqu’un qui agit dans l’ombre ; non pas un assassin, mais un protecteur de la vie... L’auteur ne nous dit pas ce qui passe par l’esprit de son héros lorsqu’il nous raconte qu’une grave maladie conduit Don Juan à vouloir expier ses crimes. Don Juan malade, atteint au plus profond de sa chair - et par conséquent incapable des prouesses d’antan, choisit la voie monacale, franciscaine qui plus est.
Ainsi, la trajectoire funeste se brise, prend soudain une autre direction et conduit Don Juan à devenir autre chose qu’un Don Juan. Le rituel sacrificiel de fin de récit, si habituel depuis 1619, n’aura pas lieu.

A contrario, la lecture pianistique que nous livre Franz Liszt semble hésiter entre l’issue fatale et l’explosion de joie. Peut-être que le compositeur hongrois (qui s’identifiait autant à Faust qu’à Méphistophélès) se dit en son for intérieur que sa propre exubérance pourrait le détruire s’il n’y prend pas garde. Mais à l’instant où il rédige l’œuvre, il ne sait comment faire pour sauver son âme - du reste, il deviendra abbé, quoique ayant tout de même trois enfants ! Or, cette hésitation lisztienne entre vie et mort, Azorin permet à Don Juan de la dépasser allègrement. Au cycle des variations sur un thème macabre, succède la métamorphose, sous le signe de la renaissance.

SUR LA FIGURE DE DON JUAN :


BRUNEL, Pierre
Dictionnaire de Don Juan
Laffont, 1999
809.93 DON
(Pôle Littératures)


MASSIN, Jean
Don Juan : mythe littéraire et musical
Complexe, 1998
809.93 DON
(Pôle Littératures)

Version imprimable de cet article Imprimer

Rester connecté

Newsletter :