Accueil > Les collections > Bibliographies > Musique, Cinéma, Arts & Loisirs > Arts > Dossiers de l’art > L’aquarelle
L’aquarelle
Présentation et sélection bibliographique - Juin 2007

Définition

L’aquarelle est une technique picturale utilisant, à l’instar du lavis, l’eau comme médium mais s’en différencie par l’utilisation de couleurs. Elle s’applique généralement sur du papier épais. L’une de ses principales propriétés est la transparence. Un de ses principaux avantages étant la rapidité d’exécution. Un de ses principaux inconvénients est la difficulté.

On trouve généralement l’aquarelle sous forme de pastilles (godets, ) ou de tubes, mais aussi de crayons appelés crayons aquarellables.

L’aquarelle est constituée :

- D’un liant, principalement la gomme arabique, généralement issue de la sève d’acacia ou parfois de cerisier. Le liant est parfois mélangé avec du miel ou de la glycérine afin d’éviter qu’il ne durcisse.

- De pigments d’origine minérale ou organique (synthétique ou naturel), qui sont généralement les mêmes que ceux utilisés pour les autres techniques (peinture acrylique, gouache, peinture à l’huile ou pastel).
D’autres éléments peuvent entrer dans sa composition pour améliorer ses qualités de dilution.

Les tubes d’aquarelle contiennent exactement le même produit que les godets. Il est donc possible de remplir les godets vidés avec des tubes, moins onéreux, ceux-ci durciront en séchant. Il est cependant recommandé de procéder en plusieurs couches.

Applications


L’aquarelle est utilisée selon la technique du lavis, c’est-à-dire diluée avec plus ou moins d’eau, lui donnant plus ou moins de transparence, et différents effets en fonction du papier.

Delacroix - Aquarelle d'un carnet de croquisL’aquarelle se prête bien au travail d’esquisse et aux carnets de voyage, comme le montre les célèbres carnets d’Eugène Delacroix parce que facilement transportable, elle permet de monter rapidement en couleur une image préalablement croquée au crayon ou à l’encre de Chine. (attention l’encre en recharge des stylos plumes n’est pas de l’encre de chine et se dilue dans l’eau après séchage).

L’aquarelle est cependant également utilisée pour des peintures très poussées et très longues à mettre en œuvre, comme l’on montré Albrecht Dürer, William Turner, Jean-Baptiste Isabey et tant d’autres.

Depuis le XIXe siècle et encore aujourd’hui, c’est une des techniques les plus utilisées dans les illustrations, elle rencontre par exemple un grand succès dans les livres pour la jeunesse, notamment pour la possibilité de douceur de ses traitements.

L’aquarelle est également très utilisée pour la réalisation de décors de dessins animés en animation traditionnelle. Sa simplicité apparente en fait un outil très attirant pour les novices mais la difficulté réelle (très peu de possibilité de repentir, comme avec le lavis) en fait une des techniques les plus difficiles à maîtriser et peut très rapidement les lasser.


Histoire


Préhistoire et Antiquité

La peinture rupestre que l’on peut encore observer de nos jours dans différentes cavernes autour du monde, est certainement la première trace d’aquarelle, le liant y était généralement la salive du peintre et les pigments limités à de l’ocre et du noir. En

Rester connecté

Newsletter :