Accueil > Les collections > Bibliographies > Littératures & Langues > Dossiers du Pôle > La Chine éternelle dans les romans
La Chine éternelle dans les romans
La Chine sur le pôle Littératures et langues
Décembre 2007

img_entete_chinerom
Dans le cadre des Rencontres de l’Histoire "la Chine étrernelle" du 4 décembre 2007 au 2 février 2008,
le pôle Littératures et Langues a sélectionné quelques romans à découvrir.

Au bord de l’eau 1 et 2
Nai-an SHI
Gallimard, 1997. (Folio)

- R SHI 1 et R SHI 2
Aussi populaire en Chine que les « Trois mousquetaires » en France, ce roman met en scène une bande de hors-la-loi et d’insurgés de toutes origines sociales qui défient les armées du Fils du ciel.

Epouses et concubines
Tong SU
Flammarion, 1992.

- R SU
La Chine du Nord, dans les années 20. A travers la difficile initiation de Songlian aux rites du clan, le roman dévoile, sur quatre saisons, les intrigues que les femmes se livrent entre elles pour attirer l’attention du maître et asseoir leur pouvoir au sein de la maison.

Amour dans une petite ville
Anyi WANG
P. Picquier, 2007.

- R WAN
Premier volume d’une trilogie qui se déroule dans une petite ville de Chine, durant la Révolution culturelle. Un garçon et une fille vivent une passion physique intense. Danseurs dans la même compagnie, ils tentent de lutter contre l’irrésistible attirance qui les lie l’un à l’autre en défiant tous les interdits.

Funérailles célestes
XINRAN
Picquier, 2005.

- R XIN
En 1956, Wen et son mari Kejun sont de jeunes étudiants remplis de l’espoir nouveau amené par le communisme en Chine. Kejun s’enrôle comme médecin dans l’armée, mais Wen apprend peu après sa mort sur les plateaux tibétains. Partie à sa recherche, elle découvre une vie à laquelle rien ne la préparait, mais aussi des coutumes, une culture, une spiritualité.

La Jeune fille Tong
Ding YA
Gallimard, 1996. (Folio)

- RP YA
Quelque part en Chine, à une époque non précisée, dans une province reculée, une jeune fille, Zé-Lain, voit sa marque de virginité disparaître avant sa nuit de noces et elle doit tout faire pour retrouver ce signe de dignité féminine...

Version imprimable de cet article Imprimer

Rester connecté

Newsletter :

Articles liés :

Voir aussi ...