Accueil > Les collections > Bibliographies > Littératures & Langues > Philosophie & Psychologie > Le jeu, le rire et le divertissement
Le jeu, le rire et le divertissement
Phi&Psy
Février 2010

... ou jouer pour maitriser le destin ?

"Le jeu, c’est un corps-à-corps avec le destin." Anatole France

pierrot_watteau2Paradoxe sur le comédien
Denis DIDEROT
in Ecrits sur le théâtre, 2. L’acteur
Pocket (Agora), 2003.
- LIT 809.2 DID E2
Selon Diderot, le bon comédien est celui qui, pour convaincre son public, ne doit pas vivre les passions de son personnage. Au contraire, il doit garder cette distance nécessaire à l’analyse des émotions, distance qui lui permet de mieux les représenter. Le jeu du comédien, "le jeu d’intelligence", consiste donc à dompter les émotions pour mieux les donner à voir. Le "Paradoxe sur le comédien" pose plus largement la question de la condition humaine : doit-on s’amuser de la comédie du monde ou bien se laisser emporter, abuser par elle ?

JO2Jeux et sports
sous la direction de Roger CAILLOIS
Gallimard, 1967.
- LOI 796 JEU
"En un sens , rien autant que le jeu n’exige d’attention, d’intelligence et de résistance nerveuse. [...] Il porte l’être à un état pour ainsi dire d’incandescence, qui le laisse sans énergie ni ressort, passée la pointe, la performance, l’extrême atteint comme par miracle dans la prouesse ou par endurance. Là aussi, le détachement est méritoire. Ainsi d’accepter de tout perdre en souriant sur un coup de dés ou sur une carte retournée."

Hors jeu

En littérature...
Le Joueur
DOSTOIEVSKI
- R DOS

Le Nom de la Rose
Umberto ECO
- R ECO

Au théâtre...
Un petit jeu sans conséquence
Jean DELL et Gérald SIBLEYRAS
- T PET

Version imprimable de cet article Imprimer

Rester connecté

Newsletter :

Articles liés :

Voir aussi ...