Accueil > Les collections > Bibliographies > Musique, Cinéma, Arts & Loisirs > Musique > Animations musicales (siestes musicales, concerts...), les (...) > Les Indispen(...)
Les Indispensables 2019

Les Indipensables 2019


En attendant les nouveautés de 2020, découvrez ou réécoutez la sélection de l’équipe du pôle musique des meilleurs albums de 2019.

WORLD MUSIC

(Sélection Denise)

BCUC
The Healing
[Buda Records]
011.2 OAR

Pour un groupe qui a explosé les formats dès ses premières performances françaises en 2016, le collectif sud-africain BCUC fait preuve d’une surprenante invariabilité sur disque. Ainsi ce nouvel album, annoncé comme le dernier d’une trilogie, est-il construit (et même illustré) exactement comme les deux précédents : d’abord, une pièce fleuve d’une vingtaine de minutes, qui vous emporte après quelques riffs de basse mordants dans une éruption de frappes ardentes, de souffles rauques et de ferventes imprécations ; ensuite, un morceau plus court, réplique sismique du même tenant ; et, enfin, un titre de trois minutes, taillé pour la radio. On ne s’en plaint pas, tant cette transe énergétique nourrie de soul, de slam et de free jazz fouette l’oreille et soulève le corps. Au jeu des sept différences musicales, on notera seulement un supplément de fièvre sur ’’The Journey With Mr Van Der Merwe’’, causé par la voix démente, complètement fracassée du charismatique Jovi, ainsi que le saxo afrobeat de Femi Kuti sur ’’Sikhulekile’’ et le spoken word militant de Saul Williams sur ’’Isivunguvungu’’ : deux invités de poids, qui confirment l’urgence universelle du réveil des consciences prôné par ce groupe unique.



KOKOKO
Fongola
[Transgressive Records]
013.2 KOK

KOKOKO ! fait partie de cette nouvelle scène bouillonnante que la capitale congolaise voit fleurir à ses carrefours. Performeurs en tout genre et musiciens ont tous décidé de se faire entendre dans un contexte politique tendu où la parole est de plus en plus verrouillée. A l’aide de leurs instruments bricolés avec des matériaux de récupération et du travail de production du français Débruit, les KOKOKO ! accompagnent la vague. Après une série de singles et Eps, ce premier album évoque l’urgence des problématiques profondes du Congo RDC tout autant que de cette volonté farouche de créer par tous les moyens, au milieu des coupures de courant régulières et des soubresauts politiques du pays.



BABA ZULA
Derin derin
[Glitterbeat Records]
026.2 BAB

Les rythmes turcs constituent le fondement de BaBa ZuLa et furent la base du psychédélisme turc des années 60 et 70 qui a influencé Ertel. Le son psychédélique du groupe se nourrit également de manière très organique dans le dub. Sur ’’Eagle Got Wolf’’ par exemple, chant et riffs résonnent et restent suspendus dans les airs tandis que la basse plonge et remonte et que des notes apparaissent et disparaissent. Le groupe a tiré les leçons de son travail avec Mad Professor, mais cette expérience musicale reste contemporaine. ’’Derin Derin’’ fusionne le passé avec le présent et le projette dans le futur.



Saulo DUARTE
Avante delirio
[Sterns music]
049.2 DUA

Devenue une des figures emblématiques de la foisonnante scène indépendante brésilienne, il a grandi à Fortaleza dans le nord-est du Brésil et son jeu de guitare est emprunté de la musique "guitarrada", mélange des cultures caribéennes et amazoniennes de sa région. Vivant désormais à Sao Paulo, Saulo s’est ouvert aux musiques de tout le Brésil. Musicien très convoité, il a été le guitariste d’artistes reconnus tels que Céu, Russo Passapusso, Curumin, Anelis Assumpçao. Il a déjà sorti trois albums avec son groupe A Unidade. Dans Avante delirio (Littéralement "En avant délire") son premier album solo, co-produit par le bassiste Zé Nigro et le batteur Curumin, il a mis ses morceaux les plus intimes, les plus osés.



Janusz PRUSINOWSKI KOMPANIA
Po sladach
[Buda Musique]
084.2 PRU

Janusz Prusinowski et les musiciens qui l’accompagnent interprètent une nouvelle musique basée sur les traditions polonaises. Ce CD contient des obereks (danses accompagnées de poèmes courts), des mazureks improvisés et d’autres pièces poétiques. C’est une image du lieu où nous sommes récemment arrivés au terme de ce voyage fascinant à la recherche de notre identité et de notre intégrité musicales.



FRANÇAIS

(Sélection Joanne)

ARNO
Santeboutique
[Naïve]
099 ARN

À 70 ans, le chanteur belge dégaine un album très rock, où il parle de saucisses, de libido, de « bazar mondial », sans oublier sa ville natale, Ostende.



BATLIK
L’Art de la défaite
[A Brûle Pourpoint]
099 BAT

Ce douzième album, dont les dix titres sont inspirés de Cioran, n’est ni sombre ni pessimiste. On y retrouve tout ce qui fait le talent de Batlik, des textes ciselés, des mélodies sensibles, une interprétation faussement nonchalante.



La FÉLINE
Vie future
[Kwaidan Records]
099 FEL

Ce troisième album est une réflexion musicale sur le cycle de la vie. C’est un disque intime, rappelant les grandes œuvres d’Anne Sylvestre ou encore Brigitte Fontaine. Produit par Xavier Thiry, collaborateur de longue date de La Féline, Vie future superpose sons synthétiques et ensembles à cordes pour une pop ambitieuse et futuriste. Entre rêve et réalité, l’album tisse une ambiance envoûtante mêlée d’inquiétude, élevée par la voix unique de l’artiste.



WRIGGLES
Complètement red
[Blue Line]
099 WRI

En pause depuis 2009, ils décident de renaître et la magie opère à nouveau : nouveau spectacle, nouvel album, et surtout, le public est au rendez-vous, comme s’il n’attendait que ça depuis 10 ans. C’est ça la magie des Wriggles : avec leur humour corrosif, leurs textes subtils et leur engagement scénique, ils tiennent une place à part dans le cœur des gens, une place qui leur a été gardée au chaud depuis tout ce temps.



FÉFÉ & LEEROY
365 jours
[Tôt ou Tard]
099.1 FEF

Dix ans après l’aventure Saïan Supa Crew, Féfé et Leeroy se retrouvent sur ce qui sera leur seul et unique album en duo et pour une seule et unique tournée de … 365 jours. Le compte à rebours est lancé !



JAZZ

(Sélection Greg)

Jeff BALLARD
Fairgrounds
[Edition Records]
1 BAL

L’immense batteur Jeff Ballard (que l’on connaît aussi bien avec Chick Corea que Brad Mehldau), nous présente son nouveau quartette Fairgrounds. Un quartette résolument inscrit dans son époque, fondamentalement jazz mais nourri de la collision des genres : entre musique acoustique, électrique et électronique, entre swing imparable et expérimentations sonores. Si, à l’origine, Jeff Ballard avait imaginé ce projet comme une forme de laboratoire, accueillant en son sein de nombreux musiciens, il décide aujourd’hui de stabiliser la formation et d’en faire un « véritable » groupe, ayant trouvé avec Lionel Loueke, Kevin Hays et Reid Anderson les partenaires de jeu idéaux pour sa musique.



The COMET IS COMING
Trust in the lifeforce of the deep mystery
[Impulse !]
1 COM

Le trio psyché jazz du saxophoniste londonien Shabaka Hutchings revient avec un deuxième album cosmique. The Comet is Coming alterne spiritual-jazz, éruptions free jazz, groove électronique, une fusion des genres guidée par une quête permanente de nouveaux territoires sonores et de spiritualité.



FIRE ! ORCHESTRA
Arrival
[Rune Grammofon]
1 FIR

Le trio Fire ! est composé depuis 2009 de Mats Gustafsson (sax baryton), Johan Berthling (basse) et Andreas Werliin (batterie). Avec la création du Fire ! Orchestra, ils peuvent proposer une lecture décuplée des esthétiques free jazz, rock psychédélique, musique improvisée, noise, etc. Autour du trio se sont agglutinés une ribambelle de musiciens (14 pour cet album) aux qualités musicales irréprochables, pour l’essentiel basés à Stockholm. "Arrival "est déjà le quatrième album de Fire ! Orchestra dont chaque album a bousculé des certitudes musicales et ébranlé les frontières stylistiques. Cet album est centrée autour de la voix et du texte (plus que d’habitude), des clarinettes et surtout des cordes. Fire ! Orchestra signe une œuvre aboutie et magnifique qui place l’ensemble parmi les plus créatifs de la scène européenne, et la concurrence est rude !



Matthew HALSALL
Oneness
[Gondwana Records]
1

Une collection de jazz spirituel et méditatif inédit issu des archives du boss du label Gondwana. Le trompettiste, compositeur, arrangeur et chef d’orchestre basé à Manchester, Matthew Halsall, est l’une des stars montantes de la scène jazz britannique, ainsi qu’un DJ hors pair. Il est accompagnéde la harpiste Rachel Gladwin, du bassiste Gavin Barras et du saxophoniste Nat Birchall. Les enregistrements ont été conservés dans les archives de Gondwana Records pendant plus d’une décennie avant que Halsall ne pense que le moment était venu de les partager.



RESAVOIR
Resavoir
[International Anthem Recording]
1 RES

Le collectif Resavoir, originaire de Chicago, sort ce premier long format qui évite l’écueil du manifeste artistique boursouflé pour défendre une vision spirituelle de la musique instrumentale improvisée, quelque part entre héritages jazz, indie rock, hip-hop et electronica. Mené par le trompettiste et producteur Will Miller, l’entité Resavoir s’inscrit dès ses débuts dans une liberté de création sans limites. Sur ’’Resavoir’’, le disque, le collectif offre un court voyage (moins de 30 minutes) aux paysages variés dont la cohérence repose en grande partie sur une production analogique chaleureuse. Ainsi du jazz spirituel, des sonorités synthétiques rehaussées par du chant en passant par l’ambient, Resavoir réussit à tenir les promesses d’une musique qui expérimente sans perdre l’auditeur en chemin.



POP / ROCK

(Sélection Greg)

Bill CALLAHAN
Shepherd in a sheepskin vest
[Drag City Records]
2 CAL

Six ans après son mythique album ’’Dream Rive’’, le musicien d’Austin Bill Callahan revient frapper fort avec ’’Shepherd In A Sheepskin Vest’’. Résolument dépouillé de A à Z et accompagné de discrets arrangements, Bill Callahan continue sur la pente montante et nous livre un énième chef-d’oeuvre. Il nous entraîne avec sa voix monocorde et ses splendides morceaux alternative country et indie folk dans son intimité.



Rozi PLAIN
What a boost
[Memphis Industries]
2 PLA

Délicate, chaleureuse, la musique de l’anglaise Rozi Plain est plus complexe qu’il n’y paraît, traçant sur la folk des ondes hypnotiques venues du jazz et d’ailleurs. Ce troisième album est empreint d’un sens de l’aventure libre, de petites graines qui deviennent gigantesques grâce à des guitares qui suivent des schémas répétitifs, des tempos qui changement doucement, pour façonner un album original. Complexe et sinueux, énigmatique et ambigu, ’’What A Boost’’ est toujours proche du travail passé de Rozi Plain, tout en accédant à un tout nouveau monde à explorer. Un monde qui étincelle et qui picote les sens.




SALAMI ROSE JOE LOUIS
Zdenka 2080
[Brainfeeder]
2 SAL

Lindsay Olsen, aka Salami Rose Joe Louis, vient de sortir son nouvel album ’’Zdenka 2080’’ chez Brainfeeder, le label de Flying Lotus. Inspiré par les romans de science-fiction, cet opus raconte l’histoire dystopique de notre chère planète Terre en 2080. Le décor est planté, le voyage spatio-temporel musical peut débuter. L’univers de l’artiste se retranscrit en musique par des sonorités éthérées, lo-fi à souhait, une voix douce quasi-chuchotante et du synthé à foison, parfois aux notes dissonantes.



WAND
Laughing matter
[Drag City Records]
2 WAN

Avec son cinquième album (en cinq ans), le groupe originaire de Los Angeles, fierté du label Drag City, parvient à dompter son énergie et en ressort grandi. Enregistré sur la base d’interminables sessions d’improvisations, ’’Laughing matter’’ atteint un degré de complexité inédit chez les californiens, tant dans la finesse du songwriting que dans la précision des arrangements. Le tout donnant naissance à un chef d’oeuvre dans lequel on s’abandonne à l’envi.



WEYES BLOOD
Titanic rising
[Drag City Records]
2 WEY

Sur un vertigineux quatrième album, Weyes Blood nous offre un joyau de pop baroque rétro, qui éblouit ce début d’année 2019. Mû par la volonté de donner à ses morceaux limpides une enveloppe orchestrale et des arrangements sans précédent, ’’Titanic Rising’’ offre une série de dix sommets mélodiques, portés par une voix en état de grâce permanent et une vision du monde désenchantée.



RÉVÉLATIONS

(Sélection Greg)

NOUR
Vain bleak and iconic
[Kythibong Record]
099.2 NOU

Premier album de Nour, ’’Vain Bleak and Iconic’’ constitue une merveilleuse surprise qui devrait conquérir sans difficulté le cœur des amateurs de rock expérimental et de pop psychédélique, voire au-delà. Synthétisant sans effort les extravagances de la fameuse école de Canterbury et le rock alternatif le plus déjanté, le trio tourangeau nous offre un disque sans compromis et d’une ambition admirable.



BLACK MIDI
Schlagenheim
[Rough Trade Records]
2 BLA

Black Midi, l’énigmatique quatuor noise rock originaire de Londres, dévoile son premier album ‘Schlagenheim’ sur Rough Trade Records. Pointu mais accessible, expérimental mais captivant, Black Midi peut bien revendiquer tous les styles de musique comme inspirations et impressionne par sa quête continue de nouvelles directions à prendre, comme par son goût du risque et sa facilité à se jeter tête la première dans des compositions alambiquées. ’’Schlagenheim’’ est une oeuvre terriblement singulière et jusqu’au-boutiste qui vient confirmer tout le génie d’une formation unique.





CRUMB
Jinx
[Crumb]
2 CRU

Deux ans après leur premier EP, le groupe de Brooklyn Crumb fait forte impression avec ’’Jinx’’. La pop psychédélique que nous concocte le quatuor emprunte plusieurs sonorités.Tantôt hallucinogène et aussi bien complexe que merveilleux, ou encore un ton jazzy fantasmagorique, tantôt lumineux et éthéré avec des notes de clavier hypnotiques. Vingt-sept minutes de musique au total, c’est peu mais ’’Jinx’’ est un album complètement intense et inventif. A la fois rêveur, sombre, psychédélique et jazzy, le disque convainc de bout en bout.



JUNGSTÖTTER
Love is
[Pias Records]
2 JUN

Jungstötter, alias Fabien Altstötter, sort son premier album solo, ’’Love is’’, et s’impose comme un des crooners actuels les plus troublants. Porté par sa voix juvénile, grave et puissante, ses 10 chansons crépusculaires ont été enregistrées dans les conditions du live. Avec ce projet, brut et sans ornement inutile, il crée une ambiance captivante et romantique.



LAFAWNDAH
Ancestor boy
[!K7 Recors]
185 LAF

Le premier album de Lafawndah ’’Ancestor Boy’’ est une déclaration d’intention stimulante qui révèle une artiste sans limite de portée, d’ampleur et d’intensité. Un grand soin est apporté à l’atmosphère et à la production afin que sonorités organiques et électroniques deviennent complémentaires et indissociables. Sa voix et son chant semble pourtant toujours l’emporter et attirer beaucoup l’attention de l’auditeur avec ses accents R’n’B électronique avec un supplément de caractère.



ÉLECTRO / HIP-HOP / R’n’B

(Sélection Greg)

BLACKTHREAD
The way you haunt my dreams (vinyle)
[Nahal Recordings]
450 BLA

Disciple de Brian Eno et d’Alva Noto, Blackthread écrit une techno sans beats, un rock sans guitare, une ambiant rehaussée de textes à la beauté glacée. Enfant du punk et de la noise, Pierre G. Desenfant poursuit sous l’incarnation de Blackthread une quête immersive et intérieure ; l’intimité des mots et du spoken-word rencontre la luxuriance ciselée des machines analogiques. Dans ses chansons d’un nouveau siècle, il expérimente en conteur hors-pair flottant sur des volutes synthétiques vaporeuses. Ecrit et échafaudé durant trois ans, ’’The way you haunt my dreams’’ a été enregistré en quelques jours.



Carmen VILLAIN
Both lines will be blue
[Smalltown Supersound]
450 VIL

La musicienne d’Oslo, Carmen Villain, délaisse le chant et le format pop pour proposer un album ambient tout aussi réussi que ses deux premières productions parues en 2013 et 2017. Un pari osé mais réussi pour Carmen Maria Hillestad qui se montre aussi à l’aise dans les chansons au format pop que dans les musiques contemplatives éthérées. Ici il sera surtout question d’ambient, avec des atmosphères changeantes dans des titres composés avec des instruments traditionnels (flûte, piano, percussions…) et des sonorités électroniques bénéficiant de différents effets et traitements. Le résultat ressemble à un voyage et s’avère aussi apaisant que méditatif.



FKA TWIGS
Magdalene
[Young Turks]
185 FKA

Certaines galettes sont plus accessibles que d’autres. ’’Magdalene’’ n’en fait pas partie. Le second album de FKA Twigs a en effet tout pour rentrer dans la catégorie des disques "curieux". Mais la grande force de la chanteuse anglaise est de savoir se détacher de son image d et d’offrir plus qu’un agrégat de morceaux expérimentaux. En se passant de son producteur phare Arca, FKA Twigs s’émancipe et plonge tête baissée dans l’univers de Nicolas Jaar, entre notes de piano mélancoliques et ballades langoureuses. En neuf titres, l’auteure-compositrice-interprète transporte les auditeurs dans une odyssée émotionnelle où elle apparaît plus vulnérable et puissante que jamais.



LITTLE SIMZ
Grey area
[Kobalt Label Services / Age 101 Music]
291 LIT

Très attendue par une grande partie de la communauté hip-hop, Little Simz revient avec Grey Area, un nouvel LP retentissant d’une énergie brute, presque abrupte, quasi folle, mais foncièrement maîtrisée. Ce nouvel album, est le portrait d’une femme née au milieu des années 1990, qui a grandi avec le hip-hop, qui s’est nourrie de jazz, de funk et de musique soul, qu’elle associe à sa voix grave, comme ligne de flottaison. Avec ce troisième effort, la jeune britannique aux vingt-cinq printemps explore son monde et affiche ses ambitions.



TYLER, THE CREATOR
Igor
[Columbia Records]
291 TYL

L’ancien leader d’Odd Future publie enfin le successeur du brillant "Scum Fuck Flower Boy". ’’IGOR’’ est un album très original par sa forme, concis et marquant. Le natif de la West Coast nous propose un univers marqué et identitaire, plaçant son album en marge du reste des sorties, le faisant briller. Tyler a donc pris un risque en choisissant un format de projet aussi expérimental. Avec "IGOR", véritable bande-son de sa vie amoureuse, le Californien s’impose de nouveau comme l’outsider le plus fascinant du rap américain.



MUSIQUE CLASSIQUE

(Sélection Alexandra)

STILE ANTICO
In a strange land : Elizabethan composers in exile
[Harmonia Mundi]
303 STI

Sous le règne d’Elisabeth I, quelques-uns des plus grands compositeurs anglais (Philips, Dering, Dowland) choisirent l’exil. D’autres restèrent en Angleterre dans un isolement spirituel. Parmi eux se trouvaient Robert White, dont les Lamentations s’inscrivent parmi les plus grands chefs d’œuvre de la musique anglaise, et William Byrd dont la musique des plus tourmentées a été mise spécialement en musique par Huw Watkins pour Stile Antico.



Hector BERLIOZ
Symphonie fantastique
[Harmonia Mundi]
3 BER 12.11

Au XIXe siècle, la musique symphonique s’est fait connaître du plus grand nombre par le piano. Grand adaptateur du répertoire, Franz Liszt a donné une version de la Symphonie fantastique de Berlioz que Jean François Heisser et Marie-Josèphe Jude ont choisi ici. Ils l’interprètent sur un piano Pleyel à double claviers en vis-à-vis dont la caisse de résonance commune fait naître des timbres inédits. Les mille détails d’une écriture minutieuse rendent tout le flamboyant d’une œuvre unique dans l’histoire de la musique. Magistral !

Vanessa WAGNER
Inland
[InFiné]
311 WAG

Parfois décrite comme « la pianiste la plus délicieusement singulière de sa génération », Vanessa Wagner poursuit une carrière à son image, originale et engagée, allant des récitals classiques aux musiques électroniques. ’’Inland’’ est consacré au courant minimaliste et comporte quelques pièces rares d’un répertoire qu’elle affectionne particulièrement. Entre l’iconoclaste Moondog à des figures familières tel que Philip Glass, on croise la pièce culte de Michael Nyman, ’’The heart asks pleasure first’’, transfigurée tout en douceur et sensualité, la reprise des cercles hypnotiques de Meredith Monk ou encore les silences suspendus du compositeur letton Peteris Vasks.



Caroline SHAW
Orange
[New Amsterdam Records]
4 SHA 14.40

La compositrice américaine Caroline Shaw a travaillé avec des artistes aussi divers et réputés que Kanye West, Nas, The National, Renée Fleming, Dawn Upshaw... Elle est également violoniste et a notamment joué en formation de quatuor, ce qui l’a amenée à concevoir le recueil de pièces pour quatuor à cordes intitulé Orange, joué ici par Attacca Quartet, et qui suit les pas des grands aînés Haydn, Mozart, Ravel, Bartok, tout en apportant un nouveau souffle à ce répertoire, à partir d’une célébration de la beauté simple et naturelle des choses du quotidien. La pièce maîtresse de cet album, ’’Plan & Elevation’’, est formée de différents épisodes dont les noms sont tirés des fameux jardins d’Umbarton Oaks. Attacca Quartet, formé au début des années 2000, est actuellement l’un des quatuors les plus en vue Outre-Atlantique.



Terry RILEY
Sun rings
[Nonesuch Records]
4 RIL 14.40

À l’été 2000, le NASA Art Program invite le Kronos Quartet à écouter les sons de l’espace. Ces sons peu connus du grand public et provenant des ondes de plasma ont été enregistrés par la sonde Voyager au voisinage de Jupiter, Saturne, Uranus et Neptune. L’idée commune selon laquelle l’espace est totalement silencieux, en l’absence d’air pour propager le son, n’est pas exacte. Des ondes de plasma s’y propagent, comparables en quelque sorte à des ondes radio ou à des ondes sonores, révélant une riche variété de sons fascinants. Selon Terry Riley, les dix « spacescapes » (espaces cosmiques) que comprend ’’Sun rings’’ ont été composés comme autant d’atmosphères musicales spécifiques avec l’intention de laisser les sons de l’espace influer sur le quatuor à cordes et de favoriser une interaction entre le jeu « live » et ces sons préenregistrés. Dans certains mouvements, le but était de placer le quatuor comme s’il traversait ces différentes atmosphères, à la manière des sondes Voyager et Galileo parcourant notre système solaire. Dans certains cas, des fragments de mélodies observées dans ces sons sont à la base des thèmes développés pour le quatuor. L’addition de deux mouvements avec chœur rappelle que cette œuvre est dédiée avant tout aux humains, qui n’ont de cesse d’étendre leur connaissance de l’univers.

Version imprimable de cet article Imprimer

Rester connecté

Newsletter :

Articles liés :

Voir aussi ...