Accueil > Les collections > Bibliographies > Musique, Cinéma, Arts & Loisirs > Musique > Animations musicales (siestes musicales, concerts...), les (...) > Les Siestes (...)
Les Siestes Musicales #1

Réécoutez où découvrez la playlist de la sieste musicale



LA PLAYLIST



1 Chiemi ERI - Sado okesa
Enr. entre 1958 et 1962 (2mn40s)

2 Richard STAGG - Portrait of Genroku
Enr. 2002 (2mn49s)

3 Yasuaki SHIMIZU - Seiko 3
Enr. 80’s (1mn17s)

4 Haruomi HOSONO - Upper floor... moving triangle
Enr. 1982 (8mn46s)

5 Hiroshi YOSHIMURA - Blink
Enr. 1982 (4mn44s)

6 KIKAGAKU MOYO - Blanket song
Enr. 2018 (3mn11)

7 Chiemi ERI - Kiso-bushi
Enr. entre 1958 et 1962 (3mn23s)

8 MTO - Amenbo
Enr. 2005 (4mn09s)

9 Kikagaku MOYO - Orange peel
Enr. 2018 (4mn27s)

10 Yasuaki SHIMIZU - Semi tori no hi
Enr. 80’s (4mn35s)

11 Yoshiaki OCHI - Ear dreamin’
Enr. 1990 (4mn45s)

12 MARIAH - Shonen
Enr. 1983 (5mn04s)

13 Yasuaki SHIMIZU - Sen-nen 2
Enr. 80’s (2mn03s)

14 Takeo MORIYAMA - Kaze
Enr. 1983 (5mn12s)

15 Yasuaki SHIMIZU - Seiko 1
Enr. 80’s (57s)

16 Isao TOMITA - N°4 : passepied
Enr. 1974 (3mn23s)

17 Yoshio OJIMA - Glass chattering
Enr. 1988 (5mn56s)

18 Susuma YOKOTA - Saku
Enr. 1999 (5mn45s)

19 Dr. Shoji YAMASHIRO - Kaneda
Enr. 1988 (3mn10s)


ÉCOUTER LA PLAYLIST



LES ALBUMS DE LA SÉLECTION


COMPILATION
Kusamakura Vol. 1
[Saravah] Enr. 2007
035.2 A. KUS

Superbement illustré par le peintre Masakutsu Tagami, la compilation Kusamakura vol.1 est un cocktail de talents folkloriques et de compositions contemporaines, faisant se succéder des joueurs de shamisen, un jazz très libre, des chants traditionnels du Nord interprétés par Momonashi (voix et basse électrique), une comptine vieille de 800 ans (Maru-take-ebisu), l’énergie débordante des fanfares de rue Kingyo et Kabocha Shokai... Cet album est le prolongement discographique des soirées Cabaret Shinjuku initiées par la musicienne franco-japonaise Maïa Barouh, spectatrice et actrice privilégiée de la nouvelle scène underground japonaise qui se cristallise notamment dans l’un des quartiers le plus tumultueux de Tokyo : Shinjuku. Edité par Saravah (label de Pierre Barouh).


Chiemi ERI
Chiemi Eri
[Akuphone Records] Enr. de 1958 à 1962
035.2 ERI

Le jeune label français Akuphone n’a que deux sorties à son catalogue, mais c’est déjà la meilleure agence de voyages vers une destination peu connue des mélomanes : l’Asie. Pour sa deuxième sortie, direction le Japon, avec une compilation de chansons enregistrées entre 1958 et 1962 par Chiemi Eri. Chanteuse et actrice, Chiemi Eri serait hyper connue au Japon. Et on découvre une chanteuse qui, adolescente au début des années 50, chantait des reprises de country-music pour les soldats sur les bases militaires américaines du Japon. Les morceaux compilés sont ceux où elle était accompagnée par les improbables Tokyo Cuban Boys, un grand orchestre spécialisé dans la musique cubaine. Une chanteuse de swing latino, mais hybridé avec des mélodies et des traditions musicales nippones. Le son et les arrangements sont à tomber par terre. Ce disque est renversant et franchement indispensable.


COMPILATION
J-jazz : Deep modern jazz from Japan
[BBE Records] Enr. de 1969 à 1984
1 A. JJA

Le label britannique BBE sort "J Jazz - Deep Modern Jazz from Japan 1969-1984 ", une compilation qui nous fait découvrir une scène japonaise méconnue enregistrée lors de l’explosion du jazz au Japon dans les années 70. Pendant plus d’une décennie (entre la fin des années 60 et le début des années 80), la culture jazz japonaise a progressé à un rythme affolant, produisant un extraordinaire éventail d’artistes, d’enregistrements et de maisons de disques qui sont à l’origine d’un des jazz les plus étonnants de cette période. Il s’agit d’un jazz profondément spirituel, impressionniste et post-modal.


KIKAGAKU MOYO
Masana temples
[Guruguru Brain] Enr. 2018
2 KIK

Depuis 2016 et la sortie de ’’House Tall In Grass’’, les cinq membres du groupe aux longs cheveux ébène s’illustrent en tant qu’héritiers du folk nippon, du krautrock des 70’s et de la contre-culture hippie du pays du soleil levant. Dans la lignée d’Acid Mothers Temple, ces jeunes musiciens âgés de moins de trente ans jouent pour libérer les corps et les esprits. L’album a été enregistré avec le musicien jazz, Bruno Pernadas, à Lisbonne, pour qui le groupe a une grande admiration. Avec ’’Masana Temples’’, ils ont voulu revoir leur propre concept du psychédélisme et ce que cela pouvait donner en musique.


MARIAH
Utakata no hibi
[Nipon Columbia / Palto Flats] Enr. 1983
2 MAR

Véritable petit graal de grâce apparu en 1983 dans le fourmillant underground new-wave japonais, le double maxi 45 tours ’’Utakata no Hibi’’ du combo jazz expérimental Mariah zone dans le même territoire post-ethnique, lumineux et déconcertant que les disques à peu près contemporains de ses compatriotes Hajime Tachibana, Chakra ou After Dinner, avec ce je-ne-sais-quoi de pop en plus qui le rend un peu plus culte et un peu plus digeste aux oreilles occidentales contemporaines. Fomenté parmi quelques autres beaux projets par le compositeur / saxophoniste / arrangeur Yasuaki Shimizu (collaborateur régulier de Ryuichi Sakamoto, Pierre Barouh ou Towa Tei), Mariah a connu une carrière assez courte mais dense en disques (six albums en quatre ans) et en succès. Son multiculturalisme étonnant, assez proche de celui qui animait en occident les très clairvoyants Brian Eno, Marc Hollander ou Hector Zazou a permis à son fondateur de se faire connaître dans le monde entier et à faire jouer son talent hors du Japon.


Yasuaki SHIMIZU
Kakashi
[Nippon Columbia] Enr. 1982
2 SHI

Bien que réédité plusieurs fois en cd, l’album culte du japonais Yasuaki Shimizy, ’’Kakashi’’, reste méconnu dans cette partie du monde. Voici l’occasion de faire connaissance avec cet étrange opus qui date tout de même de 1982. Pour les amateurs de musique rare plongez dans l’univers fabuleux de cet album.


Haruomi HOSONO
Cochin moon
[King Records] Enr. 1978
294 HOS

Des années 70 à nos jours, Haruomi Hosono n’a cessé d’ expérimenter hors des sentiers battus ; prenant ses distances avec le format techno-pop du Yellow Magic Orchestra, formé avec Ryuichi Sakamoto et Yukihiro Takahashi. Il déploie ainsi différentes écritures musicales au confluent de l’ambient, des musiques traditionnelles et des influences exotica/space age pop, qu’il affectionne depuis toujours, comme pas mal de japonais. Sa discographie éclectique fourmille de trouvailles sonores dont ce ’’Cochin moon’’, excellente entrée en matière. Enregistré en 1978 au retour d’un voyage dans le sud de l’Inde, cet album annonce un virage électronique radical. C’est avec cet opus qu’Hosono allait amorcer, l’air de rien, une petite révolution musicale pour les trente années à venir.


Susumu YOKOTA
Sakura
[Skintone] Enr. 1999
294 YOK

Susumu Yokota est un compositeur japonais peu connu chez nous mais à la discographie impressionnante : plus de trente albums (depuis 1992) sortis principalement sous son nom mais aussi sous les pseudonymes de Anima Mundi, Ebi, Prism, Stevia,… Touche à tout prolifique, d’abord économiste avant de devenir DJ House, ce sont néanmoins ces travaux à la croisée de l’ambient et de la musique minimaliste qui sont les plus remarquables. Son album ’’Sakura’’, très influencé par Brian Eno, sorti en 2000 est considéré comme un des albums électroniques de l’année (notamment par le magazine référence qu’est The Wire) et l’un des sommets de sa carrière, tout comme ’’Grinning cat’’, sorti l’année suivante.


Isao TOMITA
Snowflakes are dancing : The newest sound of Debussy
[RCA Red Seal / BMG Japan] Enr. 1974
450 TOM

Tomita est un musicien phare innovant qui a révolutionné la musique électronique au Japon après avoir fait l’acquisition d’un synthétiseur Moog III en 1971. Il n’a pas seulement travaillé au Japon où sa musique a influencé les artistes japonais dans le domaine de la musique électronique, tels que Ryuichi Sakamoto du Yellow Magic Orchestra, mais également à l’étranger. Premier compositeur japonais à entrer aux Grammy Awards, son album ’’Snowflakes are Dancing’’ a été nommé quatre fois. Il tirait son inspiration du compositeur français Claude Debussy.


Yamashiro SHOJI
Akira, symphonic suite (bande originale du film de Katsuhiro Otomo)
[Invitation / Victor Entertainment] Enr. 1988
520 AKI

30ème anniversaire d’’’Akira’’ ! La sortie événement de la BO de la série manga culte "Akira" et introuvable depuis des années. La musique symphonique d’"Akira" a été composée par Dr. Shoji Yamashiro, à la tête du légendaire collectif japonais Geinoh Yamashirogumi, qui interprète cette partition. Enregistrée et masterisée avec les techniques les plus avancées de notre époque, cette inoubliable bande originale d’"Akira" est d’une qualité et d’une fidélité incomparables.


Yasuaki SHIMIZU
Music for commercials : Made to measure vol. 12
[Crammed Discs] Enr. 1987
521 SHI

’’Music For Commercials’’ est sorti en 1987 en format 33t vinyle dans la série ’’Made To Measure’’. Entre 1983 et 1995, il y a eu 37 publications ’’Made To Measure’’, avec entre autres les groupes et artistes Minimal Compact, John Lurie, Fred Frith, les membres de Tuxedomoon, Karl Biscuit, Harold Budd et Arto Lindsay. La particularité et couleur de ’’Made To Measure’’ est de proposer une musique instrumentale qui pourrait servir de bande son / illustration sonore pour le cinéma, la danse, le théâtre, les défilés de mode, la vidéo ou l’art contemporain. Yasuaki Shimizu est un compositeur et saxophoniste japonais. Il a publié son premier album solo en 1978. De 1979 à 1983 il a fait partie du groupe Mariah. ’’Music For Commercials’’ est une compilation de musiques que Yasuaki Shimizu a composé pour des publicités destinées à la TV japonaise. La majorité des titres sont très courts, à peine plus d’une minute. Malgré tout, en seulement une minute, Yasuaki Shimuzu arrive à mettre beaucoup d’éléments sonores. Sa musique, malgré l’aspect minimaliste est très riche en son, en harmonie et nous fait facilement voyager, du moins mentalement, grâce à ses boucles entêtantes parfois zen. Ces vignettes musicales ont une certaine légèreté qui est très agréable à écouter. Pas étonnant que ce disque soit devenu culte et très recherché, car les 24 morceaux de l’album ont une force intemporelle.

Version imprimable de cet article Imprimer

Rester connecté

Newsletter :

Articles liés :

Voir aussi ...