Accueil > Les collections > Bibliographies > Musique, Cinéma, Arts & Loisirs > Musique > Animations musicales (siestes musicales, concerts...), les (...) > Les Siestes (...)
Les Siestes Musicales #4

Réécoutez où découvrez la playlist de la sieste musicale - Anti Best-Of 2019.


LA PLAYLIST


1 Bill CALLAHANShepherds welcome
(2mn22s)

2 WANDHigh planes drifter
(2mn41s)

3 Rozi PLAINInner circle
(4mn44s)

4 FIRE ! ORCHESTRABlue crystal fire
(7mn29s)

5 Matthew HALSALLLife
(9mn58s)

6 Andrew WASYLYKGreendrive #2
(5mn33s)

7 STUBBLEMANGriffith park
(5mn 33s)

8 Erland COOPERSillocks
(3mn 27s)

9 Leo SVIRSKYTrembling instants
(5mn11s)

10 TEEBSAtoms song (capsule)
(4mn42s)

11 Carmen VILLAIN Impossible color
(5mn32s)

12 JUNGSTŐTTERSilence
(5mn41s)


ÉCOUTER LA PLAYLIST



LES ALBUMS DE LA SÉLECTION


Bill CALLAHAN
Shepherd in a sheepskin vest
[Drag City Records]
2 CAL

Six ans après son mythique album ’’Dream Rive’’, le musicien d’Austin Bill Callahan revient frapper fort avec ’’Shepherd In A Sheepskin Vest’’. Résolument dépouillé de A à Z et accompagné de discrets arrangements, Bill Callahan continue sur la pente montante et nous livre un énième chef-d’oeuvre. Il nous entraîne avec sa voix monocorde et ses splendides morceaux alternative country et indie folk dans son intimité.


WAND
Laughing matter
[Drag City Records]
2 WAN

Avec son cinquième album (en cinq ans), le groupe originaire de Los Angeles, fierté du label Drag City, parvient à dompter son énergie et en ressort grandi. Enregistré sur la base d’interminables sessions d’improvisations, ’’Laughing matter’’ atteint un degré de complexité inédit chez les californiens, tant dans la finesse du songwriting que dans la précision des arrangements. Le tout donnant naissance à un chef d’oeuvre dans lequel on s’abandonne à l’envi.


Rozi PLAIN
What a boost
[Memphis Industries]
2 PLA

Délicate, chaleureuse, la musique de l’anglaise Rozi Plain est plus complexe qu’il n’y paraît, traçant sur la folk des ondes hypnotiques venues du jazz et d’ailleurs. Ce troisième album est empreint d’un sens de l’aventure libre, de petites graines qui deviennent gigantesques grâce à des guitares qui suivent des schémas répétitifs, des tempos qui changement doucement, pour façonner un album original. Complexe et sinueux, énigmatique et ambigu, ’’What A Boost’’ est toujours proche du travail passé de Rozi Plain, tout en accédant à un tout nouveau monde à explorer. Un monde qui étincelle et qui picote les sens.


FIRE ! ORCHESTRA
Arrival
[Rune Grammofon]
1 FIR

Le trio Fire ! est composé depuis 2009 de Mats Gustafsson (sax baryton), Johan Berthling (basse) et Andreas Werliin (batterie). Avec la création du Fire ! Orchestra, ils peuvent proposer une lecture décuplée des esthétiques free jazz, rock psychédélique, musique improvisée, noise, etc. Autour du trio se sont agglutinés une ribambelle de musiciens (14 pour cet album) aux qualités musicales irréprochables, pour l’essentiel basés à Stockholm. "Arrival "est déjà le quatrième album de Fire ! Orchestra dont chaque album a bousculé des certitudes musicales et ébranlé les frontières stylistiques. Cet album est centrée autour de la voix et du texte (plus que d’habitude), des clarinettes et surtout des cordes. Fire ! Orchestra signe une œuvre aboutie et magnifique qui place l’ensemble parmi les plus créatifs de la scène européenne, et la concurrence est rude !


Matthew HALSALL
Oneness
[Gondwana Records]
1

Une collection de jazz spirituel et méditatif inédit issu des archives du boss du label Gondwana. Le trompettiste, compositeur, arrangeur et chef d’orchestre basé à Manchester, Matthew Halsall, est l’une des stars montantes de la scène jazz britannique, ainsi qu’un DJ hors pair. Il est accompagnéde la harpiste Rachel Gladwin, du bassiste Gavin Barras et du saxophoniste Nat Birchall. Les enregistrements ont été conservés dans les archives de Gondwana Records pendant plus d’une décennie avant que Halsall ne pense que le moment était venu de les partager.


Andrew WASYLYK
The Paralian
[Athens of The North]
450 WAS

Andrew Wasylyk (alias Andrew Mitchell) est écossais et sa musique est forcément quelque peu imprégnée des paysages de sa terre natale. Tout est parti d’une invitation à une résidence artistique pour ’’The Paralian’’, son troisième album, disque apaisé et marqué par la rencontre des genres et des espaces-temps incongrus. Pour rappel, ’’The Paralian’’ en grec comme en anglais, c’est celui qui vit à côté de l’océan. Il est question ici de cormoran, de traversée nocturne, de chant de marinier éteint. Quasi exclusivement instrumental, les dix titres nous bouleversent et nous transportent entre terres fermes et éléments aqueux et mouvants.


STUBBLEMAN
Mountains and plains
[Crammed Discs]
450 STU

Stubbleman est le nouveau projet musical de Pascal Gabriel, producteur et ingénieur du son belge. C’est suite à un voyage aux Etats-Unis que son projet de Stubbleman a pris forme. Ici la musique est à la fois cinématographique et posée. Pascal Gabriel utilise divers synthés, pianos, pédales d’effets, objets, jouets, sons enregistrés pendant son road trip, pour composer une musique instrumentale. Une fois entré dans sa musique, on se laisse porter par ses notes précieuses, mélancoliques et spacieuses, créant des instants vraiment poétiques et renouant avec le meilleur de la musique ambient et minimaliste des années 1970.


Erland COOPER
Sule skerry
[Phases]
450 COO

Erland Cooper était le leader de The Magnetic North et Erland & The Carnival. Ayant grandi sur l’archipel écossais des Orcades, Erland a commencé à écrire son projet solo en guise de réponse douce pour soulager l’anxiété et la claustrophobie en travaillant dans une ville. Explorant un équilibre entre musique ambiante, alternative, classique et musique électronique, Erland crée une fusion entre équilibre et calme pour lui et l’auditeur.


Leo SVIRSKY
River without banks
[Unseen Worlds Records]
450

Le compositeur et pianiste Leo Svirsky dédie son nouvel album, ’’River Without Banks’’, à celle qui fut sa professeure de piano, Irena Orlov, épouse du musicologue Henry Orlov qui écrivit sur les connections des musiques sacrées issues de cultures diverses. En découlent des compositions cérébrales, certes, mais aussi très organiques, dont les atmosphères miroitantes sont pleines d’arpèges, d’échos et de motifs louvoyants. Avec son usage d’autres instruments (trompette, violoncelle, gong), qui ne dépassent jamais l’autorité majestueuse de son piano, Leo Svirsky montre qu’il maîtrise très bien l’incertitude, dans son acception tant théorique que pratique.


TEEBS
Anicca
[Brainfeeder]
450

L’artiste protéiforme Teebs, à la fois producteur, peintre et membre clef du clan Brainfeeder, aux côtés de Flying Lotus ou Thundercat, revient avec un troisième album répondant au nom d’’’Anicca’’. Enrichies de la participation d’illustres invités, Panda Bear (Animal Collective), Sudan Archives, Ringgo Ancheta aka MNDSGN... les 45 minutes de l’album déploient la signature musicale unique de Teebs, rêveuse et aérienne, au sein de productions colorées taillées à la mesure des artistes invités.


Carmen VILLAIN
Both lines will be blue
[Smalltown Supersound]
450 VIL

La musicienne d’Oslo, Carmen Villain, délaisse le chant et le format pop pour proposer un album ambient tout aussi réussi que ses deux premières productions parues en 2013 et 2017. Un pari osé mais réussi pour Carmen Maria Hillestad qui se montre aussi à l’aise dans les chansons au format pop que dans les musiques contemplatives éthérées. Ici il sera surtout question d’ambient, avec des atmosphères changeantes dans des titres composés avec des instruments traditionnels (flûte, piano, percussions…) et des sonorités électroniques bénéficiant de différents effets et traitements.Le résultat ressemble à un voyage et s’avère aussi apaisant que méditatif.


JUNGSTÖTTER
Love is
[Pias Records]
2 JUN

Jungstötter, alias Fabien Altstötter, sort son premier album solo, ’’Love is’’, et s’impose comme un des crooners actuels les plus troublants. Porté par sa voix juvénile, grave et puissante, ses 10 chansons crépusculaires ont été enregistrées dans les conditions du live. Avec ce projet, brut et sans ornement inutile, il crée une ambiance captivante et romantique.

Version imprimable de cet article Imprimer

Rester connecté

Newsletter :

Articles liés :

Voir aussi ...