Accueil > Les collections > Bibliographies > Musique, Cinéma, Arts & Loisirs > Musique > Pop Rock, Jazz, Electro, Soul et dérivés > Michael JACKSON
Michael JACKSON

AVANT-PROPOS


Michael Jackson, né le 29 août 1958 et mort le 25 juin 2009 à Los Angeles, est désigné comme l’artiste de variétés le plus couronné de succès de tous les temps. Septième d’une famille de neuf enfants, il a commencé sa carrière professionnelle à l’âge de onze ans au sein des Jackson Five puis a débuté sa carrière solo en 1971 tout en restant membre du groupe. Il a sorti cinq albums studio figurant parmi les plus vendus au monde : ’’Off the Wall’’ (1979), ’’Thriller’’ (1982), ’’Bad’’ (1987), ’’Dangerous’’ (1991) et ’’HIStory’’ (1995). Il a révolutionné le monde des clips en créant de véritables courts-métrages. On pense évidemment au clip de "Thriller" mais aussi "Beat it" ou "Smooth Criminal". Grand showman et danseur, Michael Jackson a également popularisé de nombreux pas de danses comme le célèbre ’’Moonwalk’’. Mais il fut aussi reconnu pour sa générosité car il a donné presque un demi milliard de dollars à des œuvres caritatives. Toutefois, son image publique a été ternie par certains aspects de sa vie privée, notamment ses recours à la chirurgie esthétique, son mode de vie jugé excentrique par la presse populaire, ainsi que deux plaintes pour abus sexuel sur mineur, dont aucune ne débouche sur une condamnation.

Celui qui fut tour à tour le ’’Bambi’’ ou le ’’Peter Pan’’ du rock et qui se proclama ensuite ’’The King of Pop’’ est une figure majeure de la musique pop et l’une des plus célèbres du XXe siècle.


JACKSON 5

Issue d’une famille de neuf enfants, les Jackson vivent dans une petite maison dans la ville de Gary, située dans une banlieue de Chicago dans l’Indiana. Passionné de musique, leur père Joseph Jackson joue régulièrement de la guitare accompagné de ses fils au chant. Le patriarche manager réunit ses fils pour former un groupe. À l’origine surnommé ’’The Jackson Brothers’’, le groupe se composait de ses trois fils aînés, Sigmund Escod surnommé Jackie, Toriano Adaryll surnommé Tito, le leader Jermaine ainsi que deux musiciens : Johnny Jackson (aucun lien de parenté) et Ronnie Rancifer. En 1965, s’ajoutent les cadets Marion et le jeune prodige Michael. Face aux ambitions d’un père toujours plus autoritaire et exigent, le jeune Michael et ses frères travaillent d’arrache-pied, multiplient les répétitions et représentations, afin de devenir le nouveau groupe pop à la mode.

LA MOTOWN & LA JACKSONMANIA

Le quintette commence par écumer les concours de chant et scènes locales, le répertoire se concentre sur des reprises de succès du hit-parade et quelques tubes du label Tamla Motown, dont leur morceau fétiche ’’My Girl’’ (The Temptations). Tentant une première fois sa chance auprès de Berry Gordy, le patron de la Motown ignore complètement la formation. Ce n’est que sur les avis de Gladys Knight et du chanteur Bobby Taylor qui ont vu le groupe se produire à l’Appolo Theatre de Harlem (New York), en récompense d’un concours, que Gordy prête attention au phénomène. A partir de cet instant, le boss prend les affaires en main et installe le groupe à Los Angeles, leur fournit une équipe de compositeurs, The Corporation, composée de Freddie Perren, Fonce Mizell et Deke Richards, et une ’’marraine’’, Diana Ross qui s’occupe de leur chorégraphie. A partir de là, la carrière du groupe va démarrer en trombe. Le premier single ’’I Want You Back’’, qui paraît en octobre 1969, grimpe progressivement jusqu’à la première place des charts et se vend à deux millions d’exemplaires. Il inaugure une série de quatre numéros un successifs la même année, une situation inédite, même par un groupe Tamla Motown. Les apparitions télévisées des frères Jackson sont très appréciées, en partie pour le jeu de scène et la voix perçante du cadet Michael, âgé de seulement onze an. À mesure que ses membres grandissent, le succès du groupe ne faiblit pas. Le clan Jackson devient un véritable produit marketing et la « jacksonmania » gagne rapidement le pays. L’aventure des Jackson Five, fortement romancée, fait aussi l’objet d’un dessin animé.

MICHAEL EN SOLO


Les Jackson Five connaît un succès incontesté aux Etats-Unis, en plus de chanter avec ses frères, Michael décide de se lancer également de son côté. Il sort 4 albums solo dont ’’Got to be there’’ et ’’ Ben’’. Sa notoriété ne fait que grandir. En 1972, âgé seulement de 14 ans, il remporte un golden globe et il est nominé aux oscars pour la chanson titre ’’Ben’’, tirée du film du même nom. Les albums ’’Music and me’’ et ’’Mickael forever’’ sortis en 1973 et 1975, connaissent cependant un succès moins important.
En juillet 1979, Michael sort le 45 tours ’’Don’t Stop Till You Get Enough’’, qui, dès le mois d’octobre, sera numéro un dans les charts. Puis l’album, qui crée l’événement : ’’Off the Wall’’, heureux mélange de pop, de rhythm and blues et de jazz issu de la fructueuse rencontre entre le jeune créateur et Quincy Jones, le célèbre producteur et arrangeur. Il est alors âgé de 21 ans. Stevie Wonder et Paul McCarthney, composent certaines chansons de cet album qui remporte un succès planétaire avec plus de 20 millions d’exemplaires vendus.

THRILLER


Le début des années 80 est marqué par sa rupture avec les Jackson Five et surtout la sortie de ’’Thriller’’ (1982), toujours co-produit avec Quincy Jones. ’’Thriller’’ est l’album de tous les superlatifs et construit la légende de Michael, notamment avec les titres "Thriller", "Beat It", "Billie Jean" au succès planétaire. On notera également les collaborations d’artiste comme Eddie Van Halen pour le solo de guitare de la chanson "Beat It", mais aussi les vidéos clips très novateur, du jamais vu pour l’époque, en tête le petit cour métrage pour ’’Thriller’’ réalisé par le célèbre John Landis. Cet album reste a ce jour le plus vendu de toute l’histoire de la musique avec des ventes estimées à prés de 65 millions d’exemplaires.

THE KING OF POP


Michael Jackson continue avec le succès, avec la sortie de "Bad" (1987) et la tournée mondiale qui s’en suit "Bad World Tour", qui marquera la fin de cette décennie. L’album est encore un énorme succès pour Michael, même si l’album n’atteint pas les chiffres de ventes du précédent. À la différence de ’’Thriller’’ et de ’’Off The Wall’’, Michael Jackson est le compositeur principal de l’album, dont il a composé neuf titres sur onze. Il devient aussi le premier artiste à obtenir 5 singles d’un même album classés numéro 1 aux classements américains. Le clip de la chanson ’’Bad’’ est une fois de plus révolutionnaire. Réalisé par Martin Scorsese, il se joue dans une station désaffectée du métro new-yorkais. Il sort également un film, ’’Moonwalker’’, qui regroupe une partie de ses clips vidéo. Le titre vient du ’’Moonwalk’’, un pas de danse popularisé par Michael Jackson. Encore aujourd’hui, on parle du ’’Moonwalk’’ comme du pas de danse du roi de la Pop.

En 1991, Michael Jackson signe un énorme contrat avec Sony. Ce contrat stipule qu’il doit réaliser plusieurs albums et apparaître dans quelques films ou courts-métrages en échange d’un montant d’environ un milliard de dollars. Les fans attendent le nouvel album de Michael avec grande impatience.

L’album ’’Dangerous’’ se place à la première place des classements musicaux en seulement 3 jours. 35 millions d’exemplaires seront vendus dans le monde entier, dépassant ainsi l’album ’’Bad’’. Michael est au sommet de sa gloire, mais c’est aussi le début des accusations d’abus sexuels contre lui.

’’HIStory : Past, Present and Future – Book I’’, sort en juin 1995. L’album se divise en deux parties. La première, ’’History Begins’’, rassemble quinze des morceaux les plus célèbres de son répertoire. La seconde partie de l’opus, ’’History Continues’’, est un brûlot rageur, une plongée tonitruante au pays du rythme, un pandémonium de sons, de sang et de sueur.

LE ROI AU DESTIN BRISÉ


Cédant aux instances de Sony, Michael Jackson publie en mai 1997 ’’Blood in the Dance Floor’’ : composé de cinq nouveaux morceaux et de huit remix, cet album semble faire la preuve que sa créativité marque le pas. ’’Invincible’’, sorti en octobre 2001 et surtout popularisé par le titre ’’You Rock My World’’, se veut néanmoins en phase avec les rythmes les plus contemporains. Il s’agit du dernier album studio de Michael, qui, entre nouvelles affaires de mœurs, dont il est innocenté en 2005, démêlés avec Sony, qu’il quitte en 2006, pathétiques troubles du comportement et insondables déboires financiers, ne se prête plus qu’à des compilations (dont ’’King of Pop’’, paru en l’honneur de son 50e anniversaire), agrémentées de quelques nouveautés, et vit quasiment retiré du monde. En 2009, il se prépare pourtant à renouer avec les concerts publics, tous prévus à Londres, lorsque survient le drame.

Le jeudi 25 juin, Michael Jackson est retrouvé inconscient dans le manoir de Holmby Hills qu’il louait au nord-ouest de Los Angeles. Transporté à l’hôpital, il est déclaré mort à 14 h 26 . Diffusée par Internet, la nouvelle suscite une émotion planétaire à la mesure de la stupeur que provoque un décès sur l’instant inexpliqué. De l’Apollo Theater de Harlem au Japon en passant par les grandes capitales d’Europe, les scènes de dévotion se succèdent sur fond de standards de l’idole disparue.

Artiste surdoué, performeur inoubliable, Michael Jackson a révolutionné la musique pop et battu tous les records. Il a été, sans doute, la dernière star universelle.

DISCOGRAPHIE


JACKSON 5
5 classic albums Jackson Five : Diana Ross presents The Jackson 5 (1969) - ABC (1970) - Third album (1970) - Maybe tomorrow (1971) - Lookin’ through the windown (1972)
[Motown]
Enr. de 1969 à 1972
180 JAC

Virtuoses du rythm’n’blues, de la soul, de la funk et du rock’n’roll, la fratrie Jackson acquiert une popularité incontestable dès le début des années 70. Les Jackson 5 connaissent un succès rapide que la Motown, première maison de disque de musique noire américaine, entend à son tour exploiter. En 1968, son gérant Berry Gordy signe le groupe et popularise à travers eux un tout nouveau style qu’il baptise lui-même « Bubblegum Soul », en référence aux textes adolescents assignés au groupe. Véritable poule aux yeux d’or de la Motown, les Jackson Five dénotent : coupe afro, pantalons larges, jeu de jambes rythmées et danses endiablées, sans compter sur la voix haut perchée et l’aisance du jeune Michael sur scène. À mesure que ses membres grandissent, le succès du groupe ne faiblit pas. Le clan Jackson devient un véritable produit marketing et la « jacksonmania » gagne rapidement le pays. Coffret avec les cinq premiers albums des Jackson Five.





Off the wall
[Epic]
Enr. 1979
2 JAC

’’Off The Wall’’ (1979) est l’album qui reste le plus sous estimé dans la discographie de Michael Jackson. ’’Thriller’’ a tout écrasé. Et pourtant, les mélodies et rythmes de ’’Off The Wall’’, qui ont bientôt 40 ans, ne cessent de se bonifier avec le temps. C’est aussi ce qu’on redécouvre grâce au documentaire réalisé par Spike Lee. Il sera inclus à la réédition du disque. Le réalisateur américain y montre comment Michael Jackson s’est émancipé de son encombrante famille, et raconte les coulisses de la création de ce disque qui a lancé la carrière solo du futur roi de la pop.





Thriller
[Epic]
Enr. 1982
2 JAC

’’Thriller’’, le sixième album solo de Michael Jackson, et le deuxième produit avec Quincy Jones, a propulsé le leader des Jackson 5 au rang de superstar planétaire. En ajoutant le « robot » et le « moonwalk » au lexique des clubbers du monde entier grâce aux sons palpitants de « Thriller », Michael Jackson a révolutionné tous les aspects de la culture pop - autant sur les ondes radio du monde entier que par l’arrivée des premiers vidéoclips - et s’est imposé comme la plus grande star au monde. ’’Thriller’’ a passé pas moins de 80 semaines dans le top 10 albums aux USA, dont 37 à la première place.





Bad
[Epic]
Enr. 1987
2 JAC

En août 1987, cinq ans après ’’Thriller’’, l’album ’’Bad’’ de Michael Jackson arrive dans les bacs. Septième album en solo de l’artiste, il est produit par Quincy Jones qui avait déjà produit ’’Off The Wall’’ en 1979 et ’’Thriller’’ en 1982. Malgré les succès, ce sera la dernière collaboration entre les deux hommes. Avec ce disque, la star entend prouver au monde entier, (et surtout à Prince), qu’elle reste le seul roi de la pop. En cet été, le monde est sans nouvelles de Michael Jackson, qui a disparu des radars depuis ’’ We Are The World’’, composée avec Lionel Ritchie en 1985. le roi de la pop s’est fait voler la vedette par deux nouvelles stars qui monopolisent les sommets des charts : d’un côté Madonna, qui classe ses trois premiers albums et leurs 45 tours à la première place, de l’autre Prince, qui a réussi avec maestria à rassembler les publics noirs et blancs. Si les ventes n’égalent pas celles de ’’Thriller’’, ’’Bad’’ s’écoule tout de même à 30 millions d’exemplaires et compte un record absolu de singles. Disque percutant, parfois rock, souvent dansant, ponctué de quelques ballades, il reste un des albums emblématiques de la carrière du King of Pop.





Dangerous
[Epic]
Enr. 1991
2 JAC

Après une collaboration fructueuse avec Quincy Jones, Dangerous marque un tournant dans la carrière de Michael Jackson. Ce dernier s’adjoint ici les services de Teddy Riley, fondateur des groupes Guy et Blackstreet et roi du "new jack swing". Les boîtes à rythmes, omniprésentes, claquent comme des coups de fouet, la production, très électronique, condense une énergie sudatoire et Dangerous regorge à nouveau de tubes imparables. "Jam", "In The Closet", "Black Or White" sont de véritables détonateurs de dancefloor, tandis que "Remember The Time" ou "Heal The World" déploient des harmonies émouvantes.





HIStory : Past, Present and Future - Book I
[Epic]
Enr. 1995
2 JAC

HIStory : Past, Present and Future - Book I est un double album de Michael Jackson sorti le 20 juin 1995 sur le label Epic Records, division de Sony Music. Le concept de l’album s’appuye sur le jeu de mot ’his story’ faisant allusion à la partie best-of de 15 titres sur le premier cd (History begins) et "History", titre figurant sur le second CD, contenant lui 15 titres nouveaux ou jamais sortis auparavant (History continues). L’album a été nominé pour plusieurs Grammy Awards en 1996 dont l’album de l’année et "meilleur clip vidéo", qu’il gagnera avec le clip de Scream.





Xscape
[Sony]
Enr. 2014
2 JAC

Baptisé "XSCAPE", il s’agit de 8 titres inédits de Michael Jackson retravaillés par des producteurs de renom. Des pointures de la production telles que Timbaland (Justin Timberlake, Jay-Z, Missy Elliott, Katy Perry etc...) Rodney Jerkins, Stargate et John McClain, ont ajouté "un son frais, contemporain, qui conserve l’essence et l’intégrité de Michael Jackson", écrit le label Epic. "Michael a laissé derrière lui certaines performances musicales que nous sommes fiers de présenter au travers de la vision de producteurs musicaux avec lesquels il avait soit travaillé soit avec lesquels il avait exprimé le désir de travailler", déclare le patron d’Epic L.A. Reid. Cet album a été possible après que ce dernier a obtenu un accès illimité aux archives du Roi de la Pop, c’est à dire à quatre décennies d’enregistrements.

Rester connecté

Newsletter :

Articles liés :

Voir aussi ...