Accueil > La saison culturelle > Actualité culturelle > SAISON LITTÉRAIRE > Rencontre dédicace avec Laetitia COLOMBANI
Rencontre dédicace avec Laetitia COLOMBANI
Mardi 10 décembre 2019 - 19h30
Saison littéraire 2

© Céline Nieszawer

Son plus ancien souvenir de lecture remonte au Petit Prince que lui lisait son père le soir. Sa mère est bibliothécaire.
A 15 ans, elle remporte un concours de poésie.
En 1998, elle sort diplômée de l’Ecole Nationale Supérieure Louis Lumière, spécialité Cinéma.
Doit-on s’étonner que Laetitia Colombani coiffe aujourd’hui tant de casquettes : romancière, scénariste, réalisatrice et comédienne ?
Qui n’aurait pas perdu :
- la tête, après avoir vendu 1 million d’exemplaires de La Tresse (2017), son premier roman ?
- son flegme, devant sa traduction en 34 langues, son adaptation pour la jeunesse, et sa propre réalisation d’un film en cours ?
- sa sérénité, devant l’avalanche de prix littéraires qui ont récompensé le roman (une vingtaine en France et à l’étranger) ?

Mais Laetitia Colombani a l’élégance des modestes. Elle savoure juste cette réussite incroyable et aborde avec sérénité la sortie de son deuxième roman où, comme dans La Tresse, le féminisme est au cœur du récit. Les Victorieuses (2019) connaît également un grand succès public. Délaissées, exclues et malmenées par la vie, ces Victorieuses remportent la bataille de la solidarité. Leur humanité est la nôtre. L’auteure nous tend un miroir puissant, d’une vibrante actualité.

articleLes Victorieuses
Grasset, 2019

Brillante avocate, Solène tente de se reconstruire après un burn out. Acceptant une mission bénévole d’écrivain public, elle est envoyée au Palais de la Femme, vaste foyer au cœur de Paris. Les résidentes s’appellent Binta, Sumeya, Cvetana, Salma ou la Renée et viennent du monde entier. Lorsqu’elles voient arriver Solène, elles se montrent méfiantes. Solène vacille mais s’acharne, bien décidée à trouver sa place auprès de ces femmes aux destins tourmentés...
Un siècle plus tôt, Blanche Peyron œuvre en faveur des démunis. Elle a voué sa vie à l’Armée du Salut et rêve d’offrir un refuge à toutes les exclues de la société. Le chemin est ardu, mais Blanche ne renonce jamais.

Version imprimable de cet article Imprimer

Rester connecté

Newsletter :

Articles liés :

Voir aussi ...