Accueil > La saison culturelle > Actualité culturelle > SAISON LITTÉRAIRE > Rencontre-dédicace avec Muriel Barbery
Rencontre-dédicace avec Muriel Barbery
Mardi 3 novembre - 19h
Saison littéraire

article (©) DR

Muriel Barbery est une discrète. De sa vie privée elle ne souffle mot. A peine sait-on qu’elle est une ancienne élève de l’Ecole Normale Supérieure, agrégée de philosophie et enseignante à l’IUFM de Saint-Lô. En 2000, son premier roman Une Gourmandise est la révélation de la rentrée littéraire. L’histoire d’un grand critique gastronomique aux portes de la mort qui part à la recherche d’un goût perdu de son enfance passionne les lecteurs. Traduit en douze langues, il est vendu à 200.000 exemplaires. « Je ne choisis pas mes personnages, ce sont eux qui me choisissent ; un jour ils apparaissent comme une évidence ». Renée, une concierge de 54 ans, passionnée de philosophie est l’évidence de L’Élégance du hérisson (Gallimard, 2006).
« Petite laide et grassouillette, des oignons aux pieds », elle croise dans son immeuble la vie d’une adolescente bourgeoise et celle d’un riche japonais. Vendu à plus d’un million et demi d’exemplaires, le roman reçoit, entre autres, le Prix des libraires et le Prix des bibliothèques pour tous. Ce succès lui permet de changer de vie, de faire des rencontres, lui ouvre toutes les portes possibles. Et surtout lui permet de réaliser un rêve jusqu’alors inaccessible : aller vivre à Kyōto au Japon, pays pour lequel elle éprouve une véritable passion. Elle y reste deux ans (2008-2009). Puis elle écrit La Vie des elfes en 2015 et sa suite Un Etrange pays en 2019. Mais il lui faut attendre quatorze ans après son retour de Kyōto pour s’autoriser à rendre compte de cette expérience extraordinaire. Avant, elle se sent incapable de retranscrire la révérence des lieux sans blasphémer. Il lui faut trouver la bonne forme, dans un texte nerveux et ramassé, pour oser cette mise à nu devant une beauté à la fois esthétique et spirituelle. Une Rose seule (Actes sud, 2020) célèbre la rigueur de la beauté face à un joyeux chaos.

article bisUne rose seule

Rose arrive au Japon pour la première fois. Son père, qu’elle n’a jamais connu, est mort en laissant une lettre à son intention, et l’idée lui semble assez improbable pour qu’elle entreprenne, à l’appel d’un notaire, un si lointain voyage.
Accueillie à Kyōto, elle est conduite dans la demeure de celui qui fut, lui dit-on, un marchand d’art contemporain. Et dans cette proximité soudaine avec un passé confisqué, la jeune femme ressent tout d’abord amertume et colère. Mais Kyōto l’apprivoise et, chaque jour, guidée par Paul, l’assistant de son père, elle est invitée à découvrir une étrange cartographie, un itinéraire imaginé par le défunt, semé de temples et de jardins, d’émotions et de rencontres qui vont l’amener aux confins d’elle-même.
Ce livre est celui de la métamorphose d’une femme placée au coeur du paysage des origines, dans un voyage qui l’emporte jusqu’à cet endroit unique où se produisent parfois
les véritables histoires d’amour.

Version imprimable de cet article Imprimer

Rester connecté

Newsletter :

Articles liés :

Voir aussi ...