Accueil > Les collections > Bibliographies > Littératures & Langues > Littératures > Samuel Beckett, 1906-1989
Samuel Beckett, 1906-1989
La Littérature au croisement des cultures n°2
Novembre 2010

Pour visualiser la brochure sur Samuel Beckett, cliquez ici

Découvrez la brochure "Samuel Beckett->http://www.calameo.com/read/00013815829f8bbe81eab]"

Biographie

Samuel Beckett est né le 13 avril 1906 dans une banlieue aisée de Dublin, Foxrock. La demeure familiale et la campagne environnante sont autant d’éléments qui participeront au cadre de certains de ses romans et pièces de théâtre.
Après une scolarité brillante, Beckett étudie le français, l’italien et l’anglais au Trinity College de Dublin entre 1923 et 1927. Il enseigne ensuite quelques temps à Belfast avant de devenir lecteur d’anglais à l’Ecole normale supérieure de Paris. Il y rencontrera l’écrivain James Joyce (de 24 ans son aîné) dont il deviendra l’ami intime et défendra l’œuvre. Après la publication d’un premier essai, sa nouvelle "Assumption" est diffusée par l’influente revue littéraire parisienne "Transition".
En 1930, il revient au Trinity College en tant qu’assistant de littérature française, écrit un essai en anglais sur Proust, traduit un poème d’André Breton... Le lien avec la France est bel et bien créé. Après un périple en Europe, il décide de s’installer définitivement à Paris et quitte le milieu universitaire pour s’adonner entièrement à l’écriture.
Grâce à son habilité linguistique dans quatre langues, Beckett traduira de nombreuses œuvres pour vivre, comme par exemple "Le Bateau ivre" d’Arthur Rimbaud. Il écrira ensuite la plupart de ses œuvres en français, dont il fera éventuellement la traduction en anglais lui-même.
Même pendant la Seconde Guerre Mondiale, Beckett déclare qu’il préfère la France en guerre à l’Irlande en paix. Il s’engage dans la résistance contre l’occupation nazie. Il est introduit par son ami Alfred Péron dans le réseau Gloria SMH. A la dénonciation de ce dernier, Beckett échappe de peu à la police allemande, mais pas Péron... Son œuvre restera marquée par les récits de déportations de ses camarades et par la guerre en général.
Durant les années 60, Beckett épouse sa compagne Suzanne Déchaux-Dumesnil. Côté écriture, ses pièces triomphent dans le monde entier. Il voyage beaucoup pour assister aux représentations, mais aussi pour participer à la mise en scène de ses œuvres.
En 1969, il reçoit le prix Nobel de Littérature qu’il n’ira pas chercher, considérant cette reconnaissance comme une catastrophe et étant relativement écœuré par tout type de mondanité.
Son épouse meurt en 1989. Atteint d’emphysème et peut-être de la maladie de Parkinson, Beckett décédera la même année dans la maison de retraite où il réside.
L’œuvre de Samuel Beckett peut se diviser en trois périodes. La première, jusqu’à la fin de la Seconde Guerre Mondiale est très influencée par James Joyce. Il s’agit surtout d’œuvres très érudites voire inaccessibles si on ne connait pas les références faites (par exemple à la "Divine Comédie" de Dante). C’est pendant cette période que Beckett commencera à écrire en français, notamment des poèmes courts.

Rester connecté

Newsletter :

Articles liés :

Voir aussi ...