Accueil > Les collections > Bibliographies > Musique, Cinéma, Arts & Loisirs > Tendances, les nouveautés > Tendance n°14 - Espace Musique
Tendance n°14 - Espace Musique
Liste de nouveautés
Octobre 2006

ART MENGO
Entre mes guillemets
Polydor
099 ART
Chez Art Mengo, tout respire la poésie, y compris son pseudonyme. Avant de célébrer ses vingt années de carrière en 2008, le Français d’origine espagnole s’est laissé tenter par la réalisation d’un 6ème disque en prenant soin de nous réserver une nouveauté de taille : en écrire lui-même quelques morceaux. En revanche, le casting instrumental reste identique, avec la présence de pas moins de 8 musiciens et autant d’instruments. « Entre mes guillemets » succède, trois ans après, à « La Vie de château », un disque qui a trouvé plus de 80 000 propriétaires. léger et subtil, Art Mengo profite de cet album pour se débarrasser des fioritures afin de retrouver des sonorités, et surtout des thèmes, plus fluides. Du coup, sa poésie prend encore un peu plus de sens, notamment sur « Heures érogènes » et « Je ne voyage pas, je pars ». Précisons aussi que Clarika - auteur du récent « Joker » - a prêté sa plume pour le texte du morceau « Un Jour comme les autres », qu’on écouterait volontiers les yeux rivés sur la pluie tombant derrière une fenêtre... Voilà un voyage musical tout en douceur, avec un talent singulier que seul Art Mengo possède.

CHANSON FRANCAISE


BABX
Babx
Karbaoui
099 BAB
Pas facile de prononcer un pseudonyme à priori imprononçable. Sauf que celui de Babx est en fait tout simple : il suffit de dire « babix ». Sa musique, elle, est beaucoup plus complexe à analyser tant ses influences ont été nombreuses. Grand admirateur de hip-hop, ce jeune homme d’à peine un quart de siècle pose pourtant sa première emprunte dans le monde de la nouvelle chanson française ; entendons-nous bien : de la chanson à textes super inspirés ! Parallèlement à son apparition au Printemps de Bourges 2006 (en hommage à Léo Ferré), il débarque à présent avec un premier album, éponyme. ne tenant compte d’aucune règle, l’artiste se permet plusieurs écarts. En matière de musique tout d’abord, il n’hésite pas à s’offrir une orchestration véritablement décalée, où piano, saxophone, trompette et congas se côtoient dans l’indiscipline la plus totale. En matière de textes, Babx ne passe en aucun cas pour le petit « bobo » de service dont l’image a été exploitée à outrance ces dernières années. Au contraire, son approche plutôt franche des thèmes fait plaisir à entendre. La phrase d’ouverture de son titre « Silicone baby - Un jour je serai une icône » - n’a jamais sonné aussi bien !

batlik
Juste à côté
A brûle pourpoint
099 BAT
Batlik sort son troisième album, "Juste à côté". Un petit bijou d’énergie, de groove et de guitare.

Jane BIRKIN
Fictions
Capitol
099 BIR

Patrick BRUEL
Des souvenirs devant
14 prod.
099 BRU
Après avoir visité les chansons de l’entre-deux guerres, il explore cette fois la très large palette des sentiments, à l’aide de douze chansons souvent rythmées et sentimentales, impeccablement servies par sa voix un tantinet éraillée. Le chanteur joue les éternels surpris par la vie (« J’m’attendais pas à toi »), déplore le bonheur qui l’empêche parfois de créer (« Panne de mélancolie »),et imagine un scénario catastrophe purement hasardeux (« Adieu »). Passionné, Bruel devrait encore séduire longtemps...

CAMILLE
Live au Trianon
Virgin
099 CAM
Après une ouverture progressive où les différents éléments sonores s’ajoutent les uns à la suite des autres, Camille offre une vingtaine de morceaux entrecoupés d’interludes dédiés à une fameuse Janine. Jeux de bouches, de mots et délires en tous genres complètent l’ensemble, nous dévoilant une artiste à l’aise aussi bien dans son rôle d’interprète que de personnalité divertissante à part entière. Sans prévenir, elle passe du doux au fort, du bas au très haut, en évoquant les ex, le vouvoiement, l’amour et Paris la belle. A ce point, il semblait inconcevable de ne pas sortir un album toute droit venu de la scène !

Barbara carlotti
Les Lys brisés
4AD
099 CAR
Pas vraiment pop, pas tout à fait chanson, « Les lys brisés » puisent leurs racines autant dans le folk US autant que dans la chanson française des sixties. Barbara Carlotti a la classe d’une Françoise Hardy et le timbre d’une Joni Mitchell. Un charme suranné et désuet aussi, qui laisse dire que la belle ne trouve son inspiration en rien d’autre qu’en ses sentiments. Ses mélodies saisissantes transpirent une maturité surprenante.

Version imprimable de cet article Imprimer

Rester connecté

Newsletter :

Articles liés :

Voir aussi ...