Accueil > Les collections > Bibliographies > Musique, Cinéma, Arts & Loisirs > Tendances, les nouveautés > Tendances N°6 - Espace Musique
Tendances N°6 - Espace Musique
Liste des nouveautés
Septembre 2004

Découverte

Ana SALAZAR
Un himno al amor

Universal
072.2 SAL
Les plus grandes chansons d’Edith Piaf à la sauce flamenco reprises par une nouvelle chanteuse de la scène espagnole.

- Musique symphonique

Gioacchino ROSSINI
Rossini discoveries (curiosités)
Extraits de Robert Bruce, Moïse et Pharaon, Ermine, Le Siège de Corinthe, Guillaume Tell

Orchestre et Chœur symphonique Giuseppe de Verdi de Milan ; Riccardo Chailly, dir.
Decca
3 ROS 20
C’est un lot de curiosités musicales. Bien que les années 1810 à 1830 aient été largement consacrées aux projets lyriques, Rossini fut souvent invité à composer de la musique pour d’autres occasions : célébrations, commandes. Même s’il aborda souvent ces tâches avec une saine dose d’ironie, Rossini fut toujours un parfait professionnel et les œuvres qui en ont résulté valent toutes d’être entendues.

Arnold (1883-1953) BAX
Symphonies n°1 à 7, Rogue’s Comedy Overture, Tintagel
Orchestre Philharmonique de la BBC, Vernon Handley, dir.
Chandos
3 BAX 24
Avec cet excellent chef qu’est Vernon Handley, Arnold Bax quitte le rayon « musique britannique » pour entrer dans la catégorie des grands symphonistes du XXème siècle. On est saisi par la brillance et l’inventivité des thèmes, la maîtrise de l’orchestration, par ailleurs riche et luxuriante.

Hélène GRIMAUD
« Credo » : Corigliano : Fantaisie sur un ostinato, Beethoven : Sonate pour piano n°17 « La Tempête », Fantaisie chorale pour piano, chœurs et orchestre, Pärt : Credo pour piano, chœur mixte et orchestre
Chœur de la Radio suédoise, Orchestre symphonique de la Radio Suédoisen ; Esa Pekka Salonen, dir.
DGG
311 GRI
Pour son premier enregistrement sous le prestigieux label jaune, Hélène Grimaud ne choisit pas la facilité : le programme de ce disque a de quoi laisser perplexe par son côté disparate. Et pourtant le miracle opère. Jamais, en effet, le jeu d’Hélène Grimaud n’aura sonné si sûr et si plein, si nécessaire, loin des afféteries et des arbitraires.

Version imprimable de cet article Imprimer

Rester connecté

Newsletter :

Articles liés :

Voir aussi ...