Accueil > Les collections > Bibliographies > Musique, Cinéma, Arts & Loisirs > Tendances, les nouveautés > Tendances N°6 - Espace Musique
Tendances N°6 - Espace Musique
Liste des nouveautés
Septembre 2004

Découverte

Ana SALAZAR
Un himno al amor

Universal
072.2 SAL
Les plus grandes chansons d’Edith Piaf à la sauce flamenco reprises par une nouvelle chanteuse de la scène espagnole.

- Musique sacrée

Hildegard von(1098-1179) BINGEN
Hortus Deliciarum (Le jardin des délices)
Discantus, Brigitte Lesne, dir.
Naïve
3 BIN 41
On ne saurait que trop recommander ce magnifique programme qui dépoussière les idées reçues sur le chant grégorien et aidera l’amateur à reconsidérer les chants hiératiques et purs d’un XIIème siècle extatique. L’extraordinaire fluidité des lignes mélodiques qui planent sous les voûtes de l’abbaye royale de Fontevraud où Brigitte Lesne réunit ses comparses féminins, crée une atmosphère d’une incroyable fraîcheur, digne de ce « jardin des délices ».

Hildegard von BINGEN
Sponga Regis
Ensemble vocal et instrumental La Reverdie, I piccoli cantori di San Bartolo
Arcana
3 BIN 41
Les jeunes femmes de La Reverdie ont décidé de nous introduire dans l’univers de l’abbesse et nous permettre ainsi de comprendre le rayonnement d’Hildegard sur le monde médiéval et la fascination qu’elle exerce sur le nôtre. Lumineuse élévation du chant, aisance et souplesse des voix, fusion des timbres quasi-parfaite qui donne un étonnant relief à la monodie, telles sont les qualités de cette réalisation musicale exemplaire à tous égards.

Jean-Sébastien BACH
Complete Cantatas, vol.14 (intégrale des Cantates) : BWV 6 , 26, 42,68,74,103,123,125,126 et 178
Solistes, The Amsterdam Baroque Orchestra and Choir, Ton Koopman ,dir.
Challenge
3 BAC 42
Quatorzième volume de l’intégrale des cantates de Bach par Ton Koopman, lequel parcourt la deuxième année du Cantor à Leipzig, de juillet 1724 à mai 1725.

Luigi CHERUBINI
Messe en fa majeur « de Chimay »
Solistes, Chœur et Orchestre Symphonique de la Radio Bavaroise, Riccardo Muti, dir.
Emi
3 CHE 43
Inspirée par les partitions similaires de Haydn, la Messe de Chimay n’en appartient pas moins déjà à l’univers romantique. De dimension imposante (presque 1 heure quinze !), l’ouvrage, d’une éclatante beauté, anticipe sur les requiem futurs qu’écrira Cherubini. Riccardo Muti s’est fait, depuis longtemps, le grand spécialiste de la musique sacrée de Cherubini. Dans cet enregistrement somptueux, on ne sait qu’admirer le plus : l’élan, la perfection technique des chœurs ou le dynamisme et le fini sonore de l’orchestre.

Wolfgang Amadeus MOZART
Messe solennelle K.139 « Waisenhausmesse »
Gundula Janowitz, Frederica von Stade, Wieslaw Ochman, Orchestre Philharmonique de Vienne, Claudio Abbado, dir.
DGG
3 MOZ 43
Il s’agit là de la première messe complète connue du jeune Mozart alors âgé de 12 ans. Elle fut créée devant la cour impériale de Vienne le 7 décembre 1769, lors de la consécration de la nouvelle église de l’orphelinat (Waisenhauskirche) sous la direction du compositeur. L’œuvre s’inscrit dans la tradition de la missa solemnis avec des sections fuguées pour conclure le Gloria et le Credo.

Henry (1661-1741) DESMAREST
Grands Motets, Te Deum de Paris
Le Concert Spirituel, Hervé Niquet, dir.
Glossa
3 DES 46
Par le choix judicieux d’œuvres enlevées et au fort impact émotionnel, le jeune chef français vise juste et livre une interprétation du grand motet français comme on aimerait en entendre plus souvent. Si Henry Desmarest se coule dans la forme d’un style établi par Lully, il s’en démarque par la fraîcheur de ses mélodies et l’aspect rythmique de ses lignes.

Magdalena KOZENA
Johann Sebastian Bach : Arias
Magdalena Kozena, soprano, Musica Florea, Marek Stryncl, dir.
Archiv
399
KOZ
Dans ce disque, on retrouve le génie inventif de Bach dans toute son ampleur. La plupart des airs chantés sont très célèbres comme Et exsultavit du Magnificat, le Laudamus Te de la Messe en si ou Zerfliesse, mein Herze de la Passion selon Saint Jean. Mais on en découvrira d’autres moins familiers, issus de cantates sacrées et profanes. On notera le merveilleux phrasé de Magdalena Kozena dans Kommt, ihr angefochten Sünder, tiré de la cantate BWV 130 et surtout dans l’air Erbarme dich de la Passion selon Saint-Matthieu où grâce à sa richesse de timbre et d’expression, elle montre une profondeur d’émotion exceptionnelle.

Version imprimable de cet article Imprimer

Rester connecté

Newsletter :

Articles liés :

Voir aussi ...