Accueil > Les collections > Bibliographies > Musique, Cinéma, Arts & Loisirs > Tendances, les nouveautés > Tendances n°10 - Espace Musique
Tendances n°10 - Espace Musique
Listes de nouveautés
Juillet 2005

OS MUTANTES
Everything is possible
Luaka Bop
049.2 OSM
Affiliés au courant tropicaliste, proches de Caetano Veloso, de Gilberto Gil et de Jorge Ben, les Os Mutantes devaient avoir l’air de véritables Martiens à la fin des sixties. De la bossa tordue à la parodie de Santana, en passant par le rock à guitare, ils naviguent dans un univers unique jalonné d’incroyables effets sonores.

THE POLYPHONIC SPREE
Together We’re Heavy
Good Records
2 POL 20
Les Polyphonic Spree, c’est un peu comme si une communauté hippie s’était reformée récemment pour faire de la musique... A recommander aux fans de Mercury Rev ou des Flaming Lips.

REM
Around the sun
Warner
2 REM
Même s’il s’agit d’un énième chapitre de la carrière de REM, on ne s’en lasse pas, d’ailleurs ils semblent résolument tournés vers des compositions plus mélodieuses, moins rock que par le passé comme l’étaient certains de leurs grands tubes planétaires.

Elliott SMITH
From a Basement On The Hill
Domino
2 SMI 20
Evidemment le contexte posthume de la sortie de ce disque tant attendu et presque achevé à sa mort donne une vision encore plus sombre et prophétique de ses chansons. Si le suicide n’est plus ces derniers temps qu’une hypothèse, analyser scrupuleusement les textes ne servira à rien si ce n’ait satisfaire une curiosité morbide. Il faut juste regretter que ce disque magnifique soit le dernier. Presque chaque titre apparaît comme un classique pop que seuls des Beatles, Zombies ou Pretty things pouvaient se permettre de pondre au kilomètre. Un peu inégal cependant sur la production, un peu décousu mais le destin en a voulu ainsi.

SYD MATTERS
Someday we will foresee obstacles
V2
2 SYD 20
Syd Matters dispose d’un paysage musical bien à lui, à la fois calme, nostalgique, doux et triste (certains trouveront toutefois que ce n’est pas assez pêchu...). A mi chemin entre Radiohead, The Divine Comedy et Eels. Mention spécial pour les exceptionnels "Lost Bird", "English Way" et Watcher". On peut être fier d’avoir de tel artiste en France (avec l’excellent Sebastien Schuller).

U2
How To Dismantle An Atomic Bomb
Island
2 U2
Pour son quatorzième album, fini les tentations arty, les évasions dance-floor, les concepts biodégradables : le peuple a raison, et il aura ce qu’il mérite. Soit de la guitare avec plein d’échos dessus, des voix qui flottent comme un vieux drapeau blanc au bord d’une falaise de Galway, de la basse qui gronde dans les ténèbres et de la batterie pour taper dans ses mains, à s’en choper des cloques. Le groupe a appelé ce nouvel album « How to Dismantle an Atomic Bomb » ("Comment désamorcer une bombe atomique"). Car c’est un négationnisme des quinze dernières années de carrière qui est ici à l’œuvre : un cas saisissant d’amnésie de toutes promesses, discours et déclarations de foi claironnés par le groupe depuis le début des années 90 et « Achtung Baby » (1991). Même le premier single Vertigo, placé en appât dès l’intro de l’album, a du mal à s’extraire de cette chape de nostalgie : un glam-rock gentiment régressif, anonyme et humble, qui évoque un de ces nombreux groupes américains pillant actuellement les années 80 britanniques

Version imprimable de cet article Imprimer

Rester connecté

Newsletter :

Articles liés :

Voir aussi ...